Blog Aljoimour sur la santé et le bien-être à la Réunion. Découvrez tous les conseils relatifs à la nutrition, la diététique et le bien-etre


#Dents déchaussées, quelle #chirurgie ?

Par Alain TOUIZER, à 05h30 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :

Avant de penser à la chirurgie essayez la sauge et la propolis car ces deux excellents produits permettent de refaire des gencives.

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion



Un joli sourire permet d’être à l’aise dans ses relations. Des dents déchaussées, semblant s’allonger, c’est esthétiquement désagréable et cela met les racines des dents en danger. Alors, quand avoir recours à la chirurgie ?

Les dents déchaussées, c’est quoi ?

Lorsque les dents se déchaussent et semblent s’allonger, il s’agit en réalité d’un problème de gencive. Les dentistes parlent plutôt de récession gingivale ou encore de dénudation radicalaire (racine de la dent dénudée).

La gencive se rétracte sur la dent. Et la dent devient de plus en plus visible, sa racine s’exposant de plus en plus à l’air.

Lorsque la gencive se rétracte trop, elle ne joue plus bien son rôle de stabilisation de la dent qui peut commencer à bouger. La survie de la dent est en jeu, car si celle-ci bouge trop, elle peut finir par tomber. Ce processus est généralement progressif et l’idéal est de réagir tôt.

Dents déchaussées, pourquoi la chirurgie ?

Lorsque les dents se déchaussent, il existe plusieurs raisons de pratiquer la chirurgie :
  • Pour arrêter l’évolution de la rétraction de la gencive.
  • Pour recouvrir les racines des dents dénudées qui peuvent entraîner une hypersensibilité dentaire.
  • Pour protéger la racine de la dent et bien la fixer, éviter qu’elle ne bouge ou ne tombe.
  • Pour des raisons esthétiques. Le motif esthétique est de plus en plus souvent présent.

#pc #portable chez soi ... excellents #conseils !

Par Alain J. TOUIZER, à 18h52 dans GENERALE
A ne pas rater!!!
Lire la suite...

Deux #boucliers pour la #santé de vos #yeux

Par Alain TOUIZER, à 13h43 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR :

> La vue est très importante, il faut donc la protéger afin de prévenir des gros soucis.

> Mon conseil : faites de la gym oculaire et n’utilisez vos lunettes que quand cela est vraiment nécessaire.

> De temps en temps enlevez-les même si votre vue se trouble légèrement, ce n'est pas grave, cela renforcera vos muscles oculaires.


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion


Rien que pour vos yeux

N'attendez pas de commencer à perdre la vue pour vous soucier de vos yeux. Et si vous voyez des tâches sombres ou que votre vue baisse, réagissez encore plus vite. Il existe deux principales menaces pour les yeux : la cataracte et la dégénérescence maculaire liée à l'âge, ou DMLA.

La cataracte survient lorsque le cristallin, cette petite lentille ovale située derrière la pupille, perd de sa transparence. Lorsque le cristallin s’opacifie, les rayons lumineux parviennent moins bien à la rétine.

Des tâches grisâtres apparaissent dans votre champ de vision. Le mot cataracte vient de cette impression de regarder à travers une chute d’eau. La cataracte peut être corrigée par la chirurgie (250 000 opérations chaque année en France, soit l’acte chirurgical le plus pratiqué).

La dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) est en revanche une maladie redoutable, qui affecte la rétine et entraîne une perte progressive de la vision. En 2007, on estimait à 608 000 le nombre de personnes atteintes de cette maladie en France métropolitaine, soit près de 3% des 21 millions de Français âgés de plus de 50 ans. La chirurgie n’a jusqu’ici pas donné de résultats probants ou durables.

Simple désagrément au départ, le flou causé par la DMLA ne tarde pas à vous gêner dans vos activités de tous les jours, comme lire une pancarte ou un mode d'emploi. Il risque ensuite de provoquer des accidents de voiture lorsqu'un panneau de signalisation vous échappe, ou des chutes, lorsque vous ratez une marche ou un trottoir. Vous pouvez également commettre une erreur fatale lorsque, par exemple, vous ne parvenez plus à lire distinctement la notice d'un médicament.

Mais c'est aussi les grands plaisirs de votre vie qui s'envolent avec votre vue : quand lire un livre, jardiner, tricoter, s'émerveiller du spectacle de la nature, s'arrêter devant un paysage, visiter une exposition ne procure plus la même joie parce que vous ne percevez plus les détails ; lorsque même les visages de vos proches ou le sourire d'un enfant ne vous apparaissent plus qu'à travers un brouillard ; lorsque vous ne pouvez plus réaliser aucune tâche nécessitant de manipuler de petits objets ou de faire des gestes précis ; vous réalisez alors que la source vive de l'existence vous échappe. Pour diminuer vos risques, vous devez donc vous préoccuper de « nourrir » vos yeux.


Vos yeux : l'organe le plus agressé

Les yeux sont un des organes les plus attaqués de votre organisme, surtout actuellement, avec l'usage généralisé des écrans lumineux (ordinateur ou smartphone) et la pollution.

En effet, vos yeux sont une machine à concentrer la lumière, grâce à un ingénieux empilement de cornée, iris, cristallin, rétine, macula.

Cela vous permet de percevoir une incroyable profusion de détails de votre environnement proche et éloigné : on estime que 80 % de nos perceptions sensorielles proviennent de la vue ! Mais rendez-vous compte que ces quantités énormes de lumière frappent toutes une surface de quelques centimètres carrés au fond de votre œil, la rétine, et plus spécifiquement, une minuscule zone appelée « macula » qui est responsable de la vision centrale. C'est la macula qui vous permet de voir les formes, les couleurs et les détails de façon claire et nette.

Votre rétine et votre macula sont tapissées de cellules. Ces cellules ont la forme de cônes et de bâtonnets, les bâtonnets permettant de voir le noir et blanc, les cônes les couleurs. Lorsque ces cellules sont bombardées toute la journée de particules de lumière hautement énergétiques, les photons, elles peuvent finir par s'abîmer. Cônes et bâtonnets peuvent mourir et c'est alors que votre vue devient floue. Mais vous n'avez pas besoin d'attendre les bras croisés que la fatalité s'abatte sur vous.

La dégénérescence maculaire peut être ralentie

La Nature produit des substances végétales et animales qui peuvent vous aider à entretenir vos yeux. Je ne vous dis pas qu'elles vous garantiront une vue de faucon jusqu'à plus de 90 ans. Mais :

• si vous n'avez pas encore de problème de vue ;
• si vous avez plus de 55 ans, et surtout si vous êtes une femme ;
• ou si vous avez un début de dégénérescence maculaire ou de cataracte,

alors vous pouvez entreprendre aujourd'hui certaines choses qui préviendront bien des ennuis futurs :


Six stratégies pour protéger vos yeux naturellement

Quoique vous dise votre médecin, il existe des moyens de protéger vos yeux :

- Arrêtez de fumer : toute fumée qui s'introduit dans votre corps, y compris les gaz d'échappement, apporte avec elle des milliers de milliards de radicaux libres, des molécules agressives qui sont capables d'endommager ou de détruire vos cellules. Les cellules de votre rétine et de votre macula sont particulièrement sensibles aux radicaux libres, car leur forte exposition à la lumière leur impose déjà une contrainte permanente. N'en rajoutez pas avec de la fumée de cigarette ;

- Surveillez votre tension : votre œil est tapissé de vaisseaux sanguins microscopiques, les capillaires, qui irriguent les cellules de la vue. Si votre pression sanguine est trop forte (et rappelez-vous que vous n'avez aucun moyen de le savoir si ce n'est de vous la faire mesurer régulièrement), vos capillaires vont s'endommager ;

- Attention à votre sucre sanguin : un taux excessif de glucose dans le sang endommage fortement les capillaires. C'est pourquoi les personnes diabétiques courent un fort risque de devenir aveugles, ou même de subir une amputation lorsque leurs vaisseaux sanguins sont détruits et que leurs membres ne sont plus irrigués ;

- Mangez beaucoup de légumes verts, en particulier les choux verts frisés, les épinards et les brocolis : les études ont montré qu'un tel régime améliore la vue, ces légumes étant riches en caroténoïdes, en particulier la lutéine et la zéaxanthine ;

- Augmentez vos apports en oméga-3, en consommant plus de poissons gras ou en prenant des compléments d'oméga-3. Une étude parue en août 2001 dans la revue Archives of Ophtalmology a montré qu'une alimentation bien équilibrée en oméga-3 améliore la vue.

- Mangez des petits fruits noirs : cassis, myrtilles, mûres. Ils sont riches en anthocyanes, des pigments qui agissent comme de la « crème solaire » pour les cellules, les protégeant des dommages causés par l'absorption de rayons bleu-vert et ultraviolets.

Pour les personnes de plus de 55 ans et qui craignent pour l'évolution de leur vue, la prise en outre de compléments alimentaires peut être envisagée. Plusieurs produits très innovants sont aujourd'hui disponibles. Ils contiennent des antioxydants liposolubles et hydrosolubles. Vous allez tout de suite comprendre :

Au centre de votre dispositif, deux antioxydants

Les antioxydants sont des molécules qui détruisent les radicaux libres qui abîment ou détruisent vos cellules.

Les antioxydants qui agissent dans vos tissus adipeux (graisseux) doivent être liposolubles, c'est-à-dire solubles dans les lipides (graisses). Ceux qui agissent dans vos tissus aqueux (non-gras) doivent être hydrosolubles, c'est-à-dire solubles dans l'eau. Pour protéger les différentes parties vitales de vos yeux, vous avez besoin d'antioxydants liposolubles et hydrosolubles.

Parmi les antioxydants liposolubles qui pourraient protéger vos yeux, les deux plus importants sont : la lutéine et la zéaxanthine.

Deux boucliers pour la santé de vos yeux

La lutéine et la zéaxanthine sont des composés appelés xantrophylles, des pigments jaunes que l'on trouve naturellement dans beaucoup de plantes et de végétaux. Toutefois, la lutéine paraît orange-rouge lorsqu'elle est très concentrée.

Dans la nature, lutéine et zéaxanthine servent à absorber la lumière excessive qui risquerait d'abimer les plantes, en particulier les rayons hautement énergétiques de la lumière bleue solaire.

Chez l'être humain, la lutéine et la zéaxanthine alimentaires se concentrent, sans qu'on sache exactement comment, dans la macula de l'œil, ce qui donne à la macula une couleur jaune.

L'#argent #Colloïdal , un #antibiotique #naturel interdit en #France et autorisé partout ailleurs ...

Par Alain TOUIZER, à 07h35 dans SANTE
Une simple suspension de particules d’argent microscopiques dans de l’eau ultra pure... rien de plus. C'est ce que l'on appelle l’argent colloïdal et c'est un des meilleurs remèdes naturels qui soit.

Il est capable de :
  • Tuer la plupart des microbes et virus pathogènes
  • Accélérer la cicatrisation des blessures et des brûlures
  • Soigner la peau et les allergies
  • Stimuler les défenses naturelles
  • Purifier l’eau...

Et pourtant, il est aujourd'hui interdit à la vente en France pour une utilisation par voie interne. Aucune raison scientifique n'explique cette interdiction, mais l'industrie pharmaceutique est parvenue à lui faire la peau.

Découvrez les propriétés étonnantes de cet extraordinaire antibiotique naturel qu'est l'argent colloïdal et surtout... comment vous en procurer.

L'antibiotique d'avant... les antibiotiques

L'argent colloïdal fut utilisé par les médecins de manière intensive pendant près d’un demi-siècle jusqu’au début des années 40. Tombé dans les oubliettes de l’histoire après l’invention des antibiotiques de synthèse, il fait un retour en force depuis que ces derniers semblent en passe de perdre la guerre contre l’infection.

Son action «magique» s’accompagne de solides preuves scientifiques, si bien que des médecins ont pu déclarer :
«L’argent est notre meilleure arme contre les microbes» - Dr Harry Margraf, (Washington University, St Louis).
«L’argent tue même les souches résistances aux antibiotiques et stimule la cicatrisation de la peau.»- Dr Robert Becker, (Syracuse University, New York).

La majorité des antibiotiques, sur prescription médicale, ne tue qu’une partie des agents causant des maladies, alors que l’argent colloïdal est efficace contre environ 650 maladies (travaux du Dr. Henri Crooks).

Les utilisations médicales de l'argent dans l'histoire

Les propriétés germicides et bactéricides de l'Argent-métal sont connues depuis l'Antiquité. Grecs, Perses et Romains l'utilisaient dans la vie domestique couramment. Ils employaient des récipients en argent pour stocker divers liquides (eau, vin, etc.) destinés aux souverains et à l'aristocratie. Ces liquides conservaient ainsi leur fraîcheur et leurs qualités plus longtemps que  dans d'autres récipients.

L'argent servait aussi à fabriquer des ustensiles de table et de cuisine, une tradition qui s'est perpétuée jusqu'à nos jours. Pourquoi ne pas avoir choisi un autre métal, moins onéreux : nos ancêtres avaient compris qu'ingérer ainsi régulièrement d'infimes particules d'argent contribuait à renforcer l'immunité vis-à-vis de certaines maladies.

Bien sûr cette pratique n'était fondée que sur des connaissances empiriques :

C'est certainement la tradition du thé britannique, de l'eau bouillie servie dans des théières d'argent, qui a permis à la Grande Bretagne de survivre aux terribles miasmes de ses colonies, tant en Inde, qu'à Hong Kong et partout ailleurs.

Il était courant de placer des pièces d'argent au fond des récipients contenant du lait ou des aliments pour en préserver la fraîcheur, une méthode adoptée au 19ème siècle  par les pionniers américains.

Très récemment encore, dans la deuxième partie du 20ème siècle, lorsque les pharmaciens préparaient des potions ou des onguents dans les arrière-boutiques, ils  mettaient au fond du pot une feuille d'argent.

Albert Schweitzer, la Nasa ou les hôpitaux américains sont-ils des empoisonneurs ?

Le bien fondé de ces pratiques populaires a  été démontré par les recherches modernes. On a pu déterminer que l'Argent métallique se dissout dans l'eau à un taux d'environ 10 parties par milliard, soit 10 microgrammes par litre,  et que cette dose pourtant extrêmement faible (0,01 ppm) tue les colibacilles et les salmonelles. C'est le principe même de l'Argent Colloïdal.

  • En 1928, renouant avec la tradition, GA. Krause eut l'idée de placer un revêtement d'argent dans les systèmes de filtration à usage domestique.
  • En 1929,  le Dr Albert Schweitzer, rapporta  que tous les pathogènes se trouvaient éliminés quand l'eau était traitée avec des particules d'argent porteuses d'une charge électrique. Le terme argent colloïdal n'était pas encore en usage. Il démontra également que ce traitement n'était pas nocif vis à vis des micro-organismes bénéfiques.

Aujourd'hui, les meilleurs filtres à eau emploient l'argent pour éviter la contamination des bougies filtrantes et de nombreuses compagnies aériennes utilisent ce filtre à bord de leurs avions.

La NASA a choisi un système de traitement de l'eau à base de colloïdes d'argent pour ses navettes spatiales. Les Russes utilisent également l'argent colloïdal pour stériliser l'eau à bord des navettes spatiales.

Aux Etats Unis, certaines villes ont choisi l'argent pour le traitement des eaux usées  et des piscines. Au Nébraska, on a démontré l'efficacité de l'argent colloïdal en décontaminant un bassin volontairement pollué  par le colibacille. Passant dans des filtres équipés d'électrodes d'Argent, cette eau a été totalement purifiée en l'espace de 3 heures.

Des études ont révélé que les réseaux internes de distribution d'eau dans les hôpitaux étaient les principaux responsables de la « maladie du légionnaire », une espèce de pneumonie, acquise à l'hôpital. La plupart  des grands hôpitaux américains ont installé des systèmes d'ionisation argent/cuivre, qui ont permis d'éradiquer la « legionella pneumophilia » de leurs réseaux d'eau chaude. Ces systèmes sont bien sûr parfaitement homologués  par les autorités concernées.

L'argent colloïdal, alternative aux antibiotiques

L’argent dans son application antibiotique et désinfectante a été délaissé suite à la mode des antibiotiques. Mais l’utilisation systématique de ces antibiotiques a entraîné l’apparition de nouvelles souches de bactéries résistantes.

Faut-il rappeler que :