Blog Aljoimour sur la santé et le bien-être à la Réunion. Découvrez tous les conseils relatifs à la nutrition, la diététique et le bien-etre


Bien manger, une #maladie

Par Alain J. TOUIZER, à 06h59 dans SANTE
La bonne éducation bourgeoise consiste à ne jamais faire de remarque sur la nourriture (y compris en bien). Le meilleur moyen d’y arriver est de ne pas faire attention à ce qu’on a dans son assiette. Être attentif à ce qu’on mange est devenu un penchant vulgaire à combattre au même titre que l’avarice, la jalousie, le mensonge, etc.
Lire la suite...

Jamais boire de l’#eau glacée

Par La Rédaction, à 07h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR:

 
> L’été arrive, avec l'envie de frais… pour ceux qui boivent glacé, lisez bien cet article …
 

Alain TOUIZER

Naturopathie - Ile de La Réunon - Paris - La Normandie




Quand je mange à l’extérieur, je demande toujours au serveur de l’eau sans glaçons et ils me regardent souvent comme si j’étais fou. Mais je ne le suis pas, et ci-dessous, je vous explique pourquoi.
 
Tout d’abord, prenez une minute pour fermer les yeux et imaginer ce qui suit:
 
C’est le printemps et vous êtes debout sur un quai en bois qui se prolonge dans un lac de haute montagne. Alors que la température de l’air est assez chaude, la couche supérieure du lac a récemment fondue et vous pouvez dire par la couleur de l’eau cristalline bleu clair qu’elle est tout sauf chaude. Vous fermez les yeux et plongez.
 

Qu’est-ce que va faire votre corps? Qu’est-ce que votre peau va faire? Êtes-vous détendu et ouvert, ou raide et contracté?

 
Que se passe-t-il quand vous buvez l’eau froide
 
– Quand vous buvez des boissons froides vos vaisseaux sanguins rétrécissent, votre digestion devient restreinte et l’hydratation est entravée.
 
– Au lieu de travailler à digérer les aliments et à absorber les nutriments pour créer de l’énergie, votre corps dépense de l’énergie pour réguler votre température. Cela peut conduire à la perte d’eau.
 
– Boire de l’eau froide après un repas crée un excès de mucus dans votre corps, ce qui peut conduire à une diminution de la fonction du système immunitaire, ce qui favorise les maladies.
 
– Si vous mangez des aliments tout en buvant des boissons froides ou immédiatement après ...

#Alimentation: la première source d’#hygiène corporelle

Par Alain J. TOUIZER, à 07h00 dans CANDIDOSE

Les bouleversements de notre mode de vie en quelques générations ont abouti à une effrayante intoxication de nos organismes.
 

Conseils ALJOIMOUR :

  • L’alimentation est la première source de l’hygiène corporelle ; un colon qui est mal entretenu est une source de grands malheurs et de conséquences terribles pour l’équilibre physique et psychique de l’individu..


Alain TOUIZER
Naturopathie à La Réunion




Les trois facteurs principaux sont :

  • Le stress et le manque d'activité physique réparatrice ;
 
  • L’augmentation des polluants, à commencer par les métaux lourds, dans l'air, l'eau et les aliments que nous consommons.
 
  • Une nourriture mal supportée par nos intestins, entraînant l'inflammation du tube digestif, de la porosité intestinale, source d'innombrables maux.

Mais votre corps ne reste pas passif. Au contraire, il ne cesse de vous envoyer des signaux de détresse ! Diarrhées, constipation, douleurs abdominales, ballonnements, flatulences et mauvaise haleine, maux de tête, insomnie, fluctuation d'humeur sont, entre autres, ses façons de vous crier : AU SECOURS !
Déjà le médecin Grec Hippocrate l'avait compris il y a 2500 ans, et les dernières recherches en nutrition ne font que le confirmer encore et encore : vous ne pouvez être en bonne santé que si votre système intestinal fonctionne bien.

«  Selon toute vraisemblance », disait Hippocrate, « la source des maladies ne doit pas être ailleurs que dans les vents ou les pets selon qu'ils sont en excès ou en défaut, ou qui entrent dans le corps trop nombreux ou souillés de miasmes morbidiques. ».

Retenez bien cette dernière phrase ! Elle est C-A-P-I-T-A-L-E. Quand Hippocrate dit « Les pets entrent dans le corps », il veut dire que votre intestin n'est pas une barrière imperméable. Au contraire : lorsque se produit une fermentation malsaine de votre nourriture, des toxines, en quantité importante, pénètrent dans votre sang puis dans le reste de votre organisme, où elles peuvent s'accumuler et provoquer de graves dégâts.

Une preuve extrêmement concrète de ce dérèglement est qu'une mauvaise digestion, entraînant de mauvaises odeurs dans l'intestin, provoque le plus souvent une mauvaise haleine. Tout simplement parce que les gaz malodorants vont passer dans votre sang puis se retrouver dans vos poumons Le problème est que ces mauvais gaz se retrouvent aussi ailleurs dans votre organisme, où ils sont stockés, dans les articulations par exemples. Ils ne sont pas éliminés entièrement par l'haleine, loin de là.
 

Des selles normales ne sentent pratiquement pas

Il est donc important de préciser que les selles normales ne sentent pratiquement pas. Des gaz et des selles malodorantes sont un signe de dérèglement.

Pour rétablir l'équilibre, éliminez de votre alimentation les aliments que vous ne tolérez pas : bien souvent, l'aide d'un nutritionniste sera nécessaire pour le diagnostic mais sachez que les intolérances alimentaires les plus courantes concernent les céréales raffinées, en particulier le blé riche en gluten, et les produits laitiers. Il faut alors les supprimer pendant trois à quatre semaines pour observer le résultat.

Simultanément, il est indispensable de soigner son hygiène de vie, en faisant plus d'exercice physique doux (au contraire, les efforts physiques violents aggravent l'inflammation), en respirant mieux (cohérence cardiaque), en prenant le temps de se préparer à manger et de mâcher.

Pour restaurer la qualité de la muqueuse intestinale, privilégier des aliments anti-inflammatoires (noix et poissons riches en oméga-3, légumes cuits, salades, épices douces) et des tisanes (acore, ortie, achillée).
Il sera enfin nécessaire, dans la plupart des cas, de réensemencer sa flore intestinale avec de bon probiotiques.
 

Votre flore intestinale, cadeau de naissance ou cadeau... empoisonné ?

Quand vous étiez dans le ventre de votre mère, votre tube digestif était stérile. Mais 72 heures après votre naissance, il contenait déjà 1000 milliards de bactéries et levures, provenant, pour les enfants nés par voie naturelle, de la flore vaginale de leur mère.

La flore vaginale étant étroitement dépendante de la flore intestinale, les mères ayant une bonne flore intestinale la transmettent donc à leur enfant à la naissance. Si au contraire elles ont elles-mêmes des souches de bactéries et levures pathogènes (causes de maladies), les bébés les auront aussi. Pour les enfants nés par césarienne, la microflore provient de l'environnement, et donc de l'environnement hospitalier.

Cette flore intestinale d'origine hospitalière peut avoir des conséquences douloureuses sur tout le reste de l'existence, si elle n'est pas corrigée à temps. Par la suite, la flore intestinale évoluera selon l'alimentation, les maladies, et bien sûr les médicaments qui seront pris (antibiotiques en particulier).

Les aliments riches en fibre sont bons pour la flore intestinale, ainsi que les aliments lactofermentés (choucroute, cornichons, olives...). Toutefois, il peut se produire des situations où il sera nécessaire d'apporter à votre flore des ingrédients ciblés pour l'aider à retrouver en peu de temps un équilibre durable.


Que doit contenir un bon produit « probiotique »

Ces ingrédients ciblés pour rétablir un équilibre durable de la flore intestinale sont :
  • les souches « probiotiques » qui sont peut-être en quantité insuffisante (en particulier chez les bébés nés par césarienne ou d'une mère qui avait elle-même une flore déséquilibrée et dans tous les cas où la microflore a été altérée par des facteurs endogènes ou exogènes) : 5 biotypes bactériens ont été particulièrement éprouvés par des tests cliniques  ;A savoir 4 bactéries du groupe lactique : Lactobacillus Acidophilus, Lactobacillus paracasei, Lactobacillus plantarum et Bifidobacterium lactis ; ainsi qu'une bactérie du groupe propionique : Propionibacterium freudenreichii.
  • Des cofacteurs métaboliques qui sont indispensables à la croissance de la microflore probiotique : oligosaccharides prébiotiques, vitamines du groupe B, magnésium et manganèse.
  • Des cofacteurs physiologiques destinés à protéger et à régénérer les entérocytes formant la muqueuse intestinale : phospholipides, lactoferrine, glutamine, immunoglobulines issues du colostrum, caroténoïdes et vitamines du groupe B.

Cette combinaison d’ingrédients actifs agissant en synergie est particulièrement favorable à une régénération rapide de la microflore intestinale, en particulier lorsqu’elle a été profondément altérée.


La qualité se paie

De façon générale, les choses de bonne qualité, ou perçues comme telles, coûtent cher.
Cette règle s'applique à peu près dans tous les domaines, que ce soit l'immobilier, les voitures, les vêtements, la nourriture et la plupart des choses que vous pouvez acheter. Mais à l'occasion, une exception peut arriver. Parfois, cette exception est simplement une astuce marketing pour vous faire croire que vous allez recevoir plus que pour la valeur de votre argent.

Par exemple, un vendeur de voiture va essayer de vous présenter son modèle comme équivalent à celui d'une autre marque, beaucoup plus cher, tout en vous disant que vous aurez les mêmes options pour la moitié du prix. Sur le coup, vous pouvez commencer à penser que ce qu'il dit est vrai.

Mais quand vous creusez un peu plus, vous découvrez que les équipements de cette voiture ne sont pas vraiment de la même qualité. Et quand vous conduisez cette voiture, la tenue de route ne vous paraît pas du tout la même que celle d'un véhicule plus cher.

Je ne suis pas en train de faire de la réclame pour une marque de voiture en particulier. Mais je voulais attirer votre attention sur le problème des soldes et promotions en général, qui peuvent être trompeuses. Donc, devant une belle promotion, soyez particulièrement sur vos gardes, et vérifiez la qualité avant de vous jeter dessus. Dans le monde complexe des compléments alimentaires, il est important pour vous de connaître les tactiques des vendeurs de pilules.

#Méthode #bio simple et bon marché

Par La Rédaction, à 07h00 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR:

 
> Pour ceux qui vivent à la campagne, voici une bonne astuce ...

Alain TOUIZER

 
Naturopathie - Ile de La Réunon - Paris - La Normandie


 
Une méthode bio simple et bon marché à utiliser dans les endroits où on rien ne doit pousser (le bord du trottoir et les interstices des dalles de béton sur un chemin ou une terrasse par exemple)

Prendre 1 kg de sel (20 cents), faites le dissoudre dans 2 litres d’eau, dès que le sel est presque dissous, ajouter 3 litres de vinaigre (soit 2 bouteilles à 40 cents). 

Cela fait 5 litres d’anti-herbes pour seulement 1€.

 
La formule est testée, en plus elle dure longtemps, elle est efficace sur la mousse aussi, pour autant qu’il ne pleuve pas dans les jours qui suivent… elle tue « toutes » les plantes sauf les arbres et arbustes.