Blog Aljoimour sur la santé et le bien-être à la Réunion. Découvrez tous les conseils relatifs à la nutrition, la diététique et le bien-etre

Le #soufre, nous en manquons tous ...

Par La Rédaction, à 05h00 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR :


> Voici une étude de Michel Dogna sur le souffre


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris - La Normandie



Personne ne conteste plus aujourd'hui que le soufre constitue l'un des cinq ou six minéraux les plus importants pour le vivant. Pour l'être humain, sa présence est tout simplement vitale. 

Pourquoi ? Parce qu’il permet le transport de l'oxygène à travers la membrane cellulaire. Il y a donc une relation directe entre le manque de soufre dans l'organisme et l'inaptitude des cellules à s’oxygéner et à se régénérer sainement. On ne peut pas plus vital..

Le soufre est pourtant un poison mortel pour l’homme (les composés soufrés rejetés par l’industrie par exemple ont de graves effets neurologiques: ils perturbent la circulation sanguine, la respiration, la digestion…). 

Mais c’est sous forme de sulfate qu’il est essentiel à son métabolisme. Sous cette forme, il est le composant de plusieurs acides aminés qui permettent le transport de l’oxygène nécessaire au renouvellement cellulaire. 

Ces acides aminés soufrés sont très abondants au niveau de la peau, des cheveux, des ongles, dans le mucus, à la surface et à l’intérieur des cellules. Ils sont également nécessaires à la constitution des os, des tendons, des articulations et des dents.

Du soufre organique dans de nombreux végétaux

À l’instar du silicium, le soufre à l’état naturel (tel qu’on le trouve aux abords des volcans) n’est pas assimilable par l’organisme. Il est donc totalement inefficace, voire nuisible. 

Comme pour le silicium, l’homme ne peut profiter du soufre que s’il est devenu « organique », c’est-à-dire qu’il a été préalablement transformé en sulfate par des végétaux.

Comme il y a du soufre partout dans le sol, beaucoup de végétaux contiennent ce soufre devenu sulfate, donc organique (poireaux, asperges, ciboulette, échalotes, ail, oignons, radis noir, algues, soja, lentilles, haricots secs… en sont richement pourvus).


 

Plus d'#asthme, changements #alimentaires !

Par La Rédaction, à 05h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :


> Voici une alternative très intéressante avec une recette et de conseils pour l'asthme.

> La recette  demande des préparations, mais une fois prête cela peut devenir une routine intéressante plutôt que de ne prendre que de la ventoline. 

> Celle-ci peut alors devenir subalterne qu’en cas de crise


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris - La Normandie
 

Vous pouvez traiter l’asthme sans inhalateur avec uniquement de simples changements alimentaires


L’asthme consiste en un épaississement du mucus dans les bronches et une inflammation chronique des voies respiratoires qui peut conduire à la suffocation. Les crises d’asthme sont le plus souvent suivies par de la toux, une respiration sifflante et le souffle court. 

C’est pourquoi les personnes qui souffrent d’asthme utilisent des inhalateurs, qui présentent en fait des risques potentiels d’autres problèmes de santé, car ils contiennent de nombreuses substances chimiques, telles que des corticostéroïdes (cortisone) qui endommagent les poumons et causent à la longue, une grande fragilisation du système osseux et installent l’inflammation, l’ostéoporose, le tassement vertébral et la fonte musculaire.

Les aliments sains, en revanche, peuvent être d’un grand bienfait dans ce cas, car ils peuvent diminuer la réaction d’allergie, supprimer l’inflammation des voies respiratoires, fluidifier le mucus et dilater les bronches ce qui évite les crises.

C’est pourquoi il est nécessaire de connaître les aliments recommandés et ceux qui devraient être évités.

Vous parviendrez à éliminer vos problèmes respiratoires et à élargir la capacité de vos poumons en consommant des aliments abondants en vitamine C et bêta-carotène. 

Boire des jus de carotte et ajouter du céleri branche à vos repas vous sera très bénéfique. Vous devriez consommer des aliments riches en chlorophylle en grandes quantités, ce qui va détoxifier le côlon et le foie.

Votre alimentation devrait inclure les aliments, de préférence bio, suivants: betterave, poivron, citrouille, gingembre, grenade, myrtilles, citronnelle, fraises, canneberge, fenouil, chou kale, cresson, tomates, radis, ananas, goyave, corossol, concombre, coriandre, épinards, herbe de blé.

Vous devriez consommer également:
•    Fruits et jus frais maison, riches en antioxydants et en vitamine C
•    Huile de poisson avec une teneur élevée en acides gras oméga-3
•    Moutarde épicée, aliments piquants, ail, piments, oignons
•    Thé avec de la théobromine et de la théine

Nos suggestions pour des portions qui vous seront très bénéfiques:
•    2 pommes vertes + 6 branches de céleri + des épinards + un bouquet de persil + 1/4 de citron
•    30 ml de jus d’herbe de blé + 1 filet de jus de citron
•    1/4 d’ananas + 1 concombre + 2 poivrons (jaune / rouge) + 1/2 botte de cresson + 1/2 citron
•    2 tasses de fraises + 1 tasse de canneberges + 1 grenade
•    1 concombre + 2 betteraves moyennes + 3 bâtons de citronnelle + 1/2 citron

En revanche, il est important d’éviter les aliments suivants qui peuvent provoquer une crise d’asthme:
•    Certains produits animaux comme les oeufs, le lait de vache, les produits laitiers, la viande grasse
•    Les agrumes et les autres fruits acides peuvent empirer l’asthme chez certaines personnes
•    Sodium et glutamate monosodique (augmentent la constriction des bronches, ce qui produit l’histamine). Le glutamate se trouve dans pratiquement tous les aliments transformés et tous prêts.
•    Huiles végétales comme celles de maïs, tournesol, catharme, colza (peuvent causer une inflammation).
•    Boissons gazeuses et jus de fruits du commerce
•    Alcool

Gardez votre régime alimentaire sain et vous allez vous aider vous-même, car ces petits changements de régime peuvent faire une énorme différence dans le cas de l’asthme.





 

#Thyroïde et oignon rouge ...

Par La Rédaction, à 05h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :

 
> Les ruses sont bien en avance sur la médecine naturelle - oignon rouge pour la thyroïde …
 

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris - La Normandie


 
 
Un médecin russe de Saint-Pétersbourg, Igor Knjazkin, a découvert le remède parfait pour la glande thyroïde. Le seul ingrédient dans sa technique étonnante est l’oignon rouge.
 
Des nombreux bénéfices des oignons sont bien connus, ils tuent les bactéries et les germes, nettoient la peau et contiennent de l’acide phosphorique qui est très bénéfique. En outre, ils sont extrêmement bénéfiques en cas de problèmes de thyroïde.
 
Nous vous présentons son superbe remède maison qui améliorera considérablement la fonction de la glande thyroïde.
 
Avant d’aller au lit, vous devez couper l’oignon rouge en deux moitiés. Ces moitiés doivent être utilisées pour masser votre cou avec des mouvements doux, circulaires, en particulier sur la zone de la glande thyroïde.
 
Vous devriez laisser l’oignon agir pendant la nuit, donc ne vous lavez pas le cou avant d’aller au lit. Le jus d’oignon stimule la glande thyroïde.
 
 

Rien n’a été laissé au #hasard…

Par La Rédaction, à 05h00 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR :

 
> Grâce à l'impulsion du COP 21, Monsanto, le plus grand criminel  et pollueur de la planète sera jugé par une cour internationale.
 
> Bravo à toutes les personnes qui s’impliquent, je sais que les temps sont durs financièrement, et pour moi le premier, mais au moins transférer cette info à nos carnets d'adresses est déjà une belle action. 
 
> Mettre un j'aime dans facebook, twitter et partager la page sur votre propre page fera beaucoup.
 
> Les petits ruisseaux finissent par faire de grands fleuves qui se jettent à la mer…
 

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris - La Normandie

 
 
Après les maintes controverses autour de ses OGM et de sa stratégie impérialiste, la firme américaine Monsanto est encore une fois sous le feu des projecteurs !
 
Elle est invitée du 12 au 16 octobre 2016 à La Haye (Pays-Bas) à venir se défendre devant un tribunal contre de multiples chefs d’accusation. 
 
En effet, un collectif international de juristes, d’ONG, de mouvements citoyens et de personnalités (constitué en un comité de 24 personnes et 21 associations) souhaite poursuivre en justice la multinationale, accusée,
 
« de polluer l’eau, les sols ou l’air, d’accélérer l’extinction de la biodiversité et la progression de ce que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) appelle l’« épidémie de maladies chroniques évitables » (cancers, maladies d’Alzheimer ou de Parkinson…) ou encore de menacer la souveraineté alimentaire des peuples, par le jeu des brevets sur les semences et de la privatisation du vivant »(Libération).
 
Voici ce qui a été annoncé lors d’une conférence de presse jeudi dernier, en pleine COP21. 
 
Mais est-ce possible en l’état actuel du droit ou ne s’agit-il que d’un énième coup médiatique ? 
 
En quoi ce tribunal est-il insolite et novateur ? Tour d’horizon des différents enjeux avec cette revue de presse de la Mission Agrobiosciences.
 
Rien n’a été laissé au hasard… Le procès, tout d’abord.