Blog Aljoimour sur la santé et le bien-être à la Réunion. Découvrez tous les conseils relatifs à la nutrition, la diététique et le bien-etre

La #musique,un élément central de la #vie - Ière partie

Par La Rédaction, à 07h02 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR:


> Je découvre en même temps que vous ce message, qui contient beaucoup de choses.

> Ce que je peux dire c'est que la musique fait du bien et touche des parties inconscientes de notre être et passe au dessus du mental.

On verra la deuxième partie, demain…

À bientôt !


Alain TOUIZER

Naturopathie - Ile de La Réunon - Paris - La Normandie


Nous n'avons pas la télévision à la maison mais j'ai réalisé le mois dernier mon rêve d'acheter une chaîne hi-fi haut de gamme. Platine CD, ampli, deux enceintes « colonnes », le tout m'a coûté près de 2000 euros (1953 euros pour être précis), incluant toutes les remises que j'ai pu négocier.

Cela fait cher la chaîne hi-fi mais j'économisais depuis des années. En effet, je considère la musique comme un élément central de la vie. Bien choisir sa musique, et l'écouter dans de bonnes conditions, permet de guérir plusieurs problèmes de santé, mais aussi de vivre plus apaisé, d'avoir plus d'énergie, d'être plus agréable avec les autres, de prendre de meilleures décisions, et même d'être plus intelligent !

La musique qui guérit


En effet, il est aujourd'hui prouvé que la musicothérapie (soigner avec la musique) permet de :

1) guérir de certains problèmes psychiques : certaines musiques peuvent réduire l'anxiété, l'insomnie, la dépression, l'autisme, la schizophrénie et améliorer l'humeur ; (1)

2) guérir de certains problèmes physiques : certaines musiques peuvent améliorer la qualité de vie des personnes souffrant de la maladie de Parkinson, soulager les douleurs, augmenter les performances sportives, réduire les nausées et les vomissements postopératoires, diminuer les symptômes de la sclérose en plaques, améliorer l'état des personnes souffrant de problèmes cardiaques et de la fibrose kystique ; (2)

3) Des chercheurs ont même constaté, en 1993, que les enfants qui passaient un test de QI après avoir écouté une sonate de Mozart avaient un meilleur score. La musique les avait rendus ...

Voici les #ingrédients du #Coca-Cola

Par La Rédaction, à 11h43 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR:


> On  ne terminera pas avec cette boisson si populaire, pourtant, on a beau dire et prévenir.

> Les gens sont « accro ». En tant que naturopathe, sans rien contre la compagnie, ou le fait qu'elle soit riche, le coca est une catastrophe nutritive…

Alain TOUIZER

Naturopathie - Ile de La Réunon - Paris - La Normandie





La marque vend 1,7 milliards de boissons par jour dans plus de 200 pays du monde ! En 2010, le groupe Coca-Cola a fait un chiffre d’affaires de plus de 26,5 milliards d’euros soit une progression de 45% par rapport à 2006.

Cette gigantesque firme connue dans le monde entier est très loin d’être irréprochable. Nous nous intéresserons principalement à la boisson mythique de la marque et aux effets qu’elle a sur l’organisme humain.

Ingrédients du Coca-Cola :

Eau gazéifiée ; sucre ; colorant : caramel E150d ; acidifiant : acide phosphorique ; arômes naturels (extraits végétaux), dont caféine.
 

Une boisson très (trop ?) sucrée


Une cannette de Coca-Cola (33 cl) contient 35 g de sucre soit l’équivalent de 7 morceaux de sucre !

Une bouteille de 2 L de Coca-Cola contient 212 g de sucre soit l’équivalent de 42,5 morceaux de sucre !

Le Coca-Cola classique contient, comme nous le voyons, une énorme quantité de saccharose. À trop forte dose, le sucre peut avoir des effets nocifs sur la santé et provoquer du diabète, de l’obésité et des caries.

Suite ...

#Concombre pour se débarrasser des #cafards

Par La Rédaction, à 07h00 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR:


>  Je connaissais la peau de concombre pour les fourmis, les rondelles à mettre sur le visage pour une belle peau, les cafards je ne le savais pas.

> Lorsque vous trouverez des concombres bon-marché faites-les en sauté de légumes,  c'est délicieux !!!


Alain TOUIZER

Naturopathie - Ile de La Réunon - Paris - La Normandie


Les cafards sont l’un des plus vieux animaux qui peuplent la Terre


Précisément, ces insectes ont réussi à s’adapter à des conditions défavorables à un point tel que leur expulsion n’est pas une tâche facile.
 

Pour cette raison, nous vous suggérons d’essayer un remède naturel pour protéger la maison des cafards en utilisant un concombre.
 

Voici comment:
 

Prenez un concombre, coupez-le en morceaux, à être mis dans les coins où vous avez remarqué le mouvement des cafards.

Cela permet de garder les parasites à distance, ou plutôt l’odeur de ce produit naturel servira de « barrière » qui sépare l’environnement favorable à la santé du corps humain de celui qui stimule la croissance des microbes nocifs.

Source


Nos #ancêtres l'utilisaient plutôt que des #pilules

Par La Rédaction, à 07h01 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR:


>  Des antibiotiques naturels que l'on trouve partout, et surtout... sans conséquences néfastes!!!


Alain TOUIZER

Naturopathie - Ile de La Réunon - Paris - La Normandie

 

12 antibiotiques naturels que nos ancêtres utilisaient plutôt que des pilules


Au cours des dernières décennies, la sur-utilisation des antibiotiques a atteint un niveau record. Le résultat: des bactéries résistantes aux médicaments, des « superbactéries » qui évoluent trop rapidement pour que les scientifiques parviennent à comprendre comment les combattre.


On a déjà entendu parler d’un avenir où les bactéries seraient au sommet de la chaîne alimentaire.

Bien avant le développement des antibiotiques pharmaceutiques – développés dans les années 1940, il y avait des aliments et des herbes qui aidaient à se protéger des infections et maladies sur une base quotidienne. Beaucoup de ces protecteurs naturels sont encore en usage aujourd’hui avec les praticiens holistiques dans le monde entier.
 

Nos ancêtres avaient également des solutions pour se guérir, l’utilisation d’antibiotiques de la nature et il serait profitable pour tous de nous rappeler ces antibiotiques-là et penser à les utiliser en cas de maladie.


Suite ...