Blog Aljoimour sur la santé et le bien-être à la Réunion. Découvrez tous les conseils relatifs à la nutrition, la diététique et le bien-etre


les #œstrogènes peuvent même être #nuisibles

Par Alain TOUIZER, à 07h53 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :

> Il est courant que des patientes viennent me voir pour les problèmes liés au changement hormonal, parfois les traitements à base d’ostéogènes sont bons parfois pas, et je trouve aussi que continuer à donner des pillules aux femmes n'est pas l'idéal.

> Je préfère les méthodes naturelles comme la maca, qui régule naturellement le systèmes reproducteur et rééquilibre  les manques ou les excès d'hormones, œstrogènes...

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion



Contrairement à une notion qui faisait jusqu’à présent consensus, les œstrogènes ne protégeraient pas les femmes contre le risque cardiovasculaire. Ces hormones pourraient même être nuisibles, en tous cas après l’âge de 65 ans. C’est ce que note une équipe française, dans un travail publié dans The Journal of the American Heart Association. Le conditionnel toutefois, reste encore de mise…

Pierre-Yves Scarabin et son équipe (Unité INSERM 1018 de Villejuif) ont mesuré les taux d’œstradiol - l’œstrogène le plus actif - de 6 000 femmes, qui avaient toutes plus de 65 ans. Après 4 ans de suivi, ils ont recensé au sein de cette cohorte, 150 nouveaux cas de maladies cardiovasculaires. Or toutes les femmes concernées présentaient des taux d’œstradiol plus élevés que les autres.

« Ces résultats montrent pour la première fois, que des taux élevés d’œstradiol sanguin exposent à un risque augmenté d’infarctus du myocarde ou d’accident vasculaire cérébral (AVC), sans qu’un lien de cause à effet ne soit démontré », font valoir les auteurs. En l’état, ces observations ne valent que pour les femmes ménopausées, de plus de 65 ans. « Ce nouveau facteur de risque est indépendant des autres, comme le diabète ou l’obésité…

Les traitements sont-ils dangereux passé 65 ans ?

Après la ménopause, l’arrêt du fonctionnement des ovaires entraîne une chute importante des taux sanguins d’œstrogènes. Ces hormones continuent néanmoins de circuler à de plus faibles concentrations. « Notre travail montre que l’administration d’œstrogènes ne permet pas de prévenir les maladies artérielles ischémiques chez les femmes ménopausées.

Et ces traitements pourraient même avoir un effet délétère chez les plus âgées », enchaîne Pierre-Yves Scarabin. « Les études à venir devront confirmer ou infirmer ces résultats. Et nous permettre de déterminer s’ils peuvent être étendus aux femmes ménopausées plus jeunes », conclut-il.

Le #gingembre, un allié pour soulager les #symptômes de l’#arthrose

Par Alain TOUIZER, à 09h37 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :

Excellente racine à adopter même si on ne souffre pas d'arthrose, ses qualités ne sont plus à démontrer ...


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion



Depuis des siècles le gingembre est utilisé en Asie comme anti-inflammatoire naturel pour traiter les douleurs rhumatismales liées à l’arthrose et à l’arthrite.

Des études récentes ont montré que le gingembre agissait comme un analgésique naturel puisqu'il calme les douleurs qui affectent les articulations en cas d’arthrose. Antioxydant puissant, il possède des vertus énergisantes pour l’organisme. Il a aussi un effet anti-inflammatoire qui découle des leucotriènes (lipides) et des prostaglandines (acides gras non saturés) qu’il contient. Ses composés, les shoagols, les gingérols et les paradols, agissent conjointement pour contrer les douleurs articulaires...)

Qu’il soit mariné, cru ou râpé, le gingembre entre dans la composition d’un grand nombre de plats asiatiques. Souvent combiné au curcuma, un autre anti-inflammatoire naturel, le gingembre constitue un remède efficace et économique pour soulager les douleurs et les raideurs liées à l’arthrose et à l’arthrite.

D’ailleurs, de nombreuses personnes âgées, en Asie et en Inde, assaisonnent ainsi leurs plats pour bénéficier des propriétés curatives de ces deux épices.
 
Pour soulager les raideurs provoquées par l’arthrose, une tranche de racine fraîche de gingembre, consommée au début d’un repas, s’avère bénéfique. Pour ceux qui supportent moins bien son goût relevé, il est plutôt recommandé de verser la moitié d’une cuillère à café (= à thé) de gingembre en poudre dans une tasse d’eau bouillante, de bien mélanger, puis de laisser tiédir avant d’ajouter un soupçon de miel (facultatif). Attention : il ne faut pas en consommer plus de 3 tasses par jour...)


A quel #âge est-on le plus #infidèle ?

Par Alain J. TOUIZER, à 06h16 dans GENERALE

On pense souvent qu'elle est la mort du couple, la fin des haricots, Le truc impardonnable...Mais ce n'est pas du tout l'avis du psychothérapeute Willy Pasini.

Il défend cette idée surprenante: pour lui, l'adultère n'a en soi rien d'insurmontable pour un couple, et on peut pardonner l'infidélité ! Il y a de quoi être intriguée, avouez-le...

Nous l'avons interviewé pour en savoir plus, et franchement, il est convaincant ! Découvrez vite ses conseils pour survivre à la trahison amoureuse. La vôtre ou celle de votre homme.



On est plus infidèles qu'avant !  


Pourquoi avoir consacré un livre entier à l'infidélité ?

Willy Pasini : Parce qu'on trompe beaucoup plus qu'avant ! L'adultère s'est beaucoup développé, je le constate tous les jours avec mes patients. Et pour guérir de l'infidélité, il faut la comprendre. J'ai donc voulu savoir quel était le véritable moteur qui pousse l'être humain à trahir son conjoint.

On trompe davantage, mais on en parle plus aussi...

Effectivement. Autrefois, seuls les hommes en parlaient entre eux pour se vanter. Aujourd'hui, les femmes osent dire qu'elles sont insatisfaites dans leur couple et qu'elles ont un amant.

Partout dans les médias, en couverture des magazines, on nous raconte les infidélités des people. Les personnalités assument de plus en plus leurs aventures extraconjugales et deviennent des modèles


Hommes et femmes sont-ils égaux face à l'infidélité ?

Les comportements tendent à se rapprocher. Les femmes qui ont, au moins une fois dans leur vie, cédé à l'infidélité, sont beaucoup plus nombreuses qu'avant. Selon toutes les études consacrées à la question, elles ont dépassé les 50%, (c'est 70 à 80% chez les hommes!).

En revanche, les femmes préfèrent les liaisons clandestines stables, tandis que les hommes recherchent avant tout du sexe. Evidemment, il existe des femmes mangeuses d'hommes, mais elles ne sont que 10%.


A quel âge est-on le plus infidèle ?

Entre 30 et 40 ans. A 20 ans, au début d'une relation, on a encore des illusions, on veut croire à la fidélité. Mais c'est vers 30-40 ans que le couple évolue et accorde davantage d'importance à la réalisation individuelle. Puis en vieillissant, les conjoints se retrouvent et sont de nouveau très unis.

#Gel à fabriquer pour tous les bobos des #petits et des #grands

Par Alain TOUIZER, à 06h37 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR :

> Voir des excellents conseils-recettes grand-mere pour apaiser ces bobos

> Aussi: depistage, Nectar ,,   Elixir des Pharaons


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion



Remède naturel pour les bobos des petits et des grands


Les remèdes naturels sont toujours les bienvenus en vacances et toute l’année. Voici un remède naturel pour les bobos de tous. Dès que vous profiterez de vos moments de loisirs pour bouger, il deviendra indispensable.

Mais pour soulager quels maux ?

Ce remède naturel est un gel à fabriquer qui va vous être très utile pour tous les petits bobos des petits et des grands :
  • Ampoules ou zone échauffée
  • Piqûre de moustique en prévention et guérison
  • Piqûres d’insectes ou d’animaux venimeux
  • Coups de soleil
  • Brûlures domestiques
  • Contusions
  • Hématome
  • Prurit allergique

Les brûlures aux coups de soleil :

Il est recommandé de mettre sous l’eau froide la zone brûlée pendant 5 à 10 minutes avant de faire quoi que ce soit d’autre. C’est le premier remède naturel.

Piqûres d’insectes ou d’animaux venimeux :

Il est conseillé de retirer le dard ou le venin avant d’appliquer le gel.

Confection ce remède naturel : le gel de secours.

Composition :
  • Huile essentielle de lavande Aspic 1 ml ou 30 gouttes
  • Huiles essentielles d’hélichrise italienne 0,5 ml ou 15 gouttes
  • Huile essentielle de camomille allemande 0,25 ml ou 8 gouttes
  • Huiles essentielles de géranium Rosat 0,25 ml ou 8 gouttes
  • Huile végétale de calendula 2 ml
  • Huile végétale d’Argan 2 ml
  • Gel d’Aloès vera 50 g

Réalisation :
Il faut respecter l’ordre de mise en contact des ingrédients indiqués ci-dessous.
  • Poser un mortier sur votre balance pour la tarer.
  • Verser les huiles végétales de calendula et d’Argan. Le plus simple est d’avoir une pipette graduée pour prélever dans chaque flacon la dose nécessaire.
  • Ajoutez les huiles essentielles selon les quantités indiquées ci-dessus.
  • Mélangez bien ses huiles au mortier.
  • Ajouter le gel d’Aloès vera.
  • Mélangez bien pour obtenir un gel homogène. La couleur bleutée doit être bien répartie.
Ce gel ne se conserve aux frais durant deux mois. Vous pouvez utiliser ce remède naturel pour les enfants à partir de trois mois. Evitez les muqueuses et les yeux. Ce gel est un anti-inflammatoire percutané, antalgiques, antiprurigineux, antihistaminiques, antitoxique et répulsif contre les moustiques. Avec ce gel vous voilà paré pour tous vos petits bobos.

Utilisations :
Ce gel est uniquement à usage cutané.
  • Déposez une noisette gel sur les zones à traiter 4 fois par jour pendant 4 à 5 jours.
  • Pour les piqûres d’insectes, appliquez le gel après avoir retiré le dard ou le venin, toutes les minutes par tapotement durant 5 minutes, puis toutes les 15 minutes pendant les deux premières heures.

Pensez aux huiles essentielles pour vos maux, ce sont des remèdes naturels efficaces. Vous devez respecter les précautions d’usage.