#Graines de #pastèque pour notre #santé!

Par La Rédaction, à 06h00 dans SANTE

Conseils Aljoimour :


> Un petit topo sur les graines de pastèque


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie




La plupart d’entre vous jetez les graines de pastèque en mangeant une pastèque. 

Si vous les mangez, vous ne savez probablement pas qu’elles sont bénéfiques pour votre digestion, mais le tube digestif les éjecte intactes. Par conséquent, leur utilité n’est presque pas utilisée.

Si vous souhaitez bénéficier des avantages des graines, vous devez les faire bouillir, les écraser ou les faire cuire pour atteindre le contenu. 

Les fibres figurant dans les graines sont essentielles pour le fonctionnement normal de l’appareil digestif. Elles sont utiles contre les parasites intestinaux, et aussi pour les patients qui souffrent de jaunisse et de maladies inflammatoires.

La citrulline présente dans les graines agit comme un antioxydant, contribue à élargir les vaisseaux sanguins, est utile pour l’artériosclérose, l’hypertension et l’angine de poitrine. 

Selon les scientifiques américains du début du 20e siècle, les graines de pastèque sont très utiles pour les reins et les voies urinaires. 

Ils ont dit que vous pouvez utiliser une infusion à partir des graines fraîches, qui est un diurétique utile et bon pour le nettoyage des calculs et du sable des reins et des voies urinaires.




 

Tous les #remèdes sont dans la #nature

Par La Rédaction, à 06h00 dans SANTE

Conseils Aljoimour :


> Voici un cadeau, je vous invite à l’enregistrer et même à l'imprimer


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie

 


Tous les remèdes sont dans la nature !


Ce livre est né d'une idée. Cette idée est que tous les remèdes sont dans la nature. 

Ce n'est pas une idée nouvelle, mais elle nous paraît essentielle et, vu l'état actuel du monde dans lequel nous vivons où tout est fait pour que nous passions notre temps dans des tours, des usines, des supermarchés, des transports ou devant des écrans, il a nous a semblé qu'il était grand temps de tirer à nouveau la sonnette d'alarme. 

On n'est pas vraiment humain si on ne connaît que le macadam, les immeubles en béton, l'éclairage artificiel et les appareils électroniques. 

Notre lien avec la Nature et ses trésors doit rester une dimension essentielle à nos vies. C'est un enjeu de civilisation. 

Cette Nature n'est pas seulement une succession de champs que nous voyons à travers le pare-brise de notre voiture, des serres où poussent nos légumes « hors sol » et des parcs publics imbibés d'herbicides. 

Non, je parle de la Nature dans toute sa diversité et sa générosité incalculable. Elle compte plus de 300 000 espèces végétales. Tandis que nous nous évertuons à foncer droit dans le mur, je suis convaincu qu'elle est capable de nous rendre notre humanité. 





 

Pourquoi la prostate se met-elle soudain à gonfler ?

Par La Rédaction, à 06h00 dans SANTE

Conseils Aljoimour :


> Messieurs,  voici un article sur la prostate et le moyen d'éviter qu'elle grossisse


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie



Les conseils de la médecine actuelle pour les problèmes de prostate sont stupéfiants, limite scandaleux !

Il faudrait :
•    S’arrêter de boire dès 18 heures
•    Uriner assis (facile avec un urinoir !)
•    Porter des couches !

« Mais je vous assure, cher Monsieur, on fait aujourd’hui des couches très confortables pour les adultes. »

Et de toute façon, vous devriez renoncer définitivement à l’idée de pouvoir :
•    Dormir profondément, sans interruptions sauvages pendant la nuit
•    Vider votre vessie d’un coup, pour avoir moins de faux-départs et d’arrêts imprévus
•    Aller au cinéma ou au théâtre sans avoir besoin de vous lever pendant la séance
•    Retrouver un jet normal, puissant, bien soutenu…

Pourtant, la nature a tout prévu : elle a le secret pour restaurer un fonctionnement normal de la prostate, et de notre capacité d’uriner.

Encore faut-il comprendre le problème pour choisir les bonnes solutions. La première chose à retenir est que, si rien n’est fait, la prostate gonfle inexorablement.


Prostate : n’attendez pas qu’elle fasse la taille d’une orange !

Pour un jeune homme, la prostate fait la taille d’une châtaigne. Vous ne la sentez pas. Elle n’exerce aucune pression sur votre vessie et votre urètre. Tout va bien.

Puis au fil des années, elle se met à grossir sous l’effet de plusieurs facteurs que je vais vous expliquer dans un instant.

A 50 ans, elle fait la taille d’un citron. Les envies d’uriner deviennent plus fréquentes et plus soudaines. La prostate devient douloureuse. A ce stade, vous avez un risque sur deux de souffrir d’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP). 

Vous devez forcer pour uriner, votre jet d’urine est faible et saccadé, vous ressentez une sensation de vidange incomplète et une miction goutte à goutte. La pression exercée sur l’urètre entraine également des troubles de l’érection.

A 60 ans, votre prostate peut avoir grossi jusqu’à faire la taille d’une orange. Elle augmente encore la pression sur la vessie et l’urètre. A ce stade, vous avez 9 risques sur 10 de souffrir d’HBP. Vous vous exposez alors à un risque élevé d’impuissance et d’incontinence permanente. Au-delà de 70 ans, 90 % des hommes en souffrent.


Pourquoi la prostate se met-elle soudain à gonfler ?

Plusieurs facteurs expliquent pourquoi la prostate se met à grossir. Il y a les phénomènes qui provoquent des dommages cellulaires comme l’inflammation chronique et l’oxydation et il y a surtout les conséquences de changements hormonaux liés au vieillissement.

Dans les années 1960, des chercheurs chinois ont d’ailleurs découvert que, chez les eunuques, la prostate ne grossit pas : au toucher, celle-ci était indétectable dans 80% des cas. La raison est que la prostate est un organe sexuel sous l’influence des hormones sexuelles masculines.


 

#Douleurs et #fatigues chroniques

Par La Rédaction, à 06h00 dans SANTE

Conseils Aljoimour :


> Voici le numéro de plantes et bien être de septembre, sur la fibromyalgie


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie



Les personnes atteintes de fibromyalgie ont souffert d’une reconnaissance tardive de la maladie par le corps médical : retard de diagnostic, errance de traitement, utilisation de multiples médicaments dont les effets demeurent sujets à caution… le tout lié au mode d’expression multiforme de la maladie. C’est pourtant le 3e motif de consultation chez les rhumatologues

En attendant que la science progresse, il existe des méthodes naturelles et sans danger qui ont été éprouvées avec succès dans le cas de cette pathologie invalidante.

Toujours en quête de reconnaissance médicale Fibromyalgie signifie littéralement « douleur des fibres musculaires ». 

Concrètement, les malades souffrent de points douloureux localisés essentiellement au niveau du bas du dos, des épaules, du cou, des coudes, des genoux et des cuisses. 

Parfois, la douleur peut irradier tout le corps qui réagit même à une faible pression. Une intense fatigue est toujours associée, ainsi que des signes généraux extrêmement variables.