#Gorge sensible a traiter avec #naturel ...

Par Alain J. TOUIZER, à 13h35 dans SANTE
Elle est richement innervée, vascularisée et tapissée d’une muqueuse qui réchauffe et humidifie l’aire, mais également protège l’organisme des microbes. En effet, elle abrite un tissu lymphoïde, secrétant des anticorps...
Lire la suite...

APRES 50 ANS... dormir, manger...

Par Alain J. TOUIZER, à 10h33 dans SANTE
Les personnes plus mûres ont sommeil plus tôt, et se réveillent plus tôt.  Pour bien dormir, il est important d'adopter et de maintenir un rythme de vie qui vous corresponde. En revanche, n'hésitez pas à avoir des activités sociales et une vie à l'extérieur pendant la journée ; la lumière du jour a une influence importante sur notre horloge biologique...
Lire la suite...

Pourquoi les #médecins vous cachent-ils ces #solutions ?

Par Alain TOUIZER, à 11h37 dans SANTE
Le Docteur Michel de Lorgeril, lui aussi, a publié des centaines d'articles dans les plus grandes revues médicales internationales, comme « The Lancet », « The American Journal of Cardiology », ou encore le « Journal of Internal Medicine

Il dénonce le fait qu'on donne à des millions de personnes fragiles du cœur des médicaments qui provoquent potentiellement de graves effets secondaires, alors qu'il existe des solutions naturelles qui permettent une réduction plus importante du risque cardiovasculaire, sans médicament, ou en tous cas avec un minimum de traitements – y compris pour les personnes qui ont déjà eu un infarctus et un AVC !

Mais autant ses travaux sont reconnus dans les pays étrangers (Angleterre, Etats-Unis...) autant ils ont du mal à passer en France

Ce n'est pas une surprise quand on connaît la puissance de l'industrie pharmaceutique.
Elle déploie des efforts énormes pour convaincre les médecins que les médecines alternatives sont basées sur des illusions (effet placebo, etc.), et que seuls les médicaments chimiques ont un effet prouvé scientifiquement.

En réalité, les médecines naturelles font l'objet elles aussi, d'intenses recherches scientifiques. La connaissance a beaucoup progressé. Il existe des revues scientifiques sur la médecine naturelle qui ont le même degré d'exigence et de rigueur que les revues traitant de médecine conventionnelle.

Et c'est pour apporter ces informations aux personnes qui en ont besoin que nous avons décidé de…
Lire la suite...

#Chocolat noir aussi bon que le #sport!

Par Alain J. TOUIZER, à 12h35 dans SANTE

Peut-être la meilleure excuse pour céder au plaisir de manger du chocolat: ce serait aussi bon pour nous que de faire de l'exercice. C'est à des chercheurs de la Wayne State University de Detroit que l'on doit ce délicieux moyen de déculpabiliser.

Manger des petites quantités de chocolat noir peut améliorer la santé de la même manière que faire de l'exercice, selon l'étude publiée dans le Journal of Physiology.

Les chercheurs se sont concentrés sur les mitochondries. Sorte de petites centrales électriques au sein des cellules, les mitochondries produisent de l'énergie. L'équipe de la Wayne State University ont découvert qu'un des composés du chocolat stimule les mitochondries de la même manière que l'exercice physique.

D’après, le Dr Moh Malek, qui fait partie de l'équipe de la Wayne State University ayant mené l'étude, cité par le Daily Telegraph: «Les mitochondries produisent l'énergie qui est utilisée dans les cellules du corps humain. Plus de mitochondries signifie donc plus de travail effectué.»

Lorsque l’on fait de l'exercice, la performance musculaire dépend en grande partie de la capacité de notre métabolisme de fournir l'énergie nécessaire notamment à contracter les muscles. S'entraîner à être endurant permet d'améliorer ces capacités et est conseillé pour lutter notamment contre les maladies cardiovasculaires et métaboliques.

Or, expliquent les chercheurs dans le Journal of Physiology, l'absorption régulière de petites doses de chocolat noir entraînent les mêmes effets.

Les chercheurs ont nourri des souris avec de l'épicatéchine (contenue dans la fève de cacao), pendant quinze jours : Résultat? Non seulement elles ont amélioré leur performance physique, mais encore les scientifiques ont pu constater une augmentation du nombre de capillaires dans les muscles des membres postérieurs et une plus grande quantité de mitochondries.

D’après conclusion des chercheurs cette étude suggère que l'épicatéchine augmente l'aérobie musculaire en retardant ainsi l'apparition de la fatigue musculaire