La #puissance de la #pensée, ses effets sur nos corps!

Par La Rédaction, à 05h00 dans CONSEILS SANTE
#conseils #santé #guérisson Aussi incroyable que cela paraisse, on peut estimer qu’un tiers des améliorations cliniques, voire des guérisons, proviennent du placebo. Malgré cela, il est souvent traité par les médecins avec mépris par le simple fait qu’il ne relève pas de la science, ni des médicaments
Lire la suite...

#Détox base #plantes

Par La Rédaction, à 05h00 dans CONSEILS SANTE

Conseils Aljoimour :


> Article innovant et quelques recettes de plantes pour plusieurs pathologies


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie

 

C’est peut-être le signe que votre système de détoxification
(notamment le foie) est débordé.

 
Dès lors, les déchets de notre organisme et les substances toxiques (pesticides, métaux lourds, molécules chimiques qui viennent de notre alimentation, des médicaments, etc.) ne remontent pas rapidement vers une porte de sortie, elles s’enfouissent au cœur de nos tissus, finissent par arriver à nos cellules et par perturber notre ADN.

La cure commence avec la stimulation des organes-filtres (rein, foie). Consommez durant 15 jours les plantes hépatorénales suivantes :
  • pissenlit (racine),
  • romarin
  • verge d’or

Toutes les précisions sur les quantités souhaitables et la possibilité d’utiliser également le Chardon Marie figurent bien sûr dans notre dossier.

Certains aliments activent particulièrement les voies du métabolisme cellulaire. Les crucifères comme le brocoli, bien sûr, mais c’est aussi vrai avec les principes amers retrouvés dans la chicorée ou le pissenlit, qui stimulent la production de bile (ce qui permet de nettoyer le sang).

Puis vient le drainage en profondeur (artichaut, radis noir et curcuma) et surtout, dans un dernier mouvement, il vous faudra ruser contre les toxiques (la chorella et l’ail des ours peuvent vous aider à les piéger).

 

#Remèdes des boxeurs et #nounous

Par La Rédaction, à 05h00 dans CONSEILS SANTE

Conseils Aljoimour :


> Voici un bon conseil, sur une huile exceptionnelle d'immortelle


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie



Depuis 30 ans je gère une association humanitaire, à savoir « Les Médecins aux Pieds Nus », qui évoquent l’époque de Mao qui envoyaient les universitaires dans les campagnes pour traiter les gens avec des plantes. 

Après une formation en ethnomédecine (médecines d’ailleurs) et en phyto-aromathérapie, mes humanitaires parcourent les cinq continents. En premier lieu ils créent un jardin médicinal, où poussent les plantes locales qu’ils transforment en préparations galéniques (sirops, teintures, alcoolat, huiles essentielles, gélules…)

Les populations démunies qui ne peuvent disposer de remèdes manufacturés profitent des bienfaits que la Nature met à notre disposition. Ce n’est pas cher, c’est efficace et disponible sur place.

C’est ainsi qu’une tribu d’Indiens d’Amazonie, disposant d’internet, a pris connaissance de l’originalité de l’approche des Médecins Aux Pieds Nus. Ils m’invitent à les rejoindre en Amazonie. Tous les Indiens se soignent avec ce que leur offre la Nature.

Dans l’avion qui m’emmène à Porto Securo où m’attend mon ami Mario Ortego, une hôtesse demande un médecin pour une urgence

Quelques thérapeutes (infirmières, aides-soignants) se rendent au chevet du malade. Voyageant depuis 50 ans, j’ai eu l’occasion d’entendre cet appel moult fois et je me déplace après l’intervention des premiers soignants. 

C’est ainsi que je me rends auprès du passager dont je ne connais pas le diagnostic. Sur place je réalise que c’est un problème cardiaque. Les massages s’avèrent inopérants. 

Personne n’ose pratiquer du bouche-à-bouche. Le sénior (une soixantaine d’années) a des douleurs cardiaques, couplées à une douleur au poignet et à la mâchoire. Le diagnostic est évident : c’est un pré infarctus ou, peut-être, un infarctus.