Blog Aljoimour sur la santé et le bien-être à la Réunion. Découvrez tous les conseils relatifs à la nutrition, la diététique et le bien-etre

#Viande rouge : plus de #maladies intestinales

Par Alain TOUIZER, à 06h23 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :

> Je  dirais à mon niveau et par mon expérience, que les viandes industrielles peuvent aggraver un cancer lattant ou existant, mais pas le provoquer, car seules les personnes porteuses du miasme du cancer, peuvent le développer, les autres non.

> Pour les problèmes digestifs, une personne du groupe sanguin A ne supportera pas le bœuf , ni l'agneau même s'il est bio, alors que ceux du groupe O ou B n'auront aucun problème avec, c'est une question de suc digestifs et de production d'acide chlorhydrique.

> Mais je n'ai pas toute la science infuse, alors je reste humble et vous demande de vérifier pour vous même et de ne pas prendre ce que l'on vous dit pour acquis.
Voir groupes sanguins...


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion




Les maladies intestinales (cancers digestifs, maladies inflammatoires intestinales, diverticulose colique…) ont beaucoup augmenté au 20e siècle. La cause principale est très probablement l’augmentation de la consommation de viande rouge de mauvaise qualité : charcuterie, viande d’élevages industriels.

Luxe jusqu’en 1945, où l’on n’en mangeait pas plus de deux fois par semaine, la viande est aujourd’hui omniprésente dans nos assiettes. Au restaurant, on ne se pose pratiquement pas la question : à part quand on mange du poisson, il y a toujours de la viande. Les personnes qui choisissent un plat de légumes sont regardées bizarrement.

Pourtant, les statistiques sont évidentes : dans tous les pays du monde où la consommation de viande rouge augmente, les maladies digestives augmentent. (1)


Cancer du côlon

Partout où la consommation de bœuf augmente, le cancer du côlon se développe.

L’explication possible est que la viande de bœuf contient des virus qui résistent à la cuisson. Or, lorsque vous faites cuire votre viande de bœuf, des nitrosamines cancérogènes apparaissent. Les virus bovins attaqueraient la paroi de vos intestins, créant ainsi des infections prêtes à se cancériser sous l’effet des nitrosamines.

Il faut noter en effet que la cuisson du poulet et du poisson fait aussi apparaître des nitrosamines cancérogènes, mais que leur consommation n’augmente pas le risque de cancer du côlon. Cela s’expliquerait par l’absence de virus attaquant la paroi des intestins, dans ces viandes.

Une autre cause de cancer pourrait être le fer héminique contenu dans la viande rouge, donc celle du bœuf mais aussi le veau, l’agneau, le porc, le canard, l’oie, le lapin, le cheval et les abats. (2) Le fer oxyde les cellules, l’ADN, les lipides et les protéines intracellulaires, ce qui à la longue semble favoriser l’émergence de cancers. (3)

Selon une étude réalisée sur 88 751 femmes, manger de la viande de bœuf, de porc ou d’agneau en moyenne une fois par jour multiplie par 2,49 le risque de cancer du côlon, par rapport aux femmes consommant ces viandes moins d’une fois par mois. (4)


Autres maladies intestinales provoquées par l’excès de viande

C'est quoi ces #douleurs mystérieuses?

Par Alain J. TOUIZER, à 02h36 dans SANTE
Douloureuse et fréquente, la fibromyalgie est une maladie chronique qui reste très mystérieuse. Une des causes possibles pourraient être les troubles de sommeil.
Lire la suite...

Que pensez-vous de cette réponse?

Par Alain J. TOUIZER, à 03h01 dans SANTE
La santé est le résultat direct du bon fonctionnement du système nerveux et du cerveau. Un jour, un professeur d'anatomie demande à ses élèves : « Où se trouve le cerveau?». Ne sachant pas pourquoi cette question évidente leur était posée,  un élève lui répondit: "Il est partout dans le corps".

Que pensez-vous de cette réponse?

C'était la bonne réponse. En effet, le système nerveux est le prolongement du cerveau à travers le corps.

Le système nerveux, réuni en tronc dans la colonne vertébrale (un des endroits les plus fréquents où il est gêné lors de sub-luxations vertébrales - souvent appelé un nerf coincé) se répand dans le corps comme les branches d'un arbre jusqu'à devenir si abondant à la périphérie du corps que même l'effleurement du vent sera ressenti.

Il sera plus abondant dans certaines parties du corps comme le bout des doigts par exemple. Il faudra aussi reconnaître également que le système nerveux se divise en trois grandes fonctions pour ainsi dire.

Certains nerfs, auront la tâche de transporter l'information vers le cerveau ou du cerveau vers la périphérie. On les appelle les nerfs neuraux sensitifs. De même on reconnaîtra les nerfs neuraux moteur et enfin ceux qui s'occupent des fonctions automatiques, le système nerveux autonome, qui lui se divise en deux dénominations : sympathique et parasympathique.

Dans tous les cas, ce n'est pas le doigt qui ressent. Ce n'est pas l'œil qui voit. Ni l'oreille qui entend. C'est le cerveau. Cette notion est importante et ne fait partie du jargon scientifique que depuis à peine 30 ans.

Les progrès scientifiques en ce qui a rapport au cerveau et au système nerveux sont en train de révolutionner la connaissance de la relation entre non seulement les fonctions du corps physique, mais aussi de la conscience et de l'énergie.

Les scientifiques ont cru dans le passé que le cerveau endommagé par un accident physique ou neural comme une AVC (accident vasculaire cérébral) allait rendre cette partie du cerveau ineffective et provoquer une réaction définitive chez le patient sous la forme d'une paralysie ou au mieux une paresthésie spécifique.

Dans le passé on avait pour ainsi dire « mappé » le cerveau. Telle région du cerveau pour telle fonction. Par exemple l'arrière de la tête pour la vision. La région du lobe latéral pour l'audition. Etc. La conclusion était : si cette région est atteinte, le patient venait de perdre toute chance de récupérer.

Certains pionniers neurologues chercheurs ne purent laisser au hasard le fait que certains patients, refusant cette conclusion, se sont remis à marcher, à parler, à bouger etc. Et ainsi on a découvert un phénomène extraordinaire, nouveau pour la science moderne, qu'on a qualifié de : « Neuroplasticité », mot qui n'est pas encore dans le dictionnaire.

En un mot, quand une région du cerveau présente une dysfonction spécifique, votre cerveau a la capacité cérébrale de rééduquer cette fonction en utilisant une région cérébrale différente. Le cerveau créera de nouvelles connections neuronales. Pour dire simplement, le cerveau se « rééduquera » en utilisant des régions nouvelles. Avec le temps, la guérison deviendra possible.

Comme vous savez, le corps guérit tout seul. Sauf qu'il faut collaborer à cette guérison. Rappelez-vous que chaque jour, le corps remplace plus de 500 milliards de cellules. Et celles qui sont remplacées les premières sont les cellules malades. Ainsi, le corps sera renouvelé totalement en moins de huit années. La science commence à croire que le corps peut vivre éternellement si les conditions sont remplies à cet effet.

Si la recherche vous intéresse, je vous recommande un livre qui vient de sortir en anglais : « The brain that changes itself » par Norman Doidge, MD - Penguin Books.
La science, reconnaissant l'importance du cerveau, ne peut que reconnaître l'importance de l'ajustement vertébral en relation avec le fonctionnement optimal du système nerveux. Il est primordial que la colonne de vie, la colonne vertébrale, soit considérée comme le support de la vie.

Ceux qui se font ajuster régulièrement le savent et je l’entends, tous les jours cette petite phrase : « Je me demande comment font ceux qui ne connaissent pas l'effet régénérateur de l'ajustement et de l'alignement vertébral? »Je vous invite, pour terminer, à visionner une vidéo exceptionnelle où vous pourrez voir en 3D des images inédites de fœtus vivant en développement dans l'utérus.




Mieux comprendre les #relations entre #graisse et #émotions

Par Alain J. TOUIZER, à 05h42 dans SANTE
A quoi est due notre envie de glaces, de chocolat, de chips, bref de gras et de sucré ? Est-ce seulement lié aux émotions que le goût de ces...
Lire la suite...