Blog Aljoimour sur la santé et le bien-être à la Réunion. Découvrez tous les conseils relatifs à la nutrition, la diététique et le bien-etre

Allons, mangeons de l’#avocat !!!

Par Alain J. TOUIZER, à 03h40 dans SANTE

Les nutritionnistes affirment qu’il ne contient seulement tout ce qu’une personne a besoin pour survivre, mais on a trouvé aussi que ce délicieux fruit contribue à la prévention et contrôle de la maladie d’Alzheimer, cancer, diabète, maladies cardiaques et d’autres conditions de santé.

L’avocat (persea gratissima ou persea américaine), est originaire de Mexique et son utilisation la plus ancienne date de 10.000 avant JC. L’avocat a une haute teneur de fibre, du  sodium et ne contient pas du cholestérol, en plus il est riche en fibres, en graisses mono insaturées et poli saturées (comme les acides aminés, oméga 3,

vitamines A, C, D, E, K et vitamines du complexe B (thiamine, riboflavine, niacine, acide pantothénique, biotine, vitamine B6, B12 et acide folique, ainsi que le potassium.

Les aliments naturellement riches en oméga 3, comme l’avocat sont bien reconnus comme le secret pour avoir un cœur sain, un cerveau brillant et des yeux d’aigle

Le docteur Daniel G. Amen, neuroscientifique clinique, psychiatre,  expert en création des images du cerveau et auteur du bestseller New York Times « Change ton Cerveau, Change ta Vie », plaça l’avocat comme l’un des aliments les plus importants qui peut aider à prévenir la maladie d’Alzheimer, non pas seulement grâce à sa teneur en oméga 3, mais aussi a la quantité de vitamine E.

Les doses élevées de cette vitamine peuvent neutraliser les radicaux libres et l’accumulation de protéines pour revertir la perte de mémoire chez les  patients d’Alzheimer, contrer les symptômes  depuis les premiers symptômes et retarder et freiner la progression de la maladie. La teneur de folate aide à prévenir la formation des fibres nerveuses «  mêlées » associées à la maladie d’Alzheimer.

Les bénéfices de l’avocat son assez nombreux pour  tous les  mentionner, mais voici quelques virtus pour la santé que son profil nutritionnel fourni :

  • Les graisses mono-insaturées aident à contrôler les triglycérides, diminuent le cholestérol et contrôlent les diabètes.

  • Le folate : Cette vitamine B soluble dans l’eau  promeut le bon développement des cellules et tissus, d’après l’Institut National de l’office de Santé des Suppléments Diététiques », ce développement est spécialement important pendant les périodes de la rapide division cellulaire et la croissance, l’enfance et la grossesse. Le folate est aussi essentiel pour le métabolisme de la homocisteîne et aide à maintenir  les niveaux normaux de cet acide aminé.

  • Lutéine : Caratenoide (pigment naturel) qui protege des cataractes et certain types de cancer, réduit le risque de degeneration maculaire, cause principal de cécité chez les adultes âgés de plus de 65 ans. Les avocats contiennent trois fois  plus  de lutéine que les autres légumes et fruits.

  • Acide oléique et potassium. Ces nutriments aident aussi à réduire le cholestérol et le risque d’hypertension.

Allons, mangeons de l’avocat !!!

Y a-t-il un #régime adapté pour #soulager les #rhumatismes ?

Par Alain TOUIZER, à 07h35 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :

> Cela est un fait bien connu que les aliments et boissons acidifiants tel que la viande et l'alcool sont des amplificateurs de rhumatisme, d'arthrose et de tous les problèmes inflammatoires en général.

> Attention : la viande de porc et les alcools forts sont le plus nocifs.

> Afin de soulager et de prevenir les rhumatismes, nous vous conseillons les produits suivants :

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion



Y a-t-il un régime adapté pour soulager la douleur des rhumatismes ?


J'ai remarqué que quand je mangeais de la viande mes douleurs articulaires augmentaient. Comment cela est-il possible ?

La consommation d'alcool influe-t-elle sur les rhumatismes ? par quel mécanisme ?

Les réponses avec le Dr Patrick Le Goux, rhumatologue :

"Quand vous prenez un kilo, il y a huit fois plus de pression sur le genou si vous êtes en flexion sur le genou. Cela peut déclencher des poussées rhumatismales. Mais il n'y a pas de régime spécifique pour soulager la douleur des rhumatismes. Il ne faut pas carencer les gens en calcium car l'os sous le cartilage a besoin de calcium.

En revanche tout ce qui est associé au surpoids, c'est-à-dire le syndrome métabolique, l'acide urique… doit être diminué car cela est souvent associé à des poussées d'arthrose plus douloureuses.

"La viande contient des déchets, des purines, de l'acide urique… Les personnes prédisposées à faire de l'hyperuricémie ne doivent donc pas manger trop de viande.

"Certaines personnes, après un repas arrosé, ont des douleurs articulaires liées à une poussée hyperuricémique qui déclenche une mini crise de goutte."


Ethylotests obligatoires : 467 563 conducteurs disent non !

Par Alain TOUIZER, à 13h09 dans GENERALE
Cher ami,

> Hier, 16 janvier 2013, j'ai été auditionnée par la Commission "Vitesse, alcool et stupéfiants" du Conseil national de Sécurité routière. Ce conseil a pour mission, vous vous en souvenez certainement, d'aider la réflexion du ministre de l'Intérieur : faut-il ou non maintenir l'obligation de détenir un éthylotest dans son véhicule ?

> Je tiens tout d'abord à remercier l'ensemble des membres de l'association et tous ceux qui nous ont aidés depuis le début de cette affaire à révéler comment cette mesure a été décidée, à en informer des millions de Français, à en mobiliser des centaines de milliers et à obtenir d'être auditionné pour faire évoluer la loi.

Ethylotests obligatoires : 467 563 conducteurs disent non !

> Hier, donc, j'ai tout d'abord remis aux membres de cette commission les 16 registres de 400 pages des… 467 563 signataires de notre pétition "non aux éthylotests obligatoires".

> Et voici les éléments que j'ai rappelés :

1. Cette mesure est l'archétype des dérives actuellesde la politique de sécurité routière 

> Des fabricants font du business sur le dos des conducteurs (76 millions par an !), en faisant pression pour rendre obligatoire leur produit, soi disant au nom de la sécurité.

> Et les dirigeants politiques se précipitent sur la mesure, car ils y voient un double avantage : bénéficier de l'aura du politique protecteur de ses concitoyens, "Sauveur de vies sur les routes", tout en faisant rentrer des recettes fiscales (le non respect de l'obligation de posséder un éthylotest dans sa voiture sera sanctionné par un PV de 11€).

2. Cette mesure est inutile

> Pourquoi obliger les millions de personnes qui ne boivent pas ou qui ne prennent jamais le volant en ayant bu plus de deux verres, à acheter un éthylotest ?


3. Cette mesure est inefficace du point de vue de la sécurité

> L'éthylotest est le moyen de vérifier si on est ou non sous la limite autorisée et donc de vérifier si on risque éventuellement de perdre ses points si on prend le volant en étant juste au-dessus. Rien à voir avec le fait d'être ou non en état de conduire. Rien à voir avec la sécurité.

> A contrario, les statistiques montrent que seuls 3% des Français conduisent en étant au dessus du taux d'alcool autorisé et surtout que 80 % des accidents mortels impliquant l'alcool ont lieu avec des taux d'alcoolémie supérieurs à 1,2 gramme – et sans doute très supérieurs. Quand on a bu 10 verres, inutile d'avoir un éthylotest pour savoir qu'on a trop bu pour conduire !

> Enfin, j'ai rappelé à la Commission que nos voisins britanniques ont réussi à diviser par quatre le nombre de morts liés à l'alcool au volant, fléau indéniable. Ont-ils rendu les éthylotests obligatoires ? Non, ils ont simplement responsabilisé les gens par des campagnes de prévention et par des initiatives intelligentes permettant aux gens
d'éviter de prendre leur véhicule quand ils ont trop bu.

Pourquoi ne pas s'en inspirer ?

> Hier, les membres de la Commission ont écouté ces arguments. Il leur appartient désormais de faire remonter ces informations pour guider les recommandations du Conseil, puis du Comité Interministériel de Sécurité routière et, enfin, du ministre de l'Intérieur.
> A chacune de ces étapes, nous continuerons à nous faire entendre, à vous faire entendre !

> Très cordialement,
>
Christiane Bayard
Secrétaire générale


 LIGUE DE DEFENSE DES CONDUCTEURS
 23, avenue Jean Moulin 75014 PARIS
www.liguedesconducteurs.org

>           > 




#cure de #sève de #bouleau fraîche

Par Alain J. TOUIZER, à 17h16 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :


> Pour ce qui habitent la France, c'est un remède régénérant très connu, essayez donc !

> Pour les autres prenez plutôt des remèdes de chez vous  car la nature apporte à chaque lieu sa médecine

> Conseils « Santé» :

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion

 

Avez-vous pensé à une Cure de Printemps de Sève de bouleau fraîche?

Le bouleau fait partie de la famille des Bétulacées, le bouleau blanc (bétula alba) est un arbre qui cherche la lumière et qui est considéré depuis des millénaires pour ses nombreuses vertus sur le plan thérapeutique et aussi pour son bois et ses feuilles.

Propriétés thérapeutiques

La cure de sève de bouleau fraîche est efficace pour libérer l’organisme des toxines après l’hiver et se purifier.

La sève du bouleau a comme principaux effets thérapeutiques :
  • L'activation de la diurèse et l'élimination des déchets organiques comme l'acide urique et le cholestérol.
  • Favorise l’amincissement (lorsque le corps en a besoin).
  • C'est un précieux remède dans les infections rhumatismales en raison de son action anti-inflammatoire et analgésique.
  • La sève fermentée est réputée pour son action sur le système immunitaire en  le stimulant.
  • La sève de bouleau est également employée pour les brûlures en usage externe et pour les maladies de peau.


Conservation de la sève de bouleau !

La sève ou eau de bouleau est un liquide vivant, très clair, semblable à l'eau à l'état frais, fade, légèrement sucré. 

Après quelques jours de repos la sève se trouble par apparition de maléate de calcium et de phosphate calcique, ce qui est provoqué par la fermentation et les modifications biochimiques qu'elle subit.

Son état ne reste donc pas stable très longtemps et, de plus, à cause du sucre qu'elle contient, elle fermente et devient acidulée et doit être conservée au réfrigérateur pour rester fraîche.

Pour éviter une fermentation trop rapide, il est possible de stabiliser la sève de bouleau avec de l'alcool pur. 

L’autre moyen pour empêcher la fermentation est  l'addition de clous de girofle. La congélation de la sève fraîche permet son utilisation tout au long de l'année, mais change son état physique.  La fermentation permet d'obtenir un vin de bouleau analogue au champagne.

Afin depouvoir produire ses bénéfices, elle ne doit contenir aucun additif chimique de conservation ou autre, être pure et vivante, donc récoltée et conditionnée artisanalement. Elle doit être conditionnée immédiatement, livrée le lendemain même du tirage, et conservée au réfrigérateur 3 semaines maximum, le temps de la cure.

Cette cure a été plus ou moins oubliée, car il est difficile à l'heure actuelle  de trouver sur le marché de la sève de bouleau 100% pure et vivante. De ce fait, celle que l'on trouve couramment dans le commerce est, le plus souvent, largement diluée (10 % au moins, souvent plus) en mélange avec d'autres produits, le tout pasteurisé. Dans ce cas, les quantités actives sont loin du compte pour pouvoir avoir un effet réellement positif sur la santé de l'utilisateur.

Conseils d'utilisation :

> Il est conseillé des cures printanières de 3 litres de sève fraîche sur une période de 3 semaines (21 jours).
> Boire un verre de 150 ml par jour le matin à jeun pendant 3 semaines. Une cure nécessite 3 litres.

Demandez-la dans votre magasin diététique