Blog Aljoimour sur la santé et le bien-être à la Réunion. Découvrez tous les conseils relatifs à la nutrition, la diététique et le bien-etre

La #preuve du #complot mondial contre la #santé !

Par Alain J. TOUIZER, à 14h32 dans INSOLITE

Conseils ALJOIMOUR:


> Vidéo passionnante et très riche pour tous ceux qui  sont intéressés à  la science médicale!

A voir et retransmettre...
 

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion



Pourquoi les #médecins vous cachent-ils ces #solutions ?

Par Alain TOUIZER, à 11h37 dans SANTE
Le Docteur Michel de Lorgeril, lui aussi, a publié des centaines d'articles dans les plus grandes revues médicales internationales, comme « The Lancet », « The American Journal of Cardiology », ou encore le « Journal of Internal Medicine

Il dénonce le fait qu'on donne à des millions de personnes fragiles du cœur des médicaments qui provoquent potentiellement de graves effets secondaires, alors qu'il existe des solutions naturelles qui permettent une réduction plus importante du risque cardiovasculaire, sans médicament, ou en tous cas avec un minimum de traitements – y compris pour les personnes qui ont déjà eu un infarctus et un AVC !

Mais autant ses travaux sont reconnus dans les pays étrangers (Angleterre, Etats-Unis...) autant ils ont du mal à passer en France

Ce n'est pas une surprise quand on connaît la puissance de l'industrie pharmaceutique.
Elle déploie des efforts énormes pour convaincre les médecins que les médecines alternatives sont basées sur des illusions (effet placebo, etc.), et que seuls les médicaments chimiques ont un effet prouvé scientifiquement.

En réalité, les médecines naturelles font l'objet elles aussi, d'intenses recherches scientifiques. La connaissance a beaucoup progressé. Il existe des revues scientifiques sur la médecine naturelle qui ont le même degré d'exigence et de rigueur que les revues traitant de médecine conventionnelle.

Et c'est pour apporter ces informations aux personnes qui en ont besoin que nous avons décidé de…
Lire la suite...

#Chocolat noir aussi bon que le #sport!

Par Alain J. TOUIZER, à 12h35 dans SANTE

Peut-être la meilleure excuse pour céder au plaisir de manger du chocolat: ce serait aussi bon pour nous que de faire de l'exercice. C'est à des chercheurs de la Wayne State University de Detroit que l'on doit ce délicieux moyen de déculpabiliser.

Manger des petites quantités de chocolat noir peut améliorer la santé de la même manière que faire de l'exercice, selon l'étude publiée dans le Journal of Physiology.

Les chercheurs se sont concentrés sur les mitochondries. Sorte de petites centrales électriques au sein des cellules, les mitochondries produisent de l'énergie. L'équipe de la Wayne State University ont découvert qu'un des composés du chocolat stimule les mitochondries de la même manière que l'exercice physique.

D’après, le Dr Moh Malek, qui fait partie de l'équipe de la Wayne State University ayant mené l'étude, cité par le Daily Telegraph: «Les mitochondries produisent l'énergie qui est utilisée dans les cellules du corps humain. Plus de mitochondries signifie donc plus de travail effectué.»

Lorsque l’on fait de l'exercice, la performance musculaire dépend en grande partie de la capacité de notre métabolisme de fournir l'énergie nécessaire notamment à contracter les muscles. S'entraîner à être endurant permet d'améliorer ces capacités et est conseillé pour lutter notamment contre les maladies cardiovasculaires et métaboliques.

Or, expliquent les chercheurs dans le Journal of Physiology, l'absorption régulière de petites doses de chocolat noir entraînent les mêmes effets.

Les chercheurs ont nourri des souris avec de l'épicatéchine (contenue dans la fève de cacao), pendant quinze jours : Résultat? Non seulement elles ont amélioré leur performance physique, mais encore les scientifiques ont pu constater une augmentation du nombre de capillaires dans les muscles des membres postérieurs et une plus grande quantité de mitochondries.

D’après conclusion des chercheurs cette étude suggère que l'épicatéchine augmente l'aérobie musculaire en retardant ainsi l'apparition de la fatigue musculaire


Sécheresse intime : les jeunes femmes aussi

Par Alain TOUIZER, à 16h35 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :

  • La candidose intestinale est la principale cause de cette sécheresse
  • Referez vous au livre du Dr J  ADAMO « 4 régimes, 4 groupes sanguins » et appliquez au maximum sa méthode
  • Faites une cure "d'extrait  d'olivier " et de »pamplactif» sans oublier « l'acérola »
  • ... et y  pensez au « zéol » qui éliminera les pesticides et autres pollutions modernes qui "infestent votre organisme".

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion


Souvent associée aux grands bouleversements hormonaux que sont la ménopause ou la grossesse, la sécheresse vaginale concerne pourtant toutes les femmes, quelque soit leur âge.

Dans la mesure où les facteurs déclencheurs de sécheresse intime relèvent aussi de comportements et habitudes tirés du quotidien (stress, tabac, alcool, prise de certains traitements...), toutes les femmes peuvent en effet être sujettes à ce trouble.

Parfois mal informées ou peu sensibilisées sur le sujet, les plus jeunes d’entre-elles ignorent bien souvent les causes de ce dérèglement d’hydratation. Dans d’autres cas, elles n’en mesurent pas toutes les conséquences sur leur confort au quotidien mais aussi sur leur vie de couple.

Les jeunes femmes n’osent souvent pas parler de sécheresse intime à leur médecin, à leurs amies ou encore à leur partenaire. Pourtant le sujet ne doit pas rester tabou, d’autant qu’il existe aujourd’hui une solution pratique, discrète et efficace qui permet de garder un confort intime, afin de vivre pleinement sa féminité !

Les causes du dysfonctionnement d’hydratation intime chez les jeunes femmes

Parmi les facteurs perturbants l’équilibre naturel d’humification du vagin chez la jeune femme, on compte par exemple certains traitements médicaux et pilules contraceptives.

Les effets secondaires de certaines pilules contraceptives

88% des femmes de 16 à 24 ans prennent la pilule1 comme moyen de contraception, bien loin devant le stérilet (22%) et le préservatif (7%). Utilisée pour sa praticité et sa fiabilité, certaines pilules peuvent cependant présenter des effets indésirables sur l’organisme, notamment une baisse du taux d’œstrogènes. La balance hormonale s’en trouve alors perturbée conduisant à une sécheresse des muqueuses.

Les effets secondaires de certains traitements médicaux

Les traitements anti-acnéiques peuvent également entraîner un dessèchement de l’ensemble des muqueuses (buccales, oculaires…). Les muqueuses vaginales ne sont donc pas épargnées. Le constat est le même pour certains traitements (antihistaminiques) utilisés contre les allergies, le rhume des foins, etc.

Pour être bien informée, il ne suffit pas de lire les notices des médicaments. Car, si la sécheresse intime est aujourd’hui reconnue comme un effet secondaire possible de ces traitements, les conséquences sur l’intimité des femmes sont encore rarement et clairement mentionnées.