Blog Aljoimour sur la santé et le bien-être à la Réunion. Découvrez tous les conseils relatifs à la nutrition, la diététique et le bien-etre


Ne pas laisser la #cellulite s’installer

Par Alain J. TOUIZER, à 06h31 dans SANTE
C’est la hantise des femmes, qu’elles soient minces ou rondes, de voir apparaitre cet aspect de « peau d’orange » sur les cuisses, les hanches ou les fesses car elle touche 90% d’entre elles.

Pas de solution miracle mais des conseils de prévention et des soins à appliquer dès le départ pour espérer quelques résultats. Tout d’abord mieux comprendre pour mieux se défendre.

Ne restez pas immobile pendant des heures, levez-vous régulièrement pour faire quelques pas et flexions de façon à relancer la circulation lymphatique et ne croisez surtout pas les jambes.

C’est la position qui favorise la cellulite. Ne portez pas de talons hauts car ils entravent la circulation dans le haut des cuisses favorisant ainsi la cellulite. Alors, place aux ballerines !
 

Connaitre pour comprendre

La cellulite n’est pas forcement associée à un problème de poids. Néanmoins, certaines femmes ont plus de mal que d’autres à éliminer les graisses.

La cellulite est constituée de cellules graisseuses (appelées adipocytes) de grande taille, situées sous la peau, qui se gorgent de graisse et s’hypertrophient. Elles compriment les vaisseaux sanguins et lymphatiques, ce qui entraine une mauvaise élimination de toxines et des liquides.

Le développement des cellules graisseuses  et des cellules conjonctives situées sous la peau augmente son épaisseur et favorise la cellulite avec cet aspect bien connu et irrégulier : la peau d’orange.

Ce phénomène naturel est essentiellement d’origine hormone, ainsi seules les femmes sont concernées : les principaux responsables sont les œstrogènes (hormones féminines). Sous l’influence des œstrogènes, des prénommes de gonflement et de rétention d’eau peuvent se mettre en place avent le cycle.

Ce phénomène se développe plus particulièrement dans certaines régions du corps : les cuisses et les fesses. Plus la cellulite est importante, plus elle endommage l’état des fibres de tissu conjonctif, entravant la microcirculation.
 

L’efficacité est dans le massage

Le massage des zones touchées par la cellulite est le geste le plus efficace. Il agit comme un drainage.et favorise la diminution de la rétention d’eau et l’élimination des toxines.

Sans ce massage, aucune crème ne pourra être efficace. Ces traitements doivent de toute façon être toujours accompagnés de mesures hygiéno-diététiques.

Les crèmes anticellulite peuvent servir au massage mais ce le geste en priorité qui compte. Agissant comme un drainage, il favorise la diminution de la rétention d’eau et l’élimination des toxines. 

Des principes actifs contenus dans les crèmes viennent compléter à aider le massage (plantes comme le lierre, la piloselle…) Il existe aussi des appareils de massage mécanique.


La thalassothérapie pour détoxifier

Les cures offrent un contexte idéal pour, d’une part retrouver moral et sérénité mais aussi combattre la cellulite car elles associent en effet les bienfaits de l’eau avec un accompagnement pour acquérir de bonnes habitudes alimentaires et sportives.

De plus les soins pratiques comme les enveloppements, aident à l’élimination des toxines des tissus et favorisent l’élimination de l’eau dans l ceux-ci. Alors, n’hésitez pas à vous faire du bien !

Sinon, après consultation chez son médecin, il y a des solutions chirurgicales comme l’électro lipolyse, qui par l’action d’un courant électrique de très faible intensité diminue le volume des graisses, les ultrasons qui bombardent la cellule graisseuse, éliminant les graisses par les voies naturelles, la liposculpture ou liposuccion qui aspire des cellules graisseuses localisées.


Les bonnes résolutions indispensables

Adoptez un régime diététique en diversifiant l’alimentation. Diminuez les sucres et les graisses, les aliments riches en lipides. Evitez les plats trop riches, gras et sucres, et faites la part belle en légumes, fruits, céréales, viandes et poissons maigres, laitages écrémés ou demi-écrémés.

Buvez beaucoup d’eau (à raison d’ 1.5 a 2 litres d’eau par jour). Mangez moins salé, cela est bon pour votre cœur mais sachez aussi que le sel retient de l’eau, ce qui provoque une mauvaise circulation due à la rétention d’eau.

Les plats  préparés du commerce sont riches en graisses et sucres ; essayez de limiter leur consommation au maximum. Limitez l’alcool et pratiquez régulièrement une activité sportive qui aide à diminuer la masse graisseuse et  à combattre le stress.

Arrêtez le tabac qui entrave la circulation sanguine et l’oxygénation des tissus-- donc favorise la cellulite.

Pour vous aider à éliminer, buvez des tisanes en privilégiant l’ortho siphon, le thé vert et l’ortie qui sont dépuratives et drainantes accompagnés par le conseil de votre pharmacien.

Si vous suivez un régime, soyez attentif à ne pas avoir des variations de poids en « yoyo ». Préférez un régime avec une perte de poids plus douce mais pérenne.

Privilégiez une hygiène de vie associant une pratique des sports comme la natation ou d’autres sports d’endurance et qui sollicite votre corps en entier et surtout bougez !

Marchez de que vous le pouvez (plus de 40 minutes, non stop si possible), méprisez les ascenseurs. Sans activité, en effet, les tissus adipeux se développent au détriment des muscles, alors que la circulation lymphatique est activée par la contraction des muscles.
 

Ne pas laisser la cellulite s’installer

Lorsque la cellulite est récente elle est encore ferme au toucher, on peut la voir clairement quand on pince la peau entre le pouce et l’index.

Elle est encore facile à éliminer. La cellulite plus ancienne, donne à la peau cet aspect peau  d’orange, irrégulier. Enfin, la cellulite « fibreuse » est dure et douloureuse.

Les traitements sont particulièrement efficaces sur une cellulite naissante. En revanche, sur une cellulite installée, ils sont souvent difficiles et décevants.

Magazine PHARMELIA N° 55
 

Comment lui dire « je t'aime » ?

Par Alain TOUIZER, à 07h46 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR :

  • Décidément ce Jean Marc Dupuis, a de très bonnes idées et vision.
  • Cet article me convient bien. L’Amour étant "la seule denrée" qui se cuisine à toutes les sauces sans danger
  • Oui, « aimez vous les uns et les autres pour vous guérir de tous vos maux...

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion


Comment lui dire « je t'aime » ?

Selon une étude publiée dans la revue médicale American Journal of Epidemiology, les hommes qui pensent que leur femme ne les aime pas ont trois fois plus de risque que les autres de développer un ulcère.

D'autre part, sur mille femmes à qui l'on venait de diagnostiquer un cancer du sein, on a recensé deux fois plus de décès au bout de cinq ans parmi celles qui ont assuré recevoir peu d'affection dans leur vie. Enfin, parmi les hommes souffrant de maladie cardiaque, ceux qui s'estiment aimés par leur femme présentent deux fois moins de symptômes que les autres, a indiqué une autre étude.

Si vous posez la question à un médecin, il vous donnera des explications scientifiques à ça. Il vous expliquera que notre cerveau et nos émotions jouent un rôle majeur sur notre rythme cardiaque et notre système immunitaire, qui est dirigé par les hormones produites par l'hypophyse, une glande dans le cerveau.

Et c'est vrai : les idées noires, le sentiment de ne pas être aimé, perturbent la réponse immunitaire, mettent les artères sous pression, et entraînent la production d'acides dans l'estomac, qui peuvent favoriser un ulcère. Réciproquement, se sentir bien, et en particulier se sentir aimé (par son conjoint mais aussi par les autres membres de sa famille et ses amis) stimule les capacités d'auto-guérison du corps.

Mais finalement, peu importe pour vous, cher lecteur. La question urgente, ce ne sont pas les mécanismes, c'est : comment exprimer votre amitié ou votre amour aux personnes qui vous entourent, et en particulier à celles qui souffrent ou qui sont malades, pour les aider à guérir ? Car le problème, bien souvent, n'est pas tant que nous manquons d'amour pour les autres, mais plutôt que nous peinons à trouver les moyens justes de l'exprimer.

Les cinq langages de l'amour:

Selon le psychologue et thérapeute de couples Gary Chapman, nous n'avons pas tous le même moyen d'exprimer notre amour et cela peut provoquer de dramatiques malentendus. Il existe cinq façons d'exprimer son amour :
  • Chez les uns, ce sont les paroles valorisantes (langage n°1) : « Tu es superbe avec cette tenue » ; « Ton repas est délicieux » ; « Tu es un très bon bricoleur » ; « Je te remercie pour l'aide que tu m'apportes... ».

  • Chez les autres, ce sont les moments de qualité (langage n°2), c'est-à-dire des moments où l'on stoppe toute activité pour s'occuper de l'autre, en allant au restaurant ou en se promenant juste à deux.

  • Certains sont plus sensibles aux cadeaux (langage n°3), qui sont bien sûr un excellent moyen de dire « je t'aime ». Les cadeaux n'ont pas besoin d'être onéreux. Cela peut-être un bouquet de fleurs ou le tee-shirt qui lui avait plu dans la vitrine mais qu'il n'avait pas osé acheter. Les enfants n'hésitent d'ailleurs pas à nous montrer qu'ils nous aiment en nous offrant un bricolage fait de leur main ou un bouquet de fleurs cueillies dans les champs.

  • Rendre service (langage n°4) est une clé qui marche particulièrement bien pour d'autres. Gary Chapman explique : « J'entends par là tout ce qui, à votre connaissance, ferait plaisir à votre conjoint : cuisiner, mettre la table, passer l'aspirateur, nettoyer, changer les couches du bébé, repeindre la chambre à coucher, entretenir la voiture. »

  • Enfin, le cinquième langage, c'est bien sûr le toucher physique, les caresses, pas seulement à visée sexuelle : main posée sur celle du conjoint au moment du café, être assis l'un contre l'autre en regardant la télévision, s'embrasser à chaque feu rouge...
Pour être sûr que votre amour soit évident pour ceux que vous aimez, vous devez vous assurer que vous utilisez bien le ou les langages qu'ils comprennent !

Jeux pour déterminer quel est votre langage, et celui de votre conjoint:











Quand on explique, on comprend ! Et c'est tout simple...!

Par Alain TOUIZER, à 11h06 dans INSOLITE

Conseils ALJOIMOUR :


> C’est certainement une bonne généralité pour beaucoup d'hommes mais c'est un peu poussé pour quelques détails de cet article car il existe  certains hommes qui ont développé leur qualités féminines et savent tenir leur maison. En tout cas cet article est intéressant

> Voir nos fiches techniques de :


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion



De récentes études le confirment : les femmes ont un champ visuel plus large que celui des hommes. Elles voient tout !  Cette particularité remonte, parait-il, aux temps préhistoriques ou durant des millénaires, les femmes ont dû tout surveiller dans la grotte (le feu, les marmots, les prédateurs) pendant que l'homme allait au mammouth, loin du foyer.

Ce qui explique, au passage, la raison pour laquelle l'homme réussit toujours à retrouver sa tanière alors que la femme est un peu paumée dès qu'on lui met une carte routière entre les mains. C'est connu.

Ce particularisme peut aussi éclairer une question de société revenue soudain au devant de l'actualité : qui fait le ménage à la maison ?

L'homme, en raison de la faiblesse de son champ visuel, souffre d'un handicap manifeste. Depuis l'Antiquité, il a dû mettre la main en visière pour regarder au loin l'état de la mer, le vol des oiseaux et le profil des nuages pour son labeur quotidien.

Il a développé une acuité lointaine donc intelligente, qui, par ricochet, a réduit son champ visuel périphérique et sa capacité à bien distinguer certains détails de près.

Ainsi la femme dit à l'homme « tu vois la poussière là " l'homme répond invariablement « de la poussière, où çà ? »

C'est scientifiquement prouvé, l'homme ne voit pas la poussière alors qu'il voit très bien, de loin, la marque de la nouvelle voiture du voisin, le string de la voisine, comme au temps jadis où il chassait l'antilope.

Cette étroitesse du champ visuel explique aussi la raison pour laquelle l'homme n'est pas fait pour la vaisselle. 83,67 % des assiettes ébréchées sont directement en lien avec cette incapacité de l'homme à bien distinguer tous les obstacles angulaires situés entre l'évier et le placard. Bing! 

Et souvent la femme doit intervenir (« laisse, je vais le faire moi-même »), consciente de la déficience visuelle de son descendant de chasseur.

Ce handicap se vérifie aussi dans le test du frigo. L'homme est capable de trouver des aliments dont il connait le pré-positionnement dans l'espace, comme les bières ou les glaçons.

En revanche, le test de la plaquette de beurre est implacable. L'homme ouvre le frigo. Conscient de l'étroitesse de son champ orbital, il regarde à droite, à gauche, en haut, en bas. Mais du coup, il ne pense pas à regarder au milieu, là où justement se trouve la plaquette de beurre.

Et ne parlons pas de la machine à laver et de sa programmation réservée à des êtres qui voient de près.

L'homme voit loin et c'est ce qui fait sa puissance.
Alors devant tant d'évidences, peut-être faut-il cesser d'évoquer le machisme ou la fainéantise dans la réticence de l'homme à faire certaines tâches ménagères au-dessus de ses forces.

C'est juste une question de champ visuel inadapté à l'étroitesse du territoire domestique. Mais il ne faut pas désespérer : maintenant que l'homme ne chasse presque plus, son champ visuel va lui aussi s'élargir. Et un jour, il deviendra enfin l'égal de la femme dans la maîtrise des arts ménagers.

Disons dans quelques millénaires ....


C’est la #Bible qui parle du #rire en premier

Par Alain J. TOUIZER, à 09h20 dans SANTE
Quels sont les déclencheurs du rire ? En quoi est-il indispensable à notre santé ? Des études très sérieuses, ont démontré sa capacité à stimuler la sécrétion d’endorphines plus connue sur le nom...
.
Lire la suite...