Blog Aljoimour sur la santé et le bien-être à la Réunion. Découvrez tous les conseils relatifs à la nutrition, la diététique et le bien-etre


A ne plus jeter ces petits sachets !

Par La Rédaction, à 05h00 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR :


> Je garderais dorénavant ces petits sachets en matière naturelle…
 

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris - La Normandie


Les sachets de Silicagel, souvent retrouvés dans les boites de chaussures, finissent généralement à la poubelle juste parce que l’on pense qu’ils sont complètement inutiles ou même toxiques. 

Cependant, la vérité est qu’il n’existe en eux aucun poison. Ils sont remplis d’une substance appelée dioxyde de silicone qui ne doit pas être avalée mais qui peut être très utile dans la maison.

Ce sont des déshydratants inertes non toxiques qui sècheront tout autour d’eux. Voici 7 astuces efficaces pour vous faciliter la vie :

Mettez-les dans votre sac de sport : la principale utilité de ces sachets est d’éliminer l’humidité. Déposer ces sachets dans votre sac de sport vous permettra ainsi d’éliminer l’humidité, les bactéries et mauvaises odeurs.

Déposez-les entre les serviettes : évitez que vos serviettes deviennent humides en déposant quelques sachets entre vos serviettes de bain.

Faites durer votre rasoir plus longtemps : au lieu de laisser votre rasoir trainer au bord de votre baignoire ou il est susceptible d’être mouiller et de rouiller déposez le dans une boite en plastique avec un petit sachet de silicagel. Il durera ainsi plus longtemps.



 

Pour ne plus être ni #fatigué ni #malade

Par La Rédaction, à 05h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :


> Desintox est une clé de l'équilibre

> Voici donc une nouvelle vision fort intéressante, chacun y prendra ce qu'il sent lui faire du bien.

> Si vous n'arrivez pas à déceler ce qu'il vous convient, n'hésitez pas a me contacter, j'interrogerais votre corps, qui lui saura ce qui lui convient…
 

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris - La Normandie


Avez-vous remarqué que de plus en plus de gens, même les plus jeunes, souffrent de maladies chroniques, du cancer ou de maladies auto-immunes ? Notre corps a ses faiblesses et il n’est pas parfait. C’est pourquoi l’exposition aux toxines environnementales peut endommager nos gènes, et entraîner des troubles physiques.

De plus, les problèmes génétiques surviennent à cause du stress, du manque de profondeur spirituelle, de perturbateurs endocriniens, de parasites, de virus, de bactéries, du sucre, de glucides raffinés et de produits alimentaires contenant des pesticides, des métaux lourds, etc… Le corps et l’esprit ne font qu’un. Une vraie médecine aborde les trois domaines.

Le système immunitaire est merveilleusement conçu pour évacuer les toxines à l’aide de fièvres, diarrhée, et vomissements. Cependant, si une toxine silencieuse vient continuellement en contact avec le système immunitaire, cela peut conduire à une maladie auto-immune, le système se retournera contre lui-même.

Les maladies auto-immunes sont des états dans lesquels l’immunité a été « trompée », entraînant le corps à se retourner contre lui-même. La « toxine » résidente continue à alerter le système immunitaire.

Beaucoup de maladies auto-immunes sont déclenchées par l’alimentation, comme le sucre, le blé, le gluten, les pesticides, les métaux lourds et les organismes génétiquement modifiés qui causent des distensions et des altérations éventuelles du pH.

Des inhibiteurs d’acides comme Pepcid, Nexium, Prilosec ou l’alimentation peuvent augmenter le pH de l’estomac au-dessus de 3, ce qui bloque la production de pepsine. La pepsine est essentielle pour la dégradation des protéines.





 

Le #meilleur sur les #plantes

Par La Rédaction, à 05h00 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR :


> Je partage une fois de plus pour ceux qui ne sont pas abonné le numéro  très intéressant de décembre de plante et nutrition… Régalez vous !!!

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris - La Normandie


le meilleur de l’information sur les plantes au service de votre santé ~



 

Le #soufre, nous en manquons tous ...

Par La Rédaction, à 05h00 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR :


> Voici une étude de Michel Dogna sur le souffre


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris - La Normandie



Personne ne conteste plus aujourd'hui que le soufre constitue l'un des cinq ou six minéraux les plus importants pour le vivant. Pour l'être humain, sa présence est tout simplement vitale. 

Pourquoi ? Parce qu’il permet le transport de l'oxygène à travers la membrane cellulaire. Il y a donc une relation directe entre le manque de soufre dans l'organisme et l'inaptitude des cellules à s’oxygéner et à se régénérer sainement. On ne peut pas plus vital..

Le soufre est pourtant un poison mortel pour l’homme (les composés soufrés rejetés par l’industrie par exemple ont de graves effets neurologiques: ils perturbent la circulation sanguine, la respiration, la digestion…). 

Mais c’est sous forme de sulfate qu’il est essentiel à son métabolisme. Sous cette forme, il est le composant de plusieurs acides aminés qui permettent le transport de l’oxygène nécessaire au renouvellement cellulaire. 

Ces acides aminés soufrés sont très abondants au niveau de la peau, des cheveux, des ongles, dans le mucus, à la surface et à l’intérieur des cellules. Ils sont également nécessaires à la constitution des os, des tendons, des articulations et des dents.

Du soufre organique dans de nombreux végétaux

À l’instar du silicium, le soufre à l’état naturel (tel qu’on le trouve aux abords des volcans) n’est pas assimilable par l’organisme. Il est donc totalement inefficace, voire nuisible. 

Comme pour le silicium, l’homme ne peut profiter du soufre que s’il est devenu « organique », c’est-à-dire qu’il a été préalablement transformé en sulfate par des végétaux.

Comme il y a du soufre partout dans le sol, beaucoup de végétaux contiennent ce soufre devenu sulfate, donc organique (poireaux, asperges, ciboulette, échalotes, ail, oignons, radis noir, algues, soja, lentilles, haricots secs… en sont richement pourvus).