Blog Aljoimour sur la santé et le bien-être à la Réunion. Découvrez tous les conseils relatifs à la nutrition, la diététique et le bien-etre


Le pire #effet indésirable du #paracetamol

Par La Rédaction, à 06h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR:


> Une sonnette d'alarme sur le paracétamol, le plus gros chiffre d'affaires du laboratoire Bayer, (associé de l'empoisonneur Monsanto), est un vrai danger pour la santé avec les conséquences terribles pour la santé. Pourtant nous sommes bombardés de pub à la télé…


Alain TOUIZER

Naturopathie - La Réunion - Paris - La Normandie


 
C’est un coup de tonnerre dans le monde de la médecine. Une nouvelle étude d’Oxford parue dans la revue « Social Cognitive and Affective Neuroscience » montre que le paracétamol, qui supprime nos propres souffrances, réduit aussi de façon dramatique notre capacité à comprendre et partager les souffrances des autres !
 
Ce n’est pas étonnant quand on y réfléchit : Les circuits nerveux (dans votre corps et votre cerveau) qui vous font ressentir de la douleur physique sont, en grande partie, les mêmes que ceux qui s’activent quand vous voyez quelqu’un souffrir, se faire torturer, ou se pincer les doigts dans une porte. 

Si vous bloquez les uns, cela bloque les autres.

Cet effet indésirable s’ajoute aux autres déjà bien connus pour le paracétamol : les risques pour le foie

Le paracétamol peut détruire les cellules du foie. Des accidents arrivent même en l’absence de surdosage, avec une utilisation normale, selon une étude publiée le 23 novembre 2011 dans le British Journal of Clinical Pharmacology. 

Mais bien sûr, le risque devient très important si l’on dépasse les doses recommandées.


 

#Terre et #humanité, gravement menacées...

Par La Rédaction, à 06h00 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR:


> Une vision de Pierre Rabhi, sur ce que nous pouvons faire pour donner des bonnes choses à nos enfants


Alain TOUIZER

Naturopathie - La Réunion - Paris - La Normandie




« Quelle planète laisserons-nous à nos enfants ? » La question est posé par Pierre Rabhi dans la Charte Internationale pour la Terre et l’Humanisme qu’il a écrite. Il y fait le constat des cinq dangers majeurs encourus par notre planète et par l’humanité. 

L’autre question posée est « quels enfants laisserons-nous à notre planète ? », pour tenter d’y répondre, Pierre Rabhi fait sept propositions pleines de bon sens.

La planète terre est à ce jour la seule oasis de vie que nous connaissons au sein d’un immense désert sidéral. 

En prendre soin, respecter son intégrité physique et biologique, tirer parti de ses ressources avec modération, y instaurer la paix et la solidarité entre les humains, dans le respect de toute forme de vie, est le projet le plus réaliste, le plus magnifique qui soit.
 

Constat :  La Terre et l’Humanité sont gravement menacées


Quelle planète laisserons-nous à nos enfants ?
 

Constat 1 : Le désastre de l’agriculture chimique

L’industrialisation de l’agriculture, avec l’usage massif d’engrais chimiques, de pesticides et de semences hybrides et la mécanisation excessive, a porté gravement atteinte à la terre nourricière et à la culture paysanne. 

Ne pouvant produire sans détruire, l’humanité s’expose à des famines sans précédent.






 

#Etat de #panique...

Par La Rédaction, à 06h00 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR:


> Voici un document avec photos et film sur les gestes qui peuvent sauver notre enfant en cas d’étouffement…


Alain TOUIZER

Naturopathie - La Réunion - Paris - La Normandie




Bien souvent lorsque cette situation arrive, les parents se sentent complètement paniqués, ils ne parviennent pas à réfléchir correctement aux gestes qu’ils doivent entreprendre pour sauver la vie de leur bébé. Parfois cela peut même donner lieu à des disputes entre les deux parents sur le moment.

Un état de panique est tout à fait normal, cependant si vous ne pouvez pas contrôler ce sentiment, vous pouvez au minimum connaître les gestes à effectuer afin que votre enfant puisse retrouver la respiration.

Chaque parent doit prendre ses responsabilités et par conséquent apprendre les premiers gestes de secours à effectuer lorsque son enfant se retrouve en situation de danger sans lesquels cela pourrait lui coûter la vie.

Les employés de l’ambulance de l’hôpital Saint-Jean ont décidé de mettre leurs connaissances au profit des parents. Ils publient une vidéo dans laquelle ils expliquent comment réaliser les premiers gestes de secours sur un enfant.

Le directeur de l’ambulance Saint-Jean explique qu’il faut absolument partager cette vidéo: « Nous demandons à chacun de partager la vidéo afin que tous les parents, grands-parents et soignants puissent apprendre ce qu’il faut faire dans ces minutes cruciales après qu’un bébé cesse de respirer. »

Il y a 2 cas de figure si un bébé s’étouffe:


 

La #France est-elle en train de devenir une dictature ?!

Par La Rédaction, à 06h00 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR:


> Des mesures sans réflexions de la part du gouvernement.  

> Je ne veux pas faire de politique, ce qui est inintéressant, par contre signer une telle aberration, avant de quitter le gouvernement, est un coup bien bas. 

> On savait que  les dirigeants ne se soucient peu de la santé des gens et que les labos soudoient gravement les décisionnaires, pour vendre leurs poisons lucratifs. 

> Aussi je vous invite à signer largement cette pétition, et à la transférer à vos amis et proches. Merci pour les personnes en souffrance.


Alain TOUIZER

Naturopathie - La Réunion - Paris - La Normandie




La France est-elle en train de devenir une dictature ?!

Associations, syndicats médicaux et rhumatologues protestent de façon désespérée contre le déremboursement par la Sécurité sociale des injections d’acide hyaluronique.

Mais le gouvernement s’en moque ! La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a signé, sourire aux lèvres, le décret de déremboursement le 28 mars dernier [1].

Ce traitement est pourtant le seul traitement allopathique ayant une petite action sur l’évolution de l’arthrose et le confort des patients.

Des dizaines d’articles sont parus ces derniers jours dans la presse. Tous disent la même chose : la décision de la ministre de la Santé Marisol Touraine de signer le décret de déremboursement a « sidéré l’ensemble de la profession [2] ».