Blog Aljoimour sur la santé et le bien-être à la Réunion. Découvrez tous les conseils relatifs à la nutrition, la diététique et le bien-etre


Une #dent #dévitalisée, peut nuire gravement à votre #santé.

Par Alain TOUIZER, à 06h22 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :

> Article intéressant, une bonne hygiène  dentaire est importante apres les repas, mais ne stimulez pas  la peur, car c'est bien pire pour le cœur..

> En entretien 1 ou 2 fois par semaine
  • Faites infuser une poignée de feuilles de sauge dans de l'eau et gargarisez votre bouche.
  • puis badigeonnez vos gencives avec de la propolis liquide, cela vous fera une protection et un nettoyage bactérien., vos gencives serenforceront

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion


« Votre bouche est reliée à tout le reste de votre corps », explique le Dr Anthony Iacopino, doyen de la Faculté de Dentisterie de l'Université du Manitoba (Canada). « Ce qui se passe dans la bouche peut avoir un impact significatif sur tous les autres organes du corps. L'inverse est vrai également : les événements qui se produisent dans le corps peuvent avoir des manifestations dans la bouche. »

Il est capital que vous ayez une hygiène buccale parfaite, car il existe de plus en plus de preuves que l'état de vos dents et de vos gencives influe sur votre santé générale. Le lien entre les problèmes de gencives et les maladies cardiaques peut ne pas sembler évident, mais l'inflammation chronique des gencives est un facteur majeur de développement de la plaque artérielle (athérome), qui peut provoquer l'infarctus.

Une étude menée en Ecosse, et dont les résultats ont été publiés en 2010, a conclu que la fréquence du brossage de dents peut avoir un fort impact sur votre risque cardio-vasculaire. Les chercheurs se sont aperçus que les personnes ayant une mauvaise hygiène buccale ont un risque de 70 % supérieur à celui des personnes se brossant les dents deux fois par jour.

Cette étude confirme une autre étude d'avril 2009 établissant « un lien entre la parodontite (ou gingivite, inflammation de la gencive) et l'athérosclérose (plaque artérielle) ». Cette découverte constitue une nouvelle raison de penser que les maladies cardiaques peuvent être évitées par de simples mesures d'hygiène de vie – ce qui inclut le simple fait de se brosser les dents.

Mais par quel malheur la gingivite déclencherait-elle des maladies cardiaques ?

Il est important de réaliser que les gingivites affectent à la fois l'os de la mâchoire et  les tissus en contact avec l'os. A partir de là, les bactéries peuvent facilement entrer dans le flux sanguin, où elles causent de l'inflammation et attaquent la paroi des vaisseaux.

Pour réparer les dommages dans les artères, le corps produit du cholestérol qui va boucher les trous, et une plaque d'athérome se développe, qui augmente le risque d'attaque cérébrale et d'infarctus. Réduire l'inflammation chronique est donc d'une importance primordiale pour votre santé générale, et brosser vos dents régulièrement est une manière d'éliminer un facteur majeur d'inflammation.

Comment les dents dévitalisées peuvent gravement compromettre votre santé

Il existe un autre lien, souvent ignoré, entre l'état de votre bouche et le reste de votre corps : ce sont les dents dévitalisées, qui peuvent gravement nuire à votre santé.

Les travaux brillants, mais largement ignorés, du Dr Weston Price à ce sujet, publiés en 1923 après 25 ans de recherche, montrent un lien incontestable entre les dévitalisations et les maladies chroniques dégénératives comme :
•    Les maladies cardiovasculaires ;
•    le cancer
•    l'arthrite et les rhumatismes
•    les maladies du cerveau et du système nerveux

Vous pourriez penser qu'une fois que vos dents ont été dévitalisées, le problème de l'infection de la pulpe est « réglé ». Ce n'est malheureusement pas le cas, bien au contraire.

Les dents sont comme tous les organes de votre corps. Elles ont besoin elles aussi d'être irriguées et d'être drainées par la lymphe. Une fois qu'une dent a été dévitalisée, elle est morte et peut devenir un foyer de bactéries, source d'inflammation chronique. Ce phénomène est possible même quand la dent dévitalisée ne présente aucun signe visible d'infection. C'est parce que les bactéries anaérobies (qui n'ont pas besoin d'oxygène pour survivre) continuent à prospérer dans les tissus nécrosés à l'intérieur de la dent.


Un organe mort dans votre corps

Les toxines secrétées par ces bactéries sont souvent d'une puissance incroyable. L'effet est le même que si vous laissiez un organe mort ou infecté dans votre corps (à une échelle plus petite toutefois). Plus longtemps la dent dévitalisée reste dans votre bouche, plus votre système immunitaire n’est éprouvé. Les antibiotiques sont inefficaces car les bactéries sont bien protégées à l'intérieur de votre dent.

Mais autour de votre dent morte se forme un réseau sanguin et lymphatique, qui draine les toxines et les diffusent dans votre corps où elles peuvent attaquer d'autres organes et provoquer des maladies comme :
•    les maladies auto-immunes
•    les cancers
•    les maladies des os
•    le syndrome du côlon irritable
•    la dépression

La meilleure façon d'éviter l'inflammation chronique de votre corps est de soigner votre alimentation en évitant les nourritures inflammatoires comme :
•    le cholestérol oxydé ;
•    le sucre pur et les céréales raffinées ;
•    les acides gras trans.

En évitant les sucres, vous évitez la prolifération des bactéries qui vont provoquer des caries dentaires. En vous faisant régulièrement détartrer les dents par votre dentiste, vous vous assurez que vos dents et vos gencives restent saines.  


Inutile d’avaler des #boissons #énergétiques

Par Alain J. TOUIZER, à 06h47 dans SANTE

Pour profiter au maximum de votre randonnée, une bonne alimentation est nécessaire. Que ce soit une randonnée d’un jour ou d’une semaine, découvrez les aliments à privilégier pour faire le plein d’énergie.

La randonnée est une activité agréable qui consomme beaucoup d’énergie. Votre corps devra donc disposer de toutes les ressources nécessaires pour faire face à l’effort, cela commence par une bonne alimentation. Quels sont les aliments qui vont vous être utiles pour préparer votre randonnée au mieux...

La veille du départ, rechargez vos batteries (muscles) en faisant le plein de glucides, d’ailleurs, ce sont d’importantes sources d’énergie lors de pratiques physiques intenses. On les trouve en grande quantité et très répandues dans les produits céréaliers, les fruits et légumes, les produits laitiers, les noix et les légumineuses.
 
Avant de partir, il faudra prendre un petit déjeuner assez consistant. Aussi, mangez des fruits, du yaourt, des céréales, du pain beurré et du thé par exemple. Certains supportent mieux de démarrer le ventre creux. Dans ce cas, il faut respecter le dîner de la veille en associant par exemple des féculents et des légumes.

Un casse-croûte s’impose alors au plus tard une heure et demie après avoir commencé la randonnée. Un morceau de pain et du fromage, une banane, des fruits secs offrent d’excellentes recharges en carburant : vitamines et minéraux.

Pour vous désaltérer, inutile d’avaler des boissons énergétiques. Elles n’ont aucun intérêt nutritionnel particulier. L’essentiel est de boire beaucoup d’eau et aussi souvent que possible. En une matinée, vous devez avoir entièrement vidé votre gourde et la remplir pour l’étape de l’après-midi. Ne vous fiez pas à votre soif, buvez même si vous n’en éprouvez pas le besoin.
 
Le pique-nique du midi est un moment clé pour se fortifier et passer un moment convivial. Le risque, lors de ce repas est de trop manger et de ne pas pouvoir repartir, sauf si une sieste est au programme. Trouver le bon compromis entre apport énergétique et saveur est compliqué, mais dans tous les cas, évitez les matières grasses car celles-ci sont très longues à digérer et leur digestion prendra toute votre énergie. Misez par exemple sur un sandwich léger : tomate, œuf dur, blanc de poulet et cornichons. En outre, rester sur le rythme « petit déjeuner-encas-dîner » peut être une solution.
 
Afin de freiner les fringales, coups de pompe et passages à vide, pensez à prendre régulièrement et jusqu’en fin de journée une collation. Vous avez besoin de bien vous hydrater mais aussi de vous recharger en sucres rapides pour reconstituer vos réserves d’énergie : biscuits, pain, chocolat, pains d’épices feront parfaitement l’affaire.
 
Le soir en rentrant chez vous, n’oubliez pas de boire. Optez cette fois-ci pour une eau minéralisée qui compensera vos pertes en minéraux pendant la journée. Un jus de fruit 100% naturel, un verre de lait ou un bol de potage seront aussi les bienvenus.

Prenez également des sucres rapides (frites, riz blanc, pain…) car c’est après l’effort que le muscle est le plus avide de glucose.
Une randonnée, est avant tout le plaisir de découvrir la nature et de se ressourcer. Une alimentation adaptée vous permettra de déployer l’énergie nécessaire pour votre randonnée.

Mon expérience :

Je suis randonneur, régulier et je trouve que la méthode exprimée à une valeur mais qui ne me conviendrais pas, car trop de dépensé énergétique et j'ai trouvé que marcher légèrement me permettait de mieux apprécier la route ;  je me nourri donc avec des fruits secs en tous genre que je peu grignoter tout en marchant, et un peu de céréales (pain complet de bonne qualité, des flocons d'avoine qui sont énergétiques et me permettent d'avoir de l'endurance et moins me fatiguer.

Le chocolat est un bon truc pour les coups de fatigue, soudaine redonne de la force.

Une petite sieste de 20 minutes pour laisser les muscles reposer et surtout bien respirer

Je bois raisonnablement, sans excès, ce qui me permet de transpirer moins et d'être léger dans le sac à  dos.
C'est une fois ma « rando » terminée que je m'hydrate bien,  que je mange un repas copieux riche en protéines végétales ou animales… et je me couche tôt, ce qui me permet de faire de grandes marches sans faiblir…

Bonne nouvelle pour les amateurs de #tomates fraîches,

Par Alain J. TOUIZER, à 06h45 dans SANTE

Contre le cholestérol: tomate ou médicament ?


Le  lycopène, comme celui contenu dans les tomates, fais aussi bien que les médicaments pour abaisser le taux de mauvais cholestérol. C’est ce que démontre une étude australienne.

Bonne nouvelle pour les amateurs de tomates fraîches, mais le même résultat peut être obtenu avec de la purée de tomates, de la sauce tomate ou d’autres fruits et légumes riches en lycopène…


Le lycopène des tomates aussi efficace que les médicaments contre le cholestérol

Selon cette démonstration australienne ayant porté sur un total de 700 personnes, le lycopène contenu dans les tomates est aussi efficace que les médicaments anti-cholestérol, tels que ceux de la grande famille des statines.

Lycopène ou statines font tous deux baisser le taux de mauvais cholestérol d’environ 10%. Pour qui rêve d’une solution naturelle permettant de s’affranchir des médicaments anti-cholestérol, c’est une excellente nouvelle !

Pour une diminution d’environ 10% du taux de mauvais de cholestérol, il faut consommer jusqu’à 25 mg de lycopène chaque jour. Cette quantité est atteinte avec 50 g de pâte de tomates ou 100 ml de purée de tomates (utilisés par exemple dans une soupe, ou en sauce sur des pates ou une pizza) ou en buvant 300 ml de jus de tomates.

C’est donc faisable, mais rapidement lassant au quotidien. On peut recourir aux autres aliments qui contiennent du lycopène. En effet, rappelons que le lycopène fait partie de la famille des caroténoïdes, des pigments antioxydants qui donnent une couleur jaune-orangé à de nombreux fruits et légumes. Les plus riches sont la pastèque, le pamplemousse, la papaye, la goyave.

Enfin, il est envisageable de recourir à des compléments alimentaires à base de lycopène naturel pour atteindre son quota journalier.

En cas de mal de #dos persistant ou récidivant

Par Alain J. TOUIZER, à 06h37 dans SANTE
Il  revêt différentes formes et se manifeste de bien des manières : douleur aiguë et soudaine, douleur qui apparaît de façon progressive, qui persiste ou qui récidive, douleur sourde au-dessus de
Lire la suite...