Blog Aljoimour sur la santé et le bien-être à la Réunion. Découvrez tous les conseils relatifs à la nutrition, la diététique et le bien-etre


#Magnésium et #cellules

Par La Rédaction, à 05h00 dans SANTE

Conseils Aljoimour :


> Un article de J M  Dupuis sur le magnésium, très important pour nos os, on en trouve dans plusieurs éléments.

> Voici une petite recette facile et bon marché. a la pharmacie  ou sur internet, acheter des sachets de chlorure de magnésium ou de sulfate de magnésium, cela coûte 2 /3€.

> Mettez le sans un litre d’eau et  remuez bien. 

> Buvez 1 cuillerée à soupe de ce liquide dans un verre d’eau et vous aurez  un magnésium facile et  presque gratuit, bien sur mangez votre banane  bien mure chaque jour.


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie




Votre régime alimentaire est votre principal allié pour réduire votre risque de cancer.

D’innombrables composés naturels, présents dans les aliments et épices (non-transformés industriellement), ont des propriétés anti-cancer, et c’est pourquoi il est si important de varier son alimentation, à base de produits sains et naturels.

Vous savez qu’une stratégie anticancer inclut des oméga-3, la vitamine D, les anti-oxydants, les isoflavones, l’ail, le curcuma, le poivre noir, le café, les petits fruits rouges et noirs (baies), les noix (de Grenoble, du Brésil), certains champignons (shiitaké, maitaké, Coriolus versicolor, schizophyllum).

Mais n’oubliez pas qu’un minéral aussi banal que le magnésium, présent en quantité dans les légumes verts, avocats, les amandes, les graines de sésame, de courge et de tournesol, le chocolat noir, les noix, la spiruline (algue bleue) et le sarrasin, pourrait aussi entrer dans votre stratégie anti-cancer.


Magnésium : le mal-aimé de la médecine

Quand on connaît les bienfaits du magnésium, on est étonné d’en entendre si peu parler dans le milieu médical et hospitalier.

On en donne volontiers aux gens fatigués, qui ont des crampes, des fourmillements, qu’on suspecte d’une carence en magnésium.

Mais c’est comme réserver la vitamine C aux personnes qui ont le scorbut, ou l’eau aux personnes qui meurent de soif.


Plus de carburant cellulaire grâce au magnésium

Des cellules qui ont tout leur saoul de magnésium, ce sont des cellules capables de fabriquer un maximum de carburant cellulaire (ATP = adenosyl triphosphate).

Ce sont donc des cellules qui :
  • se contractent et se relaxent mieux (si ce sont des cellules musculaires)
  • produisent plus de défenses naturelles (si de sont des cellules immunitaires)
  • transmettent mieux les messages (si ce sont des cellules nerveuses, par exemple les cellules du cerveau)
  • réparent mieux les dégâts provoqués par le vieillissement, la pollution, l’oxydation, etc.


Mais ce n’est pas le seul intérêt du magnésium.

Le magnésium protège les cellules

Le magnésium joue un rôle majeur dans d’innombrables fonctions métaboliques (c’est-à-dire, les fonctions qui assurent la vie de l’organisme).

On le retrouve dans 300 enzymes différents dans le corps et il peut se fixer sur 3 751 sites sur les protéines humaines.

Les enzymes sont des molécules qui déclenchent des réactions chimiques. Les protéines sont les « briques » qui constituent vos muscles, votre peau et vos organes.
 

L'#’amour, c’est ce qui fait #Noël.

Par La Rédaction, à 05h00 dans GENERALE

Conseils Aljoimour :


> Voici un très beau message d'Amour dans le vrai esprit de Noël du Dr Willems


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie




Les plus beaux Noëls ne sont pas ceux qui tournent autour des décorations, des cadeaux et des festivités, mais ceux où l’amour est roi.

L’amour, c’est ce qui fait Noël.

Et Noël, c’est consacrer du temps à sa famille et ses amis. C’est savoir apprécier et chérir l’amour partagé. Malheureusement, l’amour est facilement oublié dans l’effervescence qui entoure cette fête.

Parfois, il se retrouve enfoui sous les décorations, les cadeaux, les courses interminables, les réveillons et les festivités… et on passe totalement à côté de l’essentiel.

Que ces jours de fêtes soient avant tout une célébration de l’amour !Tout le reste sera vite oublié, mais l’amour partagé et entretenu vivra pour toujours.

L’amour, c’est d’abord donner du temps aux autres.

Dans quelques jours, je repars en Syrie pour aider C’est pour ça que cette année, pour les fêtes de Noël je me rends à Maaloula en Syrie.

Il y a 4 ans je m’étais déjà rendu à Damas avec une équipe de SOS Chrétiens d’Orient. J’ai aidé mes confrères syriens qui ont fait leurs études à Paris et à Strasbourg.

Dans mon vécu humanitaire, j’ai été plongé dans 15 guerres qui m’ont donné une expérience chirurgicale. Et je continue à essayer d’aider comme je peux. Et à Maaloula, ils ont besoin de nous.

À 54 km de Damas et à 6 km à l’ouest de la route internationale qui relie Damas à Alep, Maaloula repose dans une sorte de giron rocheux, exceptionnellement calme. Elle domine d’une altitude de 1 500 mètres les plaines et guette le cours de l’histoire en témoin de ses nombreux évènements.



 

Des #plantes contre la #grippe

Par La Rédaction, à 05h00 dans SANTE

Conseils Aljoimour :


> Le numéro de plantes et bien être de décembre. Un document spécial sur la grippe 


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie




Souvent anodine, la grippe continue de faire peur. La grippe espagnole, la grippe H1N1… Ce virus touche chaque année environ 2,5 millions de personnes en France. Si elle se contente généralement de nous mettre à plat quelques jours, une aggravation peut néanmoins s’avérer fatale. Comment l’éviter ? 

Dame Nature a des conseils à vous donner ! Fatigue, maux de tête, toux et sueurs nocturnes… Voilà le tableau clinique que présente Vanessa deux jours après sa soirée de rentrée universitaire. Elle avait pourtant bien vu que nombre de ses camarades étudiants manifestaient déjà tous les signes d’une « bonne crève ». 

Sans précaution, elle n’avait pas hésité à tremper les lèvres dans le cocktail de sa meilleure amie qui se mouchait pourtant abondamment. La fièvre l’a saisie ce matin au saut du lit, toute grelottante et courbaturée. Trop faible pour sortir, elle appelle la faculté pour signaler son absence aux travaux dirigés 

#Fatigue, tension artérielle et maux de #tête

Par Alain J. TOUIZER, à 05h00 dans PRODUITS BIO
Le nom de la plante vient des Guarani, des Amérindiens de l'Amazonie. Ils consommaient le guarana durant les périodes de disette afin de mieux endurer la faim. Les grains étaient torréfiés et réduits en une pâte qu'ils façonnaient ensuite en bâtonnets.

Ceux-ci étaient mis à sécher au soleil. En plus de servir à la confection d'une boisson stimulante, cet extrait avait la réputation de posséder des vertus aphrodisiaques, diurétiques et analgésiques. On disait également qu'il pouvait prévenir la malaria et la dysenterie. Le guarana est encore utilisé comme plante médicinale dans plusieurs pays d'Amérique du Sud, notamment pour ses propriétés astringentes...
 
Lire la suite...