Toutefois plus facile à dire qu’à faire…

Par Alain TOUIZER, à 06h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR:

 
> Très bon article, ne pas gratter est essentiel.

> Les conseils alimentaires, excellents...

> Très efficace contre les démangeaisons et qui traite bien les eczémas  est le baume belle peau...
 

Alain TOUIZER

Naturopathie - Ile de La Réunon - Paris - La Normandie

 

Tandis qu’on parle de plus en plus de progrès miraculeux en médecine, de la transplantation de tête aux yeux artificiels et même de vie bientôt éternelle (en 2035 paraît-il [1]), certaines maladies qui paraissent simples et touchent des millions de personnes restent encore complètement mystérieuses, incomprises, inexplorées.
 

C’est le cas de l’eczéma.
 

Vous vous réveillez un matin avec des petits boutons sur le visage, les creux des bras ou des jambes, ou encore entre les orteils ou les doigts.
 

Cela n’a l’air de rien au départ mais, tout de même, c’est bizarre. Et ça gratte. Vous frottez un peu. Ça gratte plus fort. Vous frottez encore, vous ressentez un plaisir divin.

Alors vous frottez avec les draps, puis avec les ongles, et le plaisir ne fait que monter, jusqu’à ce que vous ayez envie demordre dans votre peau.

C’est une sensation incroyable de jouissance appelée « douleur exquise ». Le plaisir de vous gratter est si intense que vous cherchez bientôt à racler avec quelque chose de rugueux, comme du bois, ou même d’abrasif, comme une brosse à cheveux bien dure.

Et pourtant, vous savez bien que ce n’est pas bon. Vos petits boutons craquent, libèrent de la lymphe (un liquide transparent), des petites plaies sanguinolentes apparaissent. Votre peau rougit et gonfle.

Et le soulagement voluptueux se transforme en impression de brûlure et picotements douloureux.

Suite




 

#Douleurs et travail #emotionnel

Par La Rédaction, à 06h01 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR:

 
> Voici un très bel article bien développé, pour  montrer ce que le stress peut faire…
 

Alain TOUIZER

Naturopathie - Ile de La Réunon - Paris - La Normandie


Des études révèlent que la douleur du corps est liée à la douleur spirituelle et émotionnelle


Lorsque la vie devient difficile, au bout d’un certain temps on a l’impression d’être sur des montagnes russes émotionnelles. Mais saviez-vous que ces émotions peuvent dégrader votre santé physique?

Le Dr. Susan Babel, psychologue spécialisée dans la dépression causée par des traumatismes, a déclaré dans le magazine Psychology Today, « Des études ont démontré que la douleur chronique peut être causée par une blessure physique, mais aussi par le stress et les problèmes émotionnels ».
 
Nous savons tous que le stress émotionnel peut conduire à des maux d’estomac, au syndrome du côlon irritable, à des maux de tête, et même entraîner d’autres plaintes physiques ainsi qu’une douleur chronique.

Une raison logique à cela: des études ont montré que plus les gens sont anxieux et stressés, plus leurs muscles sont tendus et contractés, entraînant ainsi au fil du temps une fragilisation et une inefficacité des muscles dans leur ensemble.
 
« Plus subtilement, on peut développer des symptômes psychosomatiques ou des symptômes liés au stress à cause de problèmes émotionnels non résolus »
 
« Souvent, la douleur physique avertit une personne qu’il y a encore du travail à faire sur le plan émotionnel, et qu’il peut aussi s’agir d’un signe de traumatisme non résolu dans le système nerveux », poursuit-elle. Mais quelle est la signification des diverses douleurs que vous ressentez? Jetons-y un œil.

 

La douleur du corps est liée à la douleur spirituelle et émotionnelle :

 

1) Des douleurs dans votre tête

Les douleurs dans votre tête, comme les maux de tête et les migraines, peuvent être déclenchées par le stress du quotidien. Assurez-vous tous les jours de prendre assez de temps pour vous détendre. Pratiquez une activité plaisante pour diminuer votre tension.
Suite …
 

Les #fibres d' extrême importance pour la #santé

Par La Rédaction, à 06h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR:

 
La vision et la précision de Dr Joyeux est très appréciable. Voici encore un article sur le sucre … 
 
 

Alain TOUIZER

Naturopathie - Ile de La Réunon - Paris - La Normandie


L’été est la saison idéale pour se régaler des fruits que nous procure la nature, et réfléchir à leurs divers intérêts pour notre santé. Certaines personnes croient qu’elles ne peuvent pas manger de fruits du fait d’une fragilité intestinale, comme celles qui souffrent de diverticules par exemple.

C’est parfaitement faux. Il faut juste faire les choses en douceur, progressivement, comme nous allons le voir.
 
Il y a quelques temps, je suis allé dans une école publique rencontrer des élèves de CM2 pour une intervention de prévention santé. Je leur ai demandé : « Comment appelle-t-on le sucre du fruit frais ? »
 
Arthur a répondu : « Monsieur, c’est le fruibiose ».
 
Je félicite vivement ce petit Arthur, car c’est ainsi que devrait s’appeler le sucre des fruits frais bio, le fruibiose. C’estun néologisme tellement poétique, et riche de sens !

Les biochimistes, eux, ont nommé le sucre des fruits « fructose ». Hélas, ce terme recouvre des réalités très différentes : car  tous les fructoses ne se valent pas.
 
Affirmer que le fructose est le principal moteur du diabète est vrai s’il s’agit du fructose raffiné, isolé par l’industrie agroalimentaire, pour être ensuite ajouté aux aliments et boissons. Celui-là, c’est exact, participe à faire le lit du diabète de type 2… Et de certaines autres pathologies articulaires, telle la goutte.
 
Celui que nous appellerions volontiers « fruibiose » n’est pas en cause dans le diabète, car c’est le sucre naturel des fruits. Le fructose « en poudre », en revanche, est en cause.

#Remèdes maison pour se débarrasser des #varicosités

Par La Rédaction, à 06h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR:

 
De nombreuses femmes souffrent et se plaignent de ces varicosités inesthétiques,  voici quelques recettes qui aideront à les éliminer...
 

Alain TOUIZER

Naturopathie - Ile de La Réunon - Paris - La Normandie



Si un jour vous remarquez des formations comme une toile d’araignée sur vos jambes ou vos chevilles, ne paniquez pas. 
 
Les varicosités sont peut-être inesthétiques, mais elles sont généralement inoffensives et disparaissent souvent toutes seules. Elles peuvent toutefois causer des sensations désagréables, comme des démangeaisons ou des brûlures, aussi plusieurs personnes tentent de se débarrasser d’elles. 
 
Heureusement, il ya de nombreuses choses que vous pouvez essayer à la maison pour diminuer et prévenir les formations en forme de toile d’araignée.
 
Aussi, ne vous sentez pas seul dans votre expérience. Environ 55% des femmes et 40 à 45% des hommes doivent faire face à un des problèmes de veines dans leur vie. 
 
Certains choisissent d’aller voir le médecin et avoir un traitement médical, tandis que d’autres préfèrent l’approche naturelle qui peut accélérer la disparition de varicosités.
 

Que sont les varicosités ?

Les varicosités, médicalement connues sous le nom de télangiectasies ou angioectasias, sont semblables à varices, mais en plus petites. 
 
Ces minuscules veines, situées près de la surface de la peau, ressemblent à des toiles d’araignées ou des branches d’arbre et sont généralement rouges, bleues ou violettes.
 
Le plus souvent, les varicosités se trouvent sur les jambes (cuisses, arrière  des mollets, intérieur des jambes, chevilles). 
 
Cela est dû aux pressions élevées dans les veines que les membres inférieurs ont à supporter – il suffit de penser à la force de gravité, la pression du poids du corps, et le besoin de véhiculer le sang jusqu’au cœur!
 
Parfois, les varicosités peuvent aussi se développer dans d’autres parties du corps tel que le visage.


Causes des varicosités

Il y a beaucoup de facteurs qui peuvent contribuer au développement des varicosités – certains que vous pouvez influencer plus facilement que d’autres. Les facteurs de risque comprennent: