#Huiles essentielles et #cancer

Par La Rédaction, à 05h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR:


>Toujours dans la série sur les huiles essentielles. Il est aussi possible de se  procurer de l'huile de chanvre qui fait des miracles...


Alain TOUIZER

Naturopathie - La Réunion - Paris - La Normandie




C’est une bombe.

Et celle qui l’a lancée, une héroïne des temps modernes. Je veux parler du livre Huiles essentielles et cancer. [1]

À peine le livre refermé, j’ai immédiatement contacté son auteur, le Dr Anne-Marie Giraud.

Pour lui exprimer mon admiration, et la soutenir dans son combat pour les malades du cancer… et pour la vérité.

Car j’en suis convaincu aujourd’hui : les huiles essentielles pourraient être une des pistes les plus prometteuses depuis 40 ans pour combattre le cancer.

Depuis plusieurs années, je lis avec passion les études scientifiques qui démontrent que certaines huiles essentielles sont capables de tuer les cellules cancéreuses (cytotoxique) et de les empêcher de progresser (antiprolifératif).

Le problème, c’est que ce qui est prometteur dans une éprouvette n’est pas toujours efficace dans la « vraie vie », loin de là. Et c’est justement pour ça que l’expérience personnelle du Dr Giraud est riche d’enseignements, elle qui a suivi 5 000 malades du cancer depuis près de 20 ans !


Accompagnement ou aide à la guérison ?

Attention, le Dr Giraud ne vous dira jamais qu’elle contribue à « soigner » le cancer, et encore moins à le guérir.

Ce que fait le Dr Giraud, c’est accompagner les patients cancéreux, pour améliorer leur qualité de vie et limiter les lourds effets secondaires des traitements officiels. Tant mieux, si, au passage, cela améliore leurs chances de survie, mais il est interdit de le dire.
 

Et pourtant, le #diabète n’a rien d’une fatalité.

Par La Rédaction, à 05h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR:


> Cet article de Xavier Basin pourra peut-être aider quelques diabétiques


Alain TOUIZER

Naturopathie - La Réunion - Paris - La Normandie



Je ne suis pas adepte de la théorie du complot, mais il n’y a pas d’autre manière de le dire : on vous ment sur le diabète de type II (le plus fréquent).

Et ce n’est pas un petit mensonge, de ceux que l’on pardonne facilement. C’est un mensonge grave et de grande ampleur :

– D’abord, on vous dit que c’est une maladie incurable – alors que c’est faux ;

– Ensuite, on vous conseille un régime alimentaire qui amplifie votre diabète au lieu de l’améliorer ;

– Et enfin, on minimise le danger des médicaments que l’on vous prescrit… et dont vous pourriez vous passer si l’on vous donnait de bons conseils !

En France, cette désinformation enferme 3 millions de diabétiques dans une triste situation : ils sont assistés à vie par des traitements médicaux, et condamnés à subir une dégradation lente et continue de leur état de santé… en risquant l’infarctus, l’amputation ou la cécité, trois complications courantes du diabète.

 

Le plus grand #drame de notre #epoque

Par La Rédaction, à 05h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :


> Mesdames, ce problème commun à de nombreuses femmes est dû souvent à une candidose intestinale,  n'hésitez pas à voir notre site et les solutions efficaces pour la traiter, demandez moi de faire le test pur vous, c'est gratuit…


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion - Paris - La Normandie



Petite accélération cardiaque, mains moites, boule dans le ventre… Dans le silence du cabinet, Alexandra entend le cliquetis du clavier de son gynécologue. Il consulte son « dossier médical » d’un air préoccupé (dossier qu’elle n’a jamais vu mais dont elle craint qu’il ne contienne des informations inquiétantes).

« Oui », répond Alexandra timidement, sur un ton légèrement interrogateur. Car elle ne sait pas si c’est un peu grave, grave, ou extrêmement grave. Mais elle est bien obligée d’avouer, elle a des écoulements bizarres.
 

Et ce n’est pas toujours très propre !


Indice inquiétant supplémentaire, ces pertes blanches prennent chez elle des formes variées.

Comme le rhume, qui commence par une toux sèche, puis des écoulements variés, les pertes blanches d’Alexandra évoluent ! Elles ne sont pas toujours blanches, d’ailleurs.

Elles commencent par être d’apparence laiteuse, puis deviennent transparentes.

Elles ressemblent alors à du blanc d’œuf, d’aspect visqueux et filant (en pinçant puis en relâchant les doigts, un fil se forme). C’est une impression désagréable de mouillé. Mais voilà qu’elles « caillent » ensuite, comme du lait. Elles disparaissent et c’est une sensation sèche qui s’installe, parfois accompagnée de picotements.

Le problème semble résolu pour quelques jours. Mais déjà, ce sont les règles qui apparaissent (autre problème !).

Et de nouveau, le cycle infernal reprend.

Alexandra se douche pourtant tous les jours et soigne son hygiène scrupuleusement. Elle change de sous-vêtements, a investi dans des gels lavants spéciaux, d’abord en supermarché puis, dès que ses moyens le lui ont permis, en pharmacie.

Néanmoins, malgré ses efforts, cette zone reste sale ; avouons même qu’elle sent parfois mauvais.

Cela tient peut-être aussi à l’excès de pilosité, qui ne simplifie pas les choses, et dégage elle aussi comme une odeur de transpiration pénible. Bref, c’est un état général assez catastrophique. Il faudra bien un jour confier ce problème à la médecine pour en finir une fois pour toutes !
 

Comment voulez-vous séduire, être aimée, dans ces conditions ???

#Maladies, #émotions refoulées...

Par La Rédaction, à 05h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :


< Regardez c’est magnifique, les croquis en couleur super, merci à eux !


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion - Paris - La Normandie




Toutes les émotions que vous refoulez à l’intérieur de vous-même parce que vous ne pouvez pas ou ne voulez pas les verbaliser, peuvent se cristalliser dans différentes parties de votre corps.

Les émotions génèrent des symptômes physiques, par exemple la peur, l’angoisse donnent des palpitations cardiaques, des vertiges, sueurs, tremblements ou mains moites.

– LA PANIQUE peut provoquer des diarrhées.

– LA COLÈRE retenue ou la rancune : une crise de foie.

– LA DIFFICULTÉ A TROUVER OU A PRENDRE SA PLACE  peut provoquer des infections urinaires à répétition.

– QUELQUE CHOSE QU’ON NE VEUT PAS ENTENDRE OU QUAND ON NE VEUT PAS S’ÉCOUTER, des otites, douleurs d’oreilles.

– QUELQUE CHOSE QU’ON N’A PAS OSÉ DIRE, QU’ON A RAVALÉ , une angine, des maux de gorge.

– UN REFUS DE CÉDER, DE PLIER, D’OBÉIR OU DE SE SOUMETTRE, des problèmes de genoux.

– PEUR DE L’AVENIR, PEUR DU CHANGEMENT, PEUR DE MANQUER D’ARGENT, des douleurs lombaires.