Blog Aljoimour sur la santé et le bien-être à la Réunion. Découvrez tous les conseils relatifs à la nutrition, la diététique et le bien-etre

Se #débarrasser des personnes #toxiques

Par Alain TOUIZER, à 06h00 dans DEVELOPPEMENT PERSONNEL

Conseils ALJOIMOUR:


> Nous attirons à nous les personnes qui sont en partie nos miroirs ou qui vont mettre en évidence  nos faiblesses, appelés ici « personnes toxiques »  dans cet article.

> De mon point de vu, ce n'est pas blanc ou noir il vaut mieux s'entourer de personnes qui stimulent notre potentiel positif,  et s'éloigner ce de celles qui ont tentence à nous rabaisser ou nous dévaloriser,

> Travailler sur soi est primordial,  apprendre à s'aimer soi même et à s'ancrer est aussi très important.

 

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion - Paris - La Normandie


 

Nous rencontrons tous des personnes toxiques au cours de notre vie. Ça peut être un parent, un ami, un conjoint ou un collègue de travail. Si nous modifions notre perception d’une telle personne et si nous décidons de réagir face à elle, nous pouvons en éviter les effets les plus néfastes.

Il est important  de diminuer notre vulnérabilité et notre sentiment de culpabilité, de changer nos croyances et nos attitudes comportementales en développant une estime de soi plus solide et une pensée plus réaliste face aux événements qui se présentent dans notre vie.
 

Qu’est-ce qu’une personne toxique ?

Une personne toxique a toujours peur de perdre le pouvoir qu’elle exerce sur les autres. Elle recherche principalement des personnes vulnérables et fragiles. Elle tisse autour de sa proie des moyens malsains pour atteindre ses buts. Elle ne pense qu’à son bien-être, qu’à ses buts et projets et elle est totalement indifférente aux besoins des autres. Elle n’a aucun scrupule, aucun regret pour tout le mal qu’elle peut causer à sa victime.

Elle utilise souvent la flatterie pour gagner totalement la confiance de sa victime et quand elle sent que sa proie est bien enroulée dans ses filets, elle peut la manipuler à sa guise. Elle ne souhaite aucunement voir sa victime s’épanouir et réussir sa vie alors elle sabote les efforts que cette dernière fait pour mener une vie heureuse et productive.
 

 Comment reconnaître les personnes toxiques ?

Il est bien évident qu’au début d’une relation amoureuse, amicale ou professionnelle, il est difficile de reconnaître une personne toxique. Il faut côtoyer cette personne un certain temps pour découvrir progressivement ce qu’elle cache et ce qu’elle recherche vraiment. Les failles et les attitudes malsaines apparaîtront peu à peu. Certains indices pourront aider à démasquer les personnes toxiques plus rapidement.

Pourquoi une personne qui est toxique pour nous ne l’est pas nécessairement pour d’autres ?
Nous ne pouvons plaire à tout le monde et être aimés de tous. Il est normal de ne pas aimer tout le monde pour toutes sortes de raisons et l’inverse est aussi vrai. Certaines personnes peuvent nuire à notre bien-être d’après leur personnalité. Il peut donc exister une incompatibilité et une antipathie entre deux personnes.

L’intensité d’énergie dégagée, les habitudes de vie, les comportements et la charge émotionnelle d’un discours peuvent nous déplaire alors que pour d’autres c’est très plaisant.
Certaines personnes peuvent être vulnérables face au comportement d’une personne toxique alors que d’autres n’y accorderont aucune importance ou remettront rapidement la personne à sa place.

Certaines personnes peuvent être plus sensibles que d’autres  d’après leurs expériences de vie. Elles tomberont facilement dans le piège de la personne toxique.
 

Une personne toxique peut-elle changer ?

Lorsque les personnes toxiques prennent conscience  de leurs attitudes et comportements, elles ont le pouvoir de changer si elles le veulent bien et si elles constatent que leur toxicité leur nuit personnellement. La majorité des gens veulent s’améliorer, changer des comportements mais certains ignorent tout simplement comment y arriver.

Par contre, certaines personnes ne changeront jamais. Elles croient que c’est dans leur nature de se comporter ainsi. Lorsque vous avez découvert la personne qui est à la source de vos problèmes, vous pouvez recourir à certaines techniques.

S’il n’y a  pas d’amélioration, si toutes les tentatives de réconciliation ont échoué, ou si vous constatez qu’il serait trop néfaste pour vous d’essayer de reconstruire une relation toxique, il devient important de vous éloigner de cette personne. Il y a des gens qui sont si toxiques pour vous qu’il est impossible de rester en contact avec eux.
 

Pourquoi restons-nous dans de telles situations ?

Certaines personnes n’ont jamais pris conscience de leurs propres besoins et désirs. Il a toujours été plus important et plus simple pour elles de répondre aux demandes et aux besoins des autres.

Ces personnes nient l’existence de leurs propres besoins. Il en résulte de la frustration ou de la tristesse qui sont pénibles à supporter. Les gens vivent de telles situations pendant de nombreuses années par peur de déplaire, d’être jugés, de ne plus être aimés et appréciés, de faire de la peine ou de blesser l’autre et pour éviter les conflits. Nous sommes en partie responsables des manipulations que nous subissons.

L’#effet de l’eau citronnée sur vos #dents

Par La Rédaction, à 06h00 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR :


> Astuce pour boire de l'eau citronné en préservant ses dents...


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion - Paris - La Normandie


Les avantages pour la santé de l’eau citronnée sont très bien documentés. Nous avons même recommandé que vous en buviez un grand verre tôt le matin.

En faisant cela, tel que rapporté par Food Matters, vous libérez toute une gamme de bénéfices qui comprennent la stimulation du système immunitaire, une meilleure digestion et le renforcement du foie.

Sans parler du fait qu’elle peut étancher votre soif comme aucune autre boisson aromatisée ne peut le faire, quelque chose de beaucoup apprécié lors les mois chauds d’été.

Mais il y a un inconvénient que nous oublions souvent de mentionner en ce qui concerne l’eau citronnée.
 

L’effet de l’eau citronnée sur vos dents

Tous les agrumes, en raison de leurs acides, peuvent endommager vos dents. Cela est particulièrement vrai pour les citrons. Ils contiennent des quantités élevées d’acide citrique qui use rapidement l’émail de vos dents.

L’émail se régénère difficilement et une fois qu’il est gravement endommagé, cela peut même être irréparable.
 

Les signes d’érosion de l’émail comprennent:

Décoloration des dents – L’émail donne aux dents leur aspect blanc. Une fois qu’il use, les dents peuvent avoir une teinte jaune parce que la dentine, la substance qui constitue l’intérieur de vos dents, est visible à travers.

Bords transparent – Si les bords des dents sont transparents, c’est un signe certain que l’émail est mince et pas aussi fort qu’il devrait l’être.

Sensibilité des dents – La dentine est exposée au nerf de la dent. Par conséquent, si l’émail est érodé, l’intérieur de la dent est exposé aux températures et manger ou boire des choses froides devient désagréable.
 

Comment contourner ces risques...



 

l'eau qui #rend #fou

Par La Rédaction, à 06h00 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR :


> Article sur l’eau du robinet, je confirme  seul pour la cuisson ou pour laver, évitez car même aux normes c’est aléatoire, un bon filtre fera l’affaire ou l’eau en bouteille bien moins cher que le coca...
 

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion - Paris - La Normandie



 


L’eau qui rend fou

Chère lectrice, cher lecteur, 

Des accès de colère, tout le monde en a. Ça peut même être salutaire. Cependant, on ne va pas massacrer nos voisins à coups de bêche parce que leur chien a piétiné nos bégonias. 

Pourtant, il n’est pas rare de voir paraître dans les journaux des récits effroyables de tueries domestiques aussi sauvages que soudaines. 

Et si ces passages à l’acte trouvaient leur explication… dans l’eau du robinet ? 

La première étude à avoir mis en évidence le rapport statistique entre les composants de l’eau du robinet et les comportements violents date du début des années 1990, au Texas. 

Cela été un choc pour les chercheurs : la teneur en un seul oligo-élément dans l’eau courante était directement liée au nombre de viols, de meurtres et de suicides de sa population [1] !!! 

Il s’agit du lithium, auquel le numéro d’Alternatif Bien-Être consacre un dossier brûlant d’actualité. 

Aujourd’hui, on entend surtout parler du lithium car c’est l’un des composants des batteries des téléphones portables. Mais c’est aussi un nutriment capital pour notre cerveau… dont on manque de plus en plus !!! 

Le lithium joue en effet dans notre cervelet le rôle de modulateur de l’impulsivité. C’est lui qui nous empêche d’asséner des coups de bêche à nos voisins lorsqu’on constate l’état déplorable de nos bégonias. 

On sait maintenant que plus une eau est pauvre en lithium, plus ceux qui la consomment ont du mal à ne pas céder à leurs pulsions les plus destructrices. Mais le lithium se révèle avoir également un effet positif sur des symptômes tels que :

•    Pertes de mémoire 

•    Confusion 

•    Troubles de l’humeur… 

Et elle pourrait être l’une des façons de prévenir Alzheimer. Et ce n’est pas tout… je vous laisse découvrir l’ensemble des bienfaits du lithium à la lecture de ce dossier, qui vous indique comment vous supplémenter… car vous allez comprendre pourquoi presque tout le monde aujourd’hui manque de cet oligo-élément. 

… Mais il est aussi possible que plus généralement, vous manquiez d’eau. C’est pourquoi un autre article de ce nouveau numéro d’Alternatif Bien-Être vous permet d’identifier les 6 signes que vous ne buvez pas assez, un manque qui peut avoir des conséquences rapidement catastrophiques sur votre cerveau, qu’on ne voit pas toujours venir. 


Une greffe naturelle de défenses immunitaires

« Et moi, de quel côté je me trouve ? » 

À l’issue de la lecture du nouveau numéro d’Alternatif Bien-Être, vous devriez trouver la réponse à cette question. 

Une question que vous ne vous étiez jamais posée jusqu’ici, mais qui a une influence capitale sur votre santé. 

La communauté scientifique a en effet récemment découvert que le contenu de nos intestins divise la population mondiale en deux catégories. 

Il y a d’un côté ceux dont les entrailles recèlent un trésor (mais ne le savent pas), et de l’autre ceux qui ont besoin de ce trésor (mais ne le savent pas davantage). 

Ce trésor, c’est celui composé par les microbes qui peuplent notre ventre. Une colonie impressionnante qui se chiffre en milliards, et totalise même un plus grand nombre que nos propres cellules ! Les chercheurs ont appelé cet ensemble le microbiote. 

Cette colonie de microbes, loin d’être une légion de parasites, lutte contre les inflammations, les allergies, et détermine la force de frappe de notre système immunitaire. 

Le microbiote occupe une telle place dans notre corps (les chercheurs estiment son poids à 1,5 kilo en moyenne !) et joue un tel rôle que certains parlent carrément d’organe. 

Ce n’est pas tout : il est en lien constant avec notre cerveau auquel il envoie des messages chimiques susceptibles de l'influencer, pour le meilleur comme pour le pire. On estime qu’une maladie comme l’anorexie pourrait ainsi trouver sa source dans un microbiote défaillant. 

Dans ce numéro d’Alternatif Bien-Être, vous lirez également comment on s’est rendu compte qu’une bactérie très précise est associée au surpoids. 

Vous voyez où je veux en venir. En termes de microbiote, nous ne sommes pas tous égaux, loin de là. Certaines personnes ont un microbiote « béton » qui va les protéger efficacement. 

D’autres ont, en revanche, un microbiote très pauvre, ou pire, contaminé. 

Mais la bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de subir une « greffe » de microbiote sain lorsque le nôtre ne l’est pas, ou plus. 

Pour le patient l’opération consiste, comme dans toute greffe, à recevoir un échantillon de microbiote de la part d’un donneur sain, prélevé sur ses selles. Ce microbiote « de combat » va coloniser l’intestin du receveur de façon à le nettoyer et à restaurer des défenses immunitaires efficaces contre plusieurs maladies :

•    Obésité 

•    Syndrome de l’intestin irritable 

•    Cancers coliques 

•    Diabète 

•    Maladies inflammatoires du côlon 

•    Et même… Parkinson ! 

Vous retrouverez tous les détails dans ce large dossier, mais laissez-moi vous donner quelques chiffres qui ont de quoi donner le tournis : dans le traitement d’une très grave infection bactérienne (dont je vais vous reparler dans un instant), une seule transplantation voit la guérison immédiate du patient dans 81 % des cas – une proportion qui grimpe à 94 % si elle est suivie d’une seconde administration !!! 

Le fonctionnement du microbiote n’aura plus de secret pour vous après la lecture de ce nouveau numéro d’Alternatif Bien-Être. Mais son intérêt dépasse de très loin la culture générale… 


Comment le monde hospitalier ruine nos défenses immunitaires

Comme toute découverte scientifique majeure, les implications médicales du traitement du microbiote sont jalousement gardées, pour des raisons d’intérêts économiques, mais aussi, je n’hésite pas à le dire, par bêtise. 

Notre microbiote est un écosystème fragile que nous construisons tout au long de notre vie, mais qui peut être laminé en quelques semaines de traitement aux antibiotiques. 

C’est lorsqu’il est ainsi fragilisé que notre microbiote peut être envahi par un ou plusieurs microbes qui, eux, sont d’authentiques parasites. L’un de ces microbes renégats les plus répandus est le Clostridium difficile. Il provoque des nausées, de la fièvre, des diarrhées. Il touche particulièrement les plus de 65 ans. 

Vous passez votre temps assis sur la cuvette des toilettes à cause d’une seule bactérie… et vous pouvez en mourir. 

Le plus ironique, c’est que dans de nombreux cas cette bactérie colonise l’intestin du malade après un traitement aux antibiotiques,notamment dans les hôpitaux ! Et que donne-t-on aux patients pour s’en débarrasser ? 

Je vous le donne en mille : des antibiotiques. 

Certains hôpitaux, lorsqu’ils ont observé les premiers succès de la transplantation fécale, se sont légitimement emparés de la méthode, et ont commencé à la proposer en guise de traitement. Évidemment, puisque ça marche ! 

L’opération, bien sûr, est loin d’être gratuite. Sous couvert de « professionnalisme médical », la transplantation fécale donne lieu àun véritable business hospitalier. 

On peut saluer les précautions prises par ces hôpitaux pour effectuer ces TMF (transplantation de matières fécales) proprement et sans risque. Sauf que ces hôpitaux profitent en réalité de la méconnaissance de leurs patients sur le sujet. 

C’est comme si vous alliez manger au restaurant tous les jours parce que vous n’auriez jamais appris ni à éplucher des carottes, ni à mettre la table ! 

C’est pourquoi ce numéro d’Alternatif Bien-Être vous livre en détail la marche à suivre et les précautions à prendre pour effectuer cette greffe de microbiote de façon tout aussi propre… mais, cette fois-ci, gratuite. Avec le même effet… 

Également dans ce numéro :

•    Cancer : il y a plus d’un demi-siècle, un chercheur a mis au point une machine qui guérit à tous les coups du cancer. Trop beau pour être vrai ? Trop beau pour ne pas être étouffé, surtout : découvrez l’historique de ce scandale impliquant trois présidents français. 

•    Acné : il existe dans l’océan Pacifique une île vierge… de tout bouton d’acné. Un cadeau du patrimoine génétique ? Non, mais un secret d’une hygiène de vie capable de faire disparaître les boutons, chez les adultes comme chez les adolescents. Nous vous livrons le mode d’emploi de ce secret. 

•    Maux de tête, constipation, côlon irritable, sinusite, mauvaise haleine, eczéma : tous ces maux ont un ennemi en commun, la menthe. Nous vous livrons en détail toutes les façons de l’utiliser en fonction de votre problème. 

•    Douleurs et moral : certaines « solutions miracle » ont tous les atours d’une belle escroquerie. C’est ce que pensait notre chroniqueur de l’émetteur de Chi, avant de l’expérimenter, et d’être « bluffé ». 

•    Les pompes : tout le monde les connaît, mais personne ne sait les faire correctement. La démonstration de notre chroniqueur Christophe Carrio pour s’y prendre comme il convient. 

C’est le 9 mai que ce numéro d’Alternatif Bien-Être sera mis sous presse. Rendez-vous avant le dimanche 8 mai minuit sur le lien d’abonnement sécurisé ci-dessous pour vous inscrire et le recevoir par la poste. 

En souscrivant avant le 9 mai, vous profitez d’une réduction de 50% sur votre abonnement et recevez en cadeau de bienvenue :

•    Votre Grand Dossier Anti-Cancer en cadeau, long travail d’information et de synthèse des traitements naturels les plus efficaces contre le cancer. Vous y découvrirez un programme complet reposant sur 3 piliers : nutrition, activité physique et gestion des émotions. 

•    Le numéro en cours d’Alternatif Bien-Être  

Cliquez ici pour en savoir plus et recevoir votre exemplaire d’Alternatif Bien-Être.  

 

3 exercices pour une #mémoire à toute épreuve...

Par Alain J. TOUIZER, à 06h00 dans INFOS DIVERSES
Il s'agit ici d'une petite série d'exercices à effectuer régulièrement, afin de "remuscler" votre mémoire, qui, comme un muscle, a besoin de fonctionner d'une manière particulière pour garder, ou retrouver ses pleines capacités...
Lire la suite...