Trop puissantes, elles doivent se manier avec beaucoup de précaution…

Par Alain TOUIZER, à 03h10 dans PRODUITS BIO

Conseils ALJOIMOUR :


> Même si je ne suis pas spécialiste je suis d'accord…

> Les huiles essentielles sont très puissantes et la meilleure façon de les absorber est en passant par la peau en mélange avec une huile végétale.

> En interne elles sont,  à mon avis, trop puissantes et doivent être maniées avec beaucoup de précaution…

> Voici, donc, quelques recettes qui me semblent tout à fait correctes:


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion




Comment l'aromathérapie peut-elle nous être utile en cette période hivernale?

Aujourd'hui, à l'ère des super bactéries et virus mutants, l'aromathérapie constitue une approche plus précieuse que jamais. Les huiles agissent rapidement et sans danger, à condition qu'elles soient bien utilisées. Les virus et les bactéries sont très sensibles aux huiles essentielles et certaines d'entre elles agissent indistinctement sur tous les virus et bactéries.

Le pharmacien belge Dominique Baudoux mentionne que les huiles essentielles constituent une alternative efficace aux médicaments (contre la grippe, les otites, etc.) parce qu'elles combattent et éliminent les germes, sans possibilité de générer de résistance ou de mutation réactionnelle. Aussi, les huiles essentielles sont toniques et stimulent l'immunité naturelle via les anticorps et la résistance de l'organisme. Cette double action permet un retour à la santé plus rapide.

Quelques recettes proposées par notre spécialiste

Bronchite et pneumonie
60 ml ou 4 c. à soupe d'huile végétale
10 ml ou 2 c. à thé d'eucalyptus radiata
5 ml ou 1 c. à thé d'épinette noire
2 ml ou + - 60 gouttes de clou de girofle
2 ml de laurier noble
2 ml de lavande vraie
2 ml de basilic exotique
MÉLANGER ET FROTTER LE DOS, LE THORAX, LES PIEDS

Grippe

60 ml ou 4 c. à soupe d'huile végétale
10 ml ou 2 c. à thé d'eucalyptus radiata
5 ml ou 1 c. à thé d'épinette noire
2 ml ou + - 60 gouttes de clou de girofle
2 ml de laurier noble
MÉLANGER ET FROTTER LE DOS, LE THORAX, LES PIEDS

Maux de gorge

1/2 c. thé d'huile végétale
1 goutte de clou de girofle
1 goutte de menthe poivrée
AVALER LE MÉLANGE 3 À 6 FOIS PAR JOUR SELON LA GRAVITÉ DU MAL

Sinusite

10 ml ou 2 c. à thé d'huile végétale
2,5 ml ou 1/2 c. à thé d'eucalyptus radiata
1 ml ou 1 c. à thé de menthe poivrée
1 ml ou + - 60 gouttes de palmarosa
1 ml de laurier noble
MÉLANGER ET FROTTER le front et les joues + faire une inhalation

La diffusion aérienne d'huile essentielle a-t-elle d'autres effets que la désodorisation d'un endroit ou l'effet sur l'humeur?

Oui! La diffusion d'huile essentielle dans nos demeures et dans notre lieu de travail fait diminuer les germes dans l'air de façon très efficace. Elle est vivement conseillée pour assainir l'atmosphère d'une pièce. Une recherche faite au Royaume-Uni, à l'université de Manchester, a démontré à plusieurs reprises que les huiles essentielles étaient capables de désinfecter totalement une pièce, sans que ne subsiste un seul germe vivant, même pas les microbes les plus inquiétants comme les bactéries MRSA, multi résistantes aux antibiotiques. Il a suffi de 2 minutes de contact direct entre les germes et l'huile essentielle pour les détruire!

À quels critères faut-il porter attention lorsque vient le temps de choisir nos huiles essentielles?

Méfiez-vous des essences dites « naturelles » ou « 100 % pures ». Il faut choisir des produits d'une qualité irréprochable et contrôlée. La certification biologique, par exemple celle d'Écocert, devrait être votre premier critère. Sur la bouteille, le nom latin et le nom français de la plante doivent être écrits. De plus, l'espèce botanique devrait être mentionnée ainsi que la partie distillée. Par exemple, lorsque l'on parle d'huile essentielle d'orange, est-ce qu'on parle de l'essence provenant de l'écorce (pelure), de la fleur ou de la feuille?
Sur la bouteille, il doit y avoir le numéro de lot. Enfin, un fournisseur d'huile essentielle, sur demande, devrait nous fournir la chromatographie avec la date (pas une copie antérieure) de l'huile achetée.

#gelée_royale : une #thérapeutique des plus puissantes

Par Alain TOUIZER, à 06h37 dans PRODUITS BIO

Conseils ALJOIMOUR :


> Appelé tonique impérial la « gelée royale » est une thérapeutique des plus puissantes existant sur terre et peut régénérer de très nombreux problèmes.

> Une  abeille vie 40 jours, alors qu'une abeille nourrie à la gelée peut vivre 5 ans

> Voici quelques produits de la ruche :
 

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion



 


 

Avec les changements de saison notre organisme souvent surmené a bien besoin d’être ressourcé. Une alimentation équilibrée est indispensable pour notre bien-être et notre santé, c’est pourquoi un élément nutritif aussi exceptionnel que la gelée royale pour nous revigorer :

 

Efficace à partir DE 0.5 g par jour ou mieux encore d’un gramme, elle peut être prise à toute période de l’année sans danger !

Un peu d’histoire :

Découverte au 17ème siècle, la gelée royale a suscité l’intérêt de nombreux chercheurs comme le professeur Rémy Chauvin.

 

Cette “espèce de gelée blanchâtre qui ressemble à de la bouillie” comme la citait Aristote, était censée entrer dans la composition de l’ambroisie, un breuvage qui conférait l’immortalité aux dieux… Ce n’est qu’en 1672 qu’un savant hollandais, nommé Swammerdam, découvrit l’existence de la reine des abeilles qu’on avait jusque là prise pour un roi.

 

Le français Réaumur observa la spécificité de cette femelle en 1740 et le suisse Huber consacra quant à lui l’appellation ”gelée royale” en 1788. Puis il fallut attendre le XXème siècle pour mieux connaître la composition de cette extraordinaire panacée. En 1955, le pape pie XII est mourant mais son médecin le docteur Galeazzi ne se résigne pas, il appelle à son chevet, au Vatican, le professeur Niehans, un célèbre médecin suisse, gérontologue et pionnier de la thérapie cellulaire.

 

En quelques semaines, celui-ci remet le pape sur pieds alors à quoi devait-on cette spectaculaire guérison ? La grande presse de l’époque parlait de la gelée royale connue des apiculteurs mais encore peu familière du public : cette précieuse gelée faisait donc son entrée royale dans l’histoire et de nombreuses célébrités  eurent recours à ses vertus (Edith PIAF, Charlie CHAPLIN …).

 

Les recherches effectuées ces dernières décennies ont démontré que la gelée royale est bénéfique pour l’homme et bien que ce ne soit pas un élixir de jeunesse éternelle, son intérêt thérapeutique est incontestable.

 

 Présentation :

La gelée royale est en quelque sorte le fruit d’une entente parfaite entre l’évolution des fleurs et des abeilles. Les plantes ont besoin des abeilles pour leur reproduction et fournissent à leur tour aux abeilles les substances naturelles nécessaires à leur vigueur.

 

C’est ainsi que les abeilles nourricières utilisent ces éléments pour secréter, entre le 3éme et le 11ème jour de leur vie, à l’aide de leurs glandes salivaires frontales, cette divine substance nacrée et onctueuse. Les nourrices la déposent ensuite au fond des cellules royales où sont élevées les futures reines.  En 5 jours de ce traitement royal, la reine voit son poids multiplié par 1250 et toute sa vie, elle se nourrira exclusivement de cette substance qui lui permettra une longévité d’environ 5 ans alors qu’une ouvrière ne vit pas plus de six semaines !
 

Une  composition unique dans la nature :

Grâce à un système bien maîtrisé, chaque année, les apiculteurs peuvent prélever environ  300 à 500 g de cette denrée rare. Cette pâte gélatineuse, de couleur jaune pâle et au goût acide, est composée de 65 % d’eau.

 

C’est une excellente source  de protéines et elle contient plus de cent éléments différents qui lui confèrent toute son efficacité :

- Une vingtaine d’acides aminés dont 8 essentiels : valine, lysine, thréonine, leucine, isoleucine, tryptophane, phénylalanine et méthionine.

- Des minéraux et oligo-éléments dont notamment du calcium, du cuivre, du fer, du phosphore, du potassium, du silicium et du soufre.

- Des vitamines : A, C, D, E, B1, B2, B3, B5, B6, B7, B9 et B12.

- Des matières sucrées : glucose et fructose en grande majorité.

 

Autres composants : des lipides pour seulement12% de la matière sèche, des traces de pollen et des agents antibiotiques et hormonaux.

 

Précaution d’achat :

La gelée pure et fraîche doit impérativement être conservée au frais dans des pots hermétiques qui la protègent de la lumière. Soyez vigilants quant à la provenance car des produits d’importation décongelés tentent de tromper l’œil.
 

Choisissez votre gelée royale biologique pour plus de traçabilité.

Des effets incontournables pour l’homme et la femme !

Selon de nombreuses études, la prise de gelée royale améliore l’état général en apportant mieux-être, amélioration du moral et vigueur. Les effets les plus souvent démontrés de cette “arme antivieillissement ou ”fontaine de jouvence” sont les suivants:

 

- Lutte contre l’impuissance et la frigidité.

- Effets possible sur les performances cardio-vasculaires, la régularisation de la  tension, du cholestérol sanguin et des triglycérides.

- Amélioration de l’appétit et de la digestion.

- Aide efficace pour lutter contre la fatigue en améliorant la production des globules rouges.

 - Aide dans les traitements de l’asthme.

- Équilibre du psychisme.

- Régénération des cellules de la peau.

- Aide en cas de convalescence.

- Résistance au froid.

- Actions antivirales et antibiotiques notables.

 

Néanmoins il faut raison garder car la gelée royale n’est pas un médicament mais un complément alimentaire qui ne remplacera en aucun cas un traitement médical mais qui pourra néanmoins le compléter.

Les #bienfaits de cette #plante furent reconnus unanimement

Par Alain J. TOUIZER, à 04h41 dans PRODUITS BIO
Médecine traditionnelle:

> La plante est utilisée en médecine traditionnelle par les Ashaninkas, un groupe ethnique originaire de l'Amazonie péruvienne, pour...


Lire la suite...

Le #curcuma possède des #propriétés anti-#inflammatoires assez impressionnantes

Par Alain TOUIZER, à 03h54 dans PRODUITS BIO

Conseils ALJOIMOUR :


> Utilisé par de nombreuses civilisations dites arriérés et primitives, elle fait aujourd'hui l'unanimité des scientifiques, c'est une épice alimentaire  de toute l'Asie, des iles de l’Océan Indien et des Antilles et bien d'autres...

> Articles instructifs :
« Echinaxir «
« Thériaques «  



Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion



Le Curcuma, un anti-inflammatoire qui n’a rien à envier à ceux issus de la chimie.

 
Le curcuma possède des propriétés anti-inflammatoires assez impressionnantes, et qui commencent à être reconnues par le corps médical. Des études sont actuellement faites pour démontrer que son action anti-inflammatoire est comparable aux poids lourds de la médecine industrielle, à savoir l’aspirine et la cortisone ! Rien que ça. (Tout est vraiment dans la nature. Oui, je sais je me répète, mais je ne peux m’en empêcher…)

Associé à des acides gras essentiels (cad des huiles de bonne qualité), il serait même plus efficace que l’hydrocortisone.

J’ai eu l’occasion de me soigner d’une douleur musculaire au bras  il y a quelques temps avec de la poudre de curcuma (bio ! va s’en dire) associée à de l’huile d’amende douce. Et bien, le résultat était plutôt probant et rapide. (Après je ne dis pas dire qu’avec un produit issu de la pharmacie du coin, le résultat aurait été moins bon).

Mais il semblerait vraiment que le curcuma soit une plante (partie utilisée : le rhizome, c’est à dire la racine) permettant de soulager les douleurs et réactions inflammatoires de type tendinite, sciatique, arthrite, névralgie…

Et utilisé en huile essentielle, son efficacité est décuplée… L’huile essentielle de curcuma est un puissant inflammatoire et l’allié intime de vos intestins !
 

Le curcuma, une solution pour le syndrome du colon irritable ?

Le curcuma agit de façon très nette sur ce fameux syndrome, incurable, et qui gâche la vie de millions de personnes dans le monde provoquant troubles fonctionnels intestinaux douloureux et … gênants.

Le curcuma stimule sensiblement la production et la qualité du mucus gastrique. Ce mucus va alors tapisser, envelopper les parois des intestins et ainsi combattre les irritations. Le curcuma va ainsi favoriser nettement une bonne rééducation du transit intestinal (qui a fort affaire avec les agressions du stress, et des aliments traités chimiquement…), et entrainer une atténuation des douleurs abdominales. Personnellement, étant fragile des intestins, le curcuma m’aide particulièrement…

Une crise de foie ? Merci le curcuma !

Le curcuma est un remède traditionnel (utilisé depuis des millénaires par les chinois et les indiens) contre la crise de foie. Il agit en augmentant la synthèse de la bile par les cellules de foie, ainsi que sa sécrétion dans l’intestin lors de la digestion.

Cela entraine alors une meilleure absorption des graisses par l’intestin et permet d’éliminer également le mauvais cholestérol de l’organisme…
 

Quelques chiffres sur l’efficacité du curcuma

Pour cela, rendons-nous dans le pays qui utilisent à foison le curcuma. L’Inde. Les indiens en consomment « presque » 2 grammes par jour, dans leurs riz, pommes de terre, légumes. Et il se trouve qu’à âge égal, les chiffres montrent que les indiens sont 9 fois moins touchés par le cancer du côlon, 5 fois moins pour le cancer du sein et 10 fois moins pour le cancer du rein que les occidentaux.