Blog Aljoimour sur la santé et le bien-être à la Réunion. Découvrez tous les conseils relatifs à la nutrition, la diététique et le bien-etre

Des #legumes chez soi!

Par La Rédaction, à 05h00 dans PRODUITS BIO

Conseils ALJOIMOUR :


> Voici quelques astuces faciles pour faire pousser facilement quelques légumes chez vous ou dans votre jardin, ce peut être amusant et éducatif pour les enfants…


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie




Si vous pensez que faire pousser vos propres légumes, c’est compliqué et que ça demande d’avoir un jardin, voici quelques trucs et astuces qui pourraient bien changer votre perception des choses. 

Et peu importe que vous vivez en ville, dans un petit T2 sans balcon, ou que vous ayez une ferme avec 120 hectares de terres: n’importe qui peut le faire chez soi et très facilement !

Faire pousser de la salade, des carottes, même un ananas (!), ce n’est pas aussi compliqué que vous le pensez: il suffit de manger vos légumes comme vous le faites d’habitude, d’utiliser les restes pour les recycler… pour en faire pousser d’autres !

Du coup, plus besoin d’acheter une nouvelle fois ces aliments, ni même de vous en occuper constamment. Parce qu’ils poussent presque tout seuls et sans avoir besoin de graines !

Pas besoin d’être un pro du jardinage, il faut juste suivre ces quelques étapes et prendre en compte certains facteurs pour que ça marche. 

Et en plus, si vous avez des enfants, ils vont certainement adorer voir ces légumes grandir ! 
 

1.    Comment faire pousser un ananas sans graines, à partir d’un autre ananas :



 

Notre merveilleux #cerveau!

Par La Rédaction, à 05h12 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR :


> Je ne suis pas trop enthousiaste d'envoyer les publicités de gens qui éditent des livres, même s'ils sont intéressants.

> Trop d'infos ne me semble pas bon, mais tout de même cet article sur le cerveau a une grande valeur,  alors je partage l'info je vous laisse décider pour vous-même


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie



Le cerveau est le principal organe du système nerveux des animaux, y compris nous les humains. Il s’agit d’une structure extrêmement complexe qui ne livre pas ses secrets très facilement.

Malgré de très grandes avancées en neurosciences, le fonctionnement du cerveau est encore mal connu. Les interactions qu’il entretient avec l’esprit sont le sujet de nombreuses discussions et polémiques et ce, tant scientifiques que philosophiques. 

De ce fait, les notions et hypothèses décrites dans cet ouvrage sont tout à fait plausibles.

La fonction principale de notre cerveau est de contrôler les actions de notre organisme à partir des informations sensorielles qui lui parviennent. Il constitue donc le siège de nos fonctions cognitives.

De plus, il contrôle et règle les autres systèmes d’organes de notre corps en agissant sur nos glandes ou nos muscles.

Le nombre total de neurones du cerveau humain est estimé entre 86 et 100 milliards. Un neurone, ou cellule nerveuse, est une cellule excitable constituant l’unité fonctionnelle de base du système nerveux qui est un système biologique animal responsable de la coordination des actions avec l’environnement extérieur et de la communication rapide entre les différentes parties du corps.

Les neurones assurent la transmission d’un signal bioélectrique appelé influx nerveux. Ils ont deux propriétés physiologiques : l’excitabilité et la conductivité. 

L’excitabilité est la capacité de répondre aux stimulations et de les convertir en impulsions nerveuses alors que la conductivité est la capacité d’un neurone à transmettre des impulsions.
 

Cerveau droit et cerveau gauche

Notons qu’en biologie, on considère que l’hémisphère droit du cerveau est masculin et l’hémisphère gauche féminin. En psychologie, c’est l’inverse. Pourquoi ? Car en biologie, on parle de l’organe et en psychologie, on parle de fonction.
 

#Pizzas: ça va vous faire littéralement halluciner

Par La Rédaction, à 05h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :


> Bien que les pizzas ne soit pas ma nourriture préférée, j’avoue qu’occasionnellement j’apprécie. J’ai donc lu tout l'article, effrayant !!!

> Limitez donc la consommation de pizza ou faites-la vous même en sachant ce qu’ vous mettez dedans.

> Le glutamate est un vrai danger, les OGM, l'huile de soja…

> Mais si vous êtes accro comme les buveurs de coca ou les abonnés au micro onde, ce que je dis passera au dessus de votre tête. Évitez les pizzas trop souvent...
 

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie



La consommation occidentale de fromage a augmenté de près de 30 % en 10 ans parce que l’industrie laitière dépense beaucoup d’argent pour promouvoir la pizza et les partenariats avec les grandes chaînes comme Pizza Hut. Le Congrès a même voté pour déclarer la pizza un légume dans le programme des repas scolaires.

Le gouvernement veut que nous mangions des pizzas – beaucoup. Mais, derrière les portes closes l’activité est grande et ils ne veulent pas que nous le  sachions ou que nous en parlions, et tout commence avec les ingrédients.

Quand j’ai commencé à rechercher les ingrédients des pizzas, une chose est devenue tout à fait claire : les restaurants de pizzas n’ont pas aimé les questions que je posais.

La seule façon de savoir ce qui peut se cacher dans votre pizza est de consulter la liste complète des ingrédients, qui est souvent cachée au public.

J’ai commencé à appeler les plus grandes chaînes de pizzas et j’ai trouvé facilement quelques listes des ingrédients en ligne. Mais quand j’ai appelé la plupart des restaurants de pizzas et commencé à poser des questions, ils ont nettement refusé de partager les listes d’ingrédients et leurs responsables de service clientèle n’avaient aucune idée des ingrédients contenus.

Little Caesars, California Pizza Kitchen (CPK) et Mellow Mushroom ont tous refusé de répondre à mes questions au sujet de leurs ingrédients. Au siège social de Mellow Mushroom, on m’a dit qu’ils ne respectent que les réglementations gouvernementales minimales, qui les obligent à publier une liste d’allergènes.

Aidez-moi à dénoncer ce scandale !!!

Par La Rédaction, à 05h01 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :


> Les labos font du forcing, et  la ministre ne met pas de pression.

> Il  vaut mieux attendre que le bon vaccin soit revenu en pharmacie.

> En attendant, signez la pétition et transférez surtout à tous ceux qui ont des petits.

> Refusez de leurs injecter un poison qui peut les handicaper toute une vie. 

> J'ai vu de mes propres yeux les dégâts de la sclérose en plaque, croyez moi c'est horrible !!!


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie


 

Aidez-moi à dénoncer ce scandale d'Etat !


Chers amis de la Santé

Trop c'est trop. Cela fait maintenant plus d'un an que cela dure ! 

Les parents qui doivent vacciner leurs enfants contre le DTPolio sont enfermés dans la pire des situations. 

Parce que le vaccin DTP classique est introuvable en pharmacie, ils n'ont pas d'autre choix que de soumettre leur enfant à un "super-vaccin" : 

- Qui contient l'hépatite B, alors que ce vaccin est soupçonné de provoquer des scléroses en plaque, une maladie dégénérative grave ; 

- Qui contient de l'aluminium, un métal toxique qui n'a rien à faire dans l'organisme d'un nourrisson ; 

- Et qui coûte 7 fois plus cher que le DTPolio traditionnel, pour le plus grand profit des laboratoires pharmaceutiques ! 

Aidez-moi à dénoncer ce scandale !