Blog Aljoimour sur la santé et le bien-être à la Réunion. Découvrez tous les conseils relatifs à la nutrition, la diététique et le bien-etre

Faut vraiment en avoir gros sur le cœur.

Par Alain TOUIZER, à 17h48 dans GENERALE
Tout le monde en prend pour son grade !!!! ..... Je n'en reviens pas qu'on puisse avoir un tel courage et une telle sincérité !!! Faut vraiment en avoir gros sur le cœur.
 


Alain Dubaquié                                                             
6, rue de Lion                                                                            
Frontenay sur Dive
F-86330 SAINT JEAN DE SAUVES
Tel : 0549505784
France


à     
                                    

Monsieur François HOLLANDE
Président de la République


Qui regrette d’avoir voté pour vous !
 

Monsieur le Président,
 
J'espère que votre secrétariat va être submergé par le courrier des retraités !! ceux qui sont en retraite de nos jours n'ont pas travaillé 35h00 par semaine, n'ont pas eu 5 semaines de congés payés, 20 jours de RTT, n'ont pas commencé à travailler entre 22 et 25 ans, et pour beaucoup, les retraités du privé, ont travaillé après 60 ans, en ayant commencé à 16 ans voir moins !

Et, aujourd’hui ils devraient être pénalisés, quelle honte. Ils ont  largement cotisé. Les retraités aident leurs enfants, petits-enfants, le chômage touche tout le monde, les études sont de plus en plus chères, et les grands-parents sont continuellement sollicités.
 
Alors STOP !!!
 
Il y a des économies à faire dans ce pays, mais les énarques, sont tellement loin des réalités quotidiennes...

Des amies à moi, ouvrières en couture, touchent aujourd'hui 900 € / mois et les cas comme celui-là ne manquent pas... Ces femmes dont il est question, vont devoir sauver la sécurité sociale, dont profitent certains qui n'ont jamais cotisé ?

Des vieux retraités habitant de vieux logements mal isolés vont devoir payer plus cher leur électricité pendant que des étrangers en situation irrégulière vont être logés et chauffés aux frais du contribuable.
 
Honte à vous, gens de gauche, près du peuple soit disant.

Je n'ai pas fait de grandes études, mais je peux vous donner quelques solutions pour faire des économies :
 
  • Supprimer le SENAT qui ne sert à rien, et que vous avez tant décrié quand vous n'en aviez pas le contrôle ! 80% de ces gens ont largement dépassé l'âge de la retraite, et continuent de percevoir des revenus indécents pour dormir dans des sièges confortables ! Diviser par 2 le nombre des députés, cela suffirait.  
  • Supprimer les budgets alloués par l'Etat à la presse quotidienne, aux journaux télévisés, aux radios, qu'ils se financent avec la publicité…
  • Supprimer la gratuité totale de l'ENA, pour ceux qui accèdent à des postes de cadres dirigeants dans le privé, ils devraient rembourser...
  • Supprimer les avantages donnés aux fonctionnaires en poste outre-mer, et aux investisseurs tous les départements français devraient être égaux.
  • Aligner le système de retraite des fonctionnaires sur le système des privés, vous qui parlez toujours de supprimer les privilèges.
  • Rétablir les 39 heures/semaine dans la fonction publique.
  • Supprimer  les subventions aux multiples associations, dont beaucoup sont, comme SOS racisme, des officines de la gauche...
  • On peut aussi supprimer les abattements d'impôts octroyés aux journalistes ! C'est un avantage injuste, mais c’est vrai qu'ils ont largement contribués à l'arrivée au pouvoir de la gauche, et qu'il faut donc les récompenser...mais : motus !
  • Cet argent gaspillé sont NOS impôts, alors STOP !
  • Un peu plus de contrôle  pour éviter les arrêts maladie de complaisance, et réduire un peu le trou de la CPAM.
  • STOP aux primes allouées aux médecins qui ne prescrivent pas trop de médicaments ! ils font tout simplement leur travail consciencieusement, en évitant d'engraisser les grands laboratoires pharmaceutiques, si  bien défendus par Mme Bachelot, HONTE à elle, prête à tout pour exister.
  • Passer des accords avec les dirigeants des pays du MAGREB, pour que  les Voyous étrangers, soient emprisonnés dans leur pays pour la durée de leur peine, et ne soient pas à la charge de notre Pays. Les prisons chez eux sont de vraies prisons et non des centres de loisirs qui nous coûtent très cher.
  • STOP à l'AME véritable pompe aspirante !!
  • STOP aux voyages à l'étranger avec autant de ministres, ces déplacements sont simplement des "remerciements" des vacances offertes gracieusement... les Retraités ont le temps d'aller en vacances, en week-end, au cinéma, au restaurant, au club de sport (pour certains) et alors ? ce n'est pas gratuit pour eux, et ils contribuent à l'économie du Pays, et c'est encore sur cette population que l'on veut frapper !
  • Les retraités propriétaires sont montrés du doigt !! mais ils se sont privés toute leur vie pour ne plus avoir de loyer à payer pendant leur retraite, ils payent déjà sur leur logement, qu'ils ont remboursé en 15 ou 20 ans, des impôts fonciers de plus en plus lourds.... il faut donc pénaliser les gens économes et travailleurs, pour aider ceux qui ont profité des largesses de la société toute leur vie ?

Et maintenant il est question de les imposer sur  un « loyer fictif » mais n'est-ce pas déjà cela l'impôt foncier ?
 
Vous n'ignorez pas les tarifs d’hébergement des maisons de retraite 2200 euros et plus par mois, Qui peut financer cela ? Celles et ceux qui n'en n’ont pas les moyens se  retrouvent dans des mouroirs, alors que les prisons sont de plus en plus luxueuses et gratuites !
 
La fameuse «relance» dont vous aviez le secret se traduit aujourd'hui par une croissance zéro en 2012 et aussi en 2013. Diminuer le cout du travail ne couterait rien si l'on revenait à 3 semaines de congés, mais ce sont les syndicats qui vous ont fait roi et aujourd'hui ils vous tiennent, alors vous amusez la galerie avec le mariage des homos et le vote des étrangers....
 
Le remue-ménage autour d'une bande de petits voyous islamistes est bien venu pour faire oublier que dans les sondages votre côte est en chute libre.
 
Les français ne sont peut-être pas aussi cons que vous le pensiez !
 
Ne méprisez pas ce message et agréez, Monsieur le Président, mes salutations.
 


"Cette lettre exprime ce qu’un très grand nombre de personnes découvrent, pensent, et veulent dire haut et fort !
 
Hélas … je suis sûr que son destinataire, principal intéressé, s’en moquera, enfermé dans sa « normalitude », entouré de son gouvernement de pieds nickelés et imbu de sa haute fonction de Président élu !"
 
Faîtes suivre SVP
Nous avons un droit de citoyens, celui de dénoncer un Etat catastrophe.

 
 


 

Qu'est-ce qu'un #Hallux valgus ?

Par Alain TOUIZER, à 06h29 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR:

> Ma mère a fait ses 4 enfants dans l’oignon (copié collé), les années empirent le problème, et j’ai adapté ma vie à mon pied en vivant toute l’année au soleil donc avec des sandales qui laisse l’oignon en toute liberté.

> Pour les chaussures de ville j’ai fait faire une semelle par un podologue qui me voute la plante des pieds donc  repositionne les pieds plus droit donc moins de surface de frottement.

> Consommation de silice organique pour la souplesse,

> Le frêne comme anti-inflammatoire

> L’acérola pour une meilleure communication inter cellulaire. Une décoction de feuilles de frêne pour renforcer les os.

> Un bilan de santé pour voir si tout le reste est en bon état
 


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion


L'Hallux valgus ou oignon correspond à une déformation caractéristique de l'avant-pied. Disgracieuse, gênante, voire très douloureuse, cette affection peut nécessiter de recourir à la chirurgie. Les techniques ont grandement évolué, rendant l'opération moins invasive avec une meilleure récupération.

Qu'est-ce qu'un pHallux valgus ?

Fréquent, particulièrement chez les femmes qui portent escarpins et talons hauts, l'Hallux valgus désigne une déformation du gros orteil : l'extrémité de celui-ci dévie vers l'intérieur et sa base fait saillie. A la longue, l'oignon peut provoquer des douleurs parfois très intenses, gêner la marche, voire empêcher de se chausser. Par ailleurs, un Hallux valgus risque de déformer les orteils voisins, avec risque de griffes et de cors aux pieds.

Aujourd'hui, grâce aux progrès techniques, on n'attend plus que l'Hallux valgus évolue vers une forme sévère ou s'accompagne de complications pour intervenir chirurgicalement.

Quelles sont les informations pratiques qu'il faut retenir concernant la chirurgie ?

Avant l'opération

1) Combien de temps dure l'hospitalisation ?
Dans certains cas, cette chirurgie s'effectue en ambulatoire, c'est-à-dire que le patient entre à l'hôpital le matin et rentre chez lui en fin de journée. Dans d'autres cas, tout dépend du type d'intervention, l'hospitalisation dure 48 heures.

2) Anesthésie générale ou intervention en ambulatoire ?
Le plus souvent, une anesthésie générale n'est pas requise, elle est donc locale.

3) Peut-on opérer les deux pieds à la fois ?
En cas d'atteinte bilatérale, on recommande généralement d'opérer un pied, puis l'autre, à une dizaine de jours d'intervalle. Le handicap serait trop important avec une perte de bénéfice pour la rééducation du pied opéré.

Témoingnages Aljoimour 2010 - 2013

Par Alain TOUIZER, à 19h45 dans GENERALE
Bonjour à tous nos visiteurs:

> Afin d’améliorer mes prestations, je viens de reprendre contact  avec les personnes que j’ai aidées depuis de nombreuses années, je désirais me rendre compte de leur ressenti.

> J’ai été comblé des témoignages touchants que chacun à mis, je vous remercie tous du fond du cœur.  Cela confirme que mon travail est vraiment utile.

>Voici donc les témoignages

> J’invite tous ceux qui hésitent à me contacter à le faire, je suis simple et le cœur ouvert.

Alain TOUIZER


Urgence : NON à la baisse des limitations de vitesse

Par Alain TOUIZER, à 09h23 dans GENERALE

NON à la baisse des limitations de vitesse


Chère Madame, Cher Monsieur,

Notre action contre le projet de Manuel Valls de baisser les limitations de vitesse vient de dépasser 230.000 signataires. Si chacun arrive mobiliser cinq personnes, nous pouvons dépasser le million de protestataires. Et Il y en aura besoin. Car le gouvernement est en train de sortir l'artillerie lourde pour nous imposer ce nouvel épisode de punition-taxation des automobilistes.  Aucun des arguments avancés, ni la sécurité, ni l'écologie, ne tient. Mais si nous nous laissons faire, si nous les laissons convaincre l'opinion publique, alors :

Vous devrez bientôt rouler en toutes circonstances à 110 km/h maximum sur autoroute, à 80 sur route, et à 30 km/h partout en ville !
Et comme ce sera impossible de tenir des vitesses si basses, nous serons tous des proies faciles pour les radars fixes, mobiles et embarqués dont sont, de plus en plus, truffés nos trajets. Les PV pour "excès" de vitesse vont nous tomber dessus en rafale.

 S'il vous plaît, aidez-nous à stopper de toute urgence ce projet effroyable.  Signez dès maintenant votre pétition et transférez ce mail et les informations qu'il contient à tous amis qui seraient intéressés :

1) L'argument "sécurité" ne tient pas : On dispose de données qui montrent qu'augmenter les limitations de vitesse ne nuit pas à la sécurité.

En France, entre 1998 et 2002, le nombre de décès sur les routes a diminué de 15 % alors que la vitesse moyenne de circulation augmentait sur tous les types de réseaux : autoroutes, routes nationales et réseaux urbains.

Au Texas, les autorités viennent d'augmenter la limitation de vitesse sur ses autoroutes récentes à 85 mph (137 km/h). Elles ont fait un constat simple : la précédente augmentation (à 80 mph en 2006) n'a pas empêché le taux de mortalité de continuer à baisser. La Virginie réfléchit également à une telle augmentation.

En réalité, compte tenu des progrès techniques gigantesques des véhicules ces dernières décennies (tenue de route, freinage…) et de la voirie (revêtement drainant, etc.), les limitations actuelles sont caduques. Les maintenir au niveau actuel est déjà discutable.

Mais les baisser, c'est carrément indéfendable.
Baisser les limitations obligerait simplement, tous les jours, des millions de personnes qui roulent à une vitesse très raisonnable, sans provoquer le moindre accident, à rouler… encore moins vite. Qui peut croire un seul instant que ça fera diminuer le nombre d'accidents ?

Sans compter qu'avec une limitation à 110 km/h sur autoroute, les conducteurs seront très nombreux à se détourner de ce réseau payant. Ils iront donc sur les nationales dont certains tronçons sont dix fois plus dangereux que les autoroutes.
Et on voudrait nous faire croire que ce projet va améliorer notre sécurité ?

2) L'argument "écologie" ne tient pas :
Une semaine après les déclarations de Manuel Valls, c'est le secrétaire général du "débat national sur la transition énergétique", Thierry Wahl, qui s'y est mis ! Selon lui, il faut baisser les limitations pour réduire la consommation de carburant et polluer moins.

Mais là encore, rien n'est moins sûr.
Au contraire, l’Ademe (Agence de l’environnement et de la Maîtrise de l’Energie) elle-même affirme que "le passage de 50 km/h à 30 km/h affiche des résultats très variables voire contradictoires, soit de -10% à +30% selon les polluants et les études."

Quand aux autoroutes, pour avoir un réel impact sur la pollution, il faudrait les limiter à... 80 km/h !

3) Un coût insupportable
La baisse des limitations aura un impact économique désastreux : perte de temps dans les trajets, ralentissement et renchérissement du trafic des marchandises, etc. Selon les premières estimations, cela représenterait une facture comprise entre 5 et 8 milliards d'euros par an ! Irresponsable en cette période de récession où chaque nouvelle charge pesant sur les entreprises françaises se traduit par des chômeurs supplémentaires.

Ne pas oublier, non plus, que baisser les limitations de vitesse, c'est changer des centaines de milliers de panneaux. Ce serait engager une dépense publique de plusieurs dizaines de millions d'euros. Inacceptable, à l'heure où l'Etat manque cruellement d'argent. Avec les limitations actuelles, plus de 27.000 PV pour excès de vitesse sont dressés chaque jour, et 10 millions de points de permis sont retirés chaque année.

Sur des routes truffées de radars-pièges (fixes, mobiles, embarqués), une baisse des limitations de vitesse entraînerait une explosion de PV à 68 €. Insupportable pour des millions de Français qui ont déjà du mal à joindre les deux bouts.

Ne laissez pas Manuel Valls nous faire ça.

 S'il vous plaît, signez votre pétition "Non à la baisse des limitations de vitesse" et transférez cet email à tous vos contacts.

Merci de votre aide et bonne route !


Christiane Bayard
Secrétaire générale