Blog Aljoimour sur la santé et le bien-être à la Réunion. Découvrez tous les conseils relatifs à la nutrition, la diététique et le bien-etre

Mauvais comportement des #hommes face au #mariage

Par La Rédaction, à 05h00 dans DEVELOPPEMENT PERSONNEL

Conseils ALJOIMOUR :


> 10 façons qu'on les hommes de détruire leur mariage, pointu et  éducatif…
 

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion - Paris - La Normandie




Il est important de se rappeler que l'objectif principal du mariage est d'être heureux et serein. 

Alors, même si la liste ci-dessous peut paraître intimidante, ne l'oubliez jamais ! 

Si la vie vous parait stressante, alors essayez de changer votre perception. En effet, vous êtes la seule personne à pouvoir transformer votre stress en tranquillité. 

Si vous vous sentez malheureux, cherchez les choses qui vous satisfont dans la vie. C'est la seule façon de vivre en paix est de se sentir serein. 

N'oubliez pas que la seule personne que vous pouvez changer, c'est vous-même !



 

Le #Plaisir de dire M...

Par La Rédaction, à 05h00 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR :


> Un point de vue intéressant sur les conclusions de l’avenir…


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion - Paris - La Normandie



Me permettez-vous, chère lectrice, cher lecteur, de tenter une explication de la victoire de Donald Trump ?

Vous m’excuserez si cela fait « café du commerce ». Remarquez que je n’oblige personne à me lire. Effacez ce message si mon point de vue ne vous intéresse pas, car on sort de la santé naturelle !

Pendant dix-huit mois, médias, artistes, sportifs, milliardaires, hommes politiques de toute tendance, et chefs religieux de toute confession, ont expliqué qu’il ne fallait pas voter Trump.

Si Trump était élu, les USA sombreraient dans le racisme, le sexisme. Le traité sur le climat serait abrogé, les accords de libre-échange seraient annulés, les Etats-Unis allaient s’aligner sur les régimes autoritaires (Russie, Syrie). Et personne, pensait-on, ne voulait de ça.

Face à lui se présentait la plus idéale des candidates. Une femme, courageuse, intelligente, élégante, ayant assumé les plus hautes fonctions diplomatiques (le Secrétariat d’Etat aux USA, ce qui correspond à notre ministère des affaires étrangères). Un parcours qui, sur le papier en tous cas, semblait mener tout droit au bureau ovale de la Maison Blanche.

Hillary Clinton avait en plus montré, dans sa vie personnelle avec son chaud lapin de mari, une incroyable capacité à accepter, surmonter, pardonner.

Sa victoire était certaine.

La suite, vous la connaissez : Donald Trump a gagné une majorité des voix dans la plupart des états américains.
 

Le plaisir de dire « Mer*** ! »

J’ai écouté des discours de Trump pendant la campagne électorale. Mais cela ne m’a pas permis de comprendre ce qu’il promettait précisément.

Il répétait en boucle qu’il allait « gagner », rendre sa « grandeur à l’Amérique », créer des millions d’emplois, bloquer les délocalisations, stopper l’immigration clandestine, mais sans décrire de moyens crédibles d’y parvenir, autre que des recettes maintes fois essayées et ayant toujours échoué.



 

Soyez actif et #productif !

Par La Rédaction, à 05h00 dans DEVELOPPEMENT PERSONNEL

Conseils ALJOIMOUR:

 
< Voici 8 points importants pour tous les penseurs excessifs
 

Alain TOUIZER

Naturopathie - Ile de La Réunon - Paris - La Normandie


 
Nous faisons tous de notre mieux pour rester positifs, mais parfois nous pouvons glisser dans un schéma de pensées négatives qui peuvent semer le chaos dans notre vie. 
 
Il peut nous arriver de nous soucier de nos erreurs passées ou des contraintes et de réfléchir à la façon dont celles-ci pourraient conduire à des résultats négatifs dans le futur. 
 
Il peut nous arriver d’être obsédés ou de sur-analyser les expériences et les interactions régulières, lire en elles des choses qui ne sont pas vraiment là. 
 
Dès que quelque chose de négatif se produit, nous l’associons à toutes les mauvaises choses qui sont arrivées dans notre vie et nous commençons à nous sentir misérables. Il nous arrive même d’être anxieux et d’être incapables de prendre du recul pour tout ce qui pourrait mal tourner.
 
Si vous avez souvent ce sentiment, vous êtes ce que les psychologues appellent un ruminateur, ou quelqu’un qui réfléchit beaucoup trop, et cette façon de penser peut être dangereuse pour votre santé. 
 
Des psychologues ont constaté que trop réfléchir peut nuire au comportement humain, et peut provoquer de l’anxiété et une dépression, surtout chez les femmes, qui ruminent beaucoup plus que les hommes sur le stress et les déceptions.
 
De nombreuses personnes qui réfléchissent trop sont adorables, intelligentes, accordent de l’importance aux relations et prennent bien soin des personnes qui font partie de leur vie. 
 
Malheureusement elles repoussent ces mêmes personnes qui s’inquiètent ou qui cherchent un soutien et à être rassurées, car elles peuvent devenir obsessionnelles, anxieuses, déprimées et négatives. 
 
Il ne s’agit pas d’un interrupteur dans le cerveau que l’on peut éteindre, mais plutôt d’un schéma qui nécessite un engagement et du travail pour se reprendre en main. Voici quelques conseils pour savoir comment arrêter de trop penser et trouver la paix dans l’instant présent.
 
 

 

#AVC, signes précurseurs!

Par La Rédaction, à 05h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :


> Un article de figaro santé sur les signes précurseurs des AVC, cela peut arriver à tous et être vigilent peut être utile. Je peux en parler en connaissance de cause pour en avoir fait moi-même l’expérience


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion - Paris - La Normandie



«Ces incidents sans gravité apparente car ils disparaissent très vite ne doivent pas être ignorés, rappelle le Pr Didier Leys, chef de service de l'unité neurovasculaire du CHU de Lille. Ils doivent au contraire être pris très au sérieux car ils annoncent souvent un accident vasculaire avec des conséquences potentiellement très graves, qu'il est possible d'éviter par une prise en charge en urgence.» 

Les accidents ischémiques transitoires (AIT) conduisent en effet à un accident vasculaire cérébral (AVC), ou infarctus cérébral (IC), la semaine qui suit pour 10 % des patients, et, pour la moitié de ces derniers, dans les 48 heures. Il faut donc intervenir très vite pour éviter l'AVC, qui peut être mortel ou laisser des séquelles graves.

La France a mis en place un protocole d'intervention d'urgence pour que les patients aient, le plus rapidement possible, accès à un service spécialisé. Si la prise en charge des 30.000 AIT annuels est désormais globalement satisfaisante, certaines régions souffrent encore d'un accès insuffisant à l'IRM, pourtant crucial dans cette situation. 

L'AIT se définit en effet comme un trouble neurologique d'origine ischémique qui dure peu de temps, généralement moins d'une heure, sans lésion céré¬brale ischémique à l'imagerie.

L'AIT se produit lorsqu'un caillot libéré dans le sang voyage jusqu'au cerveau et y bloque momentanément la circulation sanguine. Cette ischémie transitoire provoque des signes neurologiques qui régressent lorsque le caillot disparaît, sans laisser de séquelles dans le cerveau. 

Lors d'un AVC constitué, le caillot reste en place et la circulation sanguine est interrompue assez longtemps pour provoquer des déficits neurologiques plus durables, parfois définitifs. Il existe une situation intermédiaire où les signes neurologiques semblent avoir disparu mais où l'imagerie cérébrale révèle une petite lésion isché¬mique dans le cerveau: c'est un AVC mineur, qui sera traité comme un AVC constitué.


Réagir rapidement...