Contre le #cancer du #pancréas, mangez une de ces #noix tous les jours

Par Alain TOUIZER, à 23h37 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR :

> C’est  quand même un cancer rare, pas de panique ! Arrêtez de déprimer surtout.
> La Vie nous offre son énergie et sa vitalité à chaque instant  même si l'existence terrestre humaine est parfois difficile elle  est toujours là, plus forte, alors positivons toujours : «  aide toi et le ciel t'aidera » !!!



Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion



Voici un moyen on ne peut plus simple de réduire votre risque du pire des cancers, le cancer du pancréas. Il vous suffit de manger une noix du Brésil par jour.

Cette information vaut de l'or car le cancer du pancréas est une vraie s***perie : 19 personnes sur vingt en meurent dans les cinq ans. C'est ce cancer qui a tué le patron d'Apple, Steve Jobs, en octobre dernier.

Une noix qui pourrait mieux faire en termes de goût

La noix du Brésil est cette noix brune à l'extérieur, couleur de porcelaine à l'intérieur, qui a la forme d'un petit quartier de mandarine. Sa saveur est fade comparée aux noix de Grenoble, amandes, noisettes ou noix de pécan, et elle paraît bien dure et sèche au départ. Mais riche en huile, sa texture se révèle fondante quand on la croque et elle se laisse finalement bien grignoter avec un peu de sel.

Vous la trouvez de plus en plus souvent dans les mélanges pour apéritif. En effet, parce que son apparence est incroyablement stable (rien ne ressemble plus à une noix du Brésil qu'une autre noix du Brésil), les industriels la préfèrent aux autres noix plus capricieuses, et essayent d'en glisser un peu partout. Et c'est tant mieux pour notre santé.

Toutefois, si en aspirant votre voiture de retour de vacances, vous retrouvez sous un fauteuil une noix du Brésil datant d'un pique-nique improvisé au volant l'année dernière, réfléchissez avant de l'enfourner : du fait de sa haute teneur en lipide, la noix du Brésil rancit facilement. C'est pourquoi il faut les consommer vite ou, mieux, les écaler soi-même.

Vous pouvez aussi les conserver au congélateur, ce qui est d'ailleurs recommandé pour toutes les noix. De toute façon, l'idéal est de les acheter en petites quantités dans un magasin où le roulement des stocks est rapide. Enfin, pour les mêmes raisons, préférez les noix qui ont conservé leur peau brune, qui protège du rancissement.

Les miracles de la noix du Brésil sur vos cellules

La noix du Brésil est, de loin, l'aliment le plus riche sur terre en sélénium. Une seule noix vous apporte la ration quotidienne en sélénium dont vous avez besoin (95 microgrammes).

Et c'est par là que commence son pouvoir anti-cancer.

Le sélénium est un oligo-élément, c'est-à-dire que vous n’en avez besoin qu’en très petites quantités, mais vous devez absolument le trouver dans votre nourriture car votre corps ne peut pas en produire lui-même.
Le sélénium permet la production de glutathion-peroxydase, un antioxydant d'une importance capitale pour vos cellules. La glutathion-peroxydase est un enzyme qui travaille de concert avec la vitamine E pour protéger les membranes cellulaires contre l'oxydation provoquée par les radicaux libres. Et comme vous le savez, les radicaux libres, lorsqu'ils sont en excès, entraînent un vieillissement précoce et contribuent à l'apparition de certains types de cancers.

Or, justement, en plus d'être très riche en sélénium, les noix du Brésil sont pleines de vitamine E. C'est une excellente chose car la vitamine E naturelle s'assimile beaucoup mieux que la vitamine E synthétique, mais elle est rare dans l'alimentation (on n'en trouve en grande quantité que dans l'huile de germe de blé, un aliment qui ne se trouve pas dans toutes les assiettes).

De plus, les chercheurs pensent que seule la vitamine E naturelle, qui est un savant mélange de huit composés chimiques (pour les chimistes, quatre tocophérols et quatre tocotriénols), a un vrai effet préventif.

Sélénium, vitamine E et vitamine C : le cocktail anti-cancer du pancréas

Le lien entre le sélénium, la vitamine E et la vitamine C, les trois principaux antioxydants, et la prévention du cancer a été établi la semaine dernière par des chercheurs qui avaient recruté 23 500 personnes pour l'étude EPIC (European Prospective Investigation of Cancer).

Cette étude a duré quatre ans et de nouvelles conclusions viennent d'être publiées dans une revue spécialisée de nutrition. (1) Il s'avère que, pendant l'étude, 49 participants ont développé un cancer du pancréas, un nombre qui est monté à 86 en 2010. Or, les personnes faisant partie du quart ayant le plus de sélénium dans leur alimentation avaient un risque diminué de moitié d'être touchée par le cancer du pancréas, et même réduit des deux tiers s'ils consommaient aussi beaucoup de vitamine E et de vitamine C !!

Alors, comme je ne doute pas que vous consommiez déjà beaucoup de vitamine C puisque vous mangez de nombreux légumes et fruits (notamment des myrtilles et des framboises !), il m'a semblé crucial de vous dire d'ajouter à cet excellent régime alimentaire une noix du brésil par jour, pour le sélénium et la vitamine E.

Si vous avez des doutes sur vos apports en vitamine E, vous pouvez donc aussi faire vos vinaigrettes avec un peu d'huile de germe de blé, ou encore manger des amandes et de graines de tournesol. Saupoudrées sur votre salade verte, c'est excellent.


A votre santé !

Jean-Marc Dupuis



Le coin #sourire

Par Alain TOUIZER, à 14h12 dans GENERALE
… Le Coin Sourire …

Un athée se promenait dans les bois tout en s’extasiant devant la nature :
- Quels arbres majestueux, quelle puissante rivière, quels beaux animaux ! Se disait-il.

Comme il marchait le long de la rivière, il entendit un sourd grognement provenant d’un buisson
à proximité. Il jeta un œil dans cette direction et vit un énorme grizzli de plus de 2 m de haut
qui s’apprêtait à le charger.

Il courut aussi vite qu’il le pouvait dans un petit sentier, regarda par-dessus son épaule et réalisa
que l’ours le talonnait. Il trébucha et tomba sur le sol. Il roula sur lui-même et comme il tentait
de se relever, il vit l’ours au-dessus de lui, la patte droite prête à le frapper !

À cet instant, l’athée s’écria :
- Oh, mon Dieu !

Le temps s’arrêta, l’ours se figea et la forêt devint silencieuse. Une lumière vive apparut
près de l’homme et une voix vint du ciel :
- Tu as nié mon existence durant toutes ces années et attribué la Création à un accident cosmique.
Dois-je t’aider à te sortir de cette situation ? Crois-tu que je puisse te considérer comme un croyant ?

L’athée regarda vers la lumière et répondit humblement :
- Je crois qu’il serait hypocrite de ma part de vous demander de me considérer comme un
bon catholique, mais peut-être pourriez vous rendre l’ours … catholique ?
- Très bien, dit la voix.

La lumière s’éteignit, la forêt reprit son chant, l’ours descendit sa patte, se pencha
la tête et solennellement joignit ses deux pattes en murmurant :
- Seigneur, bénissez ce repas.

                   -----------------------------------------------------------

Pendant les vacances, un petit garçon propose ses services dans le voisinage pour
se faire de l’argent de poche. Un monsieur lui dit :

- Tu tombes bien. Je te donne cinquante euros pour me repeindre le porche en vert.
Tiens voilà la peinture…

Deux heures plus tard le garçon revient.

- C’est fait.
- Déjà ? Bravo ! Tiens voilà cinquante euros.

- Merci, m’sieur. Mais si vous permettez, je vous signale que votre voiture
c’est pas un Porsche, c’est une Mercedes…

En finir avec la #peau seche

Par Alain TOUIZER, à 12h41 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR :

> Conseils très sages, buvez suffisamment  1litre par 35 kg de poids corporel et un peu plus en été.

> Mesdames, vous devez accepter qu'il faut uriner, votre peau vieillira moins vite et sera plus lisse.

Voir fiches techniques de nos produits :

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion



Avec l’âge, notre peau perd progressivement de son élasticité. A cause notamment d’une fibre présente dans le derme – l’élastine – qui se fait de plus en plus rare. En revanche, si elle se dessèche peu à peu, c’est surtout sous l’effet de l’exposition solaire. Mais aussi du vieillissement en tant que tel.
 

Explications.

L’épiderme a la faculté de capter l’humidité, et de conserver une hydratation optimale. Or cette capacité décroît avec l’âge. Le vieillissement des cellules cutanées provoque donc une ‘fuite’ d’acide hyaluronique, dont le rôle est de « piéger » dans l’épiderme les molécules d’eau. La baisse de sécrétion hormonale qui intervient autour de la cinquantaine, s’ajoute à cela. Ainsi, la peau perd progressivement son niveau d’hydratation.

Outre ce phénomène, l’environnement et en particulier le rayonnement solaire, aggrave cette déshydratation. Il endommage les fibres collagènes et élastiques de la peau, favorisant là encore la perte en eau. Voilà pourquoi il est recommandé d’hydrater la peau quotidiennement, à l’aide d’une crème, d’un lait ou d’une huile. C’est le premier geste de prévention que vous puissiez adopter. Au soleil, protégez-vous également. Ainsi votre peau préservera-t-elle mieux son capital « santé », le plus longtemps possible.

Enfin, évitez les savons, bains-mousse et autres gels-douche pour la toilette du corps. Au contraire, choisissez de préférence une huile de bain que vous diluerez dans un peu d’eau tiède. Ni trop chaude, ni trop froide. A la moindre question, interrogez un dermatologue.


 

L'#energie au bout des #doigts: DO IN!!!

Par Alain J. TOUIZER, à 22h17 dans GENERALE
Le DO IN  se rapproche de la pratique du Shiatsu qui utilise aussi la pression des doigts pour rééquilibrer les énergies du corps, en travaillant sur des points stratégiques : les points d’acupuncture, reliés aux principales fonctions de l’organisme : respiration, circulation sanguine, digestion...
Lire la suite...