Blog Aljoimour sur la santé et le bien-être à la Réunion. Découvrez tous les conseils relatifs à la nutrition, la diététique et le bien-etre

Témoignages d'un régime à base de maté

Par La Rédaction, à 06h00 dans TEMOIGNAGES
Marie Françoise et Aurélie P. du Tempon (Ile de La Réunion), parlent de leurs régimes
Lire la suite...

Baisse du #taux vibratoire

Par La Rédaction, à 06h00 dans DEVELOPPEMENT PERSONNEL

Conseils ALJOIMOUR:


> Dans cette émission le thérapeute explique comment remonter son niveau vibratoire, c'est une chose que je pratique avec tous mes patients depuis de nombreuses années


Alain TOUIZER

Naturopathie - La Réunion - Paris - La Normandie




L’être humain vibre à une fréquence qui lui est propre et en principe harmonisée avec celle de la Terre. 

On s’est rendu compte que lorsque le niveau vibratoire de l’organisme baisse, l’individu est plus enclin à développer des maladies. Voici ce que nous savons aujourd’hui de ce phénomène.

Tout notre corps est formé d’énergie. Chaque cellule est un mini-circuit oscillant comme l’ont démontré les admirables travaux de Georges Lakhovsky il y a près d’un siècle. 

Les membranes cellulaires présentent des charges négatives à l’intérieur et positives à l’extérieur produites par des différences de concentration de minéraux (sodium et potassium) entre les milieux intérieur et extérieur. Les charges électriques constatées sont très importantes : elles sont de l’ordre de 106 volts par mètre (V/m). 

C’est ensuite la moyenne des vibrations de toutes les cellules du corps qui donne le taux vibratoire d’un individu.


Entre 7 000 et 9 000 unités Bovis, vous êtes en bonne santé

#Massage traditionnel chinois #tuina

Par La Rédaction, à 06h00 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR:


> Voici une vidéo sur le massage tuina, que je découvre aussi en même temps que vous


Alain TOUIZER

Naturopathie - La Réunion - Paris - La Normandie




Partie intégrante de la médecine traditionnelle chinoise, le tuina met en œuvre de nombreuses manipulations et différentes techniques qui visent à réharmoniser l’énergie interne. 

Le massage tuina sera différent selon les zones à traiter, les déséquilibres énergétiques, mais aussi l’âge et la constitution de la personne.

Le tuina ou massage traditionnel est une des cinq branches de la médecine traditionnelle chinoise et vient ainsi compléter l’acupuncture, la diététique, la pharmacopée et la gymnastique (taï chi ou qi gong). 

C’est sous la dynastie Han (deux siècles avant J.-C.) que les écrits médicaux les plus anciens, de nature également philosophique, s’orientent vers les aspects cliniques des symptômes et syndromes des dérèglements de la santé et permettent ainsi le développement du massage traditionnel chinois tuina. 

C’est de cette époque que date le premier ouvrage médicinal du tuina, dans lequel une dizaine de protocoles thérapeutiques sont décrits. On commence aussi à l’associer à l’utilisation de plantes.

 

Un vrai #cadeau de la #nature

Par La Rédaction, à 06h00 dans PRODUITS BIO

Conseils ALJOIMOUR :


> L’ortie si abondante  en  France, bio et naturelle a utilisé quand vous pouvez...

> Plein de silice organique.

> Essayez aussi le bain d'ortie, très stimulant et reminéralisant.
 

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie


C’est l’hiver, la saison idéale pour ramasser quelques orties, une bonne occasion de sortir un peu, de se déconnecter de la réalité, et de bien manger! 

Car cette plante considérée comme étant une mauvaise herbe est extrêmement bonne en soupe, et ses vertus sont nombreuses. Pour le coup, c’est du bio pas cher, cela serait dommage de s’en priver…

C’est un article assez colossal sur le sujet que je relaie aujourd’hui, mais il vaut réellement le détour, et risque de vous être utile un jour, surtout que dans notre société, beaucoup de personnes ne sauraient même pas faire la différence entre de l’ortie et une quelconque mauvaise herbe… Je me trompe?


Présentation (Extrait de Victor Hugo : Les Misérables)

On croyait deviner qu’il avait dû vivre jadis de la vie des champs, car il avait toutes sortes de secrets utiles qu’il enseignait aux paysans. 

Il leur apprenait à détruire la teigne des blés en aspergeant le grenier et en inondant les fentes du plancher d’une dissolution de sel commun et à chasser les charançons en suspendant partout, aux murs et aux toits, dans les héberges et dans les maisons de l’orviot en fleur.

Il avait des « recettes» pour extirper d’un champ la luzette, la nielle, la vesce, la gaverolle, la queue-de-renard, toutes les herbes parasites qui mangent le blé. Il défendait une lapinière contre les rats rien qu’avec l’odeur d’un petit cochon de Barbarie qu’il y mettait.