#Aromathérapie et #cancer

Par La Rédaction, à 06h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :


> Voici le numéro de septembre de Santé Corps Esprit


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie



C’est une véritable pionnière ! Depuis 20 ans, le Dr Anne-Marie Giraud accompagne les personnes atteintes d’un cancer... avec des huiles essentielles. 

Et ça marche ! Elles réduisent les effets secondaires des traitements et soutiennent le système immunitaire agressé. Mieux : elles pourraient même agir directement sur la maladie. Entretien avec un médecin visionnaire.

AC : Vous proposez depuis près de 20 ans des soins complémentaires en accompagnement des cancers… 

Dr Anne-Marie Giraud : Très tôt, au cours de mes études de médecine, j’ai compris que la médecine allopathique conventionnelle opérait un clivage important entre le physique et le psychique. 

Je me suis tournée vers des thérapeutiques où l’être humain est vu dans sa globalité : l’homéopathie, la phytothérapie et l’aromathérapie

J’ai commencé à prescrire des huiles essentielles (HE) à des patients atteints de cancer en 1998, toujours conjointement aux traitements spécifiques en oncologie. 

Les résultats ont été très positifs. J’ai donc poursuivi mes investigations pour explorer le plein potentiel des HE. Depuis 1998, j’ai accompagné, avec l’aromathérapie, dans le cadre de ce qu’on appelle les soins de support, 5400 patients atteints de cancer ou ayant eu un cancer.

AC : À quel stade de la maladie recommandez-vous de démarrer un traitement aux HE ? 

Dr AMG : Aujourd’hui, l’aromathérapie est beaucoup pratiquée dans les unités de soins palliatifs où il est reconnu qu’elle constitue une aide efficace pour apaiser la personne en fin de vie et soulager ses proches. Mais il est fort dommage de réserver les HE à la fin de vie, alors qu’elles sont utiles à tous les stades de la maladie, et ce dès le jour où le diagnostic est posé. 

Quand on apprend que l’on souffre d’un cancer, la nouvelle est brutale et difficile à entendre. Il faut se préparer psychologiquement à affronter la maladie, faire les bilans, accepter les différents traitements, etc.










 

#Consommation du #calcium de façon efficace

Par La Rédaction, à 06h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :


> Voici un article sur le calcium, bien que pas tout à fait complet, l’essentiel y est dit, et le lait n'est pas cité.
 

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie



Maintenant que nous savons ce qui est indispensable pour l’imprégnation des nutriments dans notre corps et pourquoi nous devons être attentifs à la consommation des macronutriments de haute valeur nutritive (Glucides, Protéines, Lipides), il est temps de prendre connaissance des micronutriments essentiels à notre corps ainsi que leurs fonctions.

Commençons par les minéraux. Dans le livre « La Nutrition dans les pays en développement » (disponible en français sur la page de l’ONU pour alimentation & agriculture, site internet FAO), nous trouvons des informations concernant la fonction physiologique et structurelle des minéraux dans le corps humains et fera l’objet des prochains articles.

Aujourd’hui, parlons du Calcium qui est l’un des minéraux les plus importants pour notre corps car il est le constituant principal des os et permet de les fortifier. Avec le Phosphore qui est nécessaire pour les fonctions musculaires, la stimulation nerveuse, les activités enzymatiques et hormonales ainsi que le transport en oxygène.

Il est important de prendre conscience des grands aspects de l’absorption du Calcium et des aliments qui contiennent des concentrations de minéraux plus élevées.

1.    L’association Calcium et vitamine C sont plus facilement ingérés (La limonade étant un très bon allié et alcalinisant)

2.    Il est indispensable de se mettre au soleil au moins 10 minutes par jour et sans protection solaire.

3.    Les aliments suivants sont riches en Calcium ainsi que dans d’autres minéraux qui améliorent leur ingestion (comme le Phosphore et la vitamine C)

•    La graine de Lin: 255mg de Calcium par 100g. Laisser tremper les graines au moins 24h et rincez les avant de les consommer.

•    La Noix: 94mg de Calcium par 100g. Laisser tremper les noix au moins 24h et rincez les avant de les consommer

•    L’amande: 216mg de Calcium par 100g. Laisser trempez les amandes au moins 24h et rincez les avant de les consommer.

•    Le Chou Frisé: 135mg de Calcium par 100g.

Renforçons notre corps de l’intérieur et ressentons notre énergie vitale s’accroître. Nous devons prendre en considération les aliments que l’on consomme et exercer une alimentation varié et équilibré












 

Feuilles de #laurier à brûler chez soi!

Par La Rédaction, à 06h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :


> Une pratique facile à réaliser à moindre coût qui pourrait détendre et aider certains


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie



Si vous êtes déjà rentré dans un studio de yoga ou une librairie new age, vous avez peut-être remarqué que ces endroits ont parfois une odeur très particulière.

C’est parce que beaucoup de ces endroits pratiquent souvent la purification, une tradition amérindienne qui utilise la fumée d’herbes sacrées pour purifier une pièce. Ce rituel est semblable à l’acte de brûler de l’encens.

Bien que la pratique de purification soit fréquemment associée à la sauge, il existe d’autres herbes que vous pouvez utiliser et des avantages plus concrets que vous pouvez apprécier.


Pourquoi brûler les feuilles de laurier

Les feuilles de laurier sont légendaires depuis des millénaires: qu’il s’agisse d’un rôle incontestable dans le folklore grec et romain ou de sa présence continue dans la culture et la cuisine indienne et des Caraïbes, cette herbe a résisté à l’épreuve du temps.

Mais les feuilles de laurier ne sont pas seulement utilisées dans les aliments et les contes de fées, l’herbe est couramment utilisée pour parfumer les crèmes, les lotions, les parfums, les savons et les détergents.











 

#Aspirine végétale, #antidouleur naturel

Par La Rédaction, à 06h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :


> Aspirine végétale, un antidouleur naturel


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie




Autrefois plante sacrée des druides, la reine-des-prés tapisse nos campagnes, altière et aromatique. 

Antalgique et anti-inflammatoire, cette authentique aspirine végétale prend soin de vos articulations. Grande diurétique, elle aide à éliminer tout en douceur.

Avec son port élégant, couronné de blanc, et son odeur raffinée, la reine-des-prés est parfois surnommée « belle des prés » ou « fleur des abeilles ». 

Plante mellifère de la famille des rosacées, elle se plaît dans les prairies humides, au bord des chemins ou dans les fossés et fleurit de juin à septembre partout en France sauf dans le bassin méditerranéen, trop sec.

Au Moyen Âge déjà, on l’utilise pour ses vertus aromatiques et décoratives mais aussi tinctoriales.

Elle parfume les recettes de bières et d’hydromels et donne une coloration jaune vive aux textiles. Censée porter bonheur, on la trouvera longtemps dans les bouquets des mariées.

C’est au milieu du XIXe que cette fleur sauvage commence à se faire connaître pour ses vertus santé, grâce aux travaux de l’abbé Obriat, qui révèle ses propriétés anti-inflammatoires. 

L’un des noms vernaculaires de la reine-des-prés, « spirée ulmaire », renvoie à ses grappes de fruits, enroulées en hélice. C’est cette forme spiralée qui a aussi donné son nom à l’aspirine. Et pour cause : la reine-des-prés contient de l’acide salicylique.