Blog Aljoimour sur la santé et le bien-être à la Réunion. Découvrez tous les conseils relatifs à la nutrition, la diététique et le bien-etre


#Astuces pour remplacer les #spaghettis

Par La Rédaction, à 06h00 dans RECETTES GOURMANDES

Conseils ALJOIMOUR :


> Voici quelques recettes pour remplacer les pâtes, il vend aussi son livre de préparations. A vous de voir, je vous passe les recettes et le reste vous regardez…


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie




Rien de meilleur qu’une bonne platée de spaghettis, surtout à la bolognaise, carbonara, ou ma préférée, à la Norma (avec des aubergines).

Le problème évidemment, c’est qu’on sait aujourd’hui que ce plat délicieux, surtout après l’effort, viole (presque) toutes les règles de la bonne nutrition.

On sait aujourd’hui que les pâtes ont un index glycémique très élevé, ce qui favorise le surpoids, le diabète et les maladies cardiovasculaires. 

Elles sont, de plus, riches en gluten, favorisant intolérances, problèmes digestifs et maladies auto-immunes.

L’idéal serait de manger des pâtes qui seraient compatibles avec les règles de l’alimentation paléo, autrement dit celle de nos ancêtres chasseurs-cueilleurs, la plus adaptée à notre constitution.


Principes de l’alimentation paléo

En résumé, l’alimentation paléo consiste à :
•    Supprimer les principaux glucides : céréales (pains, pâtes), et les pommes de terre.
•    Supprimer les produits laitiers (lait, fromages, yaourts).
•    Manger des poissons, des fruits de mer, des viandes maigres (volaille), et des œufs [1].
•    Manger beaucoup de légumes et beaucoup de fruits.

 

Bien s’hydrater sans s'empoissonner!

Par La Rédaction, à 06h00 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR :


> Voici le numéro de juillet de santé et bienêtre du Dr Jean Paul  Curtay. Exellent et lumineux


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie




L’eau nous est indispensable et nous soigne, mais nous ne la soignons pas. 

Polluée, gaspillée, réceptacle de tous les déchets possibles et imaginables – pesticides, métaux lourds, et même molécules de médicaments –, l’eau devient malgré elle un facteur de risque sanitaire majeur. 

D’autant plus majeur que nous ne pouvons pas nous en passer… L’accès à une eau non seulement potable, mais saine, est un défi de plus en plus difficile à relever. Nous avons décidé de faire sortir de l’ordinaire ce numéro 70 des Dossiers de Santé & Nutrition. 

D’abord, parce que cet enjeu concerne chacun d’entre nous, quels que soient son âge, son sexe, sa condition physique. 

Ensuite, parce que la problématique de l’eau et de la santé comporte de multiples aspects, certains connus, d’autres moins, et cependant tous aussi fondamentaux. 

Ce sont chacun de ces aspects que Jean-Paul Curtay aborde en détail dans ce numéro spécial. Voir le verre à moitié plein ou à moitié vide n’est aujourd’hui plus seulement une question de tempérament, mais aussi d’information médicale

Le #sel : ami ou ennemi ?

Par La Rédaction, à 06h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :


> Un article pointu de Xavier Bazin sur la consommation du sel pour l'hypertension, et les remèdes naturels pour diminuer cette tension.


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie


Quel gâchis invraisemblable !

Demandez à des passants dans la rue ce qu’ils doivent faire en priorité contre l’hypertension. Vous pouvez être sûr qu’ils vous répondront tous, en chœur, qu’il faut « manger moins salé ».

Voilà le résultat de la « communication officielle » de nos autorités depuis des décennies.

Pour quel résultat ?
•    Une croissance vertigineuse du nombre de malades hypertendus – et pour cause, manger « moins salé » ne suffit presque jamais à régler le problème ;
•    Et même la mort prématurée de certains patients qui ont totalement arrêté le sel et se sont retrouvés… en carence de sodium.
  
Tout cela, alors qu’il existe des moyens naturels extrêmement efficaces pour lutter contre l’hypertension !

Je vous en donne la liste à la fin de cette lettre.

Mais il faut d’abord bien comprendre pourquoi supprimer le sel est généralement inutile… et parfois dangereux !


Le sel : ami ou ennemi ?

Attention, je ne suis pas en train de dire que le sel n’a « rien à se reprocher ». Comme toute chose dans la nature, il est mauvais d’en avaler en excès.

#du rouge au petit-#déjeuner

Par La Rédaction, à 06h00 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR :


> Un article sur les fruits rouge du Dr Rueff


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie



Il y a longtemps que j’essaye de commencer mes journées par une nourriture simple. Après mon citron pressé chaud au vinaigre de pomme, j’essaie de manger :

•    Des noix, des amandes, des noisettes (je reviendrai sur ce sujet dans une autre lettre)
•    De temps à autre un œuf de bonne qualité, si possible pondu par des poules nourries aux graines de lin
•    Un thé vert japonais de bonne qualité, et, pourquoi pas… un café.
•    Mais j’essaie aussi de manger des fruits rouges.
•    
Bien entendu, rien ne vous oblige à consommer tout et en quantité !

Quand je suis en voyage, je me plie aux habitudes locales et hôtelières, mais j’essaye toujours d’introduire dans mon petit déjeuner l’un ou l’autre de ces éléments.

On doit être attentif aux étiquettes et à la provenance de ces produits, afin d’éviter de consommer des fruits ou des aliments dont la croissance est largement accompagnée de pesticides et d’herbicides.

Une première question vient à l’esprit : doit-on les consommer en saison ou congelés ?
Si l’on se contente de la saison, leur temps sera bien limité.

En fait, une bonne congélation n’altère que très peu la composition des fruits rouges et leur consommation minérale et en antioxydants ne sera pas ou peu affectée.

Attention : la valeur nutritive, anti-inflammatoire et antioxydante des fruits rouges ne se conserve que deux à trois jours au réfrigérateur. Ne les laissez pas traîner !