Attention aux #règles douloureuses

Par La Rédaction, à 06h01 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :


> Voici le numéro de Plantes et Bien Etre d’Août…


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion - Paris - La Normandie



Peut-être faites-vous partie de ces femmes qui vivent dans l’attente des prochaines règles. Des nouvelles douleurs à se tordre, des jours infernaux rythmés par la prise d’anti-inflammatoires qui laisseront place à une période éphémère de répit. 

Et si c’était l’endométriose ? Bien que cette situation semble sans issue, ne désespérez pas : une bonne combinaison de plantes et de compléments alimentaires peut vous apporter un soutien durable.

La souffrance d’une femme sur dix » L’endomètre est la muqueuse interne de l’utérus. C’est un tissu qui croît pendant la première phase du cycle et mature pendant la deuxième pour ensuite être évacué pendant les règles

Il n’est pas supposé croître hors de l’utérus. Il arrive cependant que des morceaux d’endomètre s’implantent dans d’autres endroits comme la cavité abdominale, les ovaires ou les trompes de Fallope. 

Contrairement à leur situation normale dans l’utérus, ces tissus n’ont alors pas accès à l’extérieur afin d’être évacués. Ils suivent le même cycle, croissent sous l’influence des œstrogènes, maturent sous celle de la progestérone et se détachent pendant les règles. 

Mais ils restent bloqués dans des poches à l’intérieur du corps, ce qui crée une inflammation chronique accompagnée de fortes douleurs 

#Ménopause : les petits gestes qui changent tout

Par La Rédaction, à 06h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :


> Le dossier du Dr Curtay du mois d'aout...


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion - Paris - La Normandie

 

Ménopause : les petits gestes qui changent tout


La ménopause n’est pas une maladie. C’est une étape normale de la vie biologique d’une femme au même titre que la puberté. 

Mais même quand on est y préparée, même quand on est bien-portante, la ménopause peut être un choc et le début de problèmes de santé

Elle peut provoquer des symptômes qui rendent la vie pénible : 

Les #avantages du Jacque

Par La Rédaction, à 06h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :


> Très bon article. Un fruit commun à la Réunion. Alors que ceux qui ont des jaquiers chez eux se régalent…
 

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion - Paris - La Normandie



Il y a un vieux dicton qui dit: « une pomme par jour éloigne le médecin ». Mais il y a aussi beaucoup d’autres fruits à haute valeur nutritive comme la pomme. Les fruits sont très utiles pour le corps humain. Dans cet article, vous en apprendrez plus sur les avantages du jacque, le fruit du jacquier.

Il appartient à la famille du mûrier. Ce fruit est comestible sous forme mûre et non mûre. Il a beaucoup de vitamine A et de vitamine C, fer, potassium, calcium, niacine, thiamine, riboflavine, etc. Vous devriez en savoir plus au sujet de manger du jacque

Si vous aimez le manger pas mûr vous aurez besoin de le faire cuire. Vous pouvez le préparer avec un goût de mouton si vous le faites avec des épices particulières. Si vous aimez le manger mûr, vous pouvez faire de la confiture, de la gelée, des gâteaux, des bonbons, ou tout simplement le manger directement. 

Voici quelques avantages du jacque.
1.    Amélioration de l’immunité. Grâce à la vitamine C incluse, il vous protégera des bactéries et des infections en augmentant et en favorisant la fonction des globules blancs.

2.    Protection du cancer. Le jacque contient des phytonutriments tels que des lignanes, des saponines et des isoflavones. Ces propriétés du jacque sont essentielles dans la lutte contre le cancer en raison de leurs composés anti-cancer et anti-vieillissement.
 

Avoir des #os solides, question de #vie ou de mort

Par La Rédaction, à 06h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :


> Voici un article intéressant, beaucoup trop long et de répétitions, mais le fond est excellen... Merci !!!


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion - Paris - La Normandie



L’engrenage commence par une banale visite chez votre médecin, après 50 ans.

Peut-être avez-vous subi récemment une petite fracture, du poignet par exemple. Peut-être votre médecin apprend-il qu’un membre de votre famille s’est cassé le col du fémur. Ou peut-être vous juge-t-il simplement un peu trop maigre…

Il n’en faut pas plus, généralement, pour qu’il vous envoie faire une « mesure de la densité osseuse », une sorte de radio censée vérifier si vos os sont solides.

Vous vous exécutez de bonne grâce… Mais vous avez le malheur de ressortir de cet examen avec un « T-score » inférieur à – 2,5. Soudainement, vous tombez alors dans la catégorie des « malades » nécessitant un « traitement médicamenteux ».

Vous pensiez vous portez comme un charme ? Pas du tout : pour la médecine, vous êtes victime « d’ostéoporose » (ce qui signifie : « maladie des os poreux »).

Résultat : votre médecin commence par vous conseiller de manger plus de produits laitiers (« vos os ont besoin de calcium » !). Surtout, il vous place rapidement sous médicament. « Grâce à ces pilules, vous dit-il, vous aurez moins de risques de vous fracturer un membre ».
 

Vous vous sentez soulagé(e) ?

Eh bien vous ne devriez pas !!! Vous ne pouvez pas vous en douter, mais vous venez :

– D’accepter de prendre pour des années un médicament dangereux pour votre santé…

– Sur la base d’un examen (« la mesure de la densité osseuse ») tout sauf fiable…

– Tout cela, sans réduire réellement votre risque de vous fracturer un membre !

Et si votre médecin a le malheur de vous prescrire, en plus, un comprimé de calcium, c’est votre risque de crise cardiaque que vous pourriez augmenter !

Cela vous paraît fou ? Pourtant, comme vous allez …