Mais quels #légumes sont les meilleurs?

Par Alain TOUIZER, à 07h00 dans PRODUITS BIO

Conseils ALJOIMOUR:

 

> Le cresson si bon et plein de bons nutriments. Par contre lavez-le bien en le laissant un peu tremper dans de l'eau avec un peu de sel, de vinaigre blanc ou de cidre ou un peu de citron afin d'éliminer de petits parasites qui l'aime aussi...
 

Alain TOUIZER

Naturopathie - Ile de La Réunion  - Paris - Normandie



Le cresson est au sommet de la liste des « super fruits et légumes ». Qui l’aurait su?


Toute personne qui fait attention à sa santé sait que c’est une très bonne idée de manger des légumes verts à feuilles et des agrumes colorés. Au fil du temps, les recherches ont montré leur association avec la réduction du cancer et les maladies chroniques.

En fait, la plupart d’entre nous savent que nous devrions consommer plusieurs portions de ces aliments chaque jour. (Voici une calculatrice des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies qui vous aide à comprendre combien vous en avez besoin.)

Mais quels légumes sont les meilleurs? Des modes passagères vont et viennent aussi rapidement que que le chou frisé dans votre réfrigérateur. Un jour, c’est le brocoli, un autre le chou. Et comment compare-t-on les avantages des légumes par rapport aux fruits?

Le #maca cette puissante #racine

Par Alain J. TOUIZER, à 06h00 dans PRODUITS BIO
> L'espèce Lepidium meyenii Walpers, qui comprend une forme cultivée et une forme sauvage d'aspect variable, a été décrite par Wilhelm Gerhard Walpers en 1843 d'après un exemplaire recueilli à Pisacoma (3919 m d'altitude) à environ 60 km au sud du lac Titicaca, dans le département de Puno au Pérou.
Lire la suite...

#remède #antimicrobien, #miracle ?

Par Alain J. TOUIZER, à 06h00 dans PRODUITS BIO
> La légende veut qu'après la seconde guerre mondiale, un médecin immunologiste yougoslave, Jacob Harich (1919-1996), ayant croqué dans un pépin de pamplemousse voulu savoir pourquoi il était si amer.

> Une autre version indique qu'en 1979 ou 1980 ce même immunologiste, accessoirement jardinier, remarqua que les pépins de pamplemousse mis au compost ne se décomposaient pas.
Lire la suite...

#l'origine de la #gelée #royale

Par Alain TOUIZER, à 09h00 dans PRODUITS BIO

Conseils ALJOIMOUR:


 > C’est la matière la plus étonnante que  l'on connaisse, c'est le tonique impérial, le gout est particulier, mais combiné a du miel et d'autres plantes il passe très bien. (Voir propolis, nectar, élixir essentiel, force optimale)

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion



La gelée royale : intérêt en thérapeutique humaine


Substance la plus élaborée de la ruche, source de l’alimentation de la reine, elle est la clé du développement de toute la colonie. La reine croît deux fois plus vite qu’une simple ouvrière. Les larves des cellules royales ont droit à trois jours de plus de gelée royale, ce qui leur permet de construire les organes sexuels si importants pour la reine. Bien nourrie, la reine peut vivre 5 ans.


Un peu d’histoire : d’un prix Nobel à un Pape

En 1931 le prix Nobel allemand de chimie, Friedrich Bergius est chargé d’analyser la gelée royale. La trouvant trop complexe, il abandonne sa recherche mais la consomme et observe autour de 50 ans un grand dynamisme physique et sexuel. En 1938, le père Boyer de Belvefer réalise une étude scientifique et méthodique avec la Gelée royale.

Pendant des années, il l’administre à des chiens, à des porcs et à des chats, dans un but d´examiner s´il existait un effet placebo sur les hommes. Et il constata en effet que ses animaux d´expérimentation étaient plus vivaces et énergiques que leurs compagnons placébos. Dans sa famille et sur lui-même, il fit les mêmes expériences et obtint les mêmes résultats.

C’est quand il fait savoir que le Pape Pie XII en avait consommé quelques jours un extrait prescrit par le Dr. Galeazzi, et avait perçu un effet rapide restaurateur et renforçant, que la gelée royale commença à être commercialisée partout dans le monde avec grand succès.


L’origine de la Gelée Royale

La Gelée Royale est produite par les glandes hypopharyngiennes et mandibulaires des nourrices, de jeunes abeilles nourricières. Ces abeilles peuvent en fabriquer 300 à 800 grammes par ruche et par année. Cette fabrication est liée à la présence de pollens. Pendant sa vie, une ouvrière peut avoir besoin d’environ 160 à 180 mg de pollen avec une moyenne de 20 % d’azote pour fabriquer le gelée royale.

Celle-ci est l’alimentation exclusive de la reine durant toute son existence. Les cellules royales contiennent la gelée la plus riche. Grâce à la gelée, une larve multiplie son poids initial par 1500 à 1800 en 5 jours ! Les ouvrières, elles, ne le multiplient « que » par 500. Croissance donc unique dans le monde animal.

Ainsi la reine peut pondre en moyenne plus de 1 000 œufs par jour en saison. Elle se nourrit au prorata du volume de sa ponte, d’un mélange de gelée royale et de miel, apporté par les ouvrières. C’est la gelée royale qui contient le facteur déterminant qui change l’abeille d’ouvrière en reine.