Blog Aljoimour sur la santé et le bien-être à la Réunion. Découvrez tous les conseils relatifs à la nutrition, la diététique et le bien-etre


Parlez à vos #pieds qui vous portent toute la journée

Par Alain TOUIZER, à 06h46 dans CANDIDOSE
D'autres signes trahissent une mauvaise circulation sanguine dans les pieds : tâtez votre pouls sur le dessus de votre pied et vous ne sentez rien. Lorsque vous vous tenez debout, votre pied prend une teinte rouge écarlate et luisante. Soulevez-le et il devient aussitôt blanc. La plupart du temps, les personnes savent déjà qu'elles ont des troubles cardiovasculaires (artère carotide, maladie du cœur) mais elles n'ont pas encore constaté les effets.

Pour améliorer votre circulation sanguine, inutile de dire qu'il faut absolument soigner les problèmes cardiovasculaires à l'origine. En ce qui concerne les poils sur vos orteils, ils repoussent, mais ce n'est sans doute pas le plus important...
Lire la suite...

Peu #calorique, excellent pour les #régimes #amaigrissants

Par Alain TOUIZER, à 06h50 dans ALGUE AFA

L’algue bleu vert du lac Klamath.

Nourriture puissante pour le corps & l’esprit


 




L’algue bleu vert du lac Klamath L’Algue Bleu Vert, Aphanizomenon Flos Aquae, appelée plus simplement KLAMATH ou AFA croit à l’état sauvage dans un lac de l’Oregon à l’ouest des Etats Unis dans la chaine volcanique des Cascades.

Première forme de vie sur terre, né il y a 3 milliards d’années de l’alliance de l’eau, du feu, de l’air et de la terre, ce micro organisme s’incarne et invente la photosynthèse. Cela lui permet de transformer l’énergie du soleil en énergie biochimique, sublime alchimie de la vie.

L’AFA appartient à la grande famille des cyanobactéries (algues bleues-vertes) parmi lesquelles nous connaissons déjà la Spiruline et la Chlorelle aux propriétés intéressantes. En 1976, Daryl Kollman devient l’un des premiers aux Etats Unis à cultiver la Spiruline et la Chlorelle mais le fait de les faire pousser dans des bassins artificiels ainsi que la membrane cellulaire de la Chlorelle constituée de cellulose difficilement assimilable par l’organisme, ne le satisfait pas pleinement.

Sa découverte des algues du Lac Klamath allait résoudre les deux problèmes d’un seul coup car l’AFA pousse naturellement dans une trappe à nutriments des plus riches au monde et sa membrane cellulaire, composée d’une substance presque identique au glycogène, la rend assimilable à 95%.

 

Le Lac Klamath, un écosystème unique au monde






Situé à 1.400 mètres d’altitude inséré entre la chaîne des Monts Cascades, du Parc National Crater Lake et de la Forêt Nationale Winema ,entouré par les Monts Shasta et Masama, le Lac Klamath constitue une réserve naturelle protégée des pluies acides et de toute pollution industrielle Il daterait de plusieurs millions d’années et aurait survécu à plusieurs ères glaciaires.

Alimenté par plus de 17 cours d’eau naturels, d’une beauté et d’une pureté surprenantes, le Lac Klamath contient une grande richesse de nutriments provenant d’une épaisse couche de cendres volcaniques dispersées pendant l’éruption des volcans environnants.

Cette nourriture abondante extrêmement riche en minéraux expliquerait la croissance annuelle phénoménale de l’AFA (on parle de 7.000 tonnes à chaque floraison). Les algues sont récoltées et séchées selon un procédé exclusif permettant de préserver au maximum l’ensemble de ses qualités nutritionnelles - tout spécialement les enzymes - tout en préservant l’intégrité de l’écologie du Lac. Le Ph du Lac Klamath quasiment neutre (6,9 à 7,4) lui permet de croître dans des conditions idéales et d’obtenir un niveau de concentration, pureté et qualité exceptionnels. Avec une faible profondeur et une concentration importante de rayons solaires, le lac réunit toutes les conditions pour assurer la photosynthèse.
 

L’Algue Klamath, l’Aliment Vivant le plus complet et le plus nutritif de la Planète.

L’AFA est un phytoplancton utilisé en alimentation humaine depuis l’antiquité. Elle est constituée à 95% d’eau douce et se charge pendant sa croissance comme un condensateur de tous les éléments indispensables à la vie.

Son principal atout viendrait de sa teneur en protéines (75%). Il s’agit d’une protéine végétale exceptionnelle et complète de faible poids moléculaire donc facilement assimilable grâce à sa structure synergique parfaite agissant comme un remarquable catalyseur : tous les nutriments sont présents en parfaite proportion et leurs qualités individuelles sont amplifiées par celles des autres.

Il existe un excellent ouvrage sur l’algue AFA :L'aliment le plus complet de la planète : L'algue bleu-vert AFA http://www.amazon.fr/Anne-Marie-Pietri/e/B005CG2UDC

Aliment complet, elle contient des très nombreux micronutriments  


Une grande richesse en Vitamines : A, B, C, E, F, J et celles du groupe B (B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9 y compris la B12) ;   

Des Sels minéraux : Calcium, Magnésium, Phosphore, Potassium, Sodium ;   

Des oligoéléments : Bore, Chlore, Chrome, Cobalt, Cuivre, Etain, Fer, Flor, Germanium, Manganèse, Molybdène, Nickel, Sélénium, Silice, Titane, Vanadium, Zinc ;   

Tous les Acides aminés essentiels dont l’acide glutamique source d’énergie pour le cerveau ;   

Une grande concentration en Acides gras essentiels (Omega 3 et Omega 6) fortifiant les veines et artères, permettant la fluidité et la perméabilité des membranes et les échanges intercellulaires ;   

Le taux le plus élevé de Chlorophylle de tous les aliments (trois fois plus que la luzerne). Sa grande ressemblance avec l’hémoglobine lui a valu le surnom de "sang végétal" ;   

Des Nucléoprotéides, structures de base de l’ADN et ARN ;   

De nombreux Peptides dont les neuropeptides qui fortifient et réparent les cellules nerveuses ;   

Un spectre impressionnant d’Hormones végétales (ménopause) ;   

Des Pigments oxygénants et anti oxydants proches des pigments biliaires humains dont la Phycocianine (pigment bleu stupéfiant par sa beauté et ses effets biologiques) aux propriétés anti-inflammatoires déjà mises en évidence chez le rat ;   

Du Beta carotène (provitamine A) dix fois plus que les carottes ;
de la Lutéine,
de la Zéaxantine,
du Lycopène et
de l’Aphanine un corticoïde unique à cette espèce ;   

Des Polysaccharides qui jouent un rôle capital dans la fixation et l’élimination de nombreux agents contaminants comme les pesticides et métaux lourds et luttent contre les virus et rétrovirus ;   

De l’Acide gamma-linoléique que l’on ne trouve que dans le lait maternel et indispensable pour la régulation de l’organisme ;   

Des Enzymes et Coenzymes catalyseurs du métabolisme ;   

La Superoxyde Dismutase (SOD) neutralise les effets des radicaux libres qui attaquent les membranes cellulaires ;   

La Silicone, très utile pour l’hydratation de la peau favorise la synthèse du collagène.

Une aide à la prolifération des cellules souches de premier choix

La Klamath intéresse au plus haut point les chercheurs et scientifiques car elle semblerait avoir une action sur la détoxination et la régénération de l’organisme.

1. Action de détoxination L’AFA a la capacité de chelater (fixer) les éléments toxiques des tissus (métaux lourds, radioactifs, pesticides) et de les éliminer grâce à la présence d’un polysaccharide contenu dans sa membrane cellulaire.

2. Action sur l’énergie physique et le système nerveux. Elle comble les carences de l’organisme, améliore la qualité des phanères (peau, cheveux, ongles), redonne de la vitalité en cas de fatigue chronique, convalescence, dégénérescence maculaire.

Elle traverse la barrière méningée, nourrit le cerveau, dynamise la fonction d’oxygénation cérébrale et va permettre une nette amélioration de l’activité mentale et intellectuelle, (mémoire, concentration), de l’humeur (dépression), de la qualité du sommeil et des troubles infantiles (dyslexie, hyperactivité, stress scolaire).

3. Action sur le système immunitaire et le métabolisme_ L’AFA stimule les défenses immunitaires en augmentant la production de lymphocytes T et B. Elle provoque une mobilisation presque immédiate des globules blancs ce qui permet à l’organisme de répondre instantanément à une attaque infectieuse. Elle restaure l’ensemble des métabolismes en stimulant certaines glandes essentielles : foie, surrénales, pancréas. Elle facilite la digestion, permet une meilleure assimilation des sucres, régule l’activité de l’insuline (diabète), rétablit l’équilibre acido-basique, rééquilibre l’appétit (surpoids, obésité) et lutte contre les allergies.

4. Action anti-inflammatoire, anti-oxydante et anti-vieillissement La Phycocianine, pigment bleu de l’algue, est deux fois plus puissante que les plus puissants des anti-inflammatoires actuellement connus. Elle inhibe la cyclooxygenose 2 (COX 2), un enzyme très impliqué dans le processus inflammatoire (action reconnue dans le traitement de l’arthrite, entretien des articulations, la fibromyalgie, le psoriasis, etc.).

5. Action sur la régénération cellulaire grâce aux cellules souches de la moelle osseuse. Il vient récemment d’être démontré que l’AFA contenait 2 composés actifs, l’un stimulant le relâchement des cellules souches de la moelle osseuse (un ligand de la L-Selectine) et l’autre (un polysaccharide) leur migration vers les organes.

Elles auraient la possibilité de régénérer les tissus lésés (traumatismes crâniens, fractures, infarctus, dégénérescence maculaire, etc.) et de se transformer en cellules cardiaques, hépatiques, musculaires, cérébrales, de la peau et des tissus. Des travaux sont en cours pour étudier l’effet de l’AFA dans le traitement des maladies dégénératives (parkinson, Alzheimer) ainsi que des déficiences cardiaques ou hépatiques avec une dose journalière de 5 g d’AFA ou 3g de StemEnhance™ (concentré de l’AFA).

A qui la recommander- Comment la consommer ?

Nourriture exceptionnelle pour tous, les enfants, adolescents, adultes et personnes âgées.

Recommandée pour les sportifs et personnes actives. Se présente sous forme de poudre, gélules et liquide 1 gr par jour pour les personnes en bonne santé ; jusqu’à 5 gr par jour en cas de problème de santé.

Femmes enceintes ou allaitantes ; consommation déconseillée ;  bien que sans danger, il vaut mieux laisser la nature faire les choses…

N.B : L’AFA (autorisé en France depuis 2009) n’est pas un médicament et ne se substitue pas à un suivi médical ou à une alimentation équilibrée.

Pour plus d'informations et conseils sur cette  algue exeptionnelle, n'hésitez pas à nous contacter

#Chimiothérapies : comment les rendre moins présentes?

Par Alain J. TOUIZER, à 08h40 dans SANTE
D'où leur toxicité directe sur les cellules saines qui ont besoin de se diviser, entraînant la chute des globules et des plaquettes, mais aussi des cheveux et l'altération de la muqueuse intestinale. Les nouvelles molécules, des anticorps monoclonaux, agissent, elles, sur des récepteurs de la membrane pour perturber le métabolisme de la cellule et causer la mort.
Lire la suite...

les #plantes, ce n'est pas #anodin du tout.

Par Alain TOUIZER, à 08h50 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :

 > Je confirme, même si certaines plantes sont bonnes, elles  présentent des incompatibilités avec les traitements allopathiques,  mieux vaut être prudent et vérifier auprès d'un spécialiste.

> Je vois moi-même des aberrations,  les plantes ce n'est pas anodin du tout.

> Contactez-moi afin de me consulter,  je vous dirais même à distance si vos médicaments et vous tisanes sont compatibles.

A lire aussi :

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion



Soigner par les Plantes

Le fait d'apporter des solutions naturelles aux différentes maladies, plus ou moins bénignes, est un domaine bien connu des naturopathes.

Soigner par les plantes, efficacement, et en tenant compte de la spécificité de chaque patient, requiert une connaissance assez pointue.

Les plantes permettant de guérir sont très nombreuses et chacune ayant ses caractéristiques et vertus thérapeutiques propres, il est impératif de bien connaître ce domaine avant de s'aventurer à prescrire des traitements de phytothérapie.


Soigner par les plantes est un art à pratiquer avec zèle et compétences.

En contre partie, les personnes désirant se soigner par les plantes et connaissant un bon naturopathe, sont assurées de pouvoir traiter efficacement leurs désagréments de santé, sans avoir recours aux traitements allopathiques.

Si, dans certains cas graves et avancés, l'arsenal médicamenteux allopathique s'avère indispensable, dans la majorité des maux quotidiens ou des maladies courantes, se soigner par les plantes est grandement suffisant.

Ce traitement naturel apporte une série de solutions non nocives, si les prescriptions sont adéquates, à un vaste ensemble de maux.

Il est erroné des penser que seules certaines plantes dites " médicinales " ont les vertus requises pour soigner ou, tout au moins, aider à la guérison.

Un très grand nombre de fruits et de légumes de consommation courante ont des qualités thérapeutiques importantes.

Il serait bon, pour l'ensemble de nos sociétés humaines, que cela soit porter à la connaissance du plus grand nombre.

Ainsi, soigner par les plantes ne serait plus l'apanage de quelques personnes, mais deviendrait un réflexe quotidien de quiconque prendrait sa propre santé au sérieux.