Autant dire que vous n’êtes pas plus avancé !

Par La Rédaction, à 06h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :


>On voit bien que Xavier Bazin a été très déçu de la médecine chimique. Il dénonce avec force les pratique de ses anciens collègues médecins


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie




La prochaine fois que vous allez chez le médecin (ou chez le pharmacien), posez-lui cette question :
Dites-moi, Docteur, comment le Doliprane (paracétamol) parvient-il à faire baisser la fièvre et réduire la douleur ?

C’est une question légitime. Après tout, le paracétamol est le numéro 1 de tous les médicaments vendus en pharmacie.

Il est prescrit en première intention par la quasi-totalité des médecins.Mais je suis prêt à parier que votre médecin vous fera cette réponse :

C’est très simple : il agit grâce à son double effet antalgique et antipyrétique. Intéressant, sauf que… antalgique signifie « anti-douleur » et antipyrétique signifie « qui agit contre la fièvre ».

Autant dire que vous n’êtes pas plus avancé !

Vous êtes un peu comme Géronte face à Sganarelle, le médecin « malgré lui » de la fameuse pièce de Molière :

GÉRONTE.— Ma fille est devenue muette, sans que jusques ici, on en ait pu savoir la cause. (…) Et je voudrais bien que vous me pussiez dire d’où cela vient.
SGANARELLE.— Il n’est rien plus aisé. Cela vient de ce qu’elle a perdu la parole.
GÉRONTE.— Fort bien: mais la cause, s’il vous plaît, qui fait qu’elle a perdu la parole?
SGANARELLE.— Tous nos meilleurs auteurs vous diront que c’est l’empêchement de l’action de sa langue.
GÉRONTE.— Mais, encore, vos sentiments sur cet empêchement de l’action de sa langue?
SGANARELLE.— Aristote là-dessus dit… de fort belles choses.
GÉRONTE.— Je le crois.
SGANARELLE.— Ah! c’était un grand homme!
GÉRONTE.— Sans doute.

On a tous des #cellules cancéreuses

Par La Rédaction, à 06h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :


> Voici une liste très intéressante de plantes et aliments anti cancer, qui peuvent, bien sûr, être prises par tout le monde, même les personnes qui se portent bien.


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie




Décidément, on s’est beaucoup trompé sur le cancer.

D’abord, on a voulu croire que le cancer était une « maladie du vieillissement ».
On pensait que si on avait plus de cancers qu’avant, c’était tout simplement parce qu’on vivait plus longtemps !

Mais ce n’est pas vrai. C’est même le cancer des enfants et des adolescents qui a le plus augmenté depuis 1970 ! [1]

Tout récemment, on a même appris que cette hausse était en train de s’accélérer. 

Chez les jeunes britanniques, le cancer a progressé de 40 % ces 16 dernières années – pour le seul cancer du côlon, l’augmentation est de 300 % ! [2]

Si le cancer progresse, c’est parce que nos modes de vie ont changé du tout au tout depuis 50 ans. Avec notamment :
•    Les aliments « industriels » qu’on met dans notre assiette depuis 40 ans ;
•    Notre tendance à rester assis dans un canapé plutôt qu’à faire des activités au grand air ;
•    Ou encore le tsunami de polluants chimiques qui nous entourent (tabac, pesticides, bisphénol A, parabène, PCB, dioxines, métaux lourds, ondes, etc.).

Vous me direz qu’on a quand même plus de risques de cancer à 80 ans qu’à 20 ans.

C’est vrai, mais on a aussi plus de risques d’attraper la grippe ! La réalité, c’est que notre organisme est plus vulnérable à toutes les maladies à 80 ans qu’à 20 ans.

Mais la cause du cancer n’est jamais le seul « vieillissement ». Jamais notre corps ne fabriquera un cancer tout seul, sans raison, simplement parce qu’il se fait vieux.


Le cancer n’est pas dans vos gènes !

Ensuite, on nous a dit que le cancer était une « maladie génétique ». Il est vrai que certains gènes nous rendent plus ou moins vulnérables au cancer.

Par exemple, depuis qu’Angelina Jolie a décidé de se faire retirer les deux seins, tout le monde sait que les femmes ayant les mutations génétiques rarissimes BRCA 1 ou BRCA 2 ont près de 80 % de risques d’avoir un cancer du sein.


 

Rien de meilleur pour la #sinusite

Par La Rédaction, à 06h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR:


> Ceux qui ont des problèmes de sinusite en souffrent beaucoup, des astuces faciles  dans notre cuisine


Alain TOUIZER

Naturopathie - La Réunion - Paris - La Normandie




Une infection des sinus est une inflammation de la muqueuse des sinus qui, dans de nombreux cas, conduit à des maux de tête persistants, de la fièvre et même des douleurs faciales. 

Heureusement, il existe de nombreux remèdes naturels qui sont efficaces pour nettoyer les sinus et tuer les bactéries et les virus responsables de ces problèmes de santé.

Une sinusite aiguë est une infection des sinus qui peut durer jusqu’à quatre semaines. Alors qu’une sinusite chronique peut durer 12 semaines ou plus si elle n’est pas traitée.

Les infections des sinus – les espaces d’air creux à l’intérieur des os dans les pommettes, le front et entre les yeux – sont généralement causées par des virus ou des bactéries. Elles causent un blocage épais de mucus et un malaise douloureux ou extrême dans ces cavités.

Les antibiotiques prescrits ne sont pas le meilleur remède pour la sinusite car ils peuvent causer beaucoup d’effets secondaires dangereux. Votre corps a besoin du bon remède naturel pour lui permettre de guérir. En tout cas, les antibiotiques ne sont pas utiles si votre sinusite est causée par un virus.
 

Comment ça marche

Vinaigre de cidre
Le vinaigre de cidre a beaucoup d’usages pratiques. Il est probablement l’un des meilleurs remèdes naturels pour de nombreuses affections.
 

Le fuel du #stress

Par La Rédaction, à 06h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :


> Voici un article excellent sur le stress et des moyens d'y faire face


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie



Attila, chef des Huns, vous voyez le genre ?
Il fut à la civilisation européenne naissante du Ve siècle un fléau si puissant que sa légende noire allait se perpétuer jusque dans les livres scolaires.

Pendant des siècles, on y raconterait l’histoire d’un homme « amené par sa monture favorite, Balamer, guidé par le vent jusqu’à l’épée de Tengri » et dont on dirait que, là où il passe, « l’herbe ne repousse jamais » (pareil qu’avec le Roundup de Monsanto !).

Eh bien, pour moi, l’équivalent moderne d’Attila… c’est le stress ! Oui, oui ! Et vous allez voir qu’il fait même bien plus de dégâts que le petit barbare des plaines en son temps.


Entre deux astuces « pour séduire un mec »

Des chercheurs des universités de Stanford et Harvard affirment que face à des conditions stressantes au travail, notre espérance de vie peut diminuer de 33 ans (vous avez bien lu : trente-trois ans !!!).

On sait aussi que le stress est à l’origine de nombreuses maladies chroniques ou aiguës. Le stress peut impacter tous les systèmes : la digestion, la glycémie, l’équilibre du cholestérol ou la vitalité générale etc.

•    Il accélère la progression du cancer de la prostate [1]
•    Il augmente le risque de maladies coronaires et peut agir comme déclencheur d’un événement cardiaque majeur [2]
•    D’une manière générale, le stress diminue l’efficacité du système immunitaire [3], nous empêchant de combattre convenablement les maladies passagères (grippe, bronchites, etc.) et les dégénérescences liées à l’âge ou à l’environnement, le redouté cancer en particulier.


Le stress est un immense problème de santé publique.

Et pourtant on continue de le traiter comme si c’était une maladie banale, « neutre ». Un petit truc à régler avant les vacances… 

Le genre qu’on retrouve à la une de tous les magazines féminins entre un sujet sur la perte de poids « pour un maillot d’été » et un autre sur « les 10 trucs qui marchent pour séduire un mec ».


Seulement le stress, c’est beaucoup plus grave.