Le #sommeil, c’est la moitié de la #santé

Par Alain TOUIZER, à 07h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :

>C’est bien vrai que les adaptations en hiver pour l'Europe ont un dérèglement profond pour l'organisme.

> Pendant la transition, essayez d'écouter votre horloge biologique, ne résistez pas à dormir sous prétexte que votre montre vous le dicte, ou que quelqu’un décide pour vous.

> Buvez plus et utilisez des tisanes douces si possible, le tilleul oranger, camomille si besoin …

> Lire aussi :
«Nectar » (pris aussi dans la journée, vous permettra de vous lâcher le soir et être en forme le matin)
«Acérola »
«Viscum Album «
«Bilan de Santé Globale »
«Dépistage Intuitif »


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion



Rien d’étonnant à cela car ce décalage, motivé par de soi-disant considérations économiques (aujourd’hui battues en brèche), a d’importantes répercussions sur notre sommeil, au point que les spécialistes parlent de « chrono-rupture ».

L’heure d’été est ici bien pire que l’heure d’hiver (qui nous fait dormir une heure de plus) car nous voilà contraints de vivre non plus avec une heure de décalage sur le soleil, ce qui n’est déjà pas naturel, mais avec deux heures.

Je parie que vous êtes concerné(e) !

Je peux prendre ce petit risque : j’ai bien plus d’une chance sur deux de taper juste. Selon les chiffres officiels (3), vous êtes un sur deux à souffrir de troubles du sommeil en temps normal.

Mais combien êtes-vous ces jours-ci ? Combien d’entre nous souffrent de mauvaises nuits, d’un dynamisme en berne, d’états de somnolence intempestifs et dangereux ? Combien vont se mettre en arrêt de travail, combien d’enfants vont voir leurs résultats scolaires en baisse ?

Trois semaines pour s’en remettre

L’organisme, bouleversé dans ses cycles circadien et homéostatique, perd ses repères. Toutes les études montrent que la production par notre glande pinéale de mélatonine, l’hormone du sommeil, est déréglée par ce changement.

Un chercheur allemand, le professeur Till Roenneberg, étudie depuis sept ans les rythmes circadiens de milliers d’Européens (2). Ses conclusions sont sans appel : « Notre horloge interne, calée sur le rythme veille-sommeil, ne s’adapte même pas à une avance d’une seule heure. Il s’ensuit que la population est fatiguée… ».

Certains s’adaptent tant bien que mal, d’autres, plus nombreux, rencontrent des problèmes de sommeil plus sérieux que d’habitude et en subissent les conséquences diurnes : fatigue physique et nerveuse, irritabilité, mal-être, plus grande sensibilité aux maladies… Si l’on ne fait rien, il faut compter au moins trois semaines pour s’en remettre !

Le sommeil, c’est la moitié de la santé

Comme le dit un dicton, « le sommeil, c’est la moitié de la santé ». Ce qui déjà, en soi, est une raison nécessaire et suffisante pour en prendre soin…

Je  ne rentrerai pas ici dans le détail de cette mécanique de précision et dans les pathologies engendrées par l’invention de la lumière électrique, il existe assez de livres consacrés à ces sujets (1). Non, je vais juste vous donner quelques pistes simples et pratiques permettant de retrouver un sommeil naturel, sans somnifère.

Mon postulat : ce n’est pas la quantité de sommeil qui pose vraiment problème – à chacun de savoir ce dont il a besoin – mais le fait ou non de dormir au bon moment et dans les meilleures conditions !

le manque de #sommeil a des #effets #néfastes

Par Alain TOUIZER, à 06h45 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :

> Le sommeil est un domaine plus qu'important pour notre régénération. Nombreux sont ceux qui imaginent que le sommeil est une perte de temps. Grave erreur

> C’est  le moment, au contraire,  où on peut reconstruire le système nerveux et régénérer  notre fibre cérébrale.
 
> Un mental trop actif empêche cette régénération.
 
> Le sentiment de culpabilité, la peur du lendemain, de manquer… influencent  les heures du repos cérébral.

> Apprenez à  mettre vos problèmes  de coté, le temps du sommeil  et vous verrez que bien souvent ils se seront résolus pendant la nuit. Si ce n'est pas le cas il sera toujours temps de vous en occuper durant la journée avec un corps et un esprit  frais…

> Encore des conseils sur :


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion



Selon une étude réalisée par des chercheurs de la faculté des sciences médicales de l’Université de Surrey, au Royaume-Uni, le manque de sommeil perturberait le fonctionnement de centaines des gènes liés à l’inflammation, au système immunitaire et à la réponse de l’organisme au stress.

Afin d’étudier les conséquences du manque de sommeil, les scientifiques ont recruté 26 personnes qui, pour l'expérience, ont dormi moins de six heures par nuit la première semaine, et plus de neuf heures par nuit la seconde semaine. Durant cette expérience, les chercheurs ont analysé le taux d’acide ribonucléique (ARN), une molécule très proche chimiquement de l'ADN, contenu dans le sang des volontaires.

Ainsi, ils ont constaté que le manque de sommeil infectait le nombre de gênes en activité. Après une semaine de nuits trop courtes, les gênes affectés sont sept fois plus nombreux. Ces conclusions renforcent les études précédentes qui ont démontré que le manque de sommeil avait des effets néfastes sur l'obésité, les maladies cardiaques et les carences cognitives.

On rappellera qu’en France, une personne adulte dort sept heures et 47 minutes par nuit en moyenne et que 10% de la population dort moins de six heures, selon l'Insee. Bien que ce temps de sommeil soit correct, il a reculé de 18 minutes en 25 ans.

Parlez à vos #pieds qui vous portent toute la journée

Par Alain TOUIZER, à 06h46 dans SANTE
D'autres signes trahissent une mauvaise circulation sanguine dans les pieds : tâtez votre pouls sur le dessus de votre pied et vous ne sentez rien. Lorsque vous vous tenez debout, votre pied prend une teinte rouge écarlate et luisante. Soulevez-le et il devient aussitôt blanc. La plupart du temps, les personnes savent déjà qu'elles ont des troubles cardiovasculaires (artère carotide, maladie du cœur) mais elles n'ont pas encore constaté les effets.

Pour améliorer votre circulation sanguine, inutile de dire qu'il faut absolument soigner les problèmes cardiovasculaires à l'origine. En ce qui concerne les poils sur vos orteils, ils repoussent, mais ce n'est sans doute pas le plus important...
Lire la suite...

#Chimiothérapies : comment les rendre moins présentes?

Par Alain J. TOUIZER, à 08h40 dans SANTE
D'où leur toxicité directe sur les cellules saines qui ont besoin de se diviser, entraînant la chute des globules et des plaquettes, mais aussi des cheveux et l'altération de la muqueuse intestinale. Les nouvelles molécules, des anticorps monoclonaux, agissent, elles, sur des récepteurs de la membrane pour perturber le métabolisme de la cellule et causer la mort.
Lire la suite...