Le secret du #ginkgo est dans ses #feuilles

Par La Rédaction, à 06h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :


> Voici un article sur le fabuleux ginkgo biloba une plante extraordinaire


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie



Beaucoup d’entre-vous sont probablement déjà adeptes du ginkgo biloba. Son efficacité n’est plus à prouver.

Le ginkgo biloba est surtout utilisé pour prévenir la maladie d’Alzheimer et la démence sénile. Il améliore le tonus, la mémoire et la capacité de concentration.

C’est ce qui en fait l’un des remèdes naturels les plus populaires qui soient.


Un arbre légendaire

Le ginkgo biloba est un arbre extraordinaire qui nous vient de la nuit des temps. Il est apparu il y a 300 millions d’années. Par comparaison, les premiers dinosaures sont apparus voilà 230 millions d’années, et l’homme il y a 5 millions d’années.

Charles Darwin appelait le ginkgo biloba « l’arbre fossile » car c’est la plus ancienne espèce d’arbre, dont les spécimens sont encore identiques à leurs ancêtres d’il y a 300 millions d’années.

Le ginkgo biloba peut mesurer 50 mètres de haut et vivre jusqu’à 1 000 ans. Suite aux grandes glaciations, on ne trouvait plus du ginkgo biloba qu’en Chine. Attribué au légendaire empereur Chen-Noung, le Traité sur les arbres et les racines qui date de 2 600 ans avant notre ère mentionne déjà ses vertus. 

Ce sont les femmes chinoises qui ramassaient les fruits du ginkgo qui tombaient au sol à l’automne. Elles portaient des gants car la chair du fruit, toxique et fétide, peut causer des allergies cutanées. Le noyau du fruit était utilisé pour traiter l’asthme et les…

 

#Effets secondaires de la #pilule #contraceptive

Par La Rédaction, à 06h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :


> Mesdames,  les hommes sont des égoïstes, ils pourraient apprendre à gérer leurs orgasmes sexuels et préserver la compagne de l'horreur de la pilule.

< Et vous mesdames vous n'imaginez même pas tout le mal que vous vous faites en prenant la pilule


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie



La pilule contraceptive est considérée comme la méthode la plus efficace pour prévenir les grossesses non désirées, mais n’est absolument pas la plus saine. En fait, la pilule contraceptive a des effets secondaires nocifs et elle perturbe également les fonctions physiologiques naturelles de votre corps.

Cette méthode de contrôle des naissances peut engendrer divers effets secondaires négatifs. Elle est souvent utilisée pour atténuer vos crampes menstruelles, et réduire le cycle prémenstruel. 

Cependant, même si c’est le cas, elle va véritablement affecter les processus naturels de votre corps.

Voici 9 effets indésirables de la pilule contraceptive:

1. Caillots sanguins – C’est l’effet indésirable le plus courant de la pilule contraceptive. La pilule triple le risque d’avoir des caillots sanguins, alors que la grossesse et l’accouchement augmentent ce risque de cinq à dix fois. 

Si vous ressentez des signes de caillots sanguins tels que les jambes gonflées ou des douleurs thoraciques, arrêtez immédiatement la pilule et consultez votre médecin pour une évaluation.

2. Saignements intermenstruels (ou métrorragie) – Ceci se produit le plus couramment avec des pilules faiblement dosées. Il est considéré qu’ils sont dus à des hormones rendant la paroi endométriale plus mince et plus fragile et d’autant plus exposée à d’autres affections. 

Cependant, certaines études ont montré que ce risque diminuait en poursuivant la prise de la pilule.

3. Sautes d’humeur – Des sautes d’humeur, ainsi que des symptômes de la dépression, font partie des autres effets secondaires que certaines femmes peuvent éprouver lors de la prise de pilules contraceptives.

 

#Ibuprofène, risque d'#infarctus!

Par La Rédaction, à 06h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :


> Des éléments encore plus graves sur l’ibuprofène qui tue de plus en plus de gens


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie


Ce qui est train de se passer sur les antidouleurs et anti-inflammatoires est très grave. On est en train de mettre en danger de mort les millions de personnes âgées qui souffrent de douleurs chroniques.

Vous-même, vous êtes directement concerné(e) si vous avez des douleurs articulaires qui vous tenaillent (arthrose), des douleurs de dos quotidiennes (lombalgie), ou d’autres douleurs permanentes.

Et si vous n’êtes pas touché(e) personnellement, c’est forcément le cas d’un de vos proches – un frère, un parent, un ami de longue date – car l’arthrose touche à elle seule près de 10 millions de Français !

Alors aidez-moi à faire connaître cette vérité partout autour de vous, c’est très important :



 

#Diabète au naturel!

Par La Rédaction, à 06h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :


> Guérir du diabète naturellement par Xavier Bazin


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie
 


Mais comment diable faisaient nos ancêtres sans médicament ni machine high-tech ?

C’est une question à poser aux patients du Dr Apollinaire Bouchardat. Ce médecin visionnaire a guéri des milliers de diabétiques au 19ème siècle, par des méthodes naturelles.

Par bonheur, il a rassemblé ses secrets les plus précieux, issus de 50 ans de pratique, dans un précieux recueil intitulé : Du Diabète sucré – son traitement hygiénique, publié en 1875.

La lecture de ce petit trésor est un émerveillement continu.

A chaque page, on est abasourdi de voir à quel point les prescriptions de ce génie méconnu correspondaient en tous points aux résultats des recherches scientifiques les plus récentes.

Quel gâchis que la médecine académique l’ait laissé moisir pendant plus d’un siècle sur les étagères d’une bibliothèque ! Et quel temps perdu pour les malades.

Son seul tort : guérir le diabète naturellement et sans effet secondaire   

Les recommandations alimentaires officielles pour les diabétiques ont au moins 20 ans de retard sur les données scientifiques récentes. Mais elles ont surtout 150 ans de retard sur les observations du Dr Bouchardat !

Avez-vous seulement entendu parler de ce Français, bienfaiteur de l’humanité ? 

Je suis sûr que non. Son nom n’est même pas prononcé dans les écoles de médecine !
Il aurait sans doute eu droit au Panthéon s’il avait inventé un médicament. Mais son « tort » a été de guérir les diabétiques naturellement, sans effet secondaire.

Son traitement faisait même mieux que les molécules chimiques actuelles : dans la plupart des cas, il redonnait à ses patients une énergie et une longévité impossibles à obtenir par des moyens artificiels.

Un médecin confronté à des diabètes complexes et avancés Je sais que cela paraît difficile à croire. Mais laissons-lui la parole