Le #fer peut tuer, êtes-vous concerné?

Par Alain TOUIZER, à 12h59 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :

> Pensez à consommer des légumes verts, des légumineuses (lentilles, adzukis, flageolets, coco rosés, haricots rouge, soja bio, des moules, des palourdes, du poisson …

> Lâchez votre stress, écoutez des musiques douces, souriez …

D’autres conseils …
« Bilan de Santé Globale »
« Maté Vert »
« Acérola »
« Frêne »

 
Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion
 
 
Le manque de fer est une des carences les plus répandues au monde. 25 % environ des êtres humains sont touchés, selon l'Organisation Mondiale de la Santé !
 
Manquer de fer est très gênant, parce que le fer est indispensable pour vous oxygéner. Lorsque vous respirez, l'oxygène qui arrive dans vos poumons passe dans votre sang. Plus exactement, il passe dans les globules rouges qui sont dans votre sang et, plus exactement encore, dans une protéine qui est à l'intérieur de vos globules rouges, l'hémoglobine. Or, au cœur le plus secret de l'hémoglobine, se trouve un atome de fer, et c'est à cet atome que se fixe l'oxygène.
 
Si vous manquez de fer, vous ne pouvez produire assez d'hémoglobine. Vos globules rouges s’aplatissent, votre teint devient jaunâtre, vous vous sentez faible et le moindre effort vous essouffle. Maux de crâne et vertiges vous accablent. Tout cela parce que votre sang ne transporte plus assez d'oxygène pour approvisionner correctement vos muscles et votre cerveau.
 
La fatigue est d'autant plus forte quand vous manquez de fer qu'il est essentiel à la production de l'adénosine triphosphate (ATP), source première de l'énergie corporelle, dans vos cellules. Il permet à vos muscles de stocker de l'oxygène dans la myoglobine. Enfin, il régule la croissance et la différenciation des cellules. Il est donc important de ne pas manquer de fer.

 
Qui risque de manquer de fer ?

Près de 99 % de toutes les cellules sanguines sont des globules rouges. Vous devez continuellement produire des globules rouges pour remplacer ceux qui meurent, ainsi que l'hémoglobine qui les remplit.
Les enfants, qui grandissent, et qui ont donc besoin en permanence d'accroître leur volume total de sang, peuvent manquer de fer. Les femmes qui ont leurs cycles menstruels, et qui perdent donc régulièrement du sang,  peuvent aussi manquer de fer. On estime que c'est le cas de 20 % d'entre elles.
 
Mais les personnes les plus à risque de manquer de fer sont les femmes enceintes, qui puisent dans leurs réserves pour constituer celles de leurs enfants. 50 % des femmes enceintes manquent de fer, au point que les médecins leur prescrivent presque automatiquement des compléments de fer.
 
En revanche, les hommes adultes qui ne se blessent pas, ni ne saignent du nez, mais qui mangent beaucoup de viande rouge, ou d'autres aliments riches en fer (voir ci-dessous), risquent fort de souffrir d'un excès de fer dans leur organisme, ce qui est dangereux :
 

Votre corps peine à éliminer les excès de fer

Notre corps est capable d'éliminer la plupart des nutriments en excès que nous absorbons. Une personne qui consomme trop de vitamine C ou de calcium, par exemple, va éliminer les excès par les urines.
 
Les médecins parlent de mécanisme « d'excrétion », qui veut dire élimination. L'excrétion se fait principalement par les urines, par la bile (dans les intestins), et par la sueur. Mais ce n'est pas le cas pour le fer.  Il n'existe que deux moyens d'excrétion du fer : par l'élimination de cellules mortes de la peau ou des voies digestives ; ou par les pertes de sang.
 
Ces deux mécanismes sont très lents, surtout pour les hommes qui ne perdent pas de sang. Le fer risque alors de s'accumuler dans l'organisme. Le problème est que le fer rouille. Il « s'oxyde » dit-on. Si vous avez trop de fer dans le corps, cela produit une oxydation massive de vos tissus. Les cellules du pancréas sont particulièrement vulnérables au fer.
 
Ce sont elles qui fabriquent l'insuline, une hormone qui régule le taux de sucre sanguin. Trop de fer peut détruire les cellules du pancréas et provoquer un diabète de type 1 (provoqué par l'incapacité du pancréas à produire de l'insuline), une maladie dangereuse, qui peut rendre aveugle et qui est la principale cause d'amputation actuellement.
 
En abîmant les cellules qui tapissent vos artères, l'excès de fer peut aussi provoquer des maladies cardiovasculaires, qui peuvent elles aussi être graves voire mortelles : infarctus, accident vasculaire cérébral (ce qu'on appelle une « attaque » ou AVC), insuffisance cardiaque (fatigue du cœur).
 
Enfin, parce que l'oxydation abîme les cellules et en particulier l'ADN, elle peut provoquer l'apparition de cellules cancéreuses qui, se multipliant, provoquent des tumeurs. Vous le voyez, l'excès de fer est un problème à prendre très au sérieux.
 

Êtes-vous concerné ?

Pour savoir si vous êtes concerné, il ne suffit pas de mesurer votre taux de fer sanguin. La mesure la plus utile pour connaître votre statut en fer est de mesurer la quantité de ferritine présente dans votre sérum (le liquide jaunâtre dans lequel baignent les globules rouges). Cette analyse doit toujours être effectuée à jeun, car la plupart des gens sont en excès de ferritine après avoir mangé.

#bain de #pieds calmant pour #jambes #lourdes

Par La Rédaction, à 04h51 dans SANTE
 Pour les personnes devant se tenir debout à longueur de journée, il est fréquent de subir les symptomes des jambes lourdes.

Aussi, Alain Touizer vous donne ses conseils simples et pratiques en Vidéo.


Lire la suite...

Trois #astuces pour vous #débarrasser des #ballonnements

Par Alain J. TOUIZER, à 04h00 dans SANTE
Principalement dû à une alimentation inadéquate, le ballonnement abdominal peut être aisément vaincu, quand il est bénin, par un retour à une alimentation saine et très facilement assimilable par l'organisme.
Lire la suite...

Un bouchon de #cérumen peut provoquer à tout âge une perte #auditive

Par Alain J. TOUIZER, à 04h00 dans SANTE

AUDITION : des problèmes qui nous concernent tous

L’accumulation d’une exposition au bruit ainsi que d’autres facteurs peuvent entrainer une surdité ou une déficience auditive.

Deux types à distinguer

La surdité est la perte totale de la capacité auditive de l’une ou des deux oreilles, tandis que la déficience auditive désigne la perte partielle ou totale de la capacité à entendre.

La surdité peut être héréditaire. Si l’un des parents ou les deux, ou encore un membre de la famille était sourd à la naissance, le risque de voir naitre un enfant sourd est accru.

On distingue deux types de déficience auditive, en fonction de la partie de l’oreille qui est affectée :

•    La surdité de transmission concerne l’oreille externe ou moyenne. On ne perçoit plus les sons graves mais on peut encore comprendre les paroles. Elle est le plus souvent curable.

•    La surdité de perception concerne l’oreille interne. Les plus souvent permanente, elle ne peut se soigner par une voie médicale, et nécessite une rééducation par l‘intermédiaire d’une prothèse auditive. Les sons aigus ne sont plus perçus, rendant la compréhension et la parole difficile.

Les causes sont souvent des expositions à des  bruits très forts, des traumatismes sonores, le vieillissement, des prises de médicaments toxiques, des maladies infectieuses (méningites, rougeole), un traumatisme crânien.

Prévenir le problème

Prés de la moitie des cas de surdité ou de déficience auditive sont évitables grâce à la prévention et une prise en charge précoce ! On peut éviter la déficience auditive de transmission grâce à un dépistage approprié, suivi d’interventions médicales.

Concernant la surdité de perception, on peut la prévenir en vaccinant les enfants contre la rougeole, la méningite, la rubéole, les oreillons et les femmes en âge de procréer contre la rubéole avant la grossesse. Il faut également dépister et traiter la syphilis et d’autres infections chez les femmes enceintes.

Enfin, il est important, de réduire l’exposition au bruit par des mesures de protection individuelle et de  lutte antibruit.


Un dépistage précoce !

Si votre enfant ne réagit à votre voix, s’il subit un retard de langage, s’il fait répéter sans cesse ou s’il subit à répétition des otites et des rhino-pharyngites, peut-être souffre-t-il d’un déficit auditif : sachez qu’un dépistage et un traitement précoce permettent de prévenir les troubles du langage, les échecs scolaires et les isolements psychologiques.

Le saviez-vous ?

Un bouchon de cérumen peut provoquer à tout âge une perte auditive. On peut le ramollir aves des gouttes que vous trouverez en pharmacie, puis faire de lavage de l’oreille avec une poire auriculaire et de l’eau tiède (mettez les gouttes avant le coucher,  positionnez vous sur le coté et laissez agir deux minutes avant de mettre un petit tampon d’ouate).

il est aussi possible de l'extraire avec des chandelles auriculaires, qui sont sans agression pour l'oreille externe et ont une action sur l'oreille interne


Magazine PHARMALIA
www.audition-infos.org


Liens amis
Saint-Leu.net | Annuaire referencement