Blog Aljoimour sur la santé et le bien-être à la Réunion. Découvrez tous les conseils relatifs à la nutrition, la diététique et le bien-etre

Jus de #légumes, tueur du #cancer!

Par La Rédaction, à 06h00 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR :


> Cette recette découverte, du fameux médecin Autrichien Breuss, est une vraie cure. 

> Le cancer a besoin de protéines pour de développer. Il propose de le priver de nourriture et  donner à l'organisme ce jus incroyable à basse de betterave carotte céleri pomme de terre.

 

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion - Paris - La Normandie




Il a élaboré ce jus unique qui fournit des résultats exceptionnels pour faire face au cancer. Il a traité plus de 45 000 personnes aux prises avec le cancer et d’autres maladies incurables avec cette méthode. 

Breuss a déclaré que le cancer peut survivre seulement avec l’aide de protéines.

Il a conçu un régime alimentaire unique qui dure 42 jours, et il suggère de boire simplement des tisanes et son jus de légumes spécial, avec la betterave comme ingrédient principal. Au cours de ces 42 jours, les cellules cancéreuses s’affament et meurent, tandis que votre santé est améliorée.

Afin de préparer son jus spécial vous avez besoin de légumes biologiques. Voici exactement ce dont vous aurez besoin:

Betterave (55%)
Carottes (20%)
Céleri (20%)
Pommes de terre (3%)
Radis (2%)

Vous avez simplement besoin de mettre tous les composants dans un extracteur de jus. Voilà, vous vous préparez à commencer votre traitement.

Il suffit de garder à l’esprit de ne pas exagérer avec la consommation du jus, buvez-en juste la quantité dont votre corps a besoin.

La betterave est abondante en antioxydants, vitamines C, B1, B2, B6, acide folique et pantothénique et en potassium, phosphore, magnésium, calcium, sodium, fer, zinc. La betterave rouge est considérée être l’un des légumes les plus utiles pour la santé. La couleur rouge des betteraves provient de pigments magenta appelés bétacyanines.

Un éventail d’études de recherche ont confirmé que la betterave est incroyablement bénéfique dans le traitement de la leucémie et du cancer.
 

#Paracétamol et indifférence!

Par La Rédaction, à 06h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :


> Un article de Michel Dogma, sur le paracétamol , le plus utilisé au monde !!


Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion - Paris - La Normandie



La compassion fait partie des qualités les plus importantes donnée à l’humanité. Elle est liée à l’empathie, le fait de se mettre à la place de l’autre pour comprendre ce qu’il peut ressentir et ainsi que pouvoir l’aider et surtout de ne rien faire pour alourdir son mal. 

Un travail dans l’énergie des rayons sacrés turquoise + rose + argent nacré peut aider à développer cette énergie (lire le livre ‘les 13 rayons sacrés pour harmoniser l’humanité). 

Cependant, des influences chimiques peuvent modifier largement notre travail spirituel et l’infolettre de Michel Dogna de ce jour peut faire comprendre pourquoi, parfois, ça ne fonctionne pas comme on voudrait.

Les effets secondaires des médicaments sont légions. Il suffit de lire les notices jointes et cette étude  scientifique est a connaître et ajouter à la longue liste. Joéliah.

Michel Dogna dans le journal contr’infos et le site faisonsle.info : Le Paracetamol consommé régulièrement réduirait la compassion.

Qui ne connaît pas le Doliprane®, l’Efferalgan® ou le Dolko®, et même qui n’a pas chez soi l’une des 60 formules de paracétamols vendues en pharmacie ? 

La plupart des médecins et  pharmaciens prescrivent et conseillent systématiquement des paracétamols pour les douleurs inflammatoires, les préférant à l’aspirine en raison de l’agressivité connue de l’acide acétyl salicylique. 

Les hôpitaux et les cliniques n’utilisent que les paracétamols comme antalgiques dans les perfusions des malades, plutôt que de l’aspirine qui présenterait pour certains un risque hémorragique ou allergique.

Notez en passant que les effets anti douleur des paracétamols sont assez médiocres puisqu’un antalgique ne fait que réduire la douleur sans vraiment la supprimer comme font les analgésiques. 

En bonus, vous gagnez une bonne gueule de bois qui vous donne une abominable pépie.

Une #machine mortelle dans votre #cuisine

Par La Rédaction, à 06h00 dans GENERALE

Conseils ALJOIMOUR :


> Il est vrai que cette découverte est très pratique et qu'elle a révolutionné le  monde moderne, et que mon avis et celui de ceux qui ne l'utilisent qu’occasionnellement pèse peu dans la balance.

> Mais ce n'est pas grave, mon travail consiste à faire passer des infos, ensuite chacun décide ce qui lui convient ou non… 
 

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion – Paris – La Normandie



Si vous êtes l’une des nombreuses personnes à avoir un four à micro-onde chez elles, vous devez savoir que vous devriez le jeter. Voici quelques-uns des derniers faits et découvertes scientifiques sur la nourriture chauffée au four à micro-ondes:

1.    Les aliments transformés par le four à micro-ondes perdent 60-90 pour cent de leur domaine vital-énergétique et leur décomposition structurelle est accélérée.

2.    Les fours à micro-ondes produisent des substances cancérigènes dans le lait et dans les céréales.

3.    Les fours à micro-ondes modifient la chimie de la nourriture et causent des problèmes dans le système lymphatique ainsi que l’effondrement de la capacité du corps à se protéger contre les cancers et les tumeurs.

4.    Les aliments transformés dans le four à micro-ondes peuvent provoquer une augmentation du nombre de cellules cancérigènes dans le sang.

5.    Les fours à micro-ondes modifient la composition des ingrédients de base lorsqu’ils y sont exposés. Peu importe le temps d’exposition, même court, il y a création de radicaux libres.

6.    La consommation d’aliments ayant été traités au four à micro-ondes peut réduire la capacité du corps à utiliser certaines vitamines, dont la vitamine C, E, vitamines du groupe B, des minéraux essentiels, etc.
 

Quand l'#intestin se retourne contre le #cerveau

Par La Rédaction, à 06h00 dans SANTE

Conseils ALJOIMOUR :


> Encore un autre médecin authentique qui partage ses connaissances.
 

Alain TOUIZER

Naturopathie à La Réunion - Paris - La Normandie



Connue dans le monde entier, le Dr Natasha Campbell est un médecin d’origine russe, installée en Angleterre depuis 20 ans. Elle est neurologue et neurochirurgien. Sa spécialité première est donc le cerveau et les maladies psychiatriques.

Sa vie change totalement lorsque son fils, alors âgé de trois ans, est diagnostiqué comme autiste. A ce moment-là, elle se rend compte que la médecine actuelle est peu outillée pour aider les familles concernées.

Ayant observé que les patients atteints de troubles neurologiques étaient aussi sujets à des problèmes digestifs, elle décide de travailler sur les liens entre ces différents troubles. Une partie de la solution pourrait se trouver là ! 

Elle se forme en nutrition humaine et passe deux doctorats dans cette discipline. D’emblée, elle obtient d’excellents résultats qui confirment son intuition de départ.

Cette découverte devient la base de son travail et de ses recherches auprès de ses patients. Le premier à en bénéficier est son fils qui guérit. Aujourd’hui, ce petit garçon est devenu grand. Il étudie la communication et les médias à l’université

Entre-temps, le Dr Natasha Campbell a acquis une renommée internationale parce que le traitement qu’elle a mis en place, l’alimentation GAPS, a donné des résultats au-delà de ses espérances et a fait le tour du monde.

Nous sommes donc particulièrement heureux de pouvoir accueillir le Dr Natasha Campbell-McBride à l’occasion de notre 2e Congrès international de Santé Naturelle les 1er et 2 octobre 2016 au Parc Floral de Paris où il est encore possible de s’inscrire ici.


L’intestin, notre deuxième cerveau…

Aujourd’hui, les scientifiques sont convaincus de l’existence de liens entre le système digestif et le cerveau. La démonstration a été faite à travers différentes études, dont l’une a été menée en 2011 par une équipe irlandaise sur des souris. 

Les chercheurs ont fait nager les animaux. La moitié du groupe était nourrie d’une bactérie, L. rhamnosus, connue pour ses effets bénéfiques sur l’intestin. Ce groupe s’est montré plus résistant : les souris ont nagé plus longtemps et moins stressées : leur sang contenait moins d’hormones du stress (1).

Une autre étude datant de 2007 et menée par le Dr Assis Gondim (2) a démontré que des patients ayant une maladie inflammatoire des intestins étaient quatre fois plus susceptibles que les autres de développer des troubles neuromusculaires et d’autres difficultés neurologiques.

Depuis ces recherches ont été confirmées à la grande surprise des scientifiques qui mènent ces études. Leurs travaux ont montré par exemple que :

•    Donner des antibiotiques joue sur le stress et la dépression (3 et 4),