MANGEZ FRUITE

Par Alain J. TOUIZER, à 05h00 dans RECETTES BIEN-ETRE

MANGEZ FRUITE

Certains produits ont réputés pour leurs vertus bénéfiques en matière de défenses immunitaires. Petite sélection…

Les fruits et légumes apportent a votre organisme un cocktail intéressant pour renfoncer vos défenses. Préférez-les frais, bio et fraichement cueillis.

C’est toujours dans les fruits et légumes qu’on trouve vitamines, oligo-éléments et minéraux… Pour « rebooster » ses défenses immunitaires, allons chercher d’abord les vitamines C dans les goyaviers, les agrumes, les kiwis.

Mais aussi dans les choux, les poireaux, les navets, le fenouil… et le persil. Il suffit en effet de 100 g. de persil pour obtenir 200 mg de vitamine C, soit 4 fois la quantité quotidienne recommandée pour un adulte.
 

Saupoudrez du persil

Et s’il est plus facile de manger une orange que 100 g de persil, rien ne vous empêche d’en saupoudrer partout ! On peut également aller chercher du magnésium dont les fruits secs et les légumes regorgent. Certains aliments pourront être privilégiés car ils contiennent du cuivre.

Or, le cuivre est un anti-infectieux efficace; on peut en trouver dans des aliments, tels que les crustacés, le foie de veau, les céréales complètes, la levure alimentaire, les fruits oléagineux, le thé, le cacao, le vin, les épices, le poisson…
 

L’ail contre les virus

L’ail et le curcuma sont deux ingrédients que font fuir les bactéries, les virus et les champignons. Faciles à intégrer à un plat, il est bon  d’y penser pour parfaire son bouclier de défense.

Enfin, selon une étude menée par une équipe de chercheurs de l’université de l’UCLA Health Care (USA), le brocoli aurait des pouvoirs régénérant sur le système immunitaire et freinerait son déclin lie à l’âge.

ALJOIMOUR: en cas de besoin, utiliser le Nectar peut-être une source de prévention de très grande valeur.
 

Le ravintsara

Le ravintsara, acclimaté notamment à Madagascar, n’est rien d’autre que le camphrier, arbre considéré par les aromathérapeutes comme un antiviral, immunostimulant et antidépresseur. Le camphre est extrait du camphrier par distillation du bois.
 
  •    En huile essentielle : 4 gouttes sur la voute plantaire ou le torse, en cure de 20 jours, permet de lutter contre les attaques de « virus de l’hiver ».
  •    En synergie avec l’huile d’épinette noire : cure de trois semaines,  2 gouttes sur un sucre. Tonifie le corps et l’esprit, stimule la mémoire et la concentration.
  •    Attention : Jeunes enfants et femmes enceintes : Bien lire les précautions d’usage.
 

L’échinacée

Une petite fleur très en vogue. A choisir en extrait liquide ou en capsules, et dans une fabrication la plus pure possible. Enfin, s’assurer qu’il s’agit bien de ‘Echinacea angustifolia ou Echinacae pallida… L’échinacée est un bon moyen de réveiller votre système immunitaire ; une fois qu’il est en action arrêtez l’échinacée.

Particulièrement efficace dans le cas des infections du système respiratoire supérieur (sinus, gorge), mais agit aussi sur d’autres types d’infections.

 

La propolis

Sorte de résine recueillie par les abeilles qui s’en servent comme ciment dans la maçonnerie des alvéoles. Elle provient surtout des conifères (pins, sapins, épicéas), des bourgeons d’aulnes, de saules, de bouleaux, pruniers, frênes, chênes, ormes, peupliers et marronniers d’inde. Très riche en oligo-éléments acides organiques, flavonoïdes et en vitamines.

Au total, plus de 300 composants ont été recensés. Elle est utilisée en usage interne comme teinture mère contre les angines, grippes, rhumes, bronchites, etc.…
 

Cuivre, or, argent

L’argent est un antiseptique. Il fait baisser la température, et s’attaque aux bactéries. On peu l’associer à l’or et au cuivre, eux-mêmes de puissants antiseptiques.

Le cocktail constitue alors un anti-infectieux puissant agissant contre la grippe, la rhino pharyngite… et toute une série d’infections. Demander conseil a votre médecin.
 

Le thym-bio

Pris en infusion, le thym-bio est un bon moyen de lutter contre une grippe, dégager les voies respiratoires ou soulager une gorge irritée.


Magazine ANFORM
Santé et Bien-être de La Réunion
 

#Hamburger sans viande!

Par La Rédaction, à 05h00 dans RECETTES BIEN-ETRE

Conseils ALJOIMOUR :


> Quelques recettes de cuisine pour varier vos menus…
 

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion - Paris - La Normandie



Oui, un hamburger délicieux et sans viande, ça existe ! 

La preuve : ces 8 alternatives saines et pleines de saveurs vont vous mettre l'eau à bouche. 

C'est garanti ! Amis végétariens, amis qui surveillent leur ligne, amis gourmands (comme moi), je peux vous assurer que vous allez adorer ces recettes. 

Découvrez les 8 délicieuses recettes du burger végétarien.



 

 

Préparer #soi-même son #savon

Par Alain J. TOUIZER, à 10h45 dans RECETTES BIEN-ETRE

Fabriquez votre savon liquide thym-lavande-citron

 
Le thym est utilisé depuis des décennies ; à commencer par nos ancêtres très lointains qui s’en servaient pour se protéger de la peste, pour parfumer la maison et le linge, ou comme onguent pour la toilette. Les Égyptiens s’en servaient aussi pour embaumer leurs morts !

Voici une petite recette de savon liquide, toute simple à réaliser et vraiment très économique !
Lire la suite...

Tout est bon dans l#ortie

Par La Rédaction, à 06h00 dans RECETTES BIEN-ETRE

Conseils ALJOIMOUR:


> Je me régale à lire tous ces articles passionnants sur la plante, voici l'ortie magique…


Alain TOUIZER

Naturopathie La Réunion  - Paris – La Normandie


Arthrose, prostate, calculs rénaux, eczéma, maux de tête, chutes de cheveux, inflammation des voies urinaires : l’ortie compte parmi les plantes médicinales les plus efficaces, elle fait partie des fondamentaux dans l’armoire à pharmacie familiale.

C’est devenu une plaisanterie, avec mes amis jardiniers bio : si nous étions raisonnables, nous arrêterions nos semis, nos bouturages, nos greffes, nos recherches sur les symbioses de plantes et d’insectes.

Nous transformerions nos potagers en champs d’ortie. Ce qui suffirait à nous nourrir, nous soigner, nous vêtir !

Cela plairait aux animaux : tous aiment les orties, à commencer par les poules et les papillons. Selon le naturopathe prêtre suisse Kuenzle, grand spécialiste des plantes, l’ortie aurait disparu depuis longtemps si elle ne piquait pas pour éloigner les profiteurs. Car tous les animaux (dont l’être humain) se seraient jetés dessus !
 

Tout est bon dans l’ortie

L’ortie fait partie de ces plantes dont chaque partie est utile : racine, tige, feuilles, fleurs et graines.

L’ortie, meilleure amie de l’homme ! Ce qui est difficile à entendre dans une société qui n’apprend à ses enfants à reconnaître cette plante que pour s’en méfier, la fuir.

Le souvenir ne s’est pas encore perdu, toutefois, de la soupe aux orties.

La soupe aux orties : un grand classique de la cueillette sauvage.

Il paraîtrait qu’elle est devenue chic, « branchée » même [1].

Je vais donc commencer par elle. Parce que c’est un classique. Parce qu’on n’a pas vraiment le droit, au fond, de ne pas savoir faire de la soupe aux orties quand on se prétend intéressé par la santé naturelle et bio.

Mais je me permettrai de vous donner ensuite la recette du jus d’ortie, de l’infusion, de la teinture d’ortie, de l’indispensable shampooing d’ortie, le grand espoir pour les chauves. C’est par là que vous obtiendrez la plupart de ses effets thérapeutiques.

Un site Internet complet, Urticamania, est consacré à l’ortie et à tous ses usages. Visitez-le, c’est impressionnant [2]. Il y a aussi un festival, Orties-Folies, chaque année au mois d’avril à La Haye-de-Routot (Eure).