Le fuel du #stress

Par La Rédaction, à 06h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :


> Voici un article excellent sur le stress et des moyens d'y faire face


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie



Attila, chef des Huns, vous voyez le genre ?
Il fut à la civilisation européenne naissante du Ve siècle un fléau si puissant que sa légende noire allait se perpétuer jusque dans les livres scolaires.

Pendant des siècles, on y raconterait l’histoire d’un homme « amené par sa monture favorite, Balamer, guidé par le vent jusqu’à l’épée de Tengri » et dont on dirait que, là où il passe, « l’herbe ne repousse jamais » (pareil qu’avec le Roundup de Monsanto !).

Eh bien, pour moi, l’équivalent moderne d’Attila… c’est le stress ! Oui, oui ! Et vous allez voir qu’il fait même bien plus de dégâts que le petit barbare des plaines en son temps.


Entre deux astuces « pour séduire un mec »

Des chercheurs des universités de Stanford et Harvard affirment que face à des conditions stressantes au travail, notre espérance de vie peut diminuer de 33 ans (vous avez bien lu : trente-trois ans !!!).

On sait aussi que le stress est à l’origine de nombreuses maladies chroniques ou aiguës. Le stress peut impacter tous les systèmes : la digestion, la glycémie, l’équilibre du cholestérol ou la vitalité générale etc.

•    Il accélère la progression du cancer de la prostate [1]
•    Il augmente le risque de maladies coronaires et peut agir comme déclencheur d’un événement cardiaque majeur [2]
•    D’une manière générale, le stress diminue l’efficacité du système immunitaire [3], nous empêchant de combattre convenablement les maladies passagères (grippe, bronchites, etc.) et les dégénérescences liées à l’âge ou à l’environnement, le redouté cancer en particulier.


Le stress est un immense problème de santé publique.

Et pourtant on continue de le traiter comme si c’était une maladie banale, « neutre ». Un petit truc à régler avant les vacances… 

Le genre qu’on retrouve à la une de tous les magazines féminins entre un sujet sur la perte de poids « pour un maillot d’été » et un autre sur « les 10 trucs qui marchent pour séduire un mec ».


Seulement le stress, c’est beaucoup plus grave.




 

l’Air des #ruches est excellent pour la #Santé

Par La Rédaction, à 06h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :


> J'ai lu avec intérêt cet article du professeur Joyeux. Etant moi-même un ancien apiculteur, tout ce qui a trait aux abeilles me passionne …


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie

 

L'air de la ruche en plus pour votre santé des asthmatiques aux migraineux

L’été et les vacances sont des moments extraordinaires pour les rencontres qui ouvrent des perspectives étonnantes, y compris dans le domaine de la santé. 

La plupart d’entre vous savent mon attachement de cancérologue et de chirurgien aux produits de la ruche [1]. Ils ne guérissent pas mais peuvent soutenir les immunités défaillantes, participer à la cicatrisation qui traîne

Tout le monde connaît les produits que nous offrent les abeilles depuis des millénaires.


Les 7 produits de la Ruche

•    Les miels proches de chez vous, meilleurs de tous les sucres, même pour les diabétiques (à petite dose), détergent et cicatrisant naturel le plus efficace (thym et lavande), quand il est bien appliqué sur les plaies qui cicatrisent mal.  
•    La propolis aux effets antibactériens (même contre les helicobacters qui irritent votre estomac), aux effets démontrés antiviraux, antifungiques, anesthésique local en chirurgie dentaire et sur les plaies, antioxydant et même immunostimulant en cancérologie pour éviter les récidives. 


 

Le yoga est favorable à la santé, quels bénéfices les plus marquants ?

Par La Rédaction, à 06h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :


> Voici le numéro d’août de Hervé Bazin


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie



Dès le tout premier exercice, vous pouvez ressentir un véritable bien-être

Mais les bienfaits de la yogathérapie vont beaucoup plus loin : dépression, stress, mais aussi hypertension, prévention de l’infarctus, ostéoporose, etc. Découvrez une discipline globale qui conjugue yoga et médecine conventionnelle pour enfin réconcilier le corps et l’esprit !

Annie Casamayou : Dr Coudron, vous enseignez le yoga depuis longtemps. Vous avez toujours considéré les exercices de yoga avec un regard médical ? 

Dr Lionel Coudron : Je me suis passionné pour le yoga à 14 ans, et c’est comme ça que j’ai eu envie de faire médecine ! Je voulais devenir professeur de yoga mais dans les années 1970, le yoga avait besoin d’être dépoussiéré et c’était compliqué d’en faire un métier. 

C’est pour cela qu’il m’a paru évident d’entreprendre des études de médecine afin de mieux comprendre ce qui se passait dans le corps. J’ai aussi étudié l’acupuncture afin d’appréhender la circulation de l’énergie, je me suis formé en nutrition, un autre pilier fondamental de la santé, puis en biologie, médecine du sport et psychothérapie. 

Quand je relie les différents points de mon parcours, je me rends compte de sa cohérence car, justement, l’intérêt du yoga est que, dans sa globalité, il touche aux différentes facettes de l’être : le corps avec le travail physique et la respiration, mais aussi les pensées et le mental.


 

#Céréales pour nos #enfants

Par La Rédaction, à 06h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :


> La ruse industrielle  des céréales qui attrapent  parents et enfants, révélée


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie



Par quel moyen les fiers épis de maïs et de blé, que l’on aperçoit dans les champs se retrouvent-ils dans les boites de céréales de nos enfants ? 

En suivant tout un processus de transformation qui varie en fonction du type de céréales que les grandes marques veulent obtenir.

Nos bambins ont le choix entre 4 sortes de céréales : les pétales, les soufflées, les éclatées et les extrudées. 

Les 3 premières sont obtenues par simple transformation du grain originel, alors que pour l’extrusion les céréales sont d’abord réduites en une pâte qui pourra être découpé en n’importe quelle forme.
 

Etapes préliminaires

Après leur récolte les grains vont être débarrassés de leur enveloppe cellulosique externe, enveloppe coriace et peu assimilable. 

Puis ils sont placés dans un mélangeur où sont rajoutés le malt, le sel, le sucre, les vitamines et minéraux additionnels. Enfin, les grains sont cuits afin de transformer l’amidon en glucides plus digestibles.

La suite des opérations va dépendre du type de céréales à obtenir.