Blog Aljoimour sur la santé et le bien-être à la Réunion. Découvrez tous les conseils relatifs à la nutrition, la diététique et le bien-etre


#Médicaments non remboursés O,50c décomptés par boite !

Par Alain TOUIZER, à 11h26 dans GENERALE

Pas drôle du tout ! ! !


Vous avez peut être reçu comme moi, il y a quelques temps, un mail vous informant que lorsqu'un médicament prescrit par votre médecin n'est pas remboursé et que le pharmacien le fait figurer sur la facture qu'il envoie à la sécurité sociale, vous êtes débité de 0,50e par la sécurité sociale alors que vous avez réglé intégralement le médicament à votre pharmacien. > > > > Eh bien, je viens de le vérifier ce matin en allant à la pharmacie de garde.

Le Monsieur qui m'a servie m'a annoncé que certains médicaments prescrits par le Médecin de SOS Médecin n'étaient pas remboursés... rien d'étonnant jusque là...
Je lui dis alors "Ces médicaments non remboursés ne  figureront pas sur la facture que vous enverrez à la SS"

"Ah mais si, sur la facture, sont inscrits tous les médicaments prescrits... ceux   qui sont remboursés et ceux qui ne le sont pas" me répond ce brave Monsieur. *

J'insiste, "Ah... parce que j'ai reçu un mail m'informant que si le pharmacien mentionne sur la facture les médicaments non remboursés que je vais donc régler L'assuré concerné sera débité de 0,50e par boîte non remboursée> > > > Ah noooonnnn..." me dit-il

Puis à ce moment là, la pharmacienne vient vers  nous, s'adresse au Monsieur qui me servait et lui dit :"La dame a raison, c'est vrai..."

"Et comment je dois faire alors ?" lui dit-il. "Tu fais deux factures !" a répondu la pharmacienne. Il s'est alors tourné vers moi et s'est excusé car il ignorait ce fait

Si je n'avais rien demandé, on ne m'aurait rien dit... Alors... la prochaine fois que vous aurez une ordonnance comportant des médicaments non remboursés, n'acceptez pas que tous les médicaments figurent sur la même facture adressée à la Sécurité Sociale par votre pharmacien, sinon vous serez pénalisés de 0,50e par boîte non remboursée, alors que vous aurez réglé l'intégralité du médicament.

Merci de faire suivre à vos contacts.

Le #café ne cesse de diviser la #communauté #scientifique!

Par Alain J. TOUIZER, à 03h35 dans SANTE
Le café ne cesse de diviser la communauté scientifique!

Des scientifiques se posent la question des bienfaits de la caféine sur le cancer de la peau, depuis plusieurs années. Mais dans ce genre d’études, il est très difficil...
Lire la suite...

L'#émail de vos #dents peut se tâcher comme un #T-#Shirt

Par Alain J. TOUIZER, à 16h58 dans GENERALE
Toutes les nourritures qui tâchent la nappe tâchent aussi les dents :
Les boissons colorées, comme le café, le thé, le coca-cola, le vin rouge et les jus de fruits de couleur sombre (jus de raisin, jus de cranberry, canneberge dit-on en Français)...
Lire la suite...

Le #curcuma possède des #propriétés anti-#inflammatoires assez impressionnantes

Par Alain TOUIZER, à 03h54 dans PRODUITS BIO

Conseils ALJOIMOUR :


> Utilisé par de nombreuses civilisations dites arriérés et primitives, elle fait aujourd'hui l'unanimité des scientifiques, c'est une épice alimentaire  de toute l'Asie, des iles de l’Océan Indien et des Antilles et bien d'autres...

> Articles instructifs :
« Echinaxir «
« Thériaques «  



Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion



Le Curcuma, un anti-inflammatoire qui n’a rien à envier à ceux issus de la chimie.

 
Le curcuma possède des propriétés anti-inflammatoires assez impressionnantes, et qui commencent à être reconnues par le corps médical. Des études sont actuellement faites pour démontrer que son action anti-inflammatoire est comparable aux poids lourds de la médecine industrielle, à savoir l’aspirine et la cortisone ! Rien que ça. (Tout est vraiment dans la nature. Oui, je sais je me répète, mais je ne peux m’en empêcher…)

Associé à des acides gras essentiels (cad des huiles de bonne qualité), il serait même plus efficace que l’hydrocortisone.

J’ai eu l’occasion de me soigner d’une douleur musculaire au bras  il y a quelques temps avec de la poudre de curcuma (bio ! va s’en dire) associée à de l’huile d’amende douce. Et bien, le résultat était plutôt probant et rapide. (Après je ne dis pas dire qu’avec un produit issu de la pharmacie du coin, le résultat aurait été moins bon).

Mais il semblerait vraiment que le curcuma soit une plante (partie utilisée : le rhizome, c’est à dire la racine) permettant de soulager les douleurs et réactions inflammatoires de type tendinite, sciatique, arthrite, névralgie…

Et utilisé en huile essentielle, son efficacité est décuplée… L’huile essentielle de curcuma est un puissant inflammatoire et l’allié intime de vos intestins !
 

Le curcuma, une solution pour le syndrome du colon irritable ?

Le curcuma agit de façon très nette sur ce fameux syndrome, incurable, et qui gâche la vie de millions de personnes dans le monde provoquant troubles fonctionnels intestinaux douloureux et … gênants.

Le curcuma stimule sensiblement la production et la qualité du mucus gastrique. Ce mucus va alors tapisser, envelopper les parois des intestins et ainsi combattre les irritations. Le curcuma va ainsi favoriser nettement une bonne rééducation du transit intestinal (qui a fort affaire avec les agressions du stress, et des aliments traités chimiquement…), et entrainer une atténuation des douleurs abdominales. Personnellement, étant fragile des intestins, le curcuma m’aide particulièrement…

Une crise de foie ? Merci le curcuma !

Le curcuma est un remède traditionnel (utilisé depuis des millénaires par les chinois et les indiens) contre la crise de foie. Il agit en augmentant la synthèse de la bile par les cellules de foie, ainsi que sa sécrétion dans l’intestin lors de la digestion.

Cela entraine alors une meilleure absorption des graisses par l’intestin et permet d’éliminer également le mauvais cholestérol de l’organisme…
 

Quelques chiffres sur l’efficacité du curcuma

Pour cela, rendons-nous dans le pays qui utilisent à foison le curcuma. L’Inde. Les indiens en consomment « presque » 2 grammes par jour, dans leurs riz, pommes de terre, légumes. Et il se trouve qu’à âge égal, les chiffres montrent que les indiens sont 9 fois moins touchés par le cancer du côlon, 5 fois moins pour le cancer du sein et 10 fois moins pour le cancer du rein que les occidentaux.