#bain de #pieds calmant pour #jambes #lourdes

Par La Rédaction, à 06h51 dans SANTE
 Pour les personnes devant se tenir debout à longueur de journée, il est fréquent de subir les symptomes des jambes lourdes.

Aussi, Alain Touizer vous donne ses conseils simples et pratiques en Vidéo.


Lire la suite...

Pourquoi attendre d’être #malade ?

Par Alain TOUIZER, à 06h50 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :

> Il est vrai que notre alimentation moderne est basée sur les céréales, c'est vrai que c'est facile, et que cela donne une sensation de satiété qui tient longtemps dans le corps. Qui est peu onéreuse financièrement et ne demande que peu de préparation.
 
> Est- ce une raison pour maltraiter notre corps, effectivement cela a aidé beaucoup de pays sous alimentés de trouver de quoi manger. Les conséquences sont pourtant là.
 
Je soigne 85% de mes patients pour la candidose
 
Cet article de Marion Caplan est très pertinent


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion



Encore un article sur le gluten et le lait ? Pfff !

Une énième liste de conseils nutritionnels ? Des milliers d’articles ont été écrits sur le sujet, des tonnes de bouquins, et je présume que vous connaissez suffisamment le sujet. C’est ce que je croyais aussi avant de rencontrer Marion Kaplan.

Cette bio nutritionniste intarissable (on peut l’écouter en conférence sur Internet) et prolixe (17 livres à son actif) a été la première en France à dire haut et fort les dangers que le gluten et les produits laitiers font planer sur notre santé. Plus de dix ans après, les régimes sans gluten et sans produits laitiers font presque partie des mœurs.

Mais comme Marion Kaplan a toujours un temps d’avance, je suis allé à sa rencontre pour pêcher une idée de sujet. Et je n’ai pas été déçu ! Marion Kaplan m’a décontenancé par son énergie, sa force de conviction et par ses arguments.

On peut ne pas être d’accord avec elle mais, si cette spécialiste a raison, cela éclaire d’un jour nouveau notre vision de la santé et remise au rayon des vérités dépassées, quelques doctrines…
 
Encore une théoricienne… pas tout à fait, parce qu’elle m’a indiqué comment vérifier sa théorie par moi-même avec un test que tout le monde peut faire et un petit protocole de soins !
 

Tous malades de nos intestins

C’est une antienne mais une vérité têtue. Notre organisme est envahi par un nombre croissant d’agents de destruction : bactéries, pesticides, OGM, eaux polluées, toxiques… En outre notre système digestif est assailli de substances protéiques (gluten, caséine…), de sucres (lactose, fructose…) et d’ingrédients douteux dont l’alimentation industrielle use et abuse. Et notre physiologie n’est pas faite pour la plupart de ces produits.
 
L’invention de l’agriculture et de l’élevage est un phénomène récent dans l’histoire de l’humanité. Que pèsent 10 000 ans face à 6 ou 7 millions d’années ? Pas étonnant que notre système digestif, encore assez semblable à celui du chasseur-cueilleur, ne se soit pas encore habitué à des apports massifs de gluten, de céréales modifiées et de produits laitiers, depuis une centaine d’années seulement...
 
Ainsi Marion Kaplan affirme que nous sommes presque tous céliaques, la plupart du temps sans le savoir. L’intolérance au gluten et à la caséine (la deuxième accompagnant la première) se retrouverait dans 70% de la population européenne tandis que 60% d’entre nous seraient intolérants au lactose.

Et, cerise sur le gâteau, la fermentation intestinale serait la première cause de mortalité dans le monde occidental. Ce serait le fruit pourri d’une inflammation bactérienne qui grossit dans nos ventres à force de ne pas manger ce pour quoi nous sommes prédisposés…

 
Le microbiote est l’épicentre de la santé

Notre ventre abrite l’équivalent de 2 kg de bactéries (100 000 milliards), c’est notre macrobiote (« flore intestinale ») et celui-ci serait donc le plus souvent déséquilibré. Là résiderait la source principale de nos maladies selon Marion Kaplan.
 
L’ancienne élève de Kousmine a toujours été à l’avant-garde du savoir. Et si elle s’est toujours intéressée au gluten et au lait, ce n’est pas que pour des raisons scientifiques mais parce qu’elle a souffert une grande partie de sa vie et depuis l’enfance. Migraines, dépression, troubles bipolaires, fatigue chronique, constipation… cette cinquantenaire épanouie n’a recouvré la santé que récemment.

C’est donc son expérience personnelle qui lui a fait chercher les meilleurs spécialistes et les bonnes solutions. Et toujours avec pragmatisme. Ce qu’elle affirme, elle l’a expérimenté et validé sur elle-même et nous invite à faire de même.

 
Pourquoi attendre d’être malade ?

L’intolérance alimentaire a longtemps été ignorée par la médecine officielle, ce n’est plus le cas. Mais on la diagnostique rarement car la réaction de l’organisme n’est pas toujours immédiate. Alors forcément, personne ne va faire le rapprochement entre les ballonnements, colite, gaz ou la fatigue, l’insomnie, la migraine et cet aliment que vous avez ingéré avant-hier.
Suite…

#Mère #Nature contre #grippe et #rhume

Par Alain TOUIZER, à 06h55 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :

> Ce sont quelques remèdes classiques qui ont fait leurs preuves.

> Voyez dans notre gamme Aljoimour,  aussi quelques produits qui sont des combinaisons utilisant les plantes préconisées: nectar, élixir essentiel, acérola, gelée royale, force optimale.


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion



5 remèdes naturels contre la grippe et le rhume

Les rhumes et les états grippaux sont monnaie courante en hiver. Ils peuvent pourtant être évités ou soulagés s’ils ont déjà été contractés, grâce à des remèdes simples et naturels…

L’échinacée permet de réduire la gravité et la durée des symptômes du rhume, comme la congestion, l’écoulement nasal, le mal de gorge, les maux de tête, la faiblesse ou les frissons. Les Amérindiens l’ont utilisé pendant des siècles pour traiter les infections des voies respiratoires. L’échinacée permettrait également de prévenir la grippe.

L’échinacée se consomme de préférence par voie orale, sous forme :
- D’infusion. Laisser infuser dans de l’eau bouillante pendant 10 min, 1 g de racines séchées. A prendre 1 à 6 fois par jour.
- De décoction. Faire bouillir 1 g de racines d’échinacée dans 1 tasse d’eau pendant 5 à 10 min. Jusqu’à 3 tasses par jour.
- De teinture. Prendre de 3 ml à 4 ml d’échinacée, 3 fois par jour.

La #tomate, le #fruit qui procure l'#éternelle #jeunesse !

Par Alain TOUIZER, à 06h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :

J’ai moi même appris des choses intéressantes dans cet article, car la tomate a généralement la mauvaise réputation d'être indigeste en diététique. Mais tout le monde en raffole!!!

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion




Pour garder un esprit alerte et une bonne acuité mentale, rien de tel que de se gaver jour après jour de délicieuses tomates. C'est ce que révèle des recherches pratiquées notamment sur des religieuses, dont certaines ont atteint l'âge de 100 ans.

Une étude pratiquée sur 88 femmes âgées de 77 à 98 ans a démontré que celles qui présentaient le taux sanguin le plus faible en lycopène étaient quatre fois plus susceptibles d'avoir besoin d'aide pour se déplacer, s'habiller et se nourrir, que celles qui présentaient un niveau de lycopène au-dessus de la moyenne.

Beaucoup d'antioxydants, surtout du lycopène

Un tel résultat permet d'émettre la théorie que le lycopène, un antioxydant abondamment présent dans les tomates, aide à prévenir les dommages des radicaux libres dans le cerveau et dans l'organisme en général.

Une autre étude italienne a montré que manger de la purée de tomate contenant 16,5 mg de lycopène tous les jours durant 21 jours, élevait de façon très significative la concentration d'antioxydants dans le sang. Les dommages des radicaux libres causés à l'ADN des cellules diminuaient dans une proportion de 33%.

Pendant un certain temps les scientifiques pensait que le pouvoir de la tomate, de neutraliser les dangereuses substances présentes dans notre organisme, provenait de sa teneur également élevée en vitamine C. Mais une étude a révélé que même privée de toute sa vitamine C, la tomate continuait à jouer son rôle protecteur.

Le lycopène est un antioxydant très puissant. Chez l'homme il se concentre particulièrement dans la prostate, et plus son taux est élevé et plus faible est le risque de cancer de cette dernière. Ces avantages ne se limitent pas à la prostate, les chercheurs ont également constaté que le lycopène inhibe très efficacement la prolifération de cellules cancéreuses responsables dans les cancers du sein, des poumons et de l'endomètre.

Le lycopène est présent sous forme plus concentrée dans les tomates cuites que dans les tomates fraîches, de sorte que les tomates en conserve, la sauce tomate, les tomates séchées au soleil et même le ketchup sont des sources plus importantes de cet antioxydant. Plusieurs études ont mis en évidence que consommer quatre portions de sauce tomate par semaine, réduit les risques de cancer de la prostate de 35%.

Le lycopène de la tomate est biologiquement mieux assimilé par l'organisme lorsque celle-ci est cuite combinée à de l'huile.

En plus de sa richesse en lycopène et en vitamine C, la tomate est un bon apport en vitamine A et sont également riches en potassium et faibles en sodium, ce qui les rend utiles dans le traitement de l'hypertension artérielle et des problèmes causés par la rétention d'eau.

Les pastèques et le pamplemousse rose contiennent également du lycopène, mais la tomate est de loin la meilleure source.


Bien d'autres bienfaits

Selon Raymond Dextreit, la tomate ayant été verte avant de parvenir à maturité, elle est donc passée par le stade chlorophyllien et est un accumulateur d'énergie solaire se libérant immédiatement dans l'organisme. Cette énergie est donc récupérée avant même que l'organisme en ait dépensé pour assurer la digestion de la tomate et l'extraction de ses principes nutritifs et reminéralisants.

Le jus de tomate contient de nombreux sels alcalins particulièrement apte à dissoudre les concrétions uriques, éliminer l'urée et à alcaliniser le sang trop acide, à adoucir les plaies, ulcères et inflammations du système digestif.

Les arthritiques, goutteux, rhumatisants, intoxiqués, uréiques, pléthoriques, congestifs, se trouveront particulièrement bien d'une cure de tomate, de même que les personnes souffrant de néphrite, calculs urinaires ou biliaires, de constipation ou d'inflammation du canal intestinal, et ceux qui ont le sang trop épais.

Profiter au maximum des bienfaits des tomates

Pour retirer le maximum de lycopène de la tomate, essayez de consommer des fruits bien mûrs. Cuire la tomate dans un peu d'huile (un bon choix serait une huile d'olive extra vierge de première pression à froid). Cela permet de libérer le maximum de lycopène de la tomate.

RECETTE SANTÉ ET ANTI-ÂGE

Sauce tomate citron
• 500 lb - (1) g de tomates rouges écrasées
• 1 c. à soupe de purée de tomate
• 3 gousses d'ail
• 8 c. à soupe d'huile d'olive extra vierge
• 4 petites échalotes hachées
• 3 c. à soupe jus de citron (ou lime) frais
• 1/4 de c. à café de piment rouge (Cayenne) ou 1 petit jalapeño OU 1 piment doux hachés finement

1- Écrasez les gousses d'ail afin dans libérer l'allicine (le composant le plus actif de l'ail).

2-Faites cuire, à feu moyen, dans une poêle les tomates écrasées avec la pâte de tomate et l'huile d'olive. Cette cuisson légère de 5 à 10 minutes maximum, libèrera le lycopène de la tomate et le rendra plus assimilable par l'organisme.

3- La cuisson des tomates terminées, passez l'ail à travers un presse ail ou coupez en tout petits morceaux.

4- Mélangez dans un grand plat ou bol tous les ingrédients (tomates cuites, ail, échalotes, jus de citron, et votre choix entre le Cayenne ou piments).

5- Utilisez pour assaisonner vos plats de poissons, poulet, grillades, etc. Vous pouvez également placer cette sauce 1 ou 2 heures au réfrigérateur et la servir froide. Elle se conserve 2 -3 jours au réfrigérateur.

Cette sauce est riche en antioxydants et nutriments protecteurs de cancers, elle est très fraîche et légèrement piquante au goût (selon votre choix de piments). Elle peut se conserver jusqu'à 3 jours au réfrigérateur.