La forme de #silice la plus efficace!

Par La Rédaction, à 05h00 dans PRODUITS BIO

Conseils ALJOIMOUR :


> Voici une newsletter de Michel Dogna que j’apprécie: la silice, un élément indispensable à notre bien être avec des propriétés formidables.


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion - Paris - La Normandie




L’ortie accompagne l’homme partout  où il vit – du moins dans les climats dits tempérés. Pourquoi ? Parce qu’en fait elle apprécie à la fois les déchets organiques et ferreux et l’humidité.

Maria Treben raconte qu’un jour, dans une émission radio, un médecin signala que l’ortie est au nombre des plantes médicinales les plus efficaces que nous possédions. 

Ceci n’empêche pas qu’elle soit presque ignorée par la médecine officielle, et peu signalée en médecines alternatives

Elle a pourtant été largement utilisée avec succès depuis l’antiquité pour des tas de pathologies sous forme d’infusions de feuilles fraîches, de teinture, et de bains.

L’ortie est pourvoyeuse de deux éléments majeurs : LA SILICE et LE FER, minéraux qu’elle a végétabilisés. Dans le sol, des milliards de micro-travailleurs attaquent (entre autres) ces éléments pour en faire un miellat comestible par les radicelles des plantes. 

Nous, animaux humains, avons besoin de ces deux intermédiaires, pour pouvoir profiter de ces précieux minéraux ainsi rendus assimilables. 

On notera que la médecine anthroposophique de Rudolph Steiner propose depuis plus d’un demi-siècle Ferrum per urtica contre l’anémie ferriprive.

Quant à la silice (Si O²), il faut savoir que l’ortie piquante (urtica dioïca) est la championne « toutes catégories » de production, devant la prêle qui la suit de près, puis des outsiders connus tels que les nœuds de bambou, les farines complètes de céréales bio, etc. 

En médecine populaire, l’ortie a toujours été utilisée dans les cas de…



 

Comment éviter les #denrées #irradiées ?

Par Alain TOUIZER, à 05h00 dans PRODUITS BIO
Au sein de l’Union Européenne, la réglementation actuelle est incohérente, inefficace et par ailleurs risquée vis-à-vis de ‘l’OMC. Officiellement, l’irradiation est autorisée dans tous les Etats membres seulement pour les herbes aromatiques séchées, épices et condiments végétaux, dans quatre pays pour les « fruits secs » (Belgique, France, Pays Bas, République Tchèque) et dans trois pays (Belgique, Royaume-Uni, République Tchèque), pour les « fruits » (y compris champignons, tomates, rhubarbe).

Mais les échanges internationaux des denrées alimentaires au sein de l’UE se faisant sans contrôle et l’UE ne faisant pas faire la différence entre fruits « secs » et « frais », il n’est pas exclu de retrouver des fruits secs ou séchés, quels qu’ils soient, sur les étals français...
Lire la suite...

#Maca, que des bénéfices¡

Par La Rédaction, à 06h00 dans PRODUITS BIO

Conseils ALJOIMOUR :

 
> Quelques bienfaits du maca


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion - Paris - La Normandie




La maca, une racine qui appartient à la famille des radis, est le plus souvent disponible sous forme de poudre. 

Cultivée dans les montagnes du Pérou depuis des milliers d’années, elle a été appelée le « ginseng péruvien ». 

Les bienfaits de la maca sont depuis longtemps très appréciés, et cette racine est récemment devenue populaire sous forme de supplément et d’ingrédient alimentaire.

Il n’y a pas d’effets secondaires importants connus de la maca, mais comme tout autre supplément, elle ne devrait pas être prise en grandes quantités. 

Lorsque vous commencez à utiliser la maca, il est préférable de commencer par prendre de petites quantités, puis d’augmenter peu à peu; seulement 1/2 cuillère à café est une bonne quantité pour commencer. 

Ensuite, une cuillère à soupe de poudre est une dose quotidienne moyenne. Il est recommandé d’en prendre pendant quelques jours, puis de cesser pendant quelques jours. 

Si l’on en prend trop, cela peut avoir des effets indésirables, et perturber votre système hormonal. Si vous rencontrez ce problème, il suffit d’en prendre moins ou même de stopper complètement.

#Basilicum aux multiples usages... bravo !

Par Alain TOUIZER, à 05h59 dans PRODUITS BIO

Conseils ALJOIMOUR :

> Basilicum aux multiples usages bravo !  Nous le conseillons comme protecteur, il est fort efficace, par contre il faut que ce soit le basilic rouge indien.

> Ma propre expérience à tant porté ses fruits qu’il est prisé par toutes les personnes travaillant dans les administrations où le taux de mauvaises langues, de compétitions, et de jalousie est souvent à l'extrême…

> Voir notre fiche technique du « Basilic Exotique Sacré »
 

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion



Utile en cas de digestion compliquée, de ballonnements ou d’aigreurs d’estomac, le basilic sous forme d’huile essentielle est réputé pour être un excellent tonique digestif. Pourquoi ? Parce que celui-ci facilite la sécrétion des sucs. Grâce à certains de ses composés, cette plante aromatique agit aussi au niveau du foie. Elle favorise la sécrétion de la bile et permet de mieux digérer les graisses.
 

Comment l’utiliser ?

On mélange deux gouttes d’huile essentielle de basilic avec un peu de miel ou d’huile d’olive. On place cette mixture dans la bouche et on la laisse se dissoudre sans avaler. On peut aussi utiliser le basilic sous sa forme première et en faire une tisane.

Il suffit d’incorporer une dizaine de feuilles fraîches dans une casserole d’eau à peine frémissante et de laisser infuser. De cette manière, on évite de détruire les principes actifs de la plante. On prend 1 tisane par jour (de préférence après manger le midi ou le soir), 3 à 4 jours par semaine.

Attention : Il faut limiter la prise d’huile essentielle à 4 gouttes par jour maximum. L’huile essentielle de basilic est à proscrire pour les femmes enceintes, les mères qui allaitent ainsi que les jeunes enfants.