C’est quoi virtu@lité ?

Par Alain TOUIZER, à 17h35 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR :

> Un ami m'a envoyé ce magnifique PPS c'était trop beau alors je partage


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion


C’est quoi virtu@lité ?


Un jour, je suis rentré dans un  resto et j’avais très faim… J’ai donc choisi une table discrète de manière à rester seul à réfléchir sur mon travail J’ai commandé du saumon avec salade et de l’eau en essayant de garder mon régime Dans l’attente, j’ai commencé à travailler avec mon notebook et au même moment je fus surpris de la voix qui venait de derrière…

-Monsieur, vous me donneriez un petit sou ????  - Mais seulement un petit sou pour un petit bout de pain ....
- Je n’en ai pas mon petit…

Ma boîte était pleine de messages électroniques avec une belle musique qui me faisait rêver de Londres

- Monsieur, demandez SVP qu’on me rajoute du beurre et du fromage sur le bout de mon pain!

Je me rendis compte que le gamin était encore à mes côtés. - OK! Mais après tu me laisses la paix, j’ai du boulot.

Mon plat arrive et je demande au sommelier d’apporter un sandwich au petit mais le sommelier me demande si je voulais que l’on sorte l’enfant du resto. Ma conscience me disait le contraire et j’ai fini par lui dire: - Laissez- le et apportez- lui quelque chose de mieux à manger.

Alors le gamin a pris place devant moi et me demanda: - Monsieur, vous faites quoi ?
- Je lis mes e-mails.

- C’est quoi les e-mails?
Ce sont des messages envoyés par une personne via Internet.

Je savais qu’il n’avait pas compris et pour éviter une autre demande je lui ai dit: - C’est comme si c’était une lettre, mais envoyée par Internet

- Monsieur, vous avez Internet??
- Oui, c’est important dans ce monde aujourd’hui

- Et c’est quoi Internet ??
-C’est une place dans l’ordinateur où on écoute de la musique, on fait des recherches, on apprend à travailler, on partage et beaucoup d’autres choses mais dans un monde virtuel.

C’est quoi le virtuel ?

Je décide donc de lui donner une réponse sachant qu’il ne comprendrait pas, mais pour qu’il me laisse finir de manger tranquille.

- Virtuel, c’est quelque chose que nous imaginons, quelque chose que nous ne pouvons pas toucher. Un lieu que nous créons au gré de nos fantaisies. On transforme le monde en ce que nous rêvons.

- Chouette... j’aimerais moi aussi !!!!  

Tu as compris mon petit ???

- Oui, Monsieur, je vis moi aussi dans ce monde virtuel.

- Et toi tu as un ordinateur?

Ma maman passe la journée dans la ville, elle arrive tard le soir et souvent je ne la vois pas - Non, mais mon monde est aussi comme le système virtuel. Moi, je m’occupe de mon petit frère qui pleure toujours, il a faim et je lui donne de l’eau de manière qu’il pense que c’est du bouillon. Ma grande sœur sort toute la journée me disant qu’elle va vendre son corps, mais je ne comprends pas .... Le soir elle rentre avec son corps .... Et j’imagine la famille réunie à la maison avec beaucoup de manger et des jeux à Noël et moi qui étudie pour devenir un grand docteur un jour. Mon père est en prison depuis longtemps- Ça c’est virtuel, Monsieur ???

J’ai éteint mon notebook avant que mes larmes tombent sur le clavier.  J’ai attendu que le gamin termine de manger, j’ai payé et laissé le reste pour le petit. Il m’a récompensé avec un très beau sourire et un grand « MERCI MONSIEUR vous êtes un Maître. »

Là j’ai eu la démonstration de virtualité insensée dont on vit chaque jour entouré par une cruelle réalité et souvent faisant semblant de ne pas la voir .....

Tu as deux options maintenant:
1 – Envoyer ce message à tes amis
2 – Fermer ce message comme si tu ne l’avais pas lu.....

-Comme tu peux le constater, -moi j’ai choisi la N°1

#Seins: en prendre #soin et préserver leur #beauté.

Par Alain J. TOUIZER, à 18h12 dans GENERALE

JOLIE POITRINE: Conseils !!!


Ce n'est pas une raison pour se dire que tout est affaire de nature, car il existe des moyens pour embellir notre décolleté, même si au départ certaines femmes ont une plus jolie poitrine que d'autres,

Vous cherchez des astuces pour une poitrine plus jolie, plus ferme, bien dessinée et sans vergetures?

Dans ce dossier vous allez trouver tous les conseils des pros pour des poitrines qui veulent bien se tenir

 

Les conseils du coach sportif:


La posture d’abord !

Une belle poitrine passe avant tout par un travail sur la posture. Il faut « redresser » les épaules, le buste. Donner de la tonicité et de la souplesse aux pectoraux, et raffermir les muscles du haut du dos, ainsi que les muscles qui soutiennent la colonne vertébrale.

Dans la pratique

Adoptez de bonnes habitudes au quotidien :

En marchant, portez le regard loin devant, le menton à l’horizontal.

Assise, évitez de coller la région lombaire au dossier, descendez les omoplates pour créer une légère ouverture au niveau de la poitrine. Les pieds doivent être bien à plat, écartés de la largeur du bassin. Le plus souvent possible, pensez à vous auto-grandir.

Pour en savoir plus, lisez l'interview de Philippe Casrouge, responsable du pôle activité physique aux thermes de Brides-les-bains. 





Est-il vraiment impossible de muscler les seins ?

Les seins ne possèdent pas de muscle. En revanche, ils sont « attachés » sur les pectoraux. C’est donc mieux d’avoir des pectoraux toniques pour donner aux seins une base ferme. Mais il est tout aussi important de travailler les fibres musculaires en longueur pour dégager le buste et donner cette allure élancée qui valorise la poitrine.


Un exemple d’exercice facile à faire tous les jours…

Les bras derrière la tête, attrapez les coudes avec les mains opposées (ou les avant-bras si vous manquez de souplesse), gardez le menton droit et la nuque dégagée. Maintenez cette position de 30 secondes à 1 minute. Recommencez plusieurs fois.

Quel(s) sport(s) pour dessiner la poitrine ?

La natation convient bien. Alternez deux exercices : une longueur en brasse coulée (sans creuser la région lombaire) pour raffermir les pectoraux, et une longueur en dos crawlé pour consolider le dos, redresser les épaules, et assouplir les pectoraux.

Les « gyms » posturales (pilates, yoga...), la danse, qui font travailler le buste en souplesse, sont aussi à conseiller.

Pour pratiquer, il faut un soutien-gorge de sport ?

Indispensable ! Dès que l’on pratique un sport à impact comme la course, l’aérobic... Le sein doit bouger le moins possible pour éviter la distension de l’enveloppe cutanée et des ligaments suspenseurs.


Conseils de la sage-femme.

Massez-vous les seins tous les jours !
Rien de mieux pour en prendre soin et préserver leur beauté.


Voici comment faire :

> Réchauffez dans le creux des mains une petite quantité de produit (huile, lait...), puis appliquez doucement sur les seins, sous les aisselles et jusqu’à la base du cou.

> Stimuler (avec le bout des doigts) le point situé au niveau du sternum à hauteur des mamelons en faisant des petits cercles dans le sens des aiguilles d’une montre.

> Levez un bras, et avec les doigts (de la main opposée), faites des cercles sous l’aisselle en accentuant l’appui lorsque vous remontez.

> Une main à plat sous le sein, dessinez avec le plat de la main le signe de l’infini (un huit) tout autour des seins.
Pétrissez doucement les seins, puis les faire rouler sur le muscle pectoral dans de grands mouvements lents et circulaires (sauf en cas de grossesse ou d'allaitement).


Réveillez-vous mesdames !!!

Par Alain TOUIZER, à 17h02 dans GENERALE
La période patriarcale, ou l'avènement du masculin intérieur et son évolution jusqu'à aujourd'hui
L'explosion d'un trop plein de soumission a eu lieu ; les femmes se sont rebellées en force, et ce changement a donné naissance à une nouvelle possibilité pour les femmes, celle d'enfin être reconnues sur le plan social. Les femmes se sont battues avec les armes des hommes. Elles sont devenues des amazones, de terribles guerrières. Elles font à présent les mêmes études que les hommes, sont très fières d'occuper des postes d'hommes dans des professions autrefois réservées aux hommes.

Elles ont laissé le soin à des gardes d'enfants de s'occuper de leur progéniture (...). Cette solution est ce que j'appelle une solution de fuite en avant. Les femmes ont effet complètement intégré le monde du masculin, aussi bien à l'extérieur, qu'à l'intérieur. Elles sont comme les hommes; elles pensent comme eux, ont les mêmes valeurs ; de ce fait, il ne reste plus rien d'elles. Le féminin intérieur n'existe plus. Le masculin a gagné. Dans ce monde trop masculin, aucune place n'est laissée au rêve, à la liberté, à l'intuition, au plaisir non-productif ou qui ne rentre pas dans les critères économiques...
Lire la suite...

La #coriandre met les #papilles en émoi!!!

Par Alain TOUIZER, à 16h25 dans GENERALE

La coriandre est ce que l’on pourrait appeler une herbe universelle. D’ailleurs son appellation la trahit. Outre son nom usuel, elle est aussi connue sous le sobriquet de persil arabe, persil chinois et même parfois de persil mexicain. Ce qui témoigne de sa présence sur quasiment tous les continents. Cette semaine, nos chefs (www.ma-cuisine-ma-sante.fr) mettent en scène cette herbe millénaire et vous invitent à un voyage gustatif.

Comme la plupart des légumes verts à feuilles, la coriandre est riche en antioxydants comme la bêta-carotène. Et à l’image de son cousin, le persil plat, elle est aussi pourvue en vitamine C. Elle est également source de vitamine K, qui participe au développement osseux ainsi que de vitamine B9. Aussi connue sous le nom d’acide folique, cette dernière participe, d’après l’Agence nationale de Sécurité sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail (ANSES), « au métabolisme du matériel génétique (ADN et ARN), ce qui justifie son caractère indispensable aux cours des différentes phases de la vie », en particulier pendant le premier mois de la grossesse. Une bonne raison pour ne pas s’en priver.

Du goût et de la couleur…

Si le persil plat et la coriandre se ressemblent à s’y méprendre, leur goût en revanche est bien différent. Et si vous ne connaissez pas la saveur du persil arabe, vous risquez d’être surpris. Elle est en effet soutenue, marquée et quelque peu épicée. Ses détracteurs affirment même que l’herbe tirerait son nom du grec Koris qui signifie punaise, un animal qui, une fois écrasé, en rebute plus d’un. C’est pourtant cette saveur persistante et parfumée qui donnera à vos soupes, sauces et autres salades, des goûts d’ailleurs.

… des feuilles aux graines

Avant de vous mettre aux fourneaux, encore faut-il bien choisir votre coriandre. Au moment de l’achat, cette dernière devra être bien verte, sans le moindre flétrissement. Pour un chutney ou plus généralement la cuisine indienne, tournez vous vers les feuilles. Mariées à l’ail ou au gingembre, elles accompagneront aussi à merveille vos tajines et vos poissons. Un conseil, dans la mesure où elles sont généralement fibreuses, prenez soin de les hacher finement. Et surtout, ne les ajoutez qu’en fin de cuisson. Elles conserveront ainsi tout leur parfum.

De leur côté, les graines de coriandre, à la saveur légèrement sucrée, trouveront leur place dans la préparation de certains condiments, comme le curry par exemple. Ajoutées en début, ou au cours de la cuisson, elles apporteront aussi un peu de piquant à votre couscous, vos grillades ou vos marinades. Parfaites pour des plats en provenance directe d’Afrique du nord, d’Asie ou d’Europe orientale. Une véritable invitation au voyage pour les papilles.