#Médicaments périmés

Par La Rédaction, à 06h00 dans GENERALE

Conseils Aljoimour :


> Un très beau dossier de J.M. Dupuis sur la date de péremption des médicaments et un deuxième sur les antibiotiques


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie



Depuis dix ans maintenant on nous demande de rapporter nos médicaments périmés en pharmacie.

« Pour votre sécurité, vérifiez d’urgence les dates de péremption de vos médicaments ! Surtout ne les laissez pas traîner les produits périmés dans votre armoire à pharmacie ! Un accident est si vite arrivé ! »

Cette campagne est, bien entendue, financée par nos impôts et relayée par l’assurance maladie (nos cotisations…) :
  • On nous explique que c’est important pour notre santé.
  • On nous explique que c’est important pour l’environnement.

Bref, une fois de plus on nous ressort le prétexte de l’intérêt général. Mais la vérité est que cette campagne vise avant tout à remplir les caisses de l’industrie pharmaceutique !!!




 

Lien entre l’homme et l’arbre

Par La Rédaction, à 12h12 dans GENERALE

Conseils Aljoimour :


> Un article sur les arbres très joli


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie



Avez-vous remarqué que les petits enfants serrent souvent le tronc des arbres dans leurs bras ? Bien sûr, les plus grands mesurent ainsi leur taille et leurs forces, mais que ressentent les plus petits ? 

Leur tendresse naïve nous amuse, nous les filmons avec compassion, mais nous les décourageons souvent de persister dans cette voie. N’y aurait-il pas un lien plus profond entre l’homme et l’arbre ?

Les arbres ont une très longue histoire commune avec les hommes. Elle a laissé dans nos folklores des traces qui, malheureusement, s’effacent peu à peu. 

Les arbres ont pourtant été au centre de notre culture pendant des millénaires. Ils ont été associés aux dieux, leurs troncs colossaux ont inspiré les légendes, ils ont été les cathédrales des hommes d’avant l’Histoire. 

Leur bois, leur écorce, leurs feuilles et leurs fruits nous ont apporté refuge, santé et réconfort… C'est ce que nous vous proposons d'explorer avec notre hors-série dédié à 30 arbres de votre environnement.

Pourtant, nous n’avons cessé de les abattre pour construire nos maisons ou nous chauffer. Les hommes savaient communiquer avec les arbres, ils l’ont fait pendant des milliers d’années ; maintenant, ils ne les entendent plus…

Aujourd’hui, quelques scientifiques tendent pourtant l’oreille et découvrent que les arbres sont l’élément essentiel d’un équilibre fragile associant dans un même mouvement mousses et champignons, insectes et oiseaux. 

On sait aujourd’hui que les arbres communiquent entre eux et avec les autres végétaux. On comprendra peut-être bientôt que les arbres échangent aussi avec les animaux

Et si le chant de la mésange était le signal qu’attend le bouleau pour lancer sa sève de printemps ?

Il nous faut remonter au passé le plus lointain pour retrouver les clés de ce dialogue « sauvage » que nous, les Hommes, pouvons nouer avec les arbres. 

 

Pourquoi je déteste les #SPA

Par La Rédaction, à 06h00 dans GENERALE

Conseils Aljoimour :


> Le sauna est une merveille  pour le corps et l'esprit


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie



Je reviens d’un séjour sur les bords du Rhin – c’est pour moi le plus majestueux des fleuves d’Europe. Son courant est net, puissant. Sa couleur est bleu sombre avec des taches vert émeraude.

J’en ai profité pour faire un arrêt à Rheinfelden dans mon spa favori. L’eau y est pompée à 200 m sous terre. Et elle a la particularité d’être naturellement salée. La salinité des bassins extérieurs est de 3%, soit l’équivalent de la mer Méditerranée… mais avec une eau à 36°C !


Un aller-retour pour le paradis


Ce qui rend l’endroit unique, c’est la Grotte Mer Morte : imaginez une immense crypte plongée dans la semi-obscurité. Le bassin fait à peine 60 cm de profondeur et la salinité de l’eau atteint les 12%. 

Vous pouvez donc flotter sans aucune difficulté. Mais c’est une sensation de flottement unique en son genre – vraiment reposante.

Tel un astronaute en apesanteur, votre corps n’est jamais parfaitement immobile. 

Chaque micro-courant vous fait dériver comme un bout de bois mort sur un lac. Faites l’étoile de mer sur le dos, et vous entendrez sous l’eau une musique apaisante, comme le chant des baleines.

S’il y a une vie après la mort, elle doit certainement procurer des sensations similaires.

Pour moi, ce bassin est source d’un émerveillement répété. Et heureusement… car les spas m’ennuient profondément.


Pourquoi je déteste les spas


Si si, malgré toutes les attractions (bains chauds, froids, jacuzzi, courants rapides, cascade alpine, pluie tropicale, hammam), je finis inévitablement par trépigner d’impatience… tout comme lorsque je suis contraint de rester allongé sur une plage.
 

Pour moins manger...

Par La Rédaction, à 06h00 dans GENERALE

Conseils Aljoimour :


> Je vous transfert cet article posté par JM Dupuis ancien mais plein de sagesse, sur une  manière de moins manger


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie
 



Les conseils d’un maître cénobite pour suivre un régime



Cassien était un maître spirituel spécialiste du jeûne et des privations de nourriture. Il vécut en Provence au 4e siècle.

Fondateur de l’abbaye Saint-Victor de Marseille, c’est lui qui enseignait aux moines comment se priver de nourriture. C’est ce qu’on appellerait aujourd’hui la « restriction alimentaire ».

Il faut réaliser que les moines de l’époque vivaient dans une austérité inimaginable aujourd’hui. Cassien s’était formé auprès des « cénobites » des déserts de Palestine et d’Egypte.

Les cénobites étaient des moines qui se nourrissaient d’insectes, de miel sauvage quand ils en trouvaient. Ils buvaient à peine, malgré la chaleur, et s’infligeaient des privations extrêmes, qu’ils jugeaient nécessaires à leur perfectionnement spirituel.

En lisant sur Internet un article au sujet de la « diète très chrétienne » de Cassien [1], je me suis aperçu que ses conseils sont plus que jamais d’actualité pour résister à la malbouffe. C’est aussi une méthode qui me parait réaliste pour organiser une transition crédible vers un mode de vie sain.


Conseil n°1 : le régime doit varier selon la santé


Cassien commence par expliquer que chacun doit tenir compte de sa santé :

« L’énergie de la volonté ne suffit pas, il faut aussi que la santé le permette. Voici la tradition à sujet : le moment du repas, la quantité et la qualité des aliments doivent varier selon la santé, l’âge ou le sexe. »

Ce premier conseil tient de l’évidence.

Les régimes modernes qui conseillent un certain nombre de calories, ou certains aliments uniquement, mais sans tenir compte de votre sexe, votre âge et votre état de santé, ne sont pas sérieux.