#Glyphotests à l'#île de la #Réunion

Par La Rédaction, le 21 août 2019 à 06h00 dans INFOS PRATIQUES | 0 commentaire
#infopratiques #Monsanto #glyphosate Certains remettent en cause ces pratiques, puisqu'il est difficile de comparer taux contenus dans l'urine et taux contenus dans l'eau.
L'association Oasis Réunion lance en ce moment même une campagne d'analyses appelées "glyphotests". Déjà menés en Métropole, ils visent à rechercher la présence de glyphosate dans les urines. 

Dans l'Hexagone, 3.600 tests ont été menés et tous se sont avérés positifs avec, selon les résultats obtenus, un taux de glyphosate dans les urines 10 fois supérieur aux taux toléré dans l'eau potable. 

 















C'est tout le problème : certains remettent en cause ces pratiques, puisqu'il est difficile de comparer taux contenus dans l'urine et taux contenus dans l'eau. Par ailleurs, d'autres dénoncent un manque de rigueur et de pertinence scientifique dans ces tests. 


Alors qu'en est-il vraiment ? 

Largement diffusés et médiatisés, les fameux "glyphotests" sont maintenant connus de tous. 

Censés analyser le taux de glyphosate dans l'urine, ils seraient, pour les groupes à l'origine de ces tests, le moyen pour les citoyens de porter plainte, d'abord individuellement pour ensuite constituer une vaste plainte collective, confondant Hexagone et Outre-mer, contre Monsanto, récemment racheté par le groupe Bayer

La filiale n'a plus le monopole du glyphosate, mais selon le co-initiateur d'Oasis Réunion, Bernard Astruc, il faut les attaquer face à la vaste utilisation du Round Up à La Réunion. "On vise aussi les agences qui autorisent la mise sur le marché de ce type de produits", nous explique-t-il. Les vendeurs, eux, ne sont pas attaqués.

Plusieurs raisons sont invoquées dans ces plaintes : atteinte à la vie d'autrui, tromperie aggravée, atteinte à l'environnement. "Ce qu'on veut avant tout c'est montrer que du glyphosate, il y en a partout, dans les champs, dans l'air, dans les aliments, même l'agriculture biologique est impactée !"  


Commentaires ALJOIMOUR:


> Les glyphotests à la mode, vont se vendre comme des petits pains et il va y avoir quelques procès contre Monsanto-Bayer qui risque de voir le jour


Alain TOUIZER

La Réunion - Paris - La Normandie