#Nectar, votre préparation antioxydante

Par La Rédaction, à 05h00 dans SANTE
#produitsbio #nectar En  2006, nous avons eu à La Réunion une épidémie de chikungunya, virus transmis par un moustique (aedes albopictus). Les gens devenaient paralysés et ne pouvaient quasiment plus bouger. Les personnes faibles et déjà malades furent les plus touchés...
Lire la suite...

#Détox base #plantes

Par La Rédaction, à 05h00 dans SANTE

Conseils Aljoimour :


> Article innovant et quelques recettes de plantes pour plusieurs pathologies


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie

 

C’est peut-être le signe que votre système de détoxification
(notamment le foie) est débordé.

 
Dès lors, les déchets de notre organisme et les substances toxiques (pesticides, métaux lourds, molécules chimiques qui viennent de notre alimentation, des médicaments, etc.) ne remontent pas rapidement vers une porte de sortie, elles s’enfouissent au cœur de nos tissus, finissent par arriver à nos cellules et par perturber notre ADN.

La cure commence avec la stimulation des organes-filtres (rein, foie). Consommez durant 15 jours les plantes hépatorénales suivantes :
  • pissenlit (racine),
  • romarin
  • verge d’or

Toutes les précisions sur les quantités souhaitables et la possibilité d’utiliser également le Chardon Marie figurent bien sûr dans notre dossier.

Certains aliments activent particulièrement les voies du métabolisme cellulaire. Les crucifères comme le brocoli, bien sûr, mais c’est aussi vrai avec les principes amers retrouvés dans la chicorée ou le pissenlit, qui stimulent la production de bile (ce qui permet de nettoyer le sang).

Puis vient le drainage en profondeur (artichaut, radis noir et curcuma) et surtout, dans un dernier mouvement, il vous faudra ruser contre les toxiques (la chorella et l’ail des ours peuvent vous aider à les piéger).

 

#Remèdes des boxeurs et #nounous

Par La Rédaction, à 05h00 dans SANTE

Conseils Aljoimour :


> Voici un bon conseil, sur une huile exceptionnelle d'immortelle


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie



Depuis 30 ans je gère une association humanitaire, à savoir « Les Médecins aux Pieds Nus », qui évoquent l’époque de Mao qui envoyaient les universitaires dans les campagnes pour traiter les gens avec des plantes. 

Après une formation en ethnomédecine (médecines d’ailleurs) et en phyto-aromathérapie, mes humanitaires parcourent les cinq continents. En premier lieu ils créent un jardin médicinal, où poussent les plantes locales qu’ils transforment en préparations galéniques (sirops, teintures, alcoolat, huiles essentielles, gélules…)

Les populations démunies qui ne peuvent disposer de remèdes manufacturés profitent des bienfaits que la Nature met à notre disposition. Ce n’est pas cher, c’est efficace et disponible sur place.

C’est ainsi qu’une tribu d’Indiens d’Amazonie, disposant d’internet, a pris connaissance de l’originalité de l’approche des Médecins Aux Pieds Nus. Ils m’invitent à les rejoindre en Amazonie. Tous les Indiens se soignent avec ce que leur offre la Nature.

Dans l’avion qui m’emmène à Porto Securo où m’attend mon ami Mario Ortego, une hôtesse demande un médecin pour une urgence

Quelques thérapeutes (infirmières, aides-soignants) se rendent au chevet du malade. Voyageant depuis 50 ans, j’ai eu l’occasion d’entendre cet appel moult fois et je me déplace après l’intervention des premiers soignants. 

C’est ainsi que je me rends auprès du passager dont je ne connais pas le diagnostic. Sur place je réalise que c’est un problème cardiaque. Les massages s’avèrent inopérants. 

Personne n’ose pratiquer du bouche-à-bouche. Le sénior (une soixantaine d’années) a des douleurs cardiaques, couplées à une douleur au poignet et à la mâchoire. Le diagnostic est évident : c’est un pré infarctus ou, peut-être, un infarctus.


 

Pré et #probiotiques

Par La Rédaction, à 05h00 dans SANTE

Conseils Aljoimour :


> Les merveilleux probiotiques et probiotique du professeur Joyeux, il existe aujourd’hui des procédés pour avoir que la partie active de ces éléments.

> Pensez à adapter vos aliments à votre groupe sanguin


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie



Je reçois beaucoup de questions concernant prébiotiques et probiotiques.

C’est un sujet capital, car loin d’être une « mode », leur action pour notre santé est décisive. Ils ne se contentent pas de réduire au silence les troubles digestifs (ballonnements, diarrhées, constipation…) : 

ils sont essentiels à la force de notre système immunitaire et peuvent contribuer à prévenir de nombreuses maladies, de l’eczéma à Alzheimer en passant par la fibromyalgie.

Pour mieux les connaître et savoir comment les trouver naturellement, j’ai interrogé notre meilleur conseiller en micro-nutrition, notre fils aîné Jean Joyeux (il est enseignant en nutrition et micronutrition, coach et consultant en nutrition, intervenant à l’université de Bourgogne, spécialisé en nutrition sportive).


Question 1 – De nombreuses personnes confondent pré- et probiotiques, mais de quoi s’agit-il ?


Les prébiotiques sont des fibres végétales.

Leur particularité est d’être à la source des « probiotiques », ces bactéries de la flore intestinale indispensables à la vie. 

Notre organisme ne peut pas entretenir une bonne flore intestinale, riche de ces fameuses « bactéries probiotiques », sans une bonne alimentation riche en « fibres prébiotiques ».