Blog Aljoimour sur la santé et le bien-être à la Réunion. Découvrez tous les conseils relatifs à la nutrition, la diététique et le bien-etre

L’#esprit et la #matière sont essentiellement la même chose.

Par Alain TOUIZER, à 06h00 dans ESOTERISME

Conseils ALJOIMOUR :

 > L’Inde, vielle civilisation a une médecine de grande valeur  l'Ayurveda, cet article illustre un peu cette merveilleuse science

> Plus de conseils sur « Bilan de Santé Globale »

 

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion


Sur la question, comment fonctionne le corps humain au niveau énergétique, on trouve de l’information dans la source Ayurvedique.

« L’esprit et la matière sont essentiellement la même chose. Le champ expérimenté subjectivement est l’esprit, le champ expérimenté objectivement est le monde des objets matériels. » Yoga Vashista

Dans la science Ayurvédique, la psychophysiologie humaine est considérée sous la forme de différentes couches d’énergie et d’information qui servent de véhicule au Soi supérieur. Cette multitude de niveaux d’expression est structurée en trois enveloppes majeures appelées le Corps physique, le Corps subtil et le Corps causal.

Ces trois corps ne sont pas tous des « corps » dans le sens matériel du terme. Du moins en ce qui concerne le corps subtil et le corps causal. Mais plutôt des champs vibratoires d’énergie.
 

Le corps physique est composé de matière et d’énergie.

Il est construit à partir d’assimilation de la nourriture et de l’énergie vitale présente dans les aliments. Le corps physique est l’expression finale de l’énergie et de l’information continue dans le corps subtil et le corps causal.

Le corps physique, même s’il est qualifié de «grossier», possède toutes les qualités de l’intelligence créative cosmique à l’œuvre dans l’Univers. Chaque cellule est une manifestation parfaite de la valeur holistique de l’intelligence cosmique.

Le champ d’énergie humaine est une de nombreuses manifestations de l’énergie  universelle. Notre « Aura » (ou champ d’énergie humaine) est la partie de Champ d’énergie universelle associée au corps humain.

On divise l’aura à plusieurs couches, parfois appelées «corps». Chaque couche qui recouvre l’autre est d’une substance plus ténue que la précédente. Et ses vibrations plus élevées que celles du corps qu’elle entoure et interpénètre. Chaque couche de champ de notre aura est différenciée et exerce une fonction particulière, associée à un chakra.

Vision des 4 #saisons en #médecine chinoise

Par La Rédaction, à 06h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :


> La vision des 4 saisons en médecine chinoise, est  toujours très instructive, et différente de notre vision même en naturopathie…


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion - Paris - La Normandie


Selon la diététique chinoise, notre alimentation doit s’adapter à la saison, mais aussi à notre constitution et éventuellement à nos déséquilibres énergétiques.

Nous avons vu que l’automne est une période où il faut « recharger les batteries » pour préparer l’hiver. Se mettre en harmonie avec la saison passe aussi par le choix de nos aliments. Voici quelques pistes à suivre pour un automne au top de votre forme !
 

Rappel du classement des aliments en diététique chinoise

Selon les préceptes chinois, chaque aliment est doté d’une nature (froide, fraiche, neutre, tiède ou chaude) et d’une saveur particulière (piquante, acide, douce, amère, salée)… (pour plus de détails sur la nature et la saveur d’un aliment, voir l’article Un peu de diététique chinoise pour la 5ème saison !)

Il est aussi doté d’un tropisme et d’une vitalité. Le tropisme correspond à l’organe et à son méridien sur lesquels l’aliment auront un effet régulateur.

Quant à la vitalité (Jing), elle correspond à la santé, c’est-à-dire la fraicheur d’un aliment. Le moment où il a été récolté, où il a été cultivé ou élevé, ainsi que son mode de conservation et de préparation influe sur ce Jing.

Toutes ces caractéristiques permettent de classer les aliments selon l’énergie qu’ils apportent à notre corps en général, mais surtout à l’organe et son méridien lié.
 

La saveur de l’automne en médecine chinoise

Le Poumon et la Sécheresse
En automne, comme expliqué plus longuement dans cet article, l’énergie yang décroît, tandis que l’énergie yin croît. Les températures baissent, et c’est l’arrivée de la Sécheresse, le pervers climatique associé à la saison.

Le poumon est à son apogée énergétique et justement, il n’aime pas la Sécheresse ! En effet, qu’elle soit interne ou externe, celle-ci blesse les Liquides Organiques et le Poumon, engendrant des symptômes tels que : signes de déshydratation, peau sèche, bouche et gorge sèches, toux sèche, expectorations limitées ou collantes, dyspnée… 

Les aliments adaptés pour la saison auront donc une action bénéfique sur le Poumon, les Liquides Organiques, mais également la circulation de l’Énergie.
 

La saveur piquante, régulatrice de l’énergie du Poumon

Anne C de Saint Denis

Par La Rédaction, à 06h00 dans TEMOIGNAGES
Témoignage d'Anne C.
Lire la suite...

à quoi ressemble la #crise de #nerfs ou la perte de #sang-froid ?

Par Alain J. TOUIZER, à 06h00 dans DEVELOPPEMENT PERSONNEL
Les chercheurs ont recueilli leurs images en plaçant leurs sujets dans un scanner IRMf, puis en leur demandant d’effectuer 2 tâches d'autocontrôle, la première consistant à ignorer des mots passant sur un écran d'ordinateur, la seconde consistant à choisir les options préférentielles. L'étude révèle que les participants éprouvent plus de difficulté à exercer leur maîtrise de soi sur la seconde tâche, ce que les auteurs nomment «appauvrissement de la régulation ».
Lire la suite...