Blog Aljoimour sur la santé et le bien-être à la Réunion. Découvrez tous les conseils relatifs à la nutrition, la diététique et le bien-etre

Rien n’a été laissé au #hasard…

Par La Rédaction, à 05h00 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR :

 
> Grâce à l'impulsion du COP 21, Monsanto, le plus grand criminel  et pollueur de la planète sera jugé par une cour internationale.
 
> Bravo à toutes les personnes qui s’impliquent, je sais que les temps sont durs financièrement, et pour moi le premier, mais au moins transférer cette info à nos carnets d'adresses est déjà une belle action. 
 
> Mettre un j'aime dans facebook, twitter et partager la page sur votre propre page fera beaucoup.
 
> Les petits ruisseaux finissent par faire de grands fleuves qui se jettent à la mer…
 

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris - La Normandie

 
 
Après les maintes controverses autour de ses OGM et de sa stratégie impérialiste, la firme américaine Monsanto est encore une fois sous le feu des projecteurs !
 
Elle est invitée du 12 au 16 octobre 2016 à La Haye (Pays-Bas) à venir se défendre devant un tribunal contre de multiples chefs d’accusation. 
 
En effet, un collectif international de juristes, d’ONG, de mouvements citoyens et de personnalités (constitué en un comité de 24 personnes et 21 associations) souhaite poursuivre en justice la multinationale, accusée,
 
« de polluer l’eau, les sols ou l’air, d’accélérer l’extinction de la biodiversité et la progression de ce que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) appelle l’« épidémie de maladies chroniques évitables » (cancers, maladies d’Alzheimer ou de Parkinson…) ou encore de menacer la souveraineté alimentaire des peuples, par le jeu des brevets sur les semences et de la privatisation du vivant »(Libération).
 
Voici ce qui a été annoncé lors d’une conférence de presse jeudi dernier, en pleine COP21. 
 
Mais est-ce possible en l’état actuel du droit ou ne s’agit-il que d’un énième coup médiatique ? 
 
En quoi ce tribunal est-il insolite et novateur ? Tour d’horizon des différents enjeux avec cette revue de presse de la Mission Agrobiosciences.
 
Rien n’a été laissé au hasard… Le procès, tout d’abord.
 
 

On est #ballonné partout !!!

Par La Rédaction, à 05h00 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR :

 
> Une fois de plus Jean marc nous gratifie d'un de ses longs articles très complet sur la digestion, bonne journée !

 

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris - La Normandie


« On est ballonné dans les hôpitaux ; on est ballonné dans les ministères ; on est ballonné dans les familles, et on est ballonné dans les maisons de retraite ! »
 
Les trois facteurs principaux sont :
 
  • Le stress et le manque d’activité physique
  • L’augmentation des polluants, à commencer par les métaux lourds, dans l’air, l’eau et les aliments que nous consommons.
  • Une nourriture mal supportée par nos intestins, entraînant l’inflammation du tube digestif et de la porosité intestinale, source d’innombrables maux...
 

Mais votre corps ne reste pas passif. Au contraire, il ne cesse de vous envoyer des signaux de détresse !

Diarrhées, constipation, douleurs abdominales, flatulences et mauvaise haleine, maux de tête, insomnie, fluctuation d’humeur sont, entre autres, ses façons de vous crier « AU SECOURS ! »
 

Mais pourquoi un grand cancérologue comme le Pr Joyeux s’inquiète-t-il de nos problèmes digestifs ?

Parce que le lien est malheureusement très étroit avec les plus graves maladies.
 

Une chercheuse du MIT dénonce le risque de cancer

Dans le dernier numéro de la revue scientifique Nature (19 novembre 2015), Susan Erdman, microbiologiste au MIT (Massachusetts Institute of Technology), partage ses inquiétudes sur l’évolution du microbiote humain (microbiote est le nom savant de « flore intestinale »).
 
Elle explique comment l’alimentation industrielle et les antibiotiques ont bouleversé nos populations microbiennes.
 
Ces bouleversements provoquent une inflammation chronique des intestins qui, selon elle, pourrait expliquer la hausse du risque de cancer du sein, des ovaires et de la prostate [2].
 

Risque multiplié d’accident cardiaque

Rappelons, en outre, qu’une inflammation chronique est un risque de maladies cardiaques.
 
Selon le cardiologue Jean-Claude Tardif, directeur de l’Institut de Cardiologie de Montréal :

« Le risque que les personnes atteintes d’une maladie inflammatoire fassent un infarctus est cinq à dix fois supérieur, selon leur état. Toute forme d’inflammation circulante peut augmenter le risque de subir un problème cardiaque. [3] »
 
Les facteurs d’inflammation abîment l’intérieur de nos artères. Ils provoquent à long terme de l’athérosclérose : au niveau du cœur, c’est le risque d’infarctus (crise cardiaque). Au niveau des artères carotides et du cerveau, c’est le risque d’AVC (attaque cérébrale pouvant provoquer amnésie, handicap ou mort).
 
Une mauvaise flore intestinale serait donc liée aux deux premières causes de mortalité : le cancer et les maladies cardiaques.

Toujours des solutions, partout dans le monde!!!

Par La Rédaction, à 05h00 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR :

 
> Un petit film positif ... chouette!!!
 

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris - La Normandie


 
Et si montrer des solutions, raconter une histoire qui fait du bien, était la meilleure façon de résoudre les crises écologiques, économiques et sociales, que traversent nos pays ?
 
Suite à la publication d’une étude qui annonce la possible disparition d’une partie de l’humanité d’ici 2100, Cyril Dion et Mélanie Laurent sont partis avec une équipe de quatre personnes enquêter dans dix pays pour comprendre ce qui pourrait provoquer cette catastrophe et surtout comment l’éviter. 
 
Durant leur voyage, ils ont rencontré les pionniers qui réinventent l’agriculture, l’énergie, l’économie, la démocratie et l’éducation. En mettant bout à bout ces initiatives positives et concrètes qui fonctionnent déjà, ils commencent à voir émerger ce que pourrait être le monde de demain…
 
« Demain Le Film »
 
 
 

#Fesses généreuses et #intelligence...

Par La Rédaction, à 05h00 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR :

 
> Article  qui tient la route : une explication intéressante sur le fait que les femmes grossissent pendant la grossesse
 

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris - La Normandie



Si les femmes ont parfois des fesses généreuses, c’est pour faire des enfants plus intelligents. Telle est l’explication on ne peut plus scientifique d’une équipe de chercheurs américains. 
 
Non vous ne rêvez pas, des chercheurs ont bien trouvé un avantage et une explication biologique à la graisse des fesses : elle permettrait à la femme d’engendrer des enfants plus intelligents, à travers l’allaitement.
 
Une très sérieuse étude de l’Université de Pittsburgh (Etats-Unis) révèle que les graisses qui font les formes généreuses des femmes sont directement acheminées vers le cerveau du bébé lors de l’allaitement et participent à sa construction.
 
« La graisse des fesses est un dépôt prévu pour le développement cérébral de l’enfant », explique le Professeur Will Lassek, épidémiologiste et auteur principal de l’étude. 
 
« Il faut beaucoup de graisse pour constituer un système nerveux, et celles contenues dans les fesses et les hanches des femmes sont enrichies en DHA (acide docosahexaénoïque), un composant important du cerveau humain.
 
C’est comme si les femmes avaient évolué de façon à accumuler ces graisses et à les conserver jusqu’à l’arrivée d’un bébé.» 
 
Sur 5 millions d’années, le cerveau humain est en effet passé d’un volume de 400 ml à 1 200 ml, ce qui expliquerait le stockage de plus en plus important de graisses chez la femme.