Urgence : NON à la baisse des limitations de vitesse

Par Alain TOUIZER, à 09h23 dans GENERALE

NON à la baisse des limitations de vitesse


Chère Madame, Cher Monsieur,

Notre action contre le projet de Manuel Valls de baisser les limitations de vitesse vient de dépasser 230.000 signataires. Si chacun arrive mobiliser cinq personnes, nous pouvons dépasser le million de protestataires. Et Il y en aura besoin. Car le gouvernement est en train de sortir l'artillerie lourde pour nous imposer ce nouvel épisode de punition-taxation des automobilistes.  Aucun des arguments avancés, ni la sécurité, ni l'écologie, ne tient. Mais si nous nous laissons faire, si nous les laissons convaincre l'opinion publique, alors :

Vous devrez bientôt rouler en toutes circonstances à 110 km/h maximum sur autoroute, à 80 sur route, et à 30 km/h partout en ville !
Et comme ce sera impossible de tenir des vitesses si basses, nous serons tous des proies faciles pour les radars fixes, mobiles et embarqués dont sont, de plus en plus, truffés nos trajets. Les PV pour "excès" de vitesse vont nous tomber dessus en rafale.

 S'il vous plaît, aidez-nous à stopper de toute urgence ce projet effroyable.  Signez dès maintenant votre pétition et transférez ce mail et les informations qu'il contient à tous amis qui seraient intéressés :

1) L'argument "sécurité" ne tient pas : On dispose de données qui montrent qu'augmenter les limitations de vitesse ne nuit pas à la sécurité.

En France, entre 1998 et 2002, le nombre de décès sur les routes a diminué de 15 % alors que la vitesse moyenne de circulation augmentait sur tous les types de réseaux : autoroutes, routes nationales et réseaux urbains.

Au Texas, les autorités viennent d'augmenter la limitation de vitesse sur ses autoroutes récentes à 85 mph (137 km/h). Elles ont fait un constat simple : la précédente augmentation (à 80 mph en 2006) n'a pas empêché le taux de mortalité de continuer à baisser. La Virginie réfléchit également à une telle augmentation.

En réalité, compte tenu des progrès techniques gigantesques des véhicules ces dernières décennies (tenue de route, freinage…) et de la voirie (revêtement drainant, etc.), les limitations actuelles sont caduques. Les maintenir au niveau actuel est déjà discutable.

Mais les baisser, c'est carrément indéfendable.
Baisser les limitations obligerait simplement, tous les jours, des millions de personnes qui roulent à une vitesse très raisonnable, sans provoquer le moindre accident, à rouler… encore moins vite. Qui peut croire un seul instant que ça fera diminuer le nombre d'accidents ?

Sans compter qu'avec une limitation à 110 km/h sur autoroute, les conducteurs seront très nombreux à se détourner de ce réseau payant. Ils iront donc sur les nationales dont certains tronçons sont dix fois plus dangereux que les autoroutes.
Et on voudrait nous faire croire que ce projet va améliorer notre sécurité ?

2) L'argument "écologie" ne tient pas :
Une semaine après les déclarations de Manuel Valls, c'est le secrétaire général du "débat national sur la transition énergétique", Thierry Wahl, qui s'y est mis ! Selon lui, il faut baisser les limitations pour réduire la consommation de carburant et polluer moins.

Mais là encore, rien n'est moins sûr.
Au contraire, l’Ademe (Agence de l’environnement et de la Maîtrise de l’Energie) elle-même affirme que "le passage de 50 km/h à 30 km/h affiche des résultats très variables voire contradictoires, soit de -10% à +30% selon les polluants et les études."

Quand aux autoroutes, pour avoir un réel impact sur la pollution, il faudrait les limiter à... 80 km/h !

3) Un coût insupportable
La baisse des limitations aura un impact économique désastreux : perte de temps dans les trajets, ralentissement et renchérissement du trafic des marchandises, etc. Selon les premières estimations, cela représenterait une facture comprise entre 5 et 8 milliards d'euros par an ! Irresponsable en cette période de récession où chaque nouvelle charge pesant sur les entreprises françaises se traduit par des chômeurs supplémentaires.

Ne pas oublier, non plus, que baisser les limitations de vitesse, c'est changer des centaines de milliers de panneaux. Ce serait engager une dépense publique de plusieurs dizaines de millions d'euros. Inacceptable, à l'heure où l'Etat manque cruellement d'argent. Avec les limitations actuelles, plus de 27.000 PV pour excès de vitesse sont dressés chaque jour, et 10 millions de points de permis sont retirés chaque année.

Sur des routes truffées de radars-pièges (fixes, mobiles, embarqués), une baisse des limitations de vitesse entraînerait une explosion de PV à 68 €. Insupportable pour des millions de Français qui ont déjà du mal à joindre les deux bouts.

Ne laissez pas Manuel Valls nous faire ça.

 S'il vous plaît, signez votre pétition "Non à la baisse des limitations de vitesse" et transférez cet email à tous vos contacts.

Merci de votre aide et bonne route !


Christiane Bayard
Secrétaire générale

Notre #histoire en 2 minutes, quel bon #travail...

Par Alain TOUIZER, à 17h38 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR:


Une excellente vidéo de deux minutes, très beau travail, bravo !!!

Notre Histoire en 2 minutes ...


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion

C’est impératif, il faut avoir un #concombre chez soi!!!

Par Alain J. TOUIZER, à 17h32 dans GENERALE

C’'EST IMPERATIF, IL FAUT TOUJOURS AVOIR UN CONCOMBRE CHEZ SOI !!!!


LES VERTUS DU CONCOMBRE

  • Les concombres contiennent la plupart des vitamines dont on a besoin tous les jours: un seul concombre contient de la Vitamine B1, B2, B3, B5, magnésium, du phosphore, du potassium et du zinc.

  • Vous ressentez de la fatigue au beau milieu de l'après-midi, laissez tomber votre boisson caféinée et mangez un concombre, excellente source de vitamine B et de glucides qui faciliteront une récupération rapide qui se prolongera durant des heures.

  • Votre miroir de chambre de bain est tout embué après la douche? Frottez une tranche de concombre sur le miroir; ça élimine la buée en plus d’embaumer l'air d'une odeur agréable qui rappelle le SPA.

  • Les asticots et les limaces envahissent vos plantes? Prenez quelques tranches de concombre et déposez dans un moule à tartes en aluminium et votre jardin en sera débarrassé. La réaction chimique entre le concombre et l'aluminium produit une odeur imperceptible pour les humains mais repoussante pour les insectes nuisibles qui les chasse et les fait fuir de l'endroit.

  • Vous cherchez un moyen rapide et efficace de vous débarrasser de la cellulite sans avoir à sortir ou aller à la piscine? Frotter de quelques tranches de concombre la surface concernée durant quelques minutes: la substance physio - chimique du concombre favorise le resserrement du collagène et raffermit la surface i extérieure de la peau et ainsi, réduit la  visibilité de la cellulite. C'est aussi efficace sur les rides!!!

  • Vous voulez vous éviter la «gueule de bois» ou un terrible mal de tête? Mangez quelques tranches de concombre avant de vous coucher. Vous vous réveillerez frais et dispos. Les concombres contiennent assez de sucre, de vitamine B et d'électrolytes pour récupérer les nutriments perdus et en maintenant l'équilibre et ainsi, évitant les «lendemains de veille» et les maux de tête.

  • Pour combattre ces «petits creux» en plein après-midi, les concombres ont été consommés depuis des siècles et ont souvent servi aux trappeurs, commerçants et explorateurs comme repas rapides pour combler leur faim.

  • Vous vous préparez à un rendez-vous ou une entrevue d'emploi et vous réalisez que vous n'avez pas le temps de polir vos chaussures? Coupez une tranche de concombre et frottez-en vos souliers : ses propriétés chimiques procurent un reflet rapide et durable qui non seulement paraît bien, mais aussi qui est imperméable.

  • Votre aérosol WD40 est vide et vous voulez arrêter le grincement d'une porte? Prenez une tranche de concombre, frottez-la sur la charnière... et voilà, plus de grincement!

  • Vous souffrez de stress extrême et n'avez pas le temps pour un massage, un facial ou une visite au spa? Couper un concombre entier et placez-le dans un contenant d'eau bouillante : ses propriétés chimiques et répandant un arôme reposant et relaxant reconnu pour réduire le stress chez les nouvelles mamans et les étudiants à la veille d'examens.

  • Vous sortez d'un dîner d'affaires et réalisez que vous n'avez pas de gomme ou de menthes? Demandez une tranche de concombre à la serveuse et collez-la au palais en pressant avec la langue durant 30 min. pour éliminer la mauvaise haleine. Ses propriétés physio-chimiques tueront la bactérie qui en est responsable dans votre bouche.

  • Vous cherchez une façon «verte» de nettoyer les robinets, les éviers ou l'acier inoxydable? Prenez une tranche de concombre et frottez-la sur la surface à nettoyer : non seulement ça va faire disparaître des années de saletés mais aussi, ça ne fera aucun mal à vos doigts et vos ongles.

  • Vous écrivez à l'encre et faites une erreur? Frottez l'extérieur d'un concombre pour effacer l'erreur. C'est aussi efficace avec les crayons de couleur et les marqueurs que les enfants prennent pour décorer les murs.

Un autre Monde émerge sous nos yeux !

Par Alain TOUIZER, à 17h36 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR :

A prendre en exemple et a mutipilier !!!

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion


Connaissez-vous le mouvement des Incroyables Comestibles ?


C’est une nouvelle démarche d’habitants et de collectivités locales, dans des endroits du monde de plus en plus nombreux, ayant décidé de changer de système du jour au lendemain. Ils disent avoir fait le choix d’avoir simplement changé de regard, pour créer une nouvelle réalité.

Ils ont mis au placard l’idée qu’on leur a fait croire qu’ils étaient des victimes de leur système, de générations en générations. En abandonnant cette croyance devenue autobloquante quant à leur devenir, ils ont rendu possible la co-création d’une nouvelle économie vertueuse, éthique et solidaire, basée sur le partage, à partir de la culture locale de fruits et légumes, les incroyables comestibles ou « Incredible Edible » en anglais.

Cette culture locale est produite bénévolement par l’ensemble des habitants eux-mêmes, partout où c’est possible, dans les lieux publics des villes et des villages ou dans des espaces privés mis gracieusement à disposition. Et partout, il est inscrit « Food To Share » ou encore « nourriture à partager, servez-vous, c’est gratuit » pour les initiatives en France.

Ces collectivités découvrent alors un nouvel art de vivre où on a rangé définitivement l’esprit de compétition qui divise les gens entre eux, pour faire l’expérience de nouvelles coopérations basées sur l’autosuffisance alimentaire locale, l’entraide et la bienveillance envers chacun.

C’est une idée qui est venue de trois mères de famille d’une petite ville du nord de l’Angleterre. Cette ville était en plein déclin, suite à la désindustrialisation ayant provoqué la montée du chômage et l'augmentation de la précarité, avec pour conséquence le départ de nombreuses familles contraintes d’aller chercher du travail ailleurs.

Elle s’appelle Todmorden, et se situe près de Manchester. Cette collectivité locale a retrouvé son rayonnement et de nouvelles familles viennent s’y installer à nouveau, attirées par les valeurs communes partagées de ses habitants. Depuis, le mouvement essaime partout aux alentours.

Le district de Calderdale, a emboité le pas pour les communes de son territoire, et maintenant c’est tout le Yorkshire. On vient les voir du monde entier pour comprendre comment un tel changement de société est possible en un temps si court. Il y a une Google Map pour se rendre compte de la diffusion de ce nouvel art de vivre par l’abondance partagée des « Incredible Edible » dans le monde.
 
C’est d’une petite ville grise du nord de l’Angleterre qu’est parti le mouvement des « Incredible Edible », les « incroyables comestibles » dans sa traduction française. En 2008, dans la ville de Todmorden ravagée par la crise des subprimes, une poignée d’activistes ont envahi le bitume de bacs de plantation : sur les trottoirs, dans la cour du collège, sur le parterre de l’hôpital... Todmorden est devenu un potager géant, et gratuit.

Chaque citoyen cultive un carré de terre et quand sa récolte est mûre, il laisse les passants se servir librement. Une « peas & love revolution », qui peut avoir des conséquences gigantesques : « les gens se réapproporient la nourriture, puis les magasins, puis l’énergie... » remarque Mike Perry de la Plunkett Foundation, dans le Guardian de Londres.

« L’autosuffisance alimentaire des territoires, ça marche », en conclut François Rouillay, un Alsacien qui cherche à implanter ce mouvement en France, et a mis au point un guide pratique. Pour l’instant, deux initiatives françaises sont recensées sur la google map mondiale des Incredible Edible. François, conseiller en développement territorial, estime que c’est la réponse à toutes les questions qu’il se pose depuis vingt ans : « comment se libérer d’une économie basée sur la compétition, faire bouger la notion de propriété sur la base d’un élan du coeur ». « Un changement de paradigme », selon lui, qui rappelle la pensée de Pierre Rabhi et du mouvement des Colibris.

François Rouillay dit recevoir « trois appels par jour » pour relayer ce mouvement naissant.

Que chaque être soit heureux; que chaque être soit en paix; que chaque être soit libre.
Que chaque être se réveille à la Lumière de sa nature intérieure et multidimensionnelle