Blog Aljoimour sur la santé et le bien-être à la Réunion. Découvrez tous les conseils relatifs à la nutrition, la diététique et le bien-etre

Quelle #heure les #enfants au #lit?

Par La Rédaction, à 05h00 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR :


> Tableau horaire idéal pour mettre les enfants au lit


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion - Paris - La Normandie



À quelle heure doit-on mettre les enfants au lit ? En tant que parents, c'est une question que l'on se pose tous et à laquelle il est difficile à répondre. 

Si on les couche trop tôt, ils vont continuer à s'amuser dans leur chambre, s’exciter et au final ne jamais arriver à dormir. 

Et si on les couche trop tard, le lendemain ils seront fatigués, grincheux et auront du mal à aller au bout de la journée

Par chance, l'école primaire Wilson, dans le Wisconsin aux États-Unis, a fourni un tableau pour aider les parents. 
 

Ce tableau est basé sur l’âge des enfants ainsi que sur l’heure à laquelle ils doivent se lever habituellement.

 

Comprendre et traiter l'#arthrose...

Par La Rédaction, à 05h51 dans SANTE

Conseils Aljoimour:


> Voici un dossier complet  pour comprendre et traiter l'arthrose.
 

Alain TOUIZER

Naturopahie La Réunion - Paris - La Normandie


Les solutions naturelles contre l’arthrose

 Aujourd’hui, dix millions de français souffrent d’arthrose. En première ligne des articulations affectées, celles de la colonne vertébrale, des mains, du genou ou de la hanche. 

Or, malgré des recherches très actives dans ce domaine, aucun traitement médical n’a encore été mis au point pour guérir définitivement l’arthrose

Mais loin d’être la conséquence inéluctable du vieillissement du squelette, l’arthrose peut se combattre et même s’inverser ! 

La solution repose sur un régime alimentaire adapté et certaines substances naturelles.
 

Vos articulations ne sont pas du caoutchouc !

On a longtemps cru – et certains médecins tiennent encore ce discours – que le cartilage des articulations est comme la semelle d’une chaussure qui s’use au fil des ans. 

Les personnes souffrant d’arthrose étaient peu ou prou condamnées à prendre leur mal en patience. Les médecins leur expliquaient que leur cartilage était usé,

Vieux sachets de #thé, réutilisez-les!

Par La Rédaction, à 05h10 dans GENERALE

Conseils Aljoimour:


> Les utilisations diverses des vieux sachets de thé…


Alain TOUIZER

Naturopahie La Réunion - Paris - La Normandie


Pour beaucoup de gens, les sachets de thé sont à usage unique. 

Un sachet = 1 tasse de thé. Et ensuite, il est jeté à la poubelle, n'est-ce pas ? Eh bien, ce n'est pas une fatalité ! 

Pour commencer, vous pouvez faire comme moi et réutiliser le sachet de thé (au moins) une seconde fois. Mais attendez ce n'est pas tout ! 

Les sachets ont plein d'autres utilisations que personne ne connaît. Découvrez 20 façons géniales de réutiliser vos vieux sachets de thé :

Aloïs #Alzheimer s’adresse à nous

Par La Rédaction, à 05h00 dans SANTE

Conseils Aljoimour:


> J’aime beaucoup les lettres du professeur, un médecin, au grand cœur.
 
> Voici sa vision sur Alzheimer


Alain TOUIZER

Naturopahie La Réunion - Paris - La Normandie



Le 5 octobre 2016, vous avez reçu une lettre passionnante de la part de votre épiphyse ou glande pinéale. 

Elle est le vrai chef d’orchestre de la régulation Veille-Sommeil et différemment de toutes les glandes endocrines.

Toutes les personnes de plus de 50 ans doivent lire cette lettre pour comprendre ce que Moi, Aloïs Alzheimer je vous écris cette semaine.

Ces informations sont destinées à tous.

Au grand public parfaitement capable de me comprendre et en même temps à tous les collègues scientifiques, femmes et hommes de santé, quelles que soient leurs spécialités : chercheurs, médecins, pharmaciens, sages-femmes, infirmièr(e)s, kinésithérapeutes, naturopathes, ostéopathes, chiropracteurs, médecine chinoise…
 

Un peu d’histoire(1)

Je m’appelle Aloïs Alzheimer. Je suis né plus d’un siècle après James Parkinson, en 1864. James lui, est né en 1755. Il a vécu toute sa vie à Londres où il est décédé en 1824. Il a décrit sa maladie en 1817.

Moi, Aloïs Alzheimer, j’ai été médecin en Bavière, psychiatre et neurologue, mais aussi neuro-pathologiste. 

Cela veut dire que j’ai connu le cerveau de l’intérieur. J’ai pu le scruter après la mort des patients et relier leurs troubles avec la traduction anatomique et même histologique. 

J’ai donc appris avec les moyens de mon époque à analyser le tissu cérébral au microscope.