Blog Aljoimour sur la santé et le bien-être à la Réunion. Découvrez tous les conseils relatifs à la nutrition, la diététique et le bien-etre

Avoir des #os solides, question de #vie ou de mort

Par La Rédaction, à 06h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :


> Voici un article intéressant, beaucoup trop long et de répétitions, mais le fond est excellen... Merci !!!


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion - Paris - La Normandie



L’engrenage commence par une banale visite chez votre médecin, après 50 ans.

Peut-être avez-vous subi récemment une petite fracture, du poignet par exemple. Peut-être votre médecin apprend-il qu’un membre de votre famille s’est cassé le col du fémur. Ou peut-être vous juge-t-il simplement un peu trop maigre…

Il n’en faut pas plus, généralement, pour qu’il vous envoie faire une « mesure de la densité osseuse », une sorte de radio censée vérifier si vos os sont solides.

Vous vous exécutez de bonne grâce… Mais vous avez le malheur de ressortir de cet examen avec un « T-score » inférieur à – 2,5. Soudainement, vous tombez alors dans la catégorie des « malades » nécessitant un « traitement médicamenteux ».

Vous pensiez vous portez comme un charme ? Pas du tout : pour la médecine, vous êtes victime « d’ostéoporose » (ce qui signifie : « maladie des os poreux »).

Résultat : votre médecin commence par vous conseiller de manger plus de produits laitiers (« vos os ont besoin de calcium » !). Surtout, il vous place rapidement sous médicament. « Grâce à ces pilules, vous dit-il, vous aurez moins de risques de vous fracturer un membre ».
 

Vous vous sentez soulagé(e) ?

Eh bien vous ne devriez pas !!! Vous ne pouvez pas vous en douter, mais vous venez :

– D’accepter de prendre pour des années un médicament dangereux pour votre santé…

– Sur la base d’un examen (« la mesure de la densité osseuse ») tout sauf fiable…

– Tout cela, sans réduire réellement votre risque de vous fracturer un membre !

Et si votre médecin a le malheur de vous prescrire, en plus, un comprimé de calcium, c’est votre risque de crise cardiaque que vous pourriez augmenter !

Cela vous paraît fou ? Pourtant, comme vous allez …
 

#Recettes santé,#ail à la carte...

Par La Rédaction, à 06h00 dans RECETTES BIEN-ETRE

Conseils ALJOIMOUR :


> L’ail est vraiment une plante thérapeutique. Cependant, attention de ne pas en abuser !!!


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion - Paris - La Normandie


L’ail est l’un des ingrédients qui sont le plus souvent utilisés dans la cuisine partout dans le monde. Il donne un bon goût à la nourriture, mais est également très puissant et peut guérir de nombreuses affections.

Le consommer cru peut être un médicament étonnant et puissant.

L’ail peut diminuer la pression artérielle et le cholestérol, prévenir les maladies coronariennes et les crises cardiaques. En outre, il peut stopper les effets de l’athérosclérose.

Si vous souffrez de problèmes de santé de tous les jours comme le rhume des foins, la diarrhée du voyageur, le rhume, la grippe, les piqûres d’insectes et les infections fongiques, un bulbe d’ail peut vous aider.

De plus, l’ail peut vous aider à gérer les symptômes de l’arthrose, du diabète, et de l’hypertrophie de la prostate.

L’ail peut améliorer votre immunité et la capacité du corps à éliminer les toxines. Quand il est combiné avec de l’oignon et du gingembre, il peut vous aider à vous désintoxiquer de la chimiothérapie.


Comment utiliser l’ail?

La meilleure façon de consommer l’ail est cru, parce que l’allicine, son ingrédient actif est décentralisé par la chaleur. 

Ecrasez et tranchez la gousse et laissez-la pendant 15 minutes avant de la consommer. Lorsque vous écrasez la gousse, elle active une réaction qui rend l’allicine plus bio disponible.

#coup de foudre, attention : danger !!!

Par Alain J. TOUIZER, à 16h37 dans INFOS DIVERSES

Revenons sur ce mystérieux phénomène aussi troublant que fantasmé... Ce fut comme une apparition !!!

Votre première rencontre a été un incroyable flash, comme une évidence. Et si c'était un coup de foudre ? De L'amour, Stendhal passe en revue la généalogie et les manifestations physiques du coup de foudre: accélération du rythme cardiaque, transpiration, difficulté à tenir en place, aphasie... Des romans à l'eau de rose à la vie quotidienne il n'y a qu'un pas. Enquête sur un phénomène intrigant.

 

Les signes

Au moment où vos regards se sont croisés, c'est comme si le vide s'était fait autour de vous (oui comme dans un film à l'eau de rose). Vous ne voyiez plus rien à part lui, n'entendiez plus rien à part sa douce voix. C'est comme s'il vous avait jeté un sort. Un moment irréel, hors du temps. A la fois court et éternel parce que gravé dans votre mémoire à vie.

Et puis cette décharge électrique, comment l'oublier ? Le cœur qui s'accélère, la tension qui monte, les jambes qui flageolent, ces émotions vives et confuses qui vous assaillent, cette sensation de chaleur étouffante. Une peur mêlée de joie intense. Vous, pourtant si rationnelle,  vous voilà frappée par la foudre de Cupidon Mais pourquoi ?!Ah si seulement on savait !

Les scientifiques parlent de dopamine, d'adrénaline, de cerveau émotionnel qui prendrait le pas sur le cerveau logique etc. Mais ça nous fait une belle jambe de comprendre la chimie de l'amour !  En attendant, vous vous demandez toujours pourquoi ça vous est arrivé à vous précisément alors que, franchement, vous aviez autre chose à faire que de tomber amoureuse...

Au risque de vous décevoir, la réponse n'est pas dans cet article. Sachez que la foudre amoureuse reste un mystère non élucidé par les scientifiques et qu'on en sait finalement plus sur le système solaire que sur le cœur humain ! Oui, c'est fou. Sans oublier les écrivains et les philosophes qui se cassent la tête depuis toujours pour nous expliquer les raisons d'un coup de foudre.

Si on ne devait retenir qu'une phrase, ce serait la célébrissime "Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point". Pascal avait vu juste parce que l'amour peut vous tomber dessus n'importe où, n'importe quand.

Dans une gare bondée ou au bureau, au troquet du coin ou dans un bar branché, au rayon du supermarché, dans un ascenseur, sur votre transat à la plage, chez le boulanger, à la piscine, dans une salle d'attente à l'aéroport et chez le poissonnier aussi... Nul besoin de lieu ou de moment romantique.
Revenons sur ce mystérieux phénomène aussi troublant que fantasmé...
 

Attention : danger !!!

Après un coup de foudre, on a bien souvent envie de tout envoyer promener parce qu'on est dans l'idéalisation totale de l'autre qui est devenu notre véritable centre de gravité. Famille, amis, travail n'ont soudain plus d'importance et nombre de personnes changent complètement de vie suite à un coup de foudre. 

Ne brûlez pas les étapes! Gardez les pieds sur terre et restez ancrée à vos anciennes attaches, même si c'est dur. A ce stade, restez prudente car vous n'êtes pas en phase avec la réalité telle qu'elle est vraiment.  Elle est totalement déformée par le prisme amoureux au travers duquel vous la voyez. 

Au bout d'un certain temps, vous allez redescendre de votre petit nuage car un coup de foudre est trop intense pour durer toujours. A partir de là, apprenez à mieux connaître l'être aimé (qui n'est peut-être pas si parfait que vous l'imaginez) et demandez-vous s'il est possible de construire une relation durable ensemble.

Si oui, bingo !  Si non, vous aurez au moins vécu l'expérience magique et inoubliable du coup de foudre. Et les histoires d'amour inachevées sont parfois beaucoup plus belles et plus grisantes que celles qui durent  toute une vie...
 

Choses désagréables à savoir sur le #poisson

Par La Rédaction, à 06h00 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR :


> Un article très riche sur les saumons et les alternatives...
 

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion - Paris - La Normandie




Faut-il croire que le saumon est un poisson triste, déprimé, qui traîne ses idées noires dans des bassins d’élevage surpeuplés ?

Remarquez, quand on voit l’environnement des fermes d’élevage, il y a de quoi avoir le blues :

Voilà une « hypothèse » qui expliquerait pourquoi des chercheurs ont trouvé récemment… des traces d’antidépresseur (Prozac) en faisant des prélèvements sur des saumons du Pacifique, au nord-ouest des Etats-Unis [1].

Des saumons élevés au Prozac ??? Tout va très bien, madame la Marquise…

 
Effrayant cercle vicieux

En réalité, les chercheurs n’ont pas juste relevé des traces de Prozac dans les tissus de ces poissons.

Ils ont trouvé 40 différents produits chimiques parmi lesquels la Metformine, un antidiabète, ou encore un biocide comme le Triclosan, largement utilisé dans les produits de soin (savons, déodorants, dentifrice etc.), le tout à des niveaux qui pourraient « altérer le développement, la reproduction et le comportement » des saumons.