L’autre trésor de l’#Aloe vera

Par La Rédaction, à 06h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :


L’aloès est un trésor..., je transmets…
 

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion - Paris - La Normandie


Je ne vais pas vous raconter pour la énième fois que l ‘Aloe Vera est un remède exceptionnel contre les brûlures et les blessures. 

Ça, vous l’avez lu partout, sur les couches de bébés, sur les boîtes de crèmes pour la peau, sur les shampooings, savons, sticks à lèvres…

Oui, l’Aloe vera, c’est le pansement par excellence, mais vous dit-on que ce qu’il fait sur votre peau, il le fait aussi à l’intérieur de votre corps ? 

Il le fait aussi, mais d’une manière tout à fait étonnante et avec une telle rapidité que l’on pourrait se demander s’il n’y a pas là quelque chose de surnaturel. 

Comment est-ce possible ? Grâce à certains de ses composants que l’on ne trouve que là, cachés au milieu de cette plante aux allures inquiétantes.

Vous savez sans doute que l’Aloe vera contient des vitamines A, B, C et E, des sels minéraux (dont le calcium, le phosphore, le potassium le magnésium et le zinc), des acides aminés, des fibres, des enzymes, des saponines, des antioxydants

Mais il y a aussi quelque chose en plus. Une chose que les scientifiques du monde entier ont cherché à isoler tant les résultats obtenus par l’application du jus d’Aloe vera sur une simple coupure sont étonnants. 

Ce sont les sucres complexes que contient la plante qui en font un être à part dans la règne végétal.
 

Des nutriments que l’on trouve seulement dans l’Aloe Vera



 

La #nuque et sa #structure complexe

Par La Rédaction, à 07h00 dans SANTE
De par son utilité pour le corps humains, la nuque doit être particulièrement préserver.
Voici quelques astuces à prendre en compte
  1. Dormez sans oreiller pour donner un peu de repos aux muscles de votre nuque.
  2. Adoptez une bonne posture. Essayez de maintenir la tête et la colonne vertébrale droites lorsque vous êtes assise.
  3. Nagez régulièrement pour renforcer les muscles de votre nuque et de votre dos.
  4. Asseyez-vous toujours sur une chaise de bureau pour travailler.
  5. Tenez votre téléphone contre votre oreille avec votre main. Ne le coincez pas entre votre oreille et votre épaule.
  6. Dormez sur un matelas ferme et dans la mesure du possible, gardez votre tête alignée avec votre colonne vertébrale quand vous dormez.
Lire la suite...

#Maladie de #Lyme, #guérison!

Par La Rédaction, à 05h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR : 


> Je remets à nouveau ce dossier pratique de la maladie de Lyme

> Transmettez autour de vous car c'est un fléau terrible pour ceux qui l'ont
 

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion - Paris - La Normandie



Une bataille acharnée se déroule en ce moment autour de la maladie de Lyme, une maladie transmise par les tiques.

D’un côté, des personnes atteintes de la maladie chronique de Lyme ont lancé une action judiciaire contre l’Etat français. Elles l’accusent de masquer l’ampleur de l’épidémie et de refuser les traitements aux malades.

Elles sont largement relayées par la grande presse. Leur leader est le Pr Christian Perronne, chef du Service d’infectiologie à l’hôpital de Garches, membre du Haut comité de santé publique [1].

De l’autre, des experts qui dénoncent un coup monté pour faire vendre du papier et, plus grave, augmenter artificiellement la consommation d’antibiotiques [2].
 

Le Pr Perronne a été rémunéré par l’industrie des antibiotiques


En effet, le principal traitement réclamé contre la maladie chronique de Lyme est un « traitement prolongé d’antibiotiques ».

Or, le leader du mouvement, le Pr Christian Perronne, a déclaré avoir eu des « conflits d’intérêts sur les antibiotiques [3] ». Autrement dit, l’industrie pharmaceutique fabricant des antibiotiques lui a donné de l’argent et/ou des avantages matériels.

Un récent rapport (28 mars 2014) du Haut conseil de la santé publique, auquel il a lui-même participé, indique que :

Attention aux #règles douloureuses

Par La Rédaction, à 06h01 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :


> Voici le numéro de Plantes et Bien Etre d’Août…


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion - Paris - La Normandie



Peut-être faites-vous partie de ces femmes qui vivent dans l’attente des prochaines règles. Des nouvelles douleurs à se tordre, des jours infernaux rythmés par la prise d’anti-inflammatoires qui laisseront place à une période éphémère de répit. 

Et si c’était l’endométriose ? Bien que cette situation semble sans issue, ne désespérez pas : une bonne combinaison de plantes et de compléments alimentaires peut vous apporter un soutien durable.

La souffrance d’une femme sur dix » L’endomètre est la muqueuse interne de l’utérus. C’est un tissu qui croît pendant la première phase du cycle et mature pendant la deuxième pour ensuite être évacué pendant les règles

Il n’est pas supposé croître hors de l’utérus. Il arrive cependant que des morceaux d’endomètre s’implantent dans d’autres endroits comme la cavité abdominale, les ovaires ou les trompes de Fallope. 

Contrairement à leur situation normale dans l’utérus, ces tissus n’ont alors pas accès à l’extérieur afin d’être évacués. Ils suivent le même cycle, croissent sous l’influence des œstrogènes, maturent sous celle de la progestérone et se détachent pendant les règles. 

Mais ils restent bloqués dans des poches à l’intérieur du corps, ce qui crée une inflammation chronique accompagnée de fortes douleurs