Plaintes #Santé et #Nutrition

Par Alain TOUIZER, à 16h30 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR :

> Je trouve vraiment dommage que certaines personnes malveillantes attaquent Mr. Dupuis, monsieur de grand valeur respectueux de tous et chacun et de la déontologie, en restant humble, Bravo encore Jean Marc Dupuis.

> A partir du moment où j’ai découvert ces articles si intéressants  j’ai décidé de les publier car je les trouve très pertinents.


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion



Chères lectrices et chers lecteurs,

Des plaintes de plus en plus nombreuses me sont adressées via notre site Internet : de fidèles lecteurs me reprochent de ne pas répondre aux questions qui me sont posées.

Par exemple, dans mon récent article où je déconseille les céréales, plusieurs s'étonnent que je commence par : Déconseiller la consommation des céréales, ce qui inclut le riz, le sarrasin, et le maïs ; puis, à la fin de mon article, indiquer que les personnes intolérantes au gluten peuvent inclure ces céréales-là dans leur régime alimentaire (car ce sont quelques unes des rares céréales qui ne contiennent pas de gluten).

Et ces fidèles lecteurs me demandent des explications, certains m'accusant de me contredire.  Je vais répondre à la question mais, avant cela, je tiens à présenter à tous mes excuses. Car je pense que je me suis rendu responsable d'un grave malentendu :

Quand j'ai créé Santé & Nutrition, j'ai, comme beaucoup de personnes qui utilisent Internet, imaginé que j'allais pouvoir diffuser toutes mes informations totalement librement, à toute personne qui souhaiterait les recevoir. Il suffirait à chacun de s'ajouter sur la liste pour, boum, recevoir tous mes courriels sans que cela ne rajoute à ma charge de travail.

Ce principe de gratuité absolue m'a paru merveilleux, surtout pour un sujet comme la santé, où beaucoup de personnes qui n'ont pas les moyens de payer ont toutefois un besoin vital d'accéder à des informations fiables. Mais je me suis vite aperçu que c'était en fait une illusion. Dès que j'ai eu plus de 500 abonnés, ma boîte électronique a commencé à bloquer les emails que je tentais d'envoyer !

J'ai alors été obligé de passer sur un système semi-professionnel, qui permettait d'envoyer plus de messages, mais qui était évidemment... payant. Et chaque fois qu'une nouvelle personne s'ajoutait, la facture s'alourdissait.  Parallèlement, mes messages suscitaient des questions de lecteurs.

J'ai commencé par y répondre personnellement mais rapidement, j'ai dû recourir à l'aide de mon entourage. Mon épouse s'y est mise, puis un ami naturopathe, mais rapidement, il a fallu qu'une personne à temps plein, puis deux, puis trois, viennent m'assister !

Un problème plus grave s'est alors posé : des demandes précises d'avis médical ont commencé à affluer. Or, non seulement il est strictement impossible de faire un diagnostic à distance, mais il nous est formellement interdit par la législation française de donner le moindre avis, conseil ou traitement médical personnalisé, et encore mois d'établir un diagnostic ! Je suis un rédacteur spécialisé dans l'information sur la santé, non un cabinet médical ou un hôpital.

Donner des conseils individuels, même simplement pour rendre service, m'expose à des poursuites pour « exercice illégal de la médecine », avec les plus sérieuses poursuites judiciaires à la clé. Au risque de choquer certains, je considère d'ailleurs que ce serait justifié, vu les dangers que je ferais courir en donnant ainsi des avis à l'aveuglette. Pendant ce temps, chaque matin, en allumant mon ordinateur, le nombre d'abonnés à Santé & Nutrition avait encore augmenté.

Je fus vite obligé de faire appel aux services d'une société spécialisée dans les envois massifs d'emails (plus de 100 000 à la fois ), avec un coût mensuel de plus en plus problématique. Malgré tout, nous recevions toujours plus de plaintes, entre les personnes qui, sans qu'on ne sache pourquoi, recevaient nos messages en double, et toutes celles qui, au contraire, ne recevaient plus rien !

Et le nombre de demandes, questions, commentaires, sollicitations, continuait, lui aussi, son ascension. Nous ne trouvions pas, et n'avons toujours pas trouvé, de solution simple pour traiter cet afflux incroyable. Alors aujourd'hui, je vous l'avoue, je suis en posture délicate.

Faut-il recourir au bénévolat ? Refuser les inscriptions supplémentaires à Santé & Nutrition ? Créer un système sévère de sélection, pour écarter les abonnés « dilettantes », qui s'abonnent uniquement pour recevoir des dossiers gratuits, mais sans intention réelle de suivre les conseils, ou au minimum d'y réfléchir ? Accepter des encarts publicitaires agressifs ?

Aucune de ces options n'est acceptable. Au contraire, chacune pose plus de problèmes qu'elle n'en résout.

La publicité, en particulier, me semble la pire des solutions. Il est vrai que certains produits méritent d'être connus et il serait extrémiste de vouloir interdire la publicité systématiquement. Mais elle doit, à notre avis, rester secondaire, à l'arrière-plan, sans jamais devenir un obstacle à la lecture. C'est une règle que nous avons toujours suivie, et que nous continuerons à respecter scrupuleusement à Santé & Nutrition.

Ce qui veut dire que nous n'avons pas trouvé la solution miracle (les suggestions sont bienvenues !).  Alors une nouvelle fois, je vous présente mes excuses pour toutes les déceptions que je peux vous causer, bien involontairement, du fait de ces problèmes d'organisation. Je sais bien que chacun a ses difficultés, et que ce n'est pas à vous de résoudre les miennes.

Mais je tenais malgré tout à vous tenir au courant, en espérant que vous ne m'en tiendrez pas rigueur de ne pas parvenir à participer, aux intéressants échanges qui ont lieu entre lecteurs sur notre site Internet. Par contre, j'espère bien qu'il se trouvera des personnes compétentes qui voudront prendre un peu de temps pour répondre aux légitimes inquiétudes et questions qui s'y expriment.

Bien à vous,

Jean-Marc Dupuis

PS : j'ai oublié de répondre à la question sur les céréales... Le message que j'ai voulu faire passer dans mon article est que notre corps est mal-adapté à la consommation de céréales et que, contrairement aux recommandations nutritionnelles officielles, vous gagnerez fortement à en limiter votre consommation.

Ceci parce que les céréales, surtout lorsqu'elles sont raffinées, provoquent une brutale hausse du taux de sucre sanguin, ce qui déclenche un pic d'insuline (une hormone fabriquée par le pancréas). L'insuline fait baisser le taux de sucre de la façon suivante : elle ouvre sur vos cellules les petites portes qui leur permettent d'absorber le glucose qui est dans votre sang. Votre taux de sucre sanguin baisse, donc, mais vos cellules vont stocker ce glucose sous forme de mauvaise graisse si vous n'êtes pas en train d'exercer une activité physique.

Toutefois, une chose est de mal supporter, à long terme, les afflux de sucre liés à la digestion des céréales, autre chose est de souffrir d'une intolérance ou d'une allergie au gluten, dont les conséquences sont immédiates et peuvent être violentes, voire insupportables.

Pour les personnes concernées par l'intolérance au gluten, un sévère tri alimentaire est nécessaire, et il me paraît trop dur de leur interdire aussi les céréales sans gluten, dont les inconvénients ne sont, malgré tout, pas comparables.

J'espère que ces explications me réconcilieront avec les lecteurs qui avaient, à juste titre, relevé une possible contradiction.

Ce que peut faire ton mobile et que tu ignores ....

Par Alain TOUIZER, à 10h35 dans GENERALE

Astuce n° 1

Que faire si on te vole ton portable? Les distributeurs gardent cette info pour eux pour que le voleur puisse continuer d'utiliser leurs services et que le volé rachète un autre portable !

Pour connaître ton n° de série (IMEI): marque le *#06# sur ton téléphone (sans appeler) et tu verras apparaître un n°. Ce code est unique dans le monde entier.

Note-le et garde-le dans un lieu sûr. Si l'on te vole ton portable, tu pourras communiquer ce code à ton fournisseur d'accès. Ton portable pourra ainsi être totalement bloqué et ce même si le voleur change la carte SIM.
Probablement que tu ne récupéreras pas ton tél. mais tu auras la garantie que personne ne pourra l'utiliser.

Si les gens connaissaient ce truc, le vol de portables deviendrait alors inutile.

Le n° des urgences dans le monde entier est le : 112. Ce n° peut être composé même si le portable est bloqué.

Astuce  n° 2

Tu as laissé tes clefs dans la voiture et tu es loin de chez toi où se trouve le double ? Appelle la maison, demande à quelqu'un d'approcher le double de la télécommande près du téléphone. Tiens ton portable à quelque 20 cm de la porte de la voiture. La portière s'ouvre !  Fais l'essai...


Astuce n° 3

Ta batterie de portable est à plat ?
Tous les portables ont une réserve de charge. En composant le *3370# elle se charge automatiquement te donnant ainsi près de 50 % de charge additionnelle. Quand tu rechargeras ton portable, la réserve elle aussi se chargera pour une autre occasion.

Partage ces informations. Tous tes amis aimeront les recevoir. 

Contre le #cancer du #pancréas, mangez une de ces #noix tous les jours

Par Alain TOUIZER, à 23h37 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR :

> C’est  quand même un cancer rare, pas de panique ! Arrêtez de déprimer surtout.
> La Vie nous offre son énergie et sa vitalité à chaque instant  même si l'existence terrestre humaine est parfois difficile elle  est toujours là, plus forte, alors positivons toujours : «  aide toi et le ciel t'aidera » !!!



Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion



Voici un moyen on ne peut plus simple de réduire votre risque du pire des cancers, le cancer du pancréas. Il vous suffit de manger une noix du Brésil par jour.

Cette information vaut de l'or car le cancer du pancréas est une vraie s***perie : 19 personnes sur vingt en meurent dans les cinq ans. C'est ce cancer qui a tué le patron d'Apple, Steve Jobs, en octobre dernier.

Une noix qui pourrait mieux faire en termes de goût

La noix du Brésil est cette noix brune à l'extérieur, couleur de porcelaine à l'intérieur, qui a la forme d'un petit quartier de mandarine. Sa saveur est fade comparée aux noix de Grenoble, amandes, noisettes ou noix de pécan, et elle paraît bien dure et sèche au départ. Mais riche en huile, sa texture se révèle fondante quand on la croque et elle se laisse finalement bien grignoter avec un peu de sel.

Vous la trouvez de plus en plus souvent dans les mélanges pour apéritif. En effet, parce que son apparence est incroyablement stable (rien ne ressemble plus à une noix du Brésil qu'une autre noix du Brésil), les industriels la préfèrent aux autres noix plus capricieuses, et essayent d'en glisser un peu partout. Et c'est tant mieux pour notre santé.

Toutefois, si en aspirant votre voiture de retour de vacances, vous retrouvez sous un fauteuil une noix du Brésil datant d'un pique-nique improvisé au volant l'année dernière, réfléchissez avant de l'enfourner : du fait de sa haute teneur en lipide, la noix du Brésil rancit facilement. C'est pourquoi il faut les consommer vite ou, mieux, les écaler soi-même.

Vous pouvez aussi les conserver au congélateur, ce qui est d'ailleurs recommandé pour toutes les noix. De toute façon, l'idéal est de les acheter en petites quantités dans un magasin où le roulement des stocks est rapide. Enfin, pour les mêmes raisons, préférez les noix qui ont conservé leur peau brune, qui protège du rancissement.

Les miracles de la noix du Brésil sur vos cellules

La noix du Brésil est, de loin, l'aliment le plus riche sur terre en sélénium. Une seule noix vous apporte la ration quotidienne en sélénium dont vous avez besoin (95 microgrammes).

Et c'est par là que commence son pouvoir anti-cancer.

Le sélénium est un oligo-élément, c'est-à-dire que vous n’en avez besoin qu’en très petites quantités, mais vous devez absolument le trouver dans votre nourriture car votre corps ne peut pas en produire lui-même.
Le sélénium permet la production de glutathion-peroxydase, un antioxydant d'une importance capitale pour vos cellules. La glutathion-peroxydase est un enzyme qui travaille de concert avec la vitamine E pour protéger les membranes cellulaires contre l'oxydation provoquée par les radicaux libres. Et comme vous le savez, les radicaux libres, lorsqu'ils sont en excès, entraînent un vieillissement précoce et contribuent à l'apparition de certains types de cancers.

Or, justement, en plus d'être très riche en sélénium, les noix du Brésil sont pleines de vitamine E. C'est une excellente chose car la vitamine E naturelle s'assimile beaucoup mieux que la vitamine E synthétique, mais elle est rare dans l'alimentation (on n'en trouve en grande quantité que dans l'huile de germe de blé, un aliment qui ne se trouve pas dans toutes les assiettes).

De plus, les chercheurs pensent que seule la vitamine E naturelle, qui est un savant mélange de huit composés chimiques (pour les chimistes, quatre tocophérols et quatre tocotriénols), a un vrai effet préventif.

Sélénium, vitamine E et vitamine C : le cocktail anti-cancer du pancréas

Le lien entre le sélénium, la vitamine E et la vitamine C, les trois principaux antioxydants, et la prévention du cancer a été établi la semaine dernière par des chercheurs qui avaient recruté 23 500 personnes pour l'étude EPIC (European Prospective Investigation of Cancer).

Cette étude a duré quatre ans et de nouvelles conclusions viennent d'être publiées dans une revue spécialisée de nutrition. (1) Il s'avère que, pendant l'étude, 49 participants ont développé un cancer du pancréas, un nombre qui est monté à 86 en 2010. Or, les personnes faisant partie du quart ayant le plus de sélénium dans leur alimentation avaient un risque diminué de moitié d'être touchée par le cancer du pancréas, et même réduit des deux tiers s'ils consommaient aussi beaucoup de vitamine E et de vitamine C !!

Alors, comme je ne doute pas que vous consommiez déjà beaucoup de vitamine C puisque vous mangez de nombreux légumes et fruits (notamment des myrtilles et des framboises !), il m'a semblé crucial de vous dire d'ajouter à cet excellent régime alimentaire une noix du brésil par jour, pour le sélénium et la vitamine E.

Si vous avez des doutes sur vos apports en vitamine E, vous pouvez donc aussi faire vos vinaigrettes avec un peu d'huile de germe de blé, ou encore manger des amandes et de graines de tournesol. Saupoudrées sur votre salade verte, c'est excellent.


A votre santé !

Jean-Marc Dupuis



Le coin #sourire

Par Alain TOUIZER, à 14h12 dans GENERALE
… Le Coin Sourire …

Un athée se promenait dans les bois tout en s’extasiant devant la nature :
- Quels arbres majestueux, quelle puissante rivière, quels beaux animaux ! Se disait-il.

Comme il marchait le long de la rivière, il entendit un sourd grognement provenant d’un buisson
à proximité. Il jeta un œil dans cette direction et vit un énorme grizzli de plus de 2 m de haut
qui s’apprêtait à le charger.

Il courut aussi vite qu’il le pouvait dans un petit sentier, regarda par-dessus son épaule et réalisa
que l’ours le talonnait. Il trébucha et tomba sur le sol. Il roula sur lui-même et comme il tentait
de se relever, il vit l’ours au-dessus de lui, la patte droite prête à le frapper !

À cet instant, l’athée s’écria :
- Oh, mon Dieu !

Le temps s’arrêta, l’ours se figea et la forêt devint silencieuse. Une lumière vive apparut
près de l’homme et une voix vint du ciel :
- Tu as nié mon existence durant toutes ces années et attribué la Création à un accident cosmique.
Dois-je t’aider à te sortir de cette situation ? Crois-tu que je puisse te considérer comme un croyant ?

L’athée regarda vers la lumière et répondit humblement :
- Je crois qu’il serait hypocrite de ma part de vous demander de me considérer comme un
bon catholique, mais peut-être pourriez vous rendre l’ours … catholique ?
- Très bien, dit la voix.

La lumière s’éteignit, la forêt reprit son chant, l’ours descendit sa patte, se pencha
la tête et solennellement joignit ses deux pattes en murmurant :
- Seigneur, bénissez ce repas.

                   -----------------------------------------------------------

Pendant les vacances, un petit garçon propose ses services dans le voisinage pour
se faire de l’argent de poche. Un monsieur lui dit :

- Tu tombes bien. Je te donne cinquante euros pour me repeindre le porche en vert.
Tiens voilà la peinture…

Deux heures plus tard le garçon revient.

- C’est fait.
- Déjà ? Bravo ! Tiens voilà cinquante euros.

- Merci, m’sieur. Mais si vous permettez, je vous signale que votre voiture
c’est pas un Porsche, c’est une Mercedes…