Quand l’#huile est bloquée dans les #pores

Par La Rédaction, à 06h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :


> Voici un développement fort intéressant de M Dupuis  sur  la taille des pores de la peau et la façon d'y remédier.

> J'ai encore appris quelque chose ce matin... j'ai donc gagné ma journée
 

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie



Votre peau est couverte de pores. Ce sont des petits trous qui contiennent les racines des poils ou des cheveux (follicules).

Ils permettent à la transpiration de sortir de votre peau pour rafraîchir votre organisme. Et ils laissent aussi s’écouler le sébum, une substance huileuse qui protège la peau.

Elle forme une fine couche qui aide à la fois à réguler la température du corps et à compliquer la tâche des bactéries qui essayent de s’installer sur votre peau.

Le sébum est fabriqué par vos glandes sébacées, que vous trouvez partout sur votre corps sauf sous la plante de vos pieds et sur la paume de vos mains.

Si vos doigts laissent des traces de gras, ce n’est donc pas la faute de votre sébum ais plus probablement parce que vous vous êtes frotté à un endroit où votre peau était grasse, par exemple votre visage ou votre dos, ou que vous les avez mis dans le beur   


La taille des pores

La taille des pores varie fortement d’une personne à l’autre. Pour être franc, les gens préfèrent en général les petits pores (c’est plus mignon que les gros pores !). Lorsque vos pores sont petits, votre peau paraît plus ferme, plus resserrée, moins pendante.



 

#Mangues et cellules #cancéreuses...

Par La Rédaction, à 07h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :


> Un fruit magique et délicieux ! A la Réunion c'est le début des mangues vertes pour faire des rougails avec des oignons et des piments .... Un vrai régal !!!


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie



La mangue, ce fruit ancien et alcalinisant, est le fruit le plus populaire au monde. C’est une bonne chose car les mangues se sont révélées prévenir ou stopper certaines cellules cancéreuses du côlon et du sein en laboratoire.

Selon une nouvelle étude réalisée par Texas AgriLife Research, les scientifiques ont analysé les données de cinq variétés de mangues les plus courantes aux Etats-Unis : Kent, Francine, Ataulfo, Tommy/Atkins et Haden.

« Si vous considérez ce que les gens perçoivent actuellement comme un superaliment, ils pensent à une haute capacité antioxydante, et ce n’est pas exactement le cas pour la mangue », a déclaré le Dr Susanne Talcott, qui, avec son mari, le Dr Steve Talcott, a mené l’étude sur les cellules cancéreuses.

Les chercheurs ont étudié l’action des mangues contre les cellules cancéreuses, et ont conclu qu’elles prévenaient ou arrêtaient la croissance du cancer dans certaines lignées cellulaires du côlon et du sein, a noté Susanne Talcott.



 

Maladie de #Lyme, mais qu’attendent les #médecins ?

Par La Rédaction, à 06h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :


> Les tiques se sont multipliées de façon incroyable et de nombreuses personnes en souffrent, si vous connaissez quelqu'un qui a ce problème, transférez ce dossier. Bonne lecture !


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie



Minorée quand elle n’est pas complètement déniée par la médecine conventionnelle française, la maladie de Lyme commence seulement à faire débat dans l’hexagone sous la pression de patients et de scientifiques précurseurs. 

Dans un scénario encore opaque, existe-t-il des traitements naturels à base de plantes ? Alors que 2017 a été annoncé comme une nouvelle « année à tiques », il est grand temps de faire une mise au point sur cette maladie singulière qui ne cesse de se répandre et sur les dangers qui nous menacent cet été. 

Histoire ordinaire d’une errance diagnostique Hiver 2013, Yannick, 13 ans, pense que sa fatigue, ses douleurs aux jambes et ses maux de tête sont liés à la grippe qui fait des ravages à cette période de l’année. 

Mais les symptômes s’installent et s’aggravent, le jeune homme consulte plusieurs médecins qui l’affublent au fil du temps de différentes étiquettes : grippe, leucémie, puis dépression pour finir.
 

Une #bactérie bien particulier!

Par La Rédaction, à 06h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :


> Un article du Dr Willem. Je trouve fantastique que plusieurs médecins se soient décidé à voter médecine naturelle et pour renoncer en vraie connaissance de cause, les dessous des maladies…
 

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie



Connaissez-vous Helicobacter pylori ? Je vais vous présenter, car il y a beaucoup de chance qu’il cohabite avec vous sans que vous soyez au courant. Helicobacter pylori est en réalité un bacille très répandu qui s’est logé dans l’estomac et cause des effets qui peuvent être redoutables.

Helicobacter pylori est une bactérie qui infecte les muqueuses de la paroi de l’estomac. 40% de la population européenne en est atteinte, et plus de 80 % dans les pays défavorisés.

Elle est responsable de gastrites chroniques, d’ulcères duodénaux et joue un rôle important dans l’apparition des cancers de l’estomac.

Ce sont deux chercheurs australiens, Barry Marshall et Robin Warren, qui ont découvert son implication directe dans la genèse de pathologies gastriques comme l’ulcère ou le cancer de l’estomac. 

Leurs travaux ont permis de réviser les croyances sur l’origine des ulcères. Jusque-là, le consensus voulait qu’une trop grande acidité gastrique, souvent causée par l’anxiété, soit tenue pour responsable de l’apparition d’ulcère. 

La découverte de l’origine infectieuse de ces pathologies a bouleversé le traitement de l’ulcère et de certains cancers de l’estomac.


Une bactérie bien particulière !