Sécheresse intime : les jeunes femmes aussi

Par Alain TOUIZER, à 16h35 dans CANDIDOSE

Conseils ALJOIMOUR :

  • La candidose intestinale est la principale cause de cette sécheresse
  • Referez vous au livre du Dr J  ADAMO « 4 régimes, 4 groupes sanguins » et appliquez au maximum sa méthode
  • Faites une cure "d'extrait  d'olivier " et de »pamplactif» sans oublier « l'acérola »
  • ... et y  pensez au « zéol » qui éliminera les pesticides et autres pollutions modernes qui "infestent votre organisme".
 

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion


Souvent associée aux grands bouleversements hormonaux que sont la ménopause ou la grossesse, la sécheresse vaginale concerne pourtant toutes les femmes, quelque soit leur âge.

Dans la mesure où les facteurs déclencheurs de sécheresse intime relèvent aussi de comportements et habitudes tirés du quotidien (stress, tabac, alcool, prise de certains traitements...), toutes les femmes peuvent en effet être sujettes à ce trouble.

Parfois mal informées ou peu sensibilisées sur le sujet, les plus jeunes d’entre-elles ignorent bien souvent les causes de ce dérèglement d’hydratation. Dans d’autres cas, elles n’en mesurent pas toutes les conséquences sur leur confort au quotidien mais aussi sur leur vie de couple.

Les jeunes femmes n’osent souvent pas parler de sécheresse intime à leur médecin, à leurs amies ou encore à leur partenaire. Pourtant le sujet ne doit pas rester tabou, d’autant qu’il existe aujourd’hui une solution pratique, discrète et efficace qui permet de garder un confort intime, afin de vivre pleinement sa féminité !
 

Les causes du dysfonctionnement d’hydratation intime chez les jeunes femmes

Parmi les facteurs perturbants l’équilibre naturel d’humification du vagin chez la jeune femme, on compte par exemple certains traitements médicaux et pilules contraceptives.
 

Les effets secondaires de certaines pilules contraceptives

88% des femmes de 16 à 24 ans prennent la pilule1 comme moyen de contraception, bien loin devant le stérilet (22%) et le préservatif (7%). Utilisée pour sa praticité et sa fiabilité, certaines pilules peuvent cependant présenter des effets indésirables sur l’organisme, notamment une baisse du taux d’œstrogènes. La balance hormonale s’en trouve alors perturbée conduisant à une sécheresse des muqueuses.
 

Les effets secondaires de certains traitements médicaux

Les traitements anti-acnéiques peuvent également entraîner un dessèchement de l’ensemble des muqueuses (buccales, oculaires…). Les muqueuses vaginales ne sont donc pas épargnées. Le constat est le même pour certains traitements (antihistaminiques) utilisés contre les allergies, le rhume des foins, etc.

Pour être bien informée, il ne suffit pas de lire les notices des médicaments. Car, si la sécheresse intime est aujourd’hui reconnue comme un effet secondaire possible de ces traitements, les conséquences sur l’intimité des femmes sont encore rarement et clairement mentionnées.

#doigts raides, douloureux, gonflés ? #arthrose...

Par Alain TOUIZER, à 12h47 dans CANDIDOSE

Conseils ALJOIMOUR :

 
> Arthrose, inflammation articulaire, arthrite, rhumatisme, goutte, que des souffrances …

> L’usure oui c'est flagrant, mais aussi amplifiée par une alimentation erronée,  manque d'exercices physique, pensée négative, la candidose et les infections au mercure dentaire.

> Pensez  à faire un "Bilan de Santé Globale", prenez soin de vous cela ne vous fera que du bien …
 

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion


 

L’arthrose : une affection très fréquente

En effet, près d’un adulte sur trois souffre d'arthrose. L’arthrose peut en principe se développer dans n’importe quelle articulation mais elle touche principalement le dos, les hanches, les genoux et aussi les doigts.
 

L'arthrose, une usure du cartilage

Les articulations sont des charnières entre deux os. Ces derniers sont recouverts d’une mince couche de cartilage qui les empêche de se frotter les uns contre les autres. Le cartilage permet aussi aux articulations de pivoter, s’étirer et se plier en souplesse.

Dans le cas de l’arthrose, cette fine pellicule de cartilage s’use progressivement et devient aussi plus rugueuse et bouger les doigts devient dès lors de plus en plus douloureux.
 

Quels sont les symptômes de l’arthrose des doigts ?

L’arthrose évolue lentement sur plusieurs années. Elle se déclare rarement par une brusque aggravation des plaintes. Après un certain temps, les symptômes suivants, typiques de l’arthrose des doigts, peuvent se manifester :
 
  • Une raideur des doigts, surtout après une période de repos, par exemple le matin au lever. La raideur s'améliore dès la mise en activité;
  • Des doigts douloureux : quand les mains sont sollicitées longtemps ou pour de lourds travaux;
  • Moins de force pour saisir ou pincer;
  • Des déformations osseuses : des excroissances osseuses peuvent apparaître aux extrémités des petites articulations des doigts;
  • Des inflammations caractérisées par un gonflement et des rougeurs au niveau des articulations.
 

Quelles sont les personnes les plus touchées par l’arthrose des doigts ?

On ne connaît pas encore la cause de l’usure du cartilage. Si elle n’est pas vraiment héréditaire, l’arthrose des doigts semble toutefois bien avoir une histoire familiale. Elle touche aussi plus fréquemment les femmes, les plus de 50 ans et les personnes dont la profession malmène les articulations.
 

#Arthrose, la #soigner #naturel lement!

Par Alain TOUIZER, à 16h51 dans CANDIDOSE

Conseils ALJOIMOUR :

> Article très intéressant.

> C’est fort possible d’améliorer  l'arthrose en alcalinisant l’alimentation avec quelques conseils pour une meilleure hygiène de vie.

Voici quelques produits naturels afin de palier à ce terrible mal:
   

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion




On peut soigner l'arthrose par des gestes simples et à la portée de tous.

Avant de présenter quelques moyens naturels pour aider à soulager les douleurs de cette maladie, redéfinissons ce qu'est exactement l'arthrose.

Il s'agit d'un trouble articulaire, apparaissant souvent au niveau du genou, mais pouvant également s'attaquer aux articulations de la hanche, des doigts, voire même de la colonne vertébrale.  Les douleurs dues à l'arthrose sont atténuées par le repos des articulations touchées. Il est communément admis que l'arthrose ne peut être totalement guérie, en tout cas suivant le point de vue médical officiel.

Il existe pourtant divers traitements naturels qui permettent une nette amélioration de l'état général des cartilages touchés par cette maladie. Soigner l'arthrose est en fait une tâche peu aisée, mais pas impossible. Bien sûr, l'avis et le suivi de votre médecin sont quasi-impératifs dans ce cas, comme dans beaucoup d'autres, mais cela ne doit pas vous empêcher d'avoir recours aux traitements naturels qui ont fait leurs preuves.
 

Les causes de l'arthrose sont multiples.

La première, bien sur, est due à l'âge des personnes souffrant de cette maladie.
On estime qu'à partir de 55 ans, le risque de contracter cette maladie, due à l'usure des cartilages, est fortement augmentée. L'hérédité est aussi souvent invoquée pour tenter d'expliquer l'arthrose.

Une autre cause, fort importante, est le surpoids. Les articulations, soumises à ce stress permanent, fatiguent plus vite. Plus l'âge est avancé, plus le surpoids est important, plus grands sont les risques de voir l'arthrose se développer.

L'excès de sport de compétition, poussant l'organisme dans ses derniers retranchements est une cause également importante de la fatigue excessive des cartilages et des articulations.  Ici, l'âge n'est pas en cause, bien sur, mais les risques n'en sont pas moins importants.

La goutte et le diabète sont également reconnus comme étant des facteurs favorisants l'arthrose. Alors que faire ?
Comme indiqué plus haut dans cet article, tout d'abord consulter son médecin traitant. Ensuite, une fois le diagnostic établi et le traitement conseillé, complétez-le par un traitement naturel.

Par exemple, en ce qui concerne les moyens de soigner l'arthrose, une plante d'origine africaine s'est révélée être très efficace tout au long des études et tests qui ont été effectués scientifiquement. Cette plante est la " griffe du diable " ou harpagophytum. Il s'agit d'un anti-inflammatoire naturel, pouvant occasionner quelques troubles gastriques, mais sans danger.

Il est toutefois déconseillé d'utiliser l'harpagophytum dans les cas d'ulcères ou de grossesse. Trois semaines de prise régulière et les effets seront optimums. La meilleure manière d'utiliser cette plante est de prendre des comprimés que vous trouverez très aisément chez votre pharmacien.

Un autre moyen, tout aussi efficace, mais un peu plus contraignant, est de prendre des infusions régulièrement. Vous trouverez la " griffe du diable " chez tout bon herboriste, ou dans certaines pharmacies- herboristeries.

Une autre plante particulièrement intéressante pour combattre l'arthrose est l'églantier, ou cynorhodon. Contrairement à l'harpagophytum, l'églantier ne présente aucune contre-indication. Aucun effet secondaire ne lui a été attribué. Sa teneur en vitamine C en fait un redoutable allié, en moyen préventif, contre les refroidissements de la mauvaise saison.

Dans le cas de l'arthrose, on utilise plus particulièrement de la poudre d'églantier. Pour vous en procurer suivez les recommandations faites plus haut et demandez conseil à votre pharmacien ou herboriste.

Quant à la tisane, préparez-la de la manière suivante :
  • Portez de l'eau à ébullition puis ajoutez quelques fruits d'églantier.
  • Laissez infuser une vingtaine de minutes.
  • Sucrez avec du miel d'eucalyptus.
  • Buvez de cette infusion plusieurs fois par jour en cas de refroidissement, ou en prévention.

Un autre moyen, simple mais très efficace, pour combattre l'arthrose : les bains chauds aux algues à une température située entre 37 et 40 degrés. Puis, au sortir du bain, massez lentement vos articulations avec de l'huile de carthame et gardez-les au chaud le plus longtemps possible. Soit en couvrant avec un linge épais, soit en utilisant une ceinture chauffante, de celles que l'on trouve aisément dans le commerce.

Il existe également un moyen très efficace de combattre et de soigner l'arthrose, il s'agit des mouvements…

L'#urticaire, causes et #traitements!!!

Par Alain TOUIZER, à 04h57 dans CANDIDOSE
Tout le monde peut être touché. On estime qu’au moins 20% des personnes présentent au moins une fois dans leur vie de l’urticaire aiguë, les femmes étant plus souvent concernées que les hommes.  En revanche, l’urticaire chronique est plus rare. Elle concerne de 1 à 5 % de la population1.  Dans bien des cas, les personnes souffrant d’urticaire chronique en sont affectées pendant de nombreuses années. Il s’avère en effet que 65 % des urticaires chroniques persistent plus de 12 mois, et 40 % persistent au moins 10 ans.

Causes de la maladie
Les mécanismes en cause dans l’urticaire sont complexes et mal connus. Bien que les crises d’urticaire aiguë soient souvent dues à une allergie, la plupart des urticaires chroniques ne sont pas d’origine allergique.

Certaines cellules appelées mastocytes, qui jouent un rôle dans le système immunitaire, sont impliquées dans l’urticaire chronique. Chez les personnes atteintes, les mastocytes seraient plus sensibles et déclencheraient, en s’activant et en libérant de l’histamine3, des réactions inflammatoires inappropriées...
Lire la suite...