#du rouge au petit-#déjeuner

Par La Rédaction, à 06h00 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR :


> Un article sur les fruits rouge du Dr Rueff


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie



Il y a longtemps que j’essaye de commencer mes journées par une nourriture simple. Après mon citron pressé chaud au vinaigre de pomme, j’essaie de manger :

•    Des noix, des amandes, des noisettes (je reviendrai sur ce sujet dans une autre lettre)
•    De temps à autre un œuf de bonne qualité, si possible pondu par des poules nourries aux graines de lin
•    Un thé vert japonais de bonne qualité, et, pourquoi pas… un café.
•    Mais j’essaie aussi de manger des fruits rouges.
•    
Bien entendu, rien ne vous oblige à consommer tout et en quantité !

Quand je suis en voyage, je me plie aux habitudes locales et hôtelières, mais j’essaye toujours d’introduire dans mon petit déjeuner l’un ou l’autre de ces éléments.

On doit être attentif aux étiquettes et à la provenance de ces produits, afin d’éviter de consommer des fruits ou des aliments dont la croissance est largement accompagnée de pesticides et d’herbicides.

Une première question vient à l’esprit : doit-on les consommer en saison ou congelés ?
Si l’on se contente de la saison, leur temps sera bien limité.

En fait, une bonne congélation n’altère que très peu la composition des fruits rouges et leur consommation minérale et en antioxydants ne sera pas ou peu affectée.

Attention : la valeur nutritive, anti-inflammatoire et antioxydante des fruits rouges ne se conserve que deux à trois jours au réfrigérateur. Ne les laissez pas traîner !

Bravo les #finlandais!!!

Par La Rédaction, à 06h00 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR :


> J’ai reçu cette vidéo, sur le système d’éducation en Finlande,  j'ai été époustouflé de l'intelligence.

> La vidéo en Anglais est soutiré en français. Vous pouvez trouver des versions dans plusieurs langues.
 

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie


Ici, tout est fait pour rendre l'apprentissage le plus ludique possible. Jeux de piste pour découvrir les cinq continents, initiation à la physique grâce à de petits robots… " 

J'attends des enseignants qu'ils sachent motiver leurs élèves et les tirer vers le haut. Qu'ils soient des leaders pédagogiques ", déclare très solennellement Anna-Mari Jaatinen, la directrice de l'école. 

Un mot d'ordre valable sur tout le territoire. En Finlande, les notes sont quasi inexistantes en primaire et ne descendent jamais en dessous de 4 sur 10 au collège. Les emplois du temps sont près d'un quart moins chargés qu'en France et les redoublements rarissimes. 

Dès qu'un élève décroche, il est pris en charge par un enseignant spécialisé, doté d'une formation en pédagogie de deux ans plus longue que celle de ses collègues. Et si besoin, il passe des tests d'orthophonie, de dyslexie…

 

l#Estragon, l'acteur principal

Par La Rédaction, à 06h00 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR :


> Huile d'estragon fantastique par le Dr Willem


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie



A la demande des vieilles gloires de la chanson des années 60 qui parcourent la France pour une série de concerts (Tournée Age tendre), j’ai participé à la croisière annuelle à leurs côtés. 4000 participants envahissent un bateau qui sillonne la méditerranée.

En bon anthropologue (expert qui étudie l’homme dans la société), je m’immerge au milieu des fans, et régulièrement je me rends dans l’espace réservé aux stars

Ils sont une quarantaine (parmi ceux qui ont enchanté notre jeunesse : Richard Antony, Hervé Vilard, Sloane, Demis Roussos, Michèle Torr, La compagnie Créole, etc.). 

Chaque soir, après leur tour de chant dans un vaste amphithéâtre, ils regagnent leur quartier réservé. Certains me révèlent leurs maladies

Comment tout humain, ils ne sont pas épargnés par les maladies, parfois graves. Les fans me demandent de les faire descendre dans l’immense réfectoire. Ils se prêtent très volontairement au jeu.

Lors du repas, une dame est prise d’un hoquet incoercible ce qui trouble l’assemblée. Certains croisiéristes proposent des « remèdes de bonne femme » : une clef appliquée dans le dos, ou encore un cuisinier qui amène des glaçons, d’autres proposent un morceau de sucre dans un verre de vinaigre. 

Rien n’y fait, les contractions spasmodiques continuent désespérément de faire vibrer les cordes vocales de cette dame.

Tel Zorro, je cours chercher ma petite trousse contenant 10 huiles essentielles !

Je reviens 5 minutes plus tard avec le flacon d’huile essentielle d’estragon. Je fends la foule, et je demande à la pauvre affligée d’absorber 2 gouttes d’estragon. Je renouvelle la potion deux minutes plus tard. 

Le hoquet récalcitrant s’éteint. Consternation, admiration, stupéfaction, j’arrête la litanie de qualificatifs. Bien joué Docteur ! Durant toute la croisière je serai assailli par des admirateurs qui me font part de leurs maux. Le bateau se transforme en clinique.

Mais revenons à l’estragon : l’acteur principal.


HE Estragon : ses propriétés et quand l’utiliser ?

Ses propriétés thérapeutiques sont : anti-inflammatoire, antispasmodique, antifermentaire, antiallergique, stomachique, apéritive, carminative.

Indications traditionnelles sont le : dyspepsie, flatulence, colite, hoquet, spasmes, toux spastiques, asthme allergique, crampes et contractures musculaires, dysménorrhées et spasmes gynécologiques, spasmophilie.



 

Des crottes de #rat dans votre #paprika

Par La Rédaction, à 06h00 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR :


> Un rapport alarmant de Xavier Bazin sur tous le trafic industriel qui laisse à réfléchir sur où et comment manger proprement…


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie



Aujourd’hui, on va rigoler un peu.

Je vais vous parler des combines hallucinantes des industriels de « l’alimentaire » pour nous faire avaler de la m…. (au sens propre, parfois, vous allez voir !!).

Bon, d’accord, vous allez rire jaune. Mais heureusement, ce sont des produits que vous devriez de toute façon ne jamais consommer !

80 % des produits alimentaires de votre supermarché sont faits à partir de plantes bourrées de pesticides… à partir d’animaux élevés dans des conditions exécrables… et sont ensuite trafiqués dans tous les sens, avec l’ajout d’additifs chimiques potentiellement dangereux.

Et ça… c’est quand « tout va bien » !

Dans un livre explosif, intitulé Mais vous êtes fou d’avaler ça, un ingénieur qui a travaillé des années dans l’industrie agro-alimentaire fait des révélations stupéfiantes sur l’envers du décor…. 

Et ce qu’il y a réellement dans votre assiette. Vous avez le cœur bien accroché ? Alors c’est parti :


Des crottes de rat dans votre paprika !

Et ça commence fort. Voici l’une des affaires les plus choquantes racontée par cet ingénieur :