Pré et #probiotiques

Par La Rédaction, à 05h00 dans SANTE

Conseils Aljoimour :


> Les merveilleux probiotiques et probiotique du professeur Joyeux, il existe aujourd’hui des procédés pour avoir que la partie active de ces éléments.

> Pensez à adapter vos aliments à votre groupe sanguin


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie



Je reçois beaucoup de questions concernant prébiotiques et probiotiques.

C’est un sujet capital, car loin d’être une « mode », leur action pour notre santé est décisive. Ils ne se contentent pas de réduire au silence les troubles digestifs (ballonnements, diarrhées, constipation…) : 

ils sont essentiels à la force de notre système immunitaire et peuvent contribuer à prévenir de nombreuses maladies, de l’eczéma à Alzheimer en passant par la fibromyalgie.

Pour mieux les connaître et savoir comment les trouver naturellement, j’ai interrogé notre meilleur conseiller en micro-nutrition, notre fils aîné Jean Joyeux (il est enseignant en nutrition et micronutrition, coach et consultant en nutrition, intervenant à l’université de Bourgogne, spécialisé en nutrition sportive).


Question 1 – De nombreuses personnes confondent pré- et probiotiques, mais de quoi s’agit-il ?


Les prébiotiques sont des fibres végétales.

Leur particularité est d’être à la source des « probiotiques », ces bactéries de la flore intestinale indispensables à la vie. 

Notre organisme ne peut pas entretenir une bonne flore intestinale, riche de ces fameuses « bactéries probiotiques », sans une bonne alimentation riche en « fibres prébiotiques ».

 

#Argile et #cataplasmes

Par La Rédaction, à 05h00 dans SANTE

Conseils Aljoimour :


> Un article sur les cataplasmes, ces trésors oubliés de tant de gens qui pourtant peuvent faire des merveilles…


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie




Un cataplasme est une préparation pâteuse à base de plantes à appliquer sur la peau. La plante peut être broyée, hachée, mélangée à d’autres plantes ou à d’autre substances (argile, farine de lin).

On peut aussi faire des cataplasmes de fruits, d’algues, de légumes.

Le cataplasme peut être chaud ou froid. On peut le diluer avec de l’eau, du vin, de l’alcool ou de la graisse. On peut le faire cuire pour obtenir la consistance voulue. On l’enveloppe généralement d’un linge pour le protéger et le retenir.


L’argile, roi des cataplasmes

Blanche, grise ou verte, l’argile est une terre d’une richesse incroyable.

Depuis toujours, les civilisations se soignent avec l’argile et les boues. Encore aujourd’hui certaines tribus vivent le corps entièrement enduit de boue. 

En France, les ostréiculteurs (éleveurs d’huîtres) marchent pieds nus dans la boue du Bassin d’Arcachon pour soigner leurs rhumatismes. On connaît aussi les bains de boue pratiqués en balnéothérapie.

C’est qu’en effet l’argile appliquée sur la peau a les vertus les plus variées. Par exemple, l’argile soigne des ulcères contre lesquels la médecine ne peut plus rien, et cela vaut la peine de le savoir !

L’argile peut être mise sur la peau, mais on peut aussi la manger ou la boire diluée dans l’eau. Ainsi, on peut soigner une zone intérieure que l’on ne peut pas atteindre avec un cataplasme, comme une inflammation du tube digestif : ulcères, colites, diarrhées. 

Elle met en place une sorte de pansement sur la zone à traiter ; il n’y a rien d’autre à faire que la boire et elle travaille pour notre plus grand bonheur.

On utilise l’argile en cataplasmes pour tout ce qui est enflammé, infecté, congestionné, brûlé, contusionné. Par exemple…


Grand classique : le cataplasme d’argile et de prêle contre les entorses

Appliquer un cataplasme d’argile et de prêle sur les entorses. L’argile absorbe les toxines et l’inflammation. La prêle permet de drainer et de reminéraliser.

 

#Magnésium et #cellules

Par La Rédaction, à 05h00 dans SANTE

Conseils Aljoimour :


> Un article de J M  Dupuis sur le magnésium, très important pour nos os, on en trouve dans plusieurs éléments.

> Voici une petite recette facile et bon marché. a la pharmacie  ou sur internet, acheter des sachets de chlorure de magnésium ou de sulfate de magnésium, cela coûte 2 /3€.

> Mettez le sans un litre d’eau et  remuez bien. 

> Buvez 1 cuillerée à soupe de ce liquide dans un verre d’eau et vous aurez  un magnésium facile et  presque gratuit, bien sur mangez votre banane  bien mure chaque jour.


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie




Votre régime alimentaire est votre principal allié pour réduire votre risque de cancer.

D’innombrables composés naturels, présents dans les aliments et épices (non-transformés industriellement), ont des propriétés anti-cancer, et c’est pourquoi il est si important de varier son alimentation, à base de produits sains et naturels.

Vous savez qu’une stratégie anticancer inclut des oméga-3, la vitamine D, les anti-oxydants, les isoflavones, l’ail, le curcuma, le poivre noir, le café, les petits fruits rouges et noirs (baies), les noix (de Grenoble, du Brésil), certains champignons (shiitaké, maitaké, Coriolus versicolor, schizophyllum).

Mais n’oubliez pas qu’un minéral aussi banal que le magnésium, présent en quantité dans les légumes verts, avocats, les amandes, les graines de sésame, de courge et de tournesol, le chocolat noir, les noix, la spiruline (algue bleue) et le sarrasin, pourrait aussi entrer dans votre stratégie anti-cancer.


Magnésium : le mal-aimé de la médecine

Quand on connaît les bienfaits du magnésium, on est étonné d’en entendre si peu parler dans le milieu médical et hospitalier.

On en donne volontiers aux gens fatigués, qui ont des crampes, des fourmillements, qu’on suspecte d’une carence en magnésium.

Mais c’est comme réserver la vitamine C aux personnes qui ont le scorbut, ou l’eau aux personnes qui meurent de soif.


Plus de carburant cellulaire grâce au magnésium

Des cellules qui ont tout leur saoul de magnésium, ce sont des cellules capables de fabriquer un maximum de carburant cellulaire (ATP = adenosyl triphosphate).

Ce sont donc des cellules qui :
  • se contractent et se relaxent mieux (si ce sont des cellules musculaires)
  • produisent plus de défenses naturelles (si de sont des cellules immunitaires)
  • transmettent mieux les messages (si ce sont des cellules nerveuses, par exemple les cellules du cerveau)
  • réparent mieux les dégâts provoqués par le vieillissement, la pollution, l’oxydation, etc.


Mais ce n’est pas le seul intérêt du magnésium.

Le magnésium protège les cellules

Le magnésium joue un rôle majeur dans d’innombrables fonctions métaboliques (c’est-à-dire, les fonctions qui assurent la vie de l’organisme).

On le retrouve dans 300 enzymes différents dans le corps et il peut se fixer sur 3 751 sites sur les protéines humaines.

Les enzymes sont des molécules qui déclenchent des réactions chimiques. Les protéines sont les « briques » qui constituent vos muscles, votre peau et vos organes.
 

Des #plantes contre la #grippe

Par La Rédaction, à 05h00 dans SANTE

Conseils Aljoimour :


> Le numéro de plantes et bien être de décembre. Un document spécial sur la grippe 


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie




Souvent anodine, la grippe continue de faire peur. La grippe espagnole, la grippe H1N1… Ce virus touche chaque année environ 2,5 millions de personnes en France. Si elle se contente généralement de nous mettre à plat quelques jours, une aggravation peut néanmoins s’avérer fatale. Comment l’éviter ? 

Dame Nature a des conseils à vous donner ! Fatigue, maux de tête, toux et sueurs nocturnes… Voilà le tableau clinique que présente Vanessa deux jours après sa soirée de rentrée universitaire. Elle avait pourtant bien vu que nombre de ses camarades étudiants manifestaient déjà tous les signes d’une « bonne crève ». 

Sans précaution, elle n’avait pas hésité à tremper les lèvres dans le cocktail de sa meilleure amie qui se mouchait pourtant abondamment. La fièvre l’a saisie ce matin au saut du lit, toute grelottante et courbaturée. Trop faible pour sortir, elle appelle la faculté pour signaler son absence aux travaux dirigés